jeffbax

Réchauffé de M 57 avec la dernière version de SIRIL

Recommended Posts

Toujours pas une nuit potable >:(

Du coup je peaufine les traitements. Sur l'exemple de ce qu'a fait Stéphane (exaxe) avec sa M 57, j'ai repris la mienne avec la nouvelle version de SIRIL.

Fonction Drizzle à l'empilement et Lucy-Richardson ensuite. J'ai également revu la courbe pour gagner dans les zones moyennes et j'ai rebalancé les couleurs (mix avec REGIM et bleu plus profond au milieu).

Le PC a tourné pas mal de temps avec 30 000 images en entrée, mais il y est arrivé xD

 

Je trouve que c'est bien mieux à tous points de vue :

 

Avant :

 

large.59f78087a1a9f_M57SIRILfinal_cadre.jpg.8612d3366c6fe28641dc0c5c30888668.jpg

 

 

Après :

 

large.5a8086637f85a_M57newSirildrizzleRL_cadre.jpg.513d56a2e06cf7e0fe4d86d8705230a9.jpg

 

 

Le lien ASTROBIN :

 

get.jpg?insecure


Voilà, ça fait réchauffé, mais rien d'autre en ce moment par ici, sinon les caméras qui dorment :)


JF

  • Like 5
  • Love 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com

Il n'y a pas à dire le traitement par les logiciels améliorent l'image. Au top :)

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

bravo jean-françois ! du réchauffé comme cela ,on voudrait bien en avoir ! :)

polo

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mais il y a plein de bonnes choses une fois réchauffées :)

Bonne journée,

AG

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Résultat réchauffé mais plus fin et avec de plus belles nuances de couleur !

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

 rechauffé !!! mais a point tres belle image  ,j'aime bien ce  " frisoti " c'est rare  :) 

 

   A + MICA

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

oui, on valide ce traitement ;)  c'est bien plus net au niveau de la structure de la nébuleuse et la triple est bien séparée

 

@+

 

Christian

Edited by candrzej

Share this post


Link to post
Share on other sites

Belle nebuleuse! c'est clair que moi aussi je passe que par Siril pour le traitement en mode courtes poses!

Je trouve que c'est plus fin avec cette nouvelle version, mais tu as gardé le même nombre de brute qu'avec AS3 ? tu as utlisé le mode alignement sur une etoile ou global? et tu as utilisé siril avec la 290 et la 224?

Ca y est j'ai finis avec mes questions!:D

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci les gars. Oui, il va bien ce SIRIL.

 

@ Stéphane, dans l'ordre :

Le premier cliché est déjà un retraitement avec l'ancienne version de SIRIL. 60 % conservés. J'ai mis également 60 % pour la nouvelle version = même nombre d'images.

J'ai aligné sur une étoile. En global j'avais des trainées sur les grosses étoiles, je sais pas pourquoi.
SIRIL avec la 290. L'image à la 224 est une ancienne de 2016 que j'ai repris juste pour la couleur. :)

 

JF

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

En me promenant dans Astrosurf par hasard je suis tombé sur ce post ... quelle image, superbe, magnifique Bravo JF

Avec mon 180/1800 j'avais aussi essayé en 2016 une HR de M57 avec IRIS mais c'est sans comparaison

M57-2016-08-07-23h35(TU)-43p-30s-T180x1800-QHY5LIIc-IRIS.jpg.50d17d2355346fc9f94a8dc9a5e9b69a.jpg

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour ton passage, la tienne montre déjà des choses intéressantes. :)
 

JF

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By Alexandre_Itic
      Salut à tous,
      j'espère que tout le monde va bien en ces temps difficiles... Heureusement, il fait beau et ça fait du bien de revoir le ciel, même si de mon côté c'est seulement par écran interposé vu que je suis à Paris...
       
      Voici donc une photo qui m'a donné beaucoup de soucis de traitement. Pour une raison que je n'ai pas encore identifié, mes flats ne corrigent pas correctement le vignettage et les poussières. Ça m'a forcé à vraiment chercher les bons paramètres de réjection.
       
      Il s'agit de M106, j'avais déjà imagé cette galaxie avec la FSQ et ça faisait longtemps que j'avais envie d'y revenir avec le Newton (même s'il n'est pas encore parfaitement réglé...)
       
      Pour cette image, j'ai 140 poses de 2 minutes en L en bin1, et 75 poses de 2 minutes en bin1 en R,V et B soit 12h10 au total. Et en regardant d'autres images de cette galaxie sur le web, je me dis que j'aurais pu aussi faire des poses en Ha...
       
      Object : M106
      Date images du 18 mars au 2 avril 2020
      Optics : SLT300 F4
      Mount : Paramount MX+
      Ccd : Moravian G4-16000
      filters : Astrodon LRGB
      Focuser :Atlas
      Guiding : Atik 314L - DO Skymeca 3"
       
      Cliquer sur l'image pour la full

       
      Et une version annotée pour s'y retrouver

       
      Voilà, j'espère qu'elle vous plaira.
       
      Prenez soin de vous surtout...
       
      Amicalement,
       
      Alexandre
    • By JMBeraud
      Bonjour ou bonsoir à tous,
       
      Pour continuer de fêter la naissance de mon « nouveau » jouet, et après Jones-Emberson et PuWe1, je vous propose LoTr5, soit Longmore-Tritton 5, ou PN G339.9+88.4.
       
      Pour ceux qui ne la connaissent pas, il s’agit d’une nébuleuse planétaire de la Chevelure de Bérénice. LoTr5 a été découverte par A. J. Longmore et S. B. Tritton en 1980 sur les plaques photographiques du UK Schmidt Telescope (1.2m) opérant à Siding Spring en Australie.
       
      Quelques recherches nous donnent les informations suivantes. Elle a la plus haute latitude galactique des NP connues, à peine à 1.5 degrés du pôle nord galactique. Sa distance a longtemps été en question, GAIA donnant une distance de 1650 AL par mesure de parallaxe, et elle mesure 1.8AL de « diamètre » (sa structure est en fait bipolaire).
       
      Cette nébuleuse est habitée par un système d’étoile binaire comprenant une étoile géante en rotation rapide, et d’une sous-naine ou naine blanche, cette dernière étant responsable de l’ionisation de la nébuleuse à la longueur d’onde de 500.7nm, qui lui donne sa couleur bleue-turquoise caractéristique. Cette naine est d’ailleurs une des plus chaude connue, avec une température estimée entre 100 et 150 000K (ou degrés C donc).
      Pour l’anecdote une image haute résolution de la binaire de LoTr5 a été tenté en 1999 avec le HST mais sans succès, sans que l’on sache si la cause en était leur très faible angle de séparation ou la très faible magnitude de la naine chaude.
      Dernièrement des recherches penchent vers un troisième larron accompagnant le couple décrit plus haut.
       
      Pour plus d’information (en anglais) sur les derniers rebondissements dans la recherche de la nature des étoiles centrales de LoTr5 : https://arxiv.org/pdf/1801.06032.pdf
      Un poster intéressant aussi ici : https://www.sea-astronomia.es/sites/default/files/archivos/proceedings13/ViaLactea/poster/poster_allera.pdf
       
      Pour cette image j’ai cumulé un peu plus de 9 heures de pose, avec le matériel et conditions suivantes :
      - T410mm, F/D 3.8, Wynne 3 pouces au foyer, tube construction personnelle avec araignée + PO Axis Instruments
      - A7S défiltré par Richard, refiltré Astrodon, Filtre Duo Narrowband (STC)  OIII Ha
      - Echantillonnage 1.18"/pix
       - ciel urbain
      - 3200ISO – DOF
      - 1114x30" = 9h17’ – les soirs des 20, 22, 31 mars et 1er avril. Je devrai tenter des brutes de 60s voire plus, car le star eater ne se verra à mon avis pas du tout (étoiles non « ponctuelles »). Je gagnerai en S/B et en temps de traitement de script Siril (23h de moulinage là, quand même).
      Acquisitions par wifi via PRISM10, prétraitement et traitement Siril. Courbes sous PS, mais je ne suis pas spécialiste. Je la laisse donc plus ou moins « bio », mais je pense qu’elle en a peut-être sous le pied avec un meilleur pilote. 
       
      Je n'ai pas regardé sa magnitude surfacique mais tout comme PuWe1, elle n’est pas visible sur une brute de 30s :

       
      ...sauf si on tire les curseurs un maximum on devine un truc méga faiblard :

       
      En espérant qu’elle vous plaise, elle est ténue, moi j’adore au moins sa couleur, et y’a un peu de monde derrière !

       
      Petit zoom:

       
      Couche Rouge :

       
      Couche Verte :

       
      Couche Bleue :

       
      Jean-Marc
    • By Michel Deconinck
      Voici ma contribution à la conjonction Vénus Pléiades
       

       
      Bien à vous tous
      Michel
    • By Etacentauri
      Bonjour,
      Au dessus du toit , Castor, Pollux et le cocher.
      Ce qui m’a fait très plaisir au traitement c’est que l’on voyait que Capella était une étoile double!
      Vous me direz, un rien me fait plaisir dans cette curieuse période d’isolement! 
      Alors voilà, je partage avec vous, une seule photo Nikon D7000, Tamron 17-50 à F2,8 et filtre NISI.
      Bon ciel à tous!
      Marie

    • By Cyp
      Salut à tous !
       
      ISS en plein milieu des Pléiades, même si Vénus n'est pas encore au plus proche, c'est une occasion qui ne se manque pas
       
      Au programme, une vision grand champ au 50 mm sur Star Adventurer et une vision rapprochée au Rubinar 300 mm en parallèle du télescope.
       
      J'avais prévu mon coup, organisé le matériel, chargé les batteries, sorti les objectifs dehors pour la mise en température, mis le télescope en station afin de monter le boîtier en parallèle. Le vrai pro, quoi. Et, quoi, 10 minutes avant le passage de l'ISS, je me rends compte que des $%!§#@& de flexions ou je ne sais quoi d'autre m'allongent fortement les étoiles. J'essaie de comprendre... et je comprends pas ; pas le temps. Oh p*... J'attrape le pied photo et mets à niveau la Star Adventurer. Pointage de la polaire, réglage du cercle gradué, mise en station. Plus que 5 minutes. Installation du boîtier avec le Rubinar, équilibrage. J'active le suivi et teste une pose de 30 secondes... Ça passe !!! Hé meeeeerde, j'ai le noisetier en plein milieu du champ. Plus que 3 minutes. Je chope le trépied, je me décale de 10 mètres, je remets à niveau, je repointe la polaire, plus que 2 minutes, je refais la mise en station, je vérifie la mise au point... dans les choux. Plus que 30 secondes, l'ISS est déjà visible dans le ciel et se déplace vers les Pléiades. Je suis en maxi stress, je cadre à l'arrache, je lance le Live View, je fais la mise au point comme je peux, ISS est là, j'attrape le déclencheur souple, je retiens ma respiration et je presse le bouton.............. Boum-boum boum-boum boum-boum...
       
      Qu'est-ce que j'ai foiré ? J'ai laissé en 12 800 ISO ? Le réglage est en JPEG ? Pas de carte SD ? J'ai déclenché trop tard ? J'ai oublié de désactiver le verrouillage du miroir ?... Merde merde merde, j'étais pas prêt !
       
      On termine d'admirer le passage de l'ISS dans le ciel, puis je jette un œil à la photo...
       
      YEEEEEEEAAAAAAAAAAH, JE L'AIIII !!!! Ouuuuuuuuuf. Bon, y aura pas de vue grand champ au 50 mm, mais tant pis. Je lance d'autres photos pour compositer un peu, et je respire à nouveau
       
      C'est pas cadré parfait, j'ai un beau halo, Vénus crache sa mère, mais j'ai ma photo !
       
      Sujet : M 45, Vénus et ISS
       
      Date : 02 avril 2020
      Appareil : Canon EOS 760D
      Instrument : Rubinar 300 mm f/4,5
      Lieu : Juliénas (69)
      Vitesse d'obturation : 16 × 30 sec.
      Sensibilité : 400 ISO
      Qualité : RAW
       
      Traitement sous Siril, Darktable et Gimp.
       
      Page web : https://www.cypouz.com/imagerie/200402/m-45-venus-iss
       

  • Images