Bruno-

Member
  • Content count

    14658
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1
  • Country

    France

Bruno- last won the day on December 5 2021

Bruno- had the most liked content!

Community Reputation

2336 Excellent

6 Followers

About Bruno-

  • Rank
    astrosurfeur

Personal Information

  1. Ngc 672

    Merci Haltea pour ces précisions ! Je trouve utile de savoir qu'en posant 30 secondes avec une AZEQ6 on peut se passer d'auto-guidage et avoir ce genre de résultat !
  2. Ngc 672

    Impressionnant ! À tout hasard, quelle est la monture utilisée ? Il y a de l'autoguidage ?
  3. Matin du 9 juillet 2022

    Magnitude 17,2 B ou V ? Si c'est B, ça veut dire que la magnitude V est de l'ordre d'un petit peu plus de 16 et c'est peut-être une autre partie de l'explication.
  4. Cette photo est intéressant : elle montre ce qu'on voit en ville ! On peut apercevoir M32 en bas à droite, comme une étoile entourée d'un halo flou, et il y a une étoile assez brillante à sa droite. Ça donne une idée de l'échelle si on compare avec des photos où M32 est plus facilement reconnaissable, par exemple : Effectivement, je dirais aussi qu'elle va dépasser d'1/3.
  5. Premier télescope

    Je viens de me relire : « La Tête de Cheval est dans le champ, à l'ouest, mais parfaitement invisible normalement... ». Le « normalement » laisse la porte ouverte aux observations dans des conditions exceptionnelles. MCJC : si tu as vu une tache, tu n'as peut-être pas vu Barnard 33 (la nébuleuse obscure surnommée tête de cheval) mais la nébuleuse IC 434 (la nébuleuse diffuse sur laquelle se projette la nébuleuse obscure), qui est en effet visible dans un 200 mm sous un ciel bien transparent. La tête de cheval, c'est une coupure dans IC 434. J'ai vu cette coupure dans un 300 mm + UHC en rase campagne, mais sans voir sa forme précise. Au 495 mm + Hβ la forme est bien visible, mais reste assez fantomatique (ce qui fait son charme).
  6. Premier télescope

    − Passer d'un 127 mm à un 200 mm = + 5 log(200/127) = + 1,0 magnitude − Passer d'un 127 mm à un 250 mm = + 5 log(250/127) = + 1,5 magnitude − Passer d'un 200 mm à un 250 mm = + 5 log(250/200) = + 0,5 magnitude Ceci est valable dans les mêmes conditions. Par exemple : − un 250 mm en plein Paris gagne 0,5 magnitude par rapport à un 200 mm en plein Paris ; − un 250 mm en haute montagne gagne 0,5 magnitude par rapport à un 200 mm en haute montagne ; − un 250 mm dans l'espace gagne 0,5 magnitude par rapport à un 200 mm dans l'espace. Et ce sont des magnitudes stellaires. Pour les objets étendus c'est beaucoup plus compliqué. Bref, gagner 0,5 magnitude, ce n'est pas énorme. Mais ce n'est pas rien, notamment sur les amas globulaires.
  7. Premier télescope

    Oui, avant de choisir un télescope, il faut regarder comment on va l'emporter en rase campagne. Ce qui est important, c'est de savoir qu'un petit télescope en rase campagne en montrera plus qu'un gros télescope en ville. (Après, ça dépend des objets : ce que j'ai dit ne concerne pas la Lune et les planètes mais la plupart des objets du ciel profond.) On peut raisonner en terme de magnitude limite stellaire. Après tout, les objets vedette, quand on début, sont les amas d'étoiles (en plus de la nébuleuse d'Orion). (MCJC, attention, je vais maintenant sortir la calculatrice, tu peux fermer les yeux ) En ville (et pas une grosse), magnitude limite à l'œil nu = 4. À travers un télescope de 200 mm on atteindra la magnitude 11,6 − un peu plus en grossissant. Ça n'est pas assez pour résoudre le Grand Amas d'Hercule : il faut atteindre entre 12 et 13. On ne verra qu'une tache floue. À la campagne, magnitude limite à l'œil nu = 6. À travers un télescope de 127 mm on atteindra la magnitude 12,6 − un peu plus en grossissant. Cette fois les étoiles périphériques de M13 seront visibles, surtout avec un grossissement assez fort, et l'amas sera spectaculaire. On gagne 1 magnitude en passant d'un 127 mm à un 200 mm. Mais 1 magnitude, c'est vite perdu avec la pollution lumineuse. Avoir accès à un ciel bien transparent (si c'est possible) est primordial, et c'est ça qui justifie l'existence de télescopes compacts.
  8. Premier télescope

    Tu disais avoir des contraintes de poids. Soit le Dobson 200 (à prix comparable) dépasse la limite et alors tu ne devrais pas y penser, soit il ne dépasse pas la limite et c'est lui l'instrument dont tu as besoin.
  9. Miroir 1 m f/d 7

    Ah oui, le 1m20 de l'OHP répond à la demande, il a un F/D plus court que 7 ! J'ai trouvé sur cette page http://www.obs-hp.fr/histoire/120/h120.shtml des précisions sur le 0m80 de Marseille et le 1m20 de l'OHP : « Inventeur du miroir de télescope en verre argenté, Léon Foucault construit en 1862 un télescope de 80cm, maintenant exposé à Marseille, et conçoit peu après un plus grand, de 120cm de diamètre, mais il meurt en 1868 avant son achèvement. Un premier miroir de 120cm coulé en 1863 par la Compagnie Saint-Gobain et taillé en 1876 par Adolphe Martin (élève de Foucault) ne donna jamais satisfaction. Il fut ensuite repoli par André Couder en 1931 et installé sur le telescope en 1942, reposant sur des leviers astatiques. Ce miroir fut accidentellement ébréché en janvier 1945 lors de sa deuxième argenture et donna des mauvaises images (il est maintenant exposé dans la salle de projection, mais l'éclat de 4cm n'est plus visible car Couder meula un biseau sur le bord). Un deuxième miroir, coulé en 1877, fut recuit par Saint Gobain et taillé par Couder, et remplaça le premier en 1953. Depuis 1957 il est régulièrement aluminé dans la cuve située au bâtiment du 193cm et installée au même temps que lui. » Si j'ai bien compris, le 1m20 date de la fin du 19è siècle mais n'a donné de bonnes images qu'à partir de 1957. J'ai l'impression qu'il n'y avait pas beaucoup de grands télescopes (réflecteurs) en France avant les années 1950.
  10. Miroir 1 m f/d 7

    À la fin du 19è siècle, l'un des premiers grands télescopes à miroir de verre (le premier ?) est le 80 cm de Foucault, installé à l'observatoire de Marseille (avec lequel Édouard Stephan a découvert son fameux quintette). Ce n'est pas 1 mètre, mais j'ai vérifié : sa focale était de 5m80, donc il a un F/D de 7,25. On y est presque.
  11. Wahou, j'adore NGC 5907 et NGC 7293 ! Les extensions faibles sur le côté de NGC 7293 sont vraiment bien représentées. Par contre, en tant qu'amateur d'amas ouverts, je n'ai pas reconnu NGC 6910...
  12. La notion de transportabilité dépend de chacun d'entre nous, c'est complètement subjectif ! Par exemple, pour moi, transportable = rentre dans la Kangoo
  13. Il y a du monde ! J'ai reconnu M27, le Croissant, NGC 6946...
  14. Tout ce qu'on fait en astronomie, on le fait avec ses yeux. On regarde les courbes de lumière avec ses yeux, on regarde les spectres avec ses yeux, on regarde les images reconstituées à partir d'observations radio avec ses yeux, etc. Du coup si on appelle « visuel » tout ce qu'on fait avec ses yeux, tout est visuel et l'adjectif ne sert à rien –sinon à tromper son monde (on va donc parler d'observation visuelle pour la photométrie, la spectroscopie, l'étude des radiogalaxies...) Mais bon, on en a déjà parlé plus haut.
  15. Ça a été dit dès le début (par moi en tout cas) : si tu observes l'image de Jupiter à l'écran (observer = pas seulement regarder pour vérifier que tout va bien) et que, de plus, tu enregistres une image, eh bien c'est tout simple : tu fais de l'observation assistée et de l'imagerie (en même temps).