Lucien

Membre
  • Compteur de contenus

    5 374
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    2
  • Pays

    France

Lucien a gagné pour la dernière fois le 31 octobre 2017

Lucien a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

109 Bonne réputation

2 abonnés

À propos de Lucien

  • Rang
    Membre hyperactif
  1. il était cinq heures du matin

    Bonjour Polo, Bon ben bravo ! Il aurait fallu essuyer la buée sur le miroir principal avec le coude et faire partir la grenouille qui s'y était installée ! Mais je te rassure par chez moi, ce sont des poissons qui sont au fond du tube. Lucien
  2. En astronomie, les recettes ne manquent pas et certains peuvent abimer leur plat sur un simple détail parfois. Tiens, pourquoi ne pas lisser un peu son Flat Maitre ( très léger flou gaussien ), afin de ne pas dégrader le rapport signal-bruit dans certains cas de figure ? Par exemple, cette question à elle seule est un vrai sujet et on peut argumenter de façon constructive, loin des débats généralistes du sexe des anges. Promis je ne reviens plus. Bon appétit. Lucien
  3. Et si le capteur fait un peu d'électroluminescence, on ne fait pas de darks ? Emmanuel, je laisse filer le sujet, sauf à discuter sur des cas concrets avec des images à l'appui et non sur des généralités. Lucien
  4. Bonjour Emmanuel, pour répondre à la question initiale , il faut examiner TA situation optoélectronique de prise de vue. Ensuite répondre après des essais à ces questions : - niveau du bruit thermique par rapport aux autres bruits - présence de vignetage sensible - présence de poussières gênantes - présence de pixels chauds ou froid gênants - présence d"un phénomène d’électroluminescente sensible - puis-je contrôler la température capteur, - quelle est ma précision de pointage entre les diverses images de la prise de vue, - usage SCIENTIFIQUE des images ou pas ? (photométrie, spectro...) Si c'est compliqué tout ceci, on procède empiriquement en faisant des essais et des essais. Pour trouver SA réponse. Mais attention en faisant ensuite les paramètres de prise de vue ! Et attention aux réponses toutes faites de ceux qui travaillent dans des conditions diverses. Lucien
  5. Ajustement des flats

    Je ne sais pas avec quelle configuration mais j'ai eu des problèmes aussi avec l'utilisation de filtres à bande étroites SHO. Un peu ce que tu décris, comme un sorte d’interférences. En déplaçant le filtre sur le chemin optique, cela avait réglé le problème. Il doit s'agit effectivement d'interférences de réflexion par rapport au capteur et/ou d'autres surfaces optiques proches. Lucien
  6. Mon port ne s'ouvre pas avec Robofocus

    Il faut vérifier dans le gestionnaire de périphériques si le port COM RS232 est bien reconnu et installé. Puis vérifier son paramétrage COM1, COM2...par rapport à ton logiciel. D"autre part : J'ai parfois un pb avec ces convertisseurs qui changent d’affection suivant le port USB où l'on les insère : on passe de COM1 à COM3 par exemple. Lucien
  7. Ajustement des flats

    Oui Frédéric, J'ai pratiquement le même constat. Avec les Mewlon (FD12), le flat fait avec l'écran posé sur le tube ou bien sur un fond de ciel gris et nuageux, sont très proches : > 1.5% d’écart sur les intensités relatives mesurées sur la grande largeur du capteur APSC Canon au foyer. Avec la lunette, je fais les flats sur le mur si je ne peux le faire sur le ciel ! En pratique, chacun pourra faire ses essais en fonction de sa configuration et de sa taille capteur. Et de son niveau d'exigence. Lucien
  8. Ajustement des flats

    Merci Michel. Ce vignetage est vraiment extrême ! La solution pour le corriger est ici de créer un flat "circulaire" et de l'appliquer avec un calque de réglage et un ratio réglable à vue. ****************************************************************************************************************** Ensuite il faut : soit abandonner l'imagerie astronomique, ou bien ne pas être conseillé par un PLOMBIER pour ce faire. ****************************************************************************************************************** Lucien
  9. Ajustement des flats

    Bonsoir Michel, Il y a quelque chose qui ne va pas avec l'image du train : ce n'est pas possible en pratique d'avoir un vignetage aussi peu centré sur l'image. Ou alors l'optique est dans un étal que je n'imagine pas. Lucien
  10. Ajustement des flats

    ****************************************************************************************************************** La poussière insignifiante que nous dispersons dans l'air d'un revers de la main, est un univers pour d'autres. Et que de mondes sont 'bousillés' à chaque fois que l'on pose son pied à terre. ****************************************************************************************************************** Regardons la graduation des magnitudes ici : Lucien
  11. Ajustement des flats

    Bonsoir, Faute de temps, je réponds rapidement. Il y a des années, j'utilisais un Newton 200mm F4 pour le ciel profond. Et j'avais constaté que je n'obtenais pas le même résultat (fichier flat) si : - je plaçais l'écran de flat de marque "Aurora Gerd Neuman" : 1) à l’extrémité du tube optique ou bien 2) au bout d'un pare-soleil de 50/60 cm environ de longueur utile. ( prolongement du tube ) Les écarts étaient faibles mais bien mesurables avec un Nikon D70 format APSC. Par je ne sais quel raisonnement, j'en avais conclu en discutant avec d'autres, qu'il était théoriquement préférable d'éloigner l'écran : SI ON POUVAIT LE FAIRE FACILEMENT. Je pense avec le recul que ces écarts peuvent passer inaperçus suivant la configuration optique, car assez faibles et/ou noyés dans d'autres phénomènes : - diffusion interne, directivité de l'écran, taille du capteur etc. Mais de là à dire que ça n'existe pas... **** DONC PAS D’INQUIÉTUDE : **** On peut très bien ignorer tout ces détails s'il s'agit de faire de belles images. Car on pourra toujours ajouter après coup, un soupçon de sel ou de sucre, en plus ou en moins. Lucien
  12. Ajustement des flats

    Bon, Les pros et les dômes qui peuvent d'ailleurs êtres COURBES...passons. Sur la problématique de l'écran à flat qui serait posé sur le tube : j'ai demandé à mon ami Jean-Pierre de réfléchir à la question sans faire de calculs si possible, et voici son constat avec les données que je lui ai fournies (il n'est pas spécialement astronome). A chacun de se faire son idée. Je n'avais pensé à cet aspect des choses. Lucien
  13. Ajustement des flats

    On peut expliquer autrement dans les deux cas extrêmes :: Si le flat est fait avec une source posée sur l’extrémité du tube, on va éclairer l'intérieur du tube et les partie optiques autrement que : si les rayons lumineux viennent de très loin. Dans le premier cas, il y aura plus de diffusion optique, aussi bien sur les pièces optiques que sur les parties 'noires' (jamais noires). Ceci diminuera le contraste global plus que si les rayons viennent de l'infini (effet de 'flare' plus marqué). On aura donc des fichiers flats moins contrastés, disons plus uniformes mais donc plus éloignés de ce qu'il faudrait pour corriger. Dans la pratique amateur courante qui ne cherche pas forcément la petite bête, tout ceci sera de peu d'importance. D'autant que ces effets peuvent être d'ampleur très variable suivant les instruments. A l'inverse, si la précision est visée (exemple de la photométrie), on devrait traquer toute cause d'incertitude. Lucien
  14. Ajustement des flats

    jmr, Quelques informations un peu en vrac et que tu as peut-être déjà : le sujet est vaste ! Si j'en crois les mesures de DxoMark, il n'y a pas de grosse difference entre le Sony Alpha 6000 et le 6500 dernier sorti : on gagne quand même un peu en dynamique. https://www.dxomark.com/Cameras/Sony/A6500 Ces capteurs récents de chez SONY ont une très bonne dynamique comprise entre 13 et 14 bits à gain moyen. Ceci dit on peut très bien faire de la photométrie avec un APN et sa matrice de Bayer. Néanmoins je préfère utiliser une caméra monochrome refroidie avec filtres sélectifs . Si l'on veut faire 'pro', il faudrait utiliser les filtres à bande-passante calibrés à cet effet : Juste un exemple mais il ne faut pas se bloquer là-dessus uniquement : https://www.telescopes-et-accessoires.fr/fr/filtres/650-filtre-ccd-johnson-cousins-bessel-b-astrodon.html Ce qui est délicat en milieu assez pollué c'est bien évidemment l'effet de la pollution lumineuse qui modifie également le spectre lumineux. L'interposition d'un filtre disons 'orange' n'est pas uniquement qu'absorbant. On calibre et on calibre... PS: je m'absente bientôt et ne pourrai guère te répondre rapidement. Lucien
  15. Ajustement des flats

    jmr, Je t'avais un peu oublié. Si tu souhaites aller plus loin dans la discussion technique, je t’invite à ouvrir un nouveau sujet et à expliquer ce que tu souhaites faire. Car pour de la photométrie, un APN n'est pas vraiment ce qui se fait de mieux. Lucien