Recommended Posts

Bonjour j ai lu que faire 120 poses d une minute c est pareil que de faire 30 poses de 4 minutes .

 

il paraîtrait même que c est mieux pour le bruit de l image. Pourtant avec mon APN je constate sur orion le même soir que 30 poses d une minute une fois empilé ne valent pas 10 poses de 3 minutes. 

 

Qu en pensez vous. Je précise que je parle bien d appareil photo reflex.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com
Posted (edited)

 

Bonsoir.

 

Je ne suis pas du tout un spécialiste niveau astro photo.

 

Par contre, muni d'une caméra "CMOS", j'ai constaté le même phénomène.

 

Ainsi , en effectuant des tests sur un "ciel virtuel" ( boite en carton avec cible munie de petits trous ), les résultats "1 x 10 min" et "10 x 1min" ne sont pas du tout identiques. ( empilement avec DSS )

 

Le "1 x 10 min" avait bien plus de signal que le "10 x 1 min" ... mais bien plus de bruit.

 

Après, cela dépend peut-être du logiciel utilisé pour l'empilement : à confirmer / infirmer.

 

Perso, pour le moment, avec "DSS", je privilégie la durée de chaque photo.

 

Voilà.

¨

Edited by fljb67

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Greg75 a dit :

120 poses d une minute c est pareil que de faire 30 poses de 4 minutes

Le rapport signal/bruit est le même... Mais faut-il avoir assez de signal sur chaque pause, et tu en auras forcément plus sur une pause longue. Après, ça dépend de ce que tu photographies (et du suivi de ta monture)... Il faut jongler en fonction de la luminosité de l'objet.

Par contre, avec un reflex, ça chauffe vite... Bonjour le bruit thermique...

En astrophoto, rien n'est simple.:S

 

 

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Greg75 a dit :

Pourtant avec mon APN

quel genre? , merci ;) 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Bonjour,

Je partage l'avis de "b2" en précisant que je fais toujours des tests au max du temps de pose à ne pas dépasser car dépend également de la PL et du seeing : + la PL est importante et moins il faudra poser car le signal utile sera perdu dans la PL.

En général, je ne dépasse jamais 5mn de pose à 800 iso avec un filtre (CLS ou H-Alpha) car après le signal utile est vite pollué (<2 mn sans filtre !)

Pour conclure : poser au max des possibilités offertes par "votre ciel" (faire des tests pour savoir et attention à ne pas "cramer" les objets lumineux) et faire un max de poses pour augmenter le rapport signal/bruit (minimum 20 poses je dirai mais comme la formule du rapport n'est pas linéaire il faudra ensuite poser beaucoup plus pour que cela soit significatif :-(

Edited by Olivier Ravayrol

Share this post


Link to post
Share on other sites

Donc pour toi Olivier plus de 20 poses c est une perte de temps?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis actuellement dans le desert je fais des poses de 3 min à 1600 iso pour le triplet du lion. J ai pris m35 aussi. On verra le résultat demain après le traitement

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 9 heures, Greg75 a dit :

Je suis actuellement dans le desert

Ah, le ciel de l'Atacama . . . :););)

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oh lala j ai fais des poses de 3 min, on voit plus le detail du coeur des galaxies une fois empilee et le niveau fait. Pourtant les brutes sont top ...

 

Quelqu un a une solution?

 

Voici le brute sorti de DSS

tripletdss.TIF

 

et voici ce que j ai reussi a en faire.

tripletdssps.thumb.jpg.8cb3758184411e76bea9c3d9926fe818.jpg

 

il y a un cote plus clair que l autre j ai surement mal fait mes flat, je vais empiler de nouveau sans flat pour voir.

  • Like 1
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

oki tu me conseilles quoi a la place?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Siril avec les tutos APN à Colmic, sinon Iris est aussi ton ami :)

Bonne journée,

AG

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Greg75 a dit :

et voici ce que j ai reussi a en faire.

 

Très joli. ^^

 

Question : quoi comme optique ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, ALAING a dit :

sinon Iris est aussi ton ami :)

oui ;) 

au moins avec je ne cherche pas où et quand sauvegarder ;)

bravo à ceux, et celles ;) qui maitrisent Siril ;) 

chapeau ! ;) 

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 23 heures, Greg75 a dit :

Donc pour toi Olivier plus de 20 poses c est une perte de temps?

Non pas une perte de temps ;-)

Mais vu la loi ci-après, on s'aperçoit que le gain est moins important après 30 poses environ => donc 30 ça parait bien mais on peut encore gagner ... vers l'infini et au delà ;-)

image.png.74da6781d606e06ef020036b84a37a24.png

 

Lien intéressant : https://media.afastronomie.fr/RCE/PresentationsRCE2018/Walliang-RCE2018.pdf

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By Kaptain
      J'utilise des Naglers avec une bino Williams Optics sur mon mak 180. Leur grand champ me facilite le suivi sur mon strock 250 à F/5, guidé manuellement, mais sont-ils ce qu'il y a de mieux pour le mak 180 qui, lui, bénéficie d'un suivi équatorial motorisé ? Des HR Planetary ou autres permettraient-ils de gagner en résolution de détails/contraste sur Jupiter par exemple ? Je parle d'observation planétaire-lunaire exclusivement et ne tiens pas à consommer plus que ça si vous me dites que je finasse pour rien...
      Merci d'avance et bons ciels à  tous.
    • By astroespo
      Bonjour à tous,
      j'envisage l'achat d'une paire de jumelles APM 150 apo. Quelqu'un les a t'il testées ?
      Je voudrait les monter sur une monture à fourche goto, genre Meade 12", est ce suffisant et possible, ou y a t'il d'autres possibilités ? 
    • By tom
      Meilleurs voeux à tous les astronomes !

      20 années d'astronomie derrière moi et voilà venu le moment de lancer un nouveau projet pour s'amuser pendant les 20 prochaines années.
      J'ouvre ce post en toute modestie pour partager mes expériences et  quelques réponses sur les questions que l'on peut se poser sur ce genre de sujet sans fin à savoir : et si je refaisais mon set up ?!
      Je partage ici parce que j'ai appris énormément de choses sur ce forum en tant d'années et que ça me paraît être un juste retour des choses d'y participer à mon tour.
       
      Pour gagner un peu de temps dans ce feuilleton, ce projet a été lancé il y a déjà 3 ou 4 mois... et promet de se poursuivre pour encore au moins la même chose. Il se finira le jour de la première lumière. C'est à dire après les réglages, la/les collimations, les corrections de tilt, la mise au point électronique...etc. Je m'engage officiellement à ce que toute image non optimisée ne soit pas considérée comme première "vraie" lumière... ça promet de durer un moment.. donc. Installez vous bien et c'est parti.
       
      EPISODE 1 - Cahier des charges
      Pour entrer directement dans le vif du sujet, le setup que j'utilisais jusqu'alors avec grand plaisir était le suivant :
      Lunette : Televue 85 + réducteur televue : focale de 480mm ccd : atik 16HR - échantillonnage de 2,7'' (donc sous-échantillonné) monture : Taka EM200 temma2jr + guidage diviseur optique (marque ZWO) et Atik Titan Logiciels : prism V10 (acquisition et prétraitement) L'ensemble était relié au pc en ethernet via un silex 4000U2 avec une stabilité logicielle de l'ensemble exceptionnelle depuis 4 ou 5 ans et de bons résultats en imagerie (cf. images ci-dessous)  
      Alors pourquoi en changer si ce setup fonctionne bien ???
      je le connais par coeur et l'astronomie c'est beaucoup moins amusant quand tout fonctionne du premier coup. je sous-échantillonne depuis des années c'est un set-up pour faire du grand-champs, avec un capteur principal qui fonctionne très bien, mais qui n'est pas adapté au grand champs (petite taille, gros pixels), donc il me faut plus de focale. l'évolution des capteurs me donne envie d'essayer les CMOS en pose rapide et pourquoi pas de combiner ces poses avec des poses longues en ccd. et puis le diamètre évidemment : j'en veux plus.  
      Il a donc bien fallut se lancer et écrire un cahier des charges pour commencer à réfléchir un peu plus précisément. Voici donc mes contraintes :
      La contrainte principale et absolue est que je veux rester sur un setup mobile pour voir du pays et des amis . Cette contrainte conditionne énormément de choses à commencer par l'encombrement et le poids d'autant plus que je fais de l'imagerie et non du visuel. Deuxième chose : je conserve l'atik16HR... fidèle, efficace, très peu bruitée. Elle peut être diablement efficace en longue pose sur des nébuleuses planétaires en ciel profond et elle n'a pas dit son dernier mot.
       
      Le cahier des charges de départ du projet est donc :
      - Tube léger : maximum 12kg (hors train optique mais y compris les anneaux) - Diamètre : le maximum tout en respectant la contrainte numéro 1 - Modulable : pose rapide / Nébuleuses planétaires / Galaxies - Evolutif : correcteur/réducteur/barlow...etc - Assez rapide pour l'imagerie (F/D<5) mais avec une collimation stable… très très stable - Backfocus mini : 60-65mm pour pouvoir placer un diviseur en cas de besoin - Mise en température rapide et stabilité thermique du tube  
      La suite au prochain épisode.



    • By fljb67
       
      Bonjour,
       
      Optique : téléobjectif Sigma de 400 mm de focale ouvert à 5.6 ( = ouverture maximale ).
       
       
      Je croyais - à tort donc - que le phénomène d'aigrettes était réservé aux télescopes muni d'une "araignée".
       
      Ci dessous, un crop d'Arcturus  ( pose unique, sans DOF ) :
       

       
       
      Donc, question : à quoi est dû le phénomène révélé sur cette prise de vue ?
       
      ... sachant que l'ouverture à 5.6 est la valeur maximale  et donc que le diaphragme mécanique ne peut pas intervenir à ce niveau.
       
       
       
      PS : J'ai une hypothèse genre lentille(s) déformées de part leur montage trop "serré".
       
      ¨¨
    • By Jean-Baptiste_Paris
      Salut à tous, 
       
      J'ai enfin eu la chance le we dernier de réaliser la première lumière de la 16200 !  
       

       
       
      Montée sur la TSA 102 avec le montage suivant : réducteur - bague CA-35 - bague M54 - DO - RAF - CCD
       
       
      Le tirage est un peu supérieur à celui optimal du réducteur (90,5mm au lieu de 83,5mm) mais le réducteur est assez tolérant... OU m'a conseillé de tester avec la bague allonge 19 et sans, pour voir ce qui est optimal. Je n'ai pas eu encore l'occasion de faire le test sans la bague allonge. 
       
       
      Le guidage s'est fait au DO avec la AtikGP. Pas des conditions exceptionnelles niveau ciel, mais suivi correct malgré tout. 
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
      Voici l'image que j'obtiens (en empilant 18 poses de 900s en bin1, Ha 3,5nm - pas de DOF - juste un STF sous Pix pour visualiser) : 
      Clic sur l'image pour la full (jpeg). 
       

       
      Je constate que l'aspect des étoiles n'est pas parfait sur les bords : 
       

       
      Du coup, j'ai passé l'image dans CCDInspector, mais j'aurais besoin de votre aide pour analyser ces images : 
       
      Sur une série de 18 brutes non calibrées : 
       

       

       
      Sur l'image empilée : 
       

       

       
      Je vous avoue que j'ai un peu de mal à me faire une idée... c'est pas moche, mais pas optimal non plus ! 
       
      Pour moi ce n'est pas du tilt car les étoiles ne sont pas déformées dans la même direction... donc c'est sans doute lié à la distance entre le réducteur et le capteur (?). 
       
      Est-ce que ça vous semble acceptable ou est-ce qu'il est possible d'améliorer les choses ?
       
      En sachant qu'à moins de changer de DO, je ne vais pas avoir beaucoup de latitude sur le tirage mécanique derrière le réducteur. 
      Tout est vissé, donc normalement il doit y avoir très peu de tilt. 
       
      La bague CA-35 fait 30mm, peut-être qu'une bague plus courte sur mesure chez Skyméca me permettrait de diminuer un peu le tirage... 
       
      Merci beaucoup pour vos lumières !!!  
       
      jb
  • Images