Sign in to follow this  
Sébastien Lebouc

Jupiter à la Toucam, na!

Recommended Posts

JLD> oui bien entendu, tout est réglé en manuel sinon c'est faussé ! Mais c'était évident !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com
JLD : En revanche il m'est arrivé d'avoir un tramage en diagonal lorsque le gain est vraiment à fond. Il arrive d'avoir ce soucis avec les webcams, je ne sais pas quel en est l'origine.

J'ai aussi ce problème avec ma webcam, et je ne comprends pas d'où ça vient, ne serait-ce pas dû au fait que les webcam et les DMK sont alimentées par l'USB et n'ont pas une alimentation 12 Volt propre ? C'est ma dernière réflexion à ce sujet.

Marc

Share this post


Link to post
Share on other sites
Lol Sébastien, oui vive les toucams , tes images de jupiter font parties des plus belles faites en France, mais je ne doute pas une seconde que le résultat serait encore meilleure avec les caméras citées plus haut .
Mais effectivement, ça sera plus contraignant et plus cher. Les capteurs NB est plus sensible et meilleur finesse d'image mais il faut utiliser des roues à filtres et des filtres (de qualité) donc le setup est plus chiant.

En tout cas avec une toucam c'est déjà magnifique et avec une dmk ou lumenera ça serait sensiblement meilleur pas non plus plus 2x mieux il faut aussi relativiser.
Je confirme que la DMK (21 pour ma part) est une excellente petite caméra, mais il ne faut pas trop dépasser les 700 de de gain (le max étant 1000).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pour poursuivre sur ce que dit Christophe, le convertisseur de la Skynyx est en 12 bits. Mais ce qui est important c'est le rapport S/N.
- Si on choisi un gain de 1, on mesure un rapport signal / bruit de 2000, soit 65 db environ, ou encore 12 bits,
- pour un gain de 10, le S/N n'est plus que de 220, soit 47 db, ou encore 8 bits,
- pour un gain de 20, le S/N est de 126, soit 42 dB, soit 7 bits.

Pourquoi je raconte tout ça ?

Sur les planètes, je travaille avec un gain de 15 à 20 (pour avoir un temps de pose court et une cadence d'acquisition élevée), donc aucun intérêt à sauver sur 12 bits puisque le rapport S/N est inférieur à 8 bits. C'est bien ce que tous les utilisateurs ont trouvé.

Pour la lune je travaille avec un gain de 10, là aussi aucun intérêt à sauver sur 12 bits. C'est confirmé par l'expérience.

En revanche, sur le soleil, je travaille avec un gain de 1, mais ... le bruit de photon est alors largement supérieur au bruit de la camera, donc toujours aucun intérêt à travailler en 12 bits.

Mais ... en ciel profond, le bruit de photon est faible (puisqu'on s'intéresse aux objets à la limite de détection) et le 12 bits alors devrait pouvoir faire une différence si on utilise un gain < 10 (ça sera intéressant de savoir quel gain utilise par Marc ?).

Share this post


Link to post
Share on other sites
J'arrive un peu tard dans la conversation ... je suis personnellement passé de la toucam couleur à la skynyx 2-0m d'un coup, pour le n&b, l'augmentation de sensibilité et le gain en fréquence d'acquisition (ce qui a déjà été dit).
Le n&b permet de facto un accroissement de la sensibilité, et comme l'a dit Christophe de pouvoir jouer avec les filtres à différentes longueurs d'onde (j'en ai 9 différents pour le planétaire).Une chose non dite ici je crois, la mise au point varie suivant les longueurs d'ondes: les bonnes nuits je fais une mise au point différente avec chaque filtre rouge, vert et bleu, chose impossible avec une caméra couleur ... ceci doit bien améliorer l'image finale ...

Pour la fréquence d'acquisition, je vais jusqu'à 67 im/s pour Mars et Jupiter, imaginez le gain vis à vis de la turbu !

J'avais aussi choisi cette caméra d'abord parce que j'en avais les moyens (c'est pas donné!), et pour faire un peu de ciel profond en 12 bits (et je suis plutôt content de ce que j'arrive à faire avec). Ce que tu dis sur l'impact du gain sur le rapport s/b m'intéresse Christian, comment as-tu mesuré ces valeurs ? (je travaille à gain maxi car je n'autoguide pas encore et ne fignole pas ma mise en station)

Sebastien, comme les autres vu la qualité de ce que tu fais, je pense vraiment que tu devrais passer à une DMK, c'est pas trop chèr, et c'est en faisant du n&b et à des fréquences plus élevées que tu pourras encore bien progresser je pense. Et faire 3 films en r, v et b et les assembler, c'est pas la mer à boire ... enfin chacun pratique l'astro comme il le sent

Marc
http://astrosurf.com/delcroix

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bon, voilà au final les éléments que j'ai promis.
D'abord la brute, de l'année dernière, avec un filtre IR807 :
http://www.astrosurf.com/pellier/brute_jup_skynyx12bits_pellier1.rar

(fichier à décompresser)
IRIS indique un pixel d'intensité maximale de 3753, sur 4095 max. Merci Christian pour ta petite explication, sinon !
A présent, au sujet de l'échantillonnage...
Sur Mars : cible petite et très brillante, supporte très bien les longues focale :

La comparaison est avec la prédécesseur de la SKynyx 2-0M, la Lumenera LU075M. A gauche, image témoin avec webcam NB, dans d'excellentes conditions, mais à un échantillonnage limite. Au milieu, une focale beaucoup plus longue utilisée avec la Lumenera pour rattraper en partie la perte de taille : l'image est bien, pas de bruit, du détail, pas de souci. A droite : la lumenera est utilisée à échantillonnage identique à la webcam : certes l'image est plus petite, mais la qualité est cette fois supérieure à l'image du milieu : très nette, très fine, des couleurs qui pètent, etc. Le F/63 en valait-il la peine ? Pour moi : non. Mais il est quand même envisageable/
Maintenant considérons Saturne, avec filtre bleu, cible très peu lumineuse et peu contrastée :

Image de gauche : échantillonnage plus petit que sur Mars, pourtant, ça ne passe pas : en dépit des réglages au taquet (cadence la plus faible, gain max...), l'image est très bruitée.
F/40 : c'est ok, mais ça déchire pas non plus.
F/33 : là, c'est très bien, très net et contrasté.
Augmenter l'échantillonnage en vaut-il la peine ? Non. Est-ce seulement envisageable ? Même pas

Share this post


Link to post
Share on other sites
La dernière image de saturne est pour le moins excellente. C'est clair qu'il faut toujours adapter la focale (et donc indirectement la luminosité) par rapport à la taille des photosites (à leur sensibilité aussi accessoirement).

Maintenant la théorie c'est une chose, mais l'expérience du terrain montre qu'il ne sert parfois à rien de grandir l'image démesurément. On ne gagne rien en détails et on perd en luminosité, on augmente le gain et/ou le temps d'exposition et de là en taux d'image/seconde !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this