LucaR

Member
  • Content count

    164
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Community Reputation

257 Excellent

About LucaR

  • Rank
    Member

Personal Information

  • Hobbies
    Cinéma
  • Adress
    Oise
  • Instruments
    APO TS Triplet 102/914 - Ricardi x0,75 - Focuser Baader Steeldrive - Filtre CLS - APN APS-C Canon 650D - Monture AZEQ6 - Ciel Bortle 4
  1. Thanks! J'aime ton traitement sur les étoiles, j'ai hésité à faire un flou du même genre mais comme il n'y avait pas besoin de réduction d'étoile je n'avais pas fait de masque d'étoile et finalement je l'ai pas fait :-) En revanche j'aime moins l'éclaircissement des galaxies, je trouve qu'on perd des détails qui se noient dans la luminosité.
  2. Merci! Oui bien sûr je veux bien voir ça.
  3. Nan sans filtre :-) J'en ai un, un CLS EOS-clip (un bon marché SVBony...) mais qui crée plus de problèmes qu'il n'en résous donc dans l'ensemble je préfère me dépatouiller sans. Voilà la tête d'une brute. C'est très.. gris :-)
  4. Le triplet du Lion, trois belles galaxies spirales ou quasi-spirales distantes d'entre 33 et 38 millions d'années lumières de nous et situées dans la constellation du Lion, d'où leur nom. Celle vu par la tranche est surnommée la Galaxie du hamburger vu sa forme. Mouais... sans doute baptisée ainsi par quelqu'un d'affamé ! Elles sont en interaction gravitationnelles, se tournant les unes autour des autres et se déformant suite aux forces de marées. La plus brillante, M66, à été le siège de 5 supernovas depuis 1977 dont une particulièrement brillante et longue en 1989, ce qui a fait de cette galaxie une star des milieux astro de l'époque! Crop sur le triplet: 70*120s 800ISO=2h20 d'intégration sous une Lune à 91%. APO TS Photoline triplet 102 f/5 (avec réducteur), imageur APS-C Canon 650D non défiltré, monture AZEQ6, guidage chercheur+zwo 178MC, ciel Bortle 4, NINA + PHD2 + Siril + Photoshop. Je suis plutôt satisfait de cette image dont le rendu me plaît malgré des conditions de prise de vue foireuses... Lune quasi pleine, passages nuageux intempestifs tout du lent, soucis techniques se succédant sans arrêt, fin prématurée suite à l'arrivée d'une épaisse couche nuageuse à 4h du matin... Comme le triplet se lève tard j'avais tenté une autre cible en première partie de soirée (NGC1055 et M77) mais pour le coup le résultat est assez médiocre, j'ai rattrapé ce que j'ai pu en post mais il reste du gradient partout, des erreurs de flats... C'est ici et là si vous voulez voir quand même. Par contre une chose qui a particulièrement bien marché c'est le guidage multi-étoile de PHD2 (+ une nouvelle caméra guide Zwo) que j'utilisais pour la première fois. Jamais eu de courbes aussi belles. ET surtout, pour la première fois je n'ai aucun rejet pour cause d'erreur de suivi. J'ai du déchet pour passages nuageux et autres erreurs de ma part, mais pas une seule à cause du suivi. Assez rare pour être remarqué ! PS: quelqu'un saurait d'où peut venir l'espèce d'aigrette que j'ai sur l'étoile brillante au dessus du triplet? Je suis sur lunette, je n'avais jamais eu ça auparavant.
  5. Petite question copmplémentaire: je vois que les dernières version de la SA se commandent par wifi avec une APP sur téléphone. Vu le peu de commande disponibles sur l'app je n'en vois pas trop l'intérêt... sauf pour une chose: le dithering. C'est la SA qui envoie des commandes d'intervallomètre à l'APN via un cable, l'APP peut donc synchroniser les prises avec du dithering entre chaque. Evidemment ce n'est qu'en AD, pas de DEC. D'après vos expérience, est-ce utile/nécessaire? Ou ça se servirait à rien et je peux me contenter d'une SA de génération précédente qui n'a pas ça? (plus facile à trouver d'occase...) Vu qu'à priori je n'ai pas l'intention de faire du guidage là dessus les légères dérives inévitables seront peut-être suffisante pour ne pas avoir besoin de dithering?
  6. Tu veux dire Neq3.2? Il semble que la eq tout court ne soit plus en vente (en tout cas plus sur le site de OU) à moins que tu ne vise de l'occase. Comment on pilote une monture comme ça en wifi? J'ai pas vu mention de wifi intégré. Sinon quelqu'un en face m'a dit qu'avec la SA à 135mm c'était finalement assez facile de viser en utilisant l'astrométrie. Il fait une première visée grossière avec un point rouge sur le grip flash de l'APN, puis quelques poses rapides + astrométrie sous KStar pour affiner. Apparement KStar peut afficher la position résultante de l'astrométrie sur son planétarium en lui branchant un profil monture/télescope démo d'un côté (je suppose une démo ASCOM) et l'APN réel de l'autre. A voir si c'est faisable avec Cartes du Ciel ou NINA, mon PC est sous Windows :-) A 135mm le champs est vraiment large je pense qu'il ne doit pas y avoir beaucoup à affiner après la visée point rouge.
  7. Hello! Marre de cette météo qui m'empêche de sortir le matos depuis 2 mois... Et me fait rater quelques fenêtre courtes sans nuages par-ci par-là parce qu'il me faut 1h de préparation et installation, ça vaut pas le coup si j'ai pas l'assurance d'au moins 5h de beau fixe. Bref en parallèle j'aimerais acquérir un setup léger, grand champs (genre focale 135/200 max), qui puisse être déjà monté dans mon salon. Je voudrais pouvoir lancer mes prises max 15 minutes après avoir décidé de sortir le matos. Et donc je cherche des conseils 🙂 S'il y en a qui ont de l'expérience dans ce genre de setup, pouvez-vous répondre à ces quelques questions? Je pensais partir sur une base Star Adventurer + objectif Samyang 135 (ou bien un 200 mm max, avec mon setup actuel je suis à 525 je veux que ça complète bien) sur mon APN actuel (Canon 650D que je ferais défiltrer). Ca vous semble une bonne idée? Est-ce qu'un système de guidage serait un plus à ces larges focales ou bien parfaitement inutile? La SA permet-elle de faire du dithering sans système de guidage à côté? Si pas de guidage, est-ce qu'un Asiair ou un Stellarmate serait un vrai plus ou ça ne servirait à rien? C'est contraignant, il faut l'alimenter... Comment vous visez et cadrez avec ce genre de setup? J'envisage par exemple de brancher un PC juste au début pour m'aider à cadrer avec du plate solving, puis le ranger une fois cadré et la session lancée. Pratiquement j'imagine qu'on vise manuellement, on plate-solve, ça nous donne l'écart à la cible et on corrige à la graduation sur la monture (il y en a?)? Ou bien vous procédez autrement? La MAP vous la faite au bathinov? J'imagine que vous la refaite genre toutes les 30 minutes? PC obligatoire ou ça passe assez bien avec le liveview? Un bandeau chauffant c'est nécessaire sur un objectif comme le Samyang 135 ou les pare-soleil suffisent en général? Je crois que la SA s'alimente par piles, savez vous combien de temps ça tient avec le suivi activé? L'APN je l'alimenterais sans doute en USB avec une batterie externe de tel portable... D'avance merci 🙂
  8. Et moi et moi! Nom d'un petit clou! Ce vaisseau me fascinait tellement... Je l'ai confectionné plein de fois en carton, maquette, légos, etc...
  9. Ma passion pour l'astro, l'espace, je m'en souviens plus... Depuis tout petit j'imagine. Le plus vieux dont je me souvienne c'est un exposé sur Apollo 11 que j'avais fait je ne sais plus en quelle classe de primaire. J'avais été fouiller dans des tas de magazine pour me documenter, photocopies, découpages/collages... (je suis de 75 donc on en était encore là :-)) En revanche je me souviens très bien du moment précis qui m'a fait tomber amoureux de la photo astro! C'était l'été 89, j'avais 14 ans et je passais deux semaines en camps de vacances science/astro. La veille on avait passé la nuit à faire des photos en parallèle en mode entièrement manuel - le télescope servait de lunette guide, on tournait la molette pendant tout le temps de la pose l'oeil rivé à l'oculaire réticulé, l'étoile guide ne devant pas dépasser d'un petit rond... Moi j'avais visé Andromède. J'avais fait selon les indications de l'animateurs, un peu dubitatif, ne sachant pas vraiment ce que ça allait donner... Et donc le lendemain après une courte matinée de sommeil on avait développé la pellicule et chacun entrait dans le labo à tour de rôle pour tirer la photo qu'il avait pris la veille - toujours sous les indication de l'animateur. On fait des bouts d'essais... On choisi le papier, le temps de pose... On projette... L'animateur, me fait faire un peu de masquage pour désaturer le coeur... Puis je prends le papier et hop! Je le plonge dans le bain révélateur. Et là, c'est l'effet whaou, ! La magie opère : une splendide image d'andromède apparait peu à peu ! J'étais complètement fasciné. Bon c'était pas pas la bonne, on la refaite avec des masquages plus prononcé, etc... Mais c'est vraiment ce moment où pour la première fois, une image de galaxie est apparue sur un papier blanc, qui est la base des deux passions créatrice de ma vie : l'astrophoto bien sûr, mais aussi le Cinéma qui a succédé quelques années plus tard à la photo tout court.
  10. Dans les draperies des Pleiades

    Splendide ! En grand comme en détail, quasi aucun bruit c'est impressionnant. Perso j'aurais juste monté un peu la saturation histoire de colorer, mais c'est une question de goût. J'avais jamais remarqué ces deux (trois?) petites galaxies derrière (tout en bas au milieu de l'image) Ha et on distingue tout juste la mini pate de mouche du fantôme de Mérope :-) (IC 349, nébuleuse de Mérope de Barnard) :
  11. Je l'utilise avec ma lunette 102/714 à F5 avec réducteur, mais difficile de comparer avec une autre car c'est ma première :-) J'en suis très content, avant d'ajouter l'autoguidage je montais à 1mn30 quasi sans déchet. J'autoguide maintenant au chercheur + webcam et ça marche très bien c'est rare que j'ai des soucis de guidage et quand ça arrive ce sont surtout des perturbation extérieures (vent, coup de pied malencontreux, etc...). La vis de réglage latitude est chouette dommage que ce soit pas la même sur l'autre axe :-) Faut se tordre le cou pour regarder dans le viseur polaire pour la MES donc j'envisage un renvoi coudé pour viseur polaire, mais je pense que c'est pareil pour chaque monture. Je n'ai jamais utilisé le synscan, même jamais branché la raquette en fait depuis le début je la commande via un PC et EQMode (Cartes du Ciel, APT, NINA). Elle est lourde, c'est encombrant et faut faire gaffe quand on la porte à ne pas se tuer le dos, c'est traitre. Je n'ai encore jamais essayé le mode azimuthal. En fait jusqu'à présent je n'ai jamais vraiment eu de problème à cause de la monture, chaque fois que j'ai eu des merdes c'était pour autre chose! Une fois j'ai eu une merdre à cause d'une coupure électrique en pleine session: en rallumant une fois le courant revenu EQMod était complètement perdu, j'ai dû tout réinitialiser y compris les encodeurs pour que ça reparte correctement (après c'est ptet moi qui m'y suis mal pris je sais pas!)
  12. C'est un logiciel firmware non officiel, gratuit et libre de droits, mais pas développé par Canon, qui apporte de nouvelles fonctionnalités par rapport au firmware officiel de Canon, en débloque certains bridages et permet d'exploiter bien plus complètement les capacités de l'appareil. En contrepartie on perd la garantie Canon mais bon sur un 600D j'imagine que ça fait belle lurette qu'elle est périmée :-) Ca reste toutefois à manipuler avec précaution et à ses risques et périls. Mais d'habitude ça marche bien! C'est ici: https://magiclantern.fm/
  13. Les APN ne sont pas terrible pour les vidéo planétaire car compression, petite définition, etc... C'est bien pour ça que les caméra planétaires ont été inventées Mais rien ne vaut de tester, tu verras bien si c'est quand même exploitable, des fois on a de bonnes surprises !
  14. Sympa cette idée de fil qui permet de retracer son histoire en astrophoto :-) Ma vraie première astrophoto à disparu depuis belle lurette: j'étais ado dans les années 90 en camps de vacance astronomie avec un peu de photo, c'était de l'argentique évidemment, et c'était simplement Andromède en noir et blanc. Je me souviens encore de l'effet "Whaou!" quand je l'ai vu apparaître dans le bac du révélateur au labo, j'en étais bouche bée! C'est ce qui m'a donné le virus... Même s'il m'a fallu ensuite des années, jusqu'à ce que je gagne enfin un peu correctement ma vie, avant de pouvoir vraiment le concrétiser. Il y a deux ans j'ai testé quelques photo à l'APN au trépied et au 50mm après avoir vu un tuto sur Youtube, j'ai ainsi obtenu cette première photo qui m'a satisfait : Mais là où je m'y suis vraiment remis c'est avec Neowise cet été, toujours à l'APN 50mm sur trépied, avec celle-ci qui m'a le plus donné satisfaction: Ca plus le fait que j'avais pas mal économisé pendant le confinement vu que je n'ai quasiment plus rien dépensé pendant plusieurs mois, ça a été le déclic pour m'y mettre sérieusement - enfin, après toute cette attente depuis mon adolescence! J'ai découvert les forum, la commu astram, un club prêt de chez moi, et j'ai cherché mon premier setup - avec difficulté vu les ruptures de stock! En attendant j'ai continué un peu à l'APN 50mm au trépied voir jusqu'où on pouvait aller avec ce type de "setup du pauvre", et j'ai été très content d'obtenir cette Andromède: Et puis en septembre dernier j'ai enfin reçu mon vrai premier setup - à base de lunette triplet! Après quelques essais avec plus ou moins de bonheur, ma première photo dont j'ai vraiment été content a été ce fantôme de Cassiopée: Mais de toutes celles que j'ai pu prendre depuis avec ce setup, ma préférée reste ces Pléiades: Enfin, récemment je me suis mis à apprendre le planétaire en ajoutant une barlow et une caméra planétaire à ma lunette - à la faveur de la conjonction Jupiter/Saturne évidemment. Bon je n'ai pas encore réussi de photo vraiment satisfaisante - je pense qu'il me manque un ADC pour vraiment y arriver correctement - mais je suis quand même content de l'avoir choppée, cette conjonction: En revanche je ne suis pas mécontent de ma première mosaïque Lunaire, même si ça manque un peu de netteté vu de très prêt : J'en suis là! Je commence aussi à m'intéresser à l'astrophoto scientifique et notamment j'aimerais bien tester la détection de transit d'exoplanètes un de ces jours, ce sera peut-être ma prochaine première :-)
  15. J'ai aussi essayé d'améliorer très légèrement la netteté de ma lune avec les ondelette, sous Astrosurface car Registax refuse de me charger une image aussi grosse! (il part en "Out of memory".. alors que je suis loin d'être au max de ma RAM mais bon :-D) Je sais pas bien dire si c'est mieux ou pas en fait...