christian viladrich

Membre
  • Compteur de contenus

    6 795
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    2
  • Pays

    France

christian viladrich a gagné pour la dernière fois le 22 juillet 2018

christian viladrich a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

434 Très bonne réputation

À propos de christian viladrich

  • Rang
    Membre hyperactif
  1. 4 à 5 pouces c'est le max pour la Lune !

    Pour la question 1), il y a un truc simple à avoir en tête, c'est que les lambda s'ajoutent (ceux du miroir et ceux résultant de la turbu). Autrement dit, une très bonne optique sera moins sensible à la turbu qu'une optique moyenne. C'est en partie pour cela qu'avant ( = quand les grosses optiques n'étaient ... pas terribles), on ne voyait pas un gain énorme à avoir du gros diamètre. La différence se voit de façon évidente sur le ciel, en particulier le caractère bien "franc" de la mise au point quand l'optique est excellente. Après, c'est sûr qu'il y a quand même un rendement qui décroit à partir d'un certain diamètre.
  2. Sondage filtres bandes étroites

    Pas de soucis
  3. 4 à 5 pouces c'est le max pour la Lune !

    Un bonne lecture à conseiller : "Astronomie Planétaire" :-) On discute de cela en détail, pour l'imagerie et aussi le visuel.
  4. Sondage filtres bandes étroites

    Froggy, tu dois être un adepte de la lecture très (trop) rapide. La réponse à ta question se trouve au début de la phrase dont tu n'as lu que la fin
  5. Astrosolar + filtre UV/IR en visuel ?

    Comme Seb, c'est le filtre KG3 qui est le plus efficace, car c'est un filtre qui fonctionne par absorption et il coupe tous les IR. Les IR-cut interférentiels (comme les Baader, Astronomik, Astrodon, etc) coupent les IR jusqu'à 1100 - 1200 nm. C'est déjà pas pas mal. Tu trouveras p99 la transmission des Astrosolar jusque dans l'IR lointain. Il y a déjà une bonne coupure de l'IR. Mais si tu observes longuement en visu, autant prendre le maximum de précaution, comme me dit Xavier.
  6. conseils pour calculs hauteur et azimut Soleil

    Un peu comme Simon ;-) Plutôt que de partir de la formule que tu as trouvé (ça c'est facile ...), pose le problème et essaie de le résoudre. Pour le coup, là tu apprendras quelque chose ;-)
  7. quel instrument solaire choisir

    Pour faire du visuel ? De la photo ? Les deux ? Portable / pas portable ? Ha et lumière visible? Uniquement Ha ? Budget : 4000 € ou 14 000 € ? Bref, il faut que tu donnes plus d'info sur ce que tu souhaites faire avec ;-)
  8. 4 à 5 pouces c'est le max pour la Lune !

    Autant on pouvait dire ce genre de choses il y a 20 ou 30 ans ... Maintenant de l'eau a coulé sous les ponts et il faut vraiment n'avoir jamais observé pour dire de pareilles bêtises ;-)
  9. Sondage filtres bandes étroites

    La transmission des Baader remonte aussi vers 1100 - 1200 nm. C'est la même chose avec tous les traitements interférentiels, sauf, s'il y a un besoin particulier, comme les D-ERF Baader ou le K-line (observation solaire). Pour un usage hors solaire, cela ne sert pas à grand chose de couper au-delà de 1100-1200 nm.
  10. Précision mise en station

    Comme Patrick, de mon côté j'arrête les itérations de mise en station quand je suis à 1' du pôle (mesuré avec Pempro). La précision d'un viseur polaire peut-être extrêmement variable. Il y en a de très mauvais ;-)
  11. Un banc test de filtres astro/photo avec un spectro ALPY

    Olivier, quand tu dis qu'en deux passes on pourrait couvrir 350 - 1000 nm, c'est avec l'Alpy ou le Lisa ? Christophe, tu pourrais m'envoyer le fichier dat du Johnson UV Baader ? Cela m'intéresse pour une manip solaire. D'ailleurs ce serait le Johnson U Astrodon qui m'intéresserait plus particulièrement si quelqu'un a des mesures.
  12. Un banc test de filtres astro/photo avec un spectro ALPY

    Intéressant ! J'ai l'impression que tu n'as pas de collimateur devant la fente (côté source de lumière) ? La bande bande dépendant de l'angle d'incidence, cela pourrait jouer (je n'ai pas fait le calcul). Pour autant, le Baader Ha ne semble pas avoir de problème de FWHM. Quelle plage de longueurs d'onde peut-on couvrir avec ce système ? D'une façon générale, il est intéressant de pouvoir couvrir la gamme 350 à 1200 nm. Cela permet de vérifier s'il y a des fuites ou non. Il serait intéressant également de rassembler ces mesures, et les futures j'espère ;-) , sur une page web. Pour comparaison, voici une mesure du bleu Astronomik faite avec du gros matériel : D'autres mesures ici: http://www.carlostapia.es/curvas_filtros/Astronomik_Blue_Typ_2c.html
  13. Un banc test de filtres astro/photo avec un spectro ALPY

    C'est très intéressant comme manip ! Comme Christophe, il doit y avoir un problème dans la mesure du B Astronomik qui ne correspond à aucune autre mesure (fabricants ou autres).
  14. Salut à tous, J'ai encore quelques images de 2018 qui trainent sur mon disque dur. Bon ... l'activité n'était pas beaucoup plus spectaculaire que maintenant ... Voici pour commencer les images du 1 juillet en Ca K avec un très bon seeing : Puis deux gros plans toujours en Ca K sur le réseau chromosphérique et la granulation inverse vers le centre du disque solaire : Et pour finir le limbe solaire le 8 juillet avec quelques facules au Newton de 300 mm et en bande G :
  15. Qui a déjà testé un filtre OIII 3nm en solaire ?

    Il n'y a pas grande différence à attendre par rapport à un filtre de 10 ou 12 nm, si ce n'est un transmission plus faible (et un prix plus élevé...). C'est donc à réserver aux montages avec hélioscope. Pour ma part, j'utilise un OIII de 12 nm.