Sign in to follow this  
Lucien

Neptune toujours incertain

Recommended Posts

Bonjour,

Neptune me pose un problème de traitement, contrairement à Uranus.
Non pas mais que ce dernier soit facile.
Mais avec un T250 on peut obtenir quelques nuances sur Uranus sensiblement plus grand et plus lumineux que Neptune.
Les conditions de transparence et de turbulence sont toujours primordiales.

Le problème de Neptune est que son disque de 2.3arcSec est seulement quatre fois plus grand que le disque d'Airy dans le proche infrarouge avec un T250.
Il est possible de capter des détails plus petits que cette dimension cependant ils ne peuvent avoir une taille plus faible que cette taille mini.
Autrement dit tout ce qui est plus petit que le quart du disque planétaire est suspect !

En travaillant les images on aperçoit des tas de choses si l'on n'y prend garde. Ou s'arrêter ?

************************************************************
Il faudrait systématiquement revenir à la méthode de réorientation de la caméra (90 degrés) pour valider des détails douteux. Chiche !
************************************************************

J'ai donc pris le parti de rester très modéré au niveau traitement.
D'autre part, l'ASI224MC me pose un problème à ce niveau.
J'obtiens des images qui paraissent plus détaillées que celles de l'ASI174MM si l'on pousse les curseurs, cependant ça me parait artificiel.
A la limite, on trouve toujours des taches sur les disques !
Je soupçonne que ce soient des taches d'Airy plus ou moins abimées.

Il ne s'agit pas de remettre en cause la caméra, il doit y avoir un tuning des réglages que je n'ai pas réussi pour l'instant sur Uranus et Neptune seulement.
Ou tous simplement qu'on en demande trop et trop fort.

La grande mode c'est les spots et les taches. Peut-être qu'il n'y en a pas à tous les coups.



Donc ici, j'ai utilisé les deux capteurs. Je pensais avoir du temps.
Ce soir là, malheureusement les prises de vues ont été écourtées à cause de voiles nuageux.
Et pas le courage d'attendre.


Je reviens dans six mois.
Bon ciel les amis.

Lucien

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com
salut lucien , belle planète que voilà! j'aime bien ton rendu!
tu n'utilises pas d'adc ?
stephane

Share this post


Link to post
Share on other sites
Salut Stéphane,

Et encore bravo pour tes dernières planétaires lointaines !

Je n'utilise pas d'ADC et simplement je recale les couches au mieux en RVB.
C'est un investissement pour l'avenir sans doute si je passe à un diamètre supérieur mais ce n'est pas pour bientôt.


Lucien

Share this post


Link to post
Share on other sites

salut et bravo lucien pour ces images et explications et revient vite!!
polo

Share this post


Link to post
Share on other sites
Aaahhh, Lucien nous fait toujours des images incroyables, merci pour les explications !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Merci Pierre Alain pour la petite boule.

Bonsoir Polo.

J'avais envisagé de mettre au point une simulation afin de tester ce que l'on peut voir sur Neptune avec un T250 :
- avec une mini-lunette sur une mire (petite image de Neptune parfaite en N&B avec deux spots contrastés et de taille différente),
- quelques calculs afin de mettre à bonne distance et obtenir le même échantillonnage
- filtrage IR et réglage de la lumière afin d'obtenir des temps de pose identiques à ceux obtenus sur le ciel
- addition d'images sans turbulence donc...
- accentuations comparables à celles sur le ciel...
Ce serait très instructif mais il faut du temps pour le faire.

Merci William,
on marche sur des œufs sur cette affaire avec des petits diamètres.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bien mignonne cette Neptune et son satellite triton
Michel

Share this post


Link to post
Share on other sites
Salut Lucien,

belle Neptune ! Les détails correspondent pile poil à la simulation en tous les cas !

Share this post


Link to post
Share on other sites
peut être avant , Mars va être bien basse en 2016! pour les nuages je pense que cela va être quasi nécessaire...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Merci Michel.

Valère,
pour les détails c'est critique. Un aspect que l'on néglige et dont je n'ai pas la compétence est celui de l'effet du filtre utilisé.
Voit-on les mêmes détails à 610nm qu'à 750nm, hormis la résolution qui chute ?
Par exemple sur Mars il est inutiles de rechercher des nuages avec un filtre infrarouge. Ce n'est qu'un exemple.

Tu as raison Stéphane et je devrai peut être m'adapter.
Un ADC est quand même un outil pour la vie ou presque.


Lucien

Share this post


Link to post
Share on other sites
"Voit-on les mêmes détails à 610nm qu'à 750nm", ben oui et non ( réponse de normand ). La texture des détails doivent changer probablement à l'instar des images solaires Halpha, on ne voit pas du tout la même chose entre 600 et 700nm. Pour moi ce n'est pas une question fondamentale dans le sens où un filtre lambda oriente pas mal dans l'interprétation d'un détail, parfois invisible en visuel...Une image en IR sur Jupiter n'a aucune espèce de réalité ( visuelle s'entend ), une image de Mars prise sans filtre non plus paradoxalement car le capteur chopera des trucs dans l'infra rouge et l'ultraviolet proches.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Enfin bref, on devrait faire les images planétaires uniquement avec un filtre bloquant dans l'UV/IR, si on veut rester dans le champ visuel humain, mais bon ce serait probablement synonyme d'aucun détail visible pour Uranus et Neptune.

[Ce message a été modifié par VL (Édité le 30-08-2015).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Tu résumes bien la question Valère.

Je me la posais non pas pour un critère esthétique ou de réalité.
C'était afin de trouver le filtre qui sur Neptune, c'est un exemple, permettrait de distinguer au mieux quelques nuances.

C'est une question très difficile car il y a la turbulence qui produit des effets variables suivant la longueur d'onde.
Et puis le pouvoir séparateur varie aussi.

J'ai tenté Uranus et Neptune en août, un peu au feeling je dois dire.
Ce qui est important c'est de se faire son expérience de réglages par rapport à son site aussi.
Si je dois refaire Neptune par exemple, il faudra tester le filtre IR742nm.

Une question délicate est de régler le triplet Gain/Exposition/Nombre d'images.

Lucien

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ah OK, j'étais quand même un peu à côté de la plaque !
Des tas d'essais t'attendent effectivement avec les différents filtres proposés sur le marché.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this