Bruno-

Member
  • Content count

    13580
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Community Reputation

927 Excellent

2 Followers

About Bruno-

Personal Information

  1. Hypothèse d'un univers sphérique et euclidien

    Je n'ai pas tout lu (c'est trop long), mais je conteste : ce que dit Communicationrel n'est pas débile, c'est juste mal expliqué (indépendamment du fait que ce soit vrai ou faux). Quand il dit que l'accélération est un ralentissement, il veut dire que l'accélération dans l'espace est un ralentissement dans le temps (il considère que le temps, c'est de l'espace, et s'autorise à parler de vitesse dans le temps ou d'accélération dans le temps). Je ne sais pas si ce qu'il dit est vrai, mais ce n'est pas débile, on peut comparer des vecteurs dans l'espace-temps (et appeler ça, de façon trompeuse, des vitesses temporelles). On sait que, en théorie de la relativité, la distance spatio-temporelle (le ds² = c²dt² - dl²) est constante, mais pas dl, ni dt : quand un observateur voit une longueur et une durée, un autre observateur voit une longueur plus longue et une durée plus courte (ou plus longue ?) Une variation de longueur, une variation de durée, ça évoque une vitesse dans l'espace et (à condition de le définir) une vitesse dans le temps. Voilà de quoi parle Communicationrel (je le sais, puisqu'il est parti des formules ds² = dx² + etc.). Mais il ne sait pas expliquer. Peut-être parce que ce n'est pas très clair dans sa tête. Quand Communicationrel parle d'univers à la fois sphérique et euclidien (oui, c'est impossible, c'était d'ailleurs l'objet de ma toute dernière intervention, mais j'ai lu sa réponse), il parle en fait d'une sphère (ou d'une hypersphère) dans un espace euclidien. Une bête sphère de R^4 ! Il emploie le mot « sphérique » à mauvais escient, tout simplement. Et quand il parle d'axe penché et d'univers en pente, ça a l'air idiot dit comme ça, mais je suis certain qu'il décrit un diagramme qu'il a sous les yeux, lui, et pas nous. La preuve, c'est qu'il a posté plusieurs diagrammes (tout aussi mal expliqués - moi j'y ai rien compris). Pensez aux cônes qu'on voit dans les diagrammes d'espace-temps : ils sont verticaux en l'absence de gravitation, et se penchent et s'aplatissent en présence de gravitation. Voilà, je viens de faire comme Communicationrel et vous ne comprenez pas (sauf si vous avez déjà lu des explications à propos de ce genre de diagramme), pourtant ce n'est pas idiot. Par ailleurs il a le défaut de faire des phrases là où un dessin et des calculs seraient adaptés. Il embrouille tout le monde et je soupçonne qu'il s'embrouille lui même. Je ne vais pas vous demander d'essayer de comprendre les interventions de Communicationrel (c'est à coup à devenir zinzin), mais je crois que vous devriez faire la distinction entre un troll (ce n'est pas un troll, un troll a de mauvaises intentions) et un amateur d'astronomie qui a fait deux ou trois calculs et croit, naïvement mais sincèrement, qu'il tient quelque chose d'intéressant. Communicationrel : tiens bon, continue à garder ton sang froid et à empêcher que, par la faute des autres, ce sujet aille à la poubelle ! Mais sois lucide : tant que tu seras incapable d'expliquer ce que tu penses, ce sujet n'aura aucun intérêt. C'est juste une expression de mon opinion à ce sujet.
  2. Hypothèse d'un univers sphérique et euclidien

    Le week-end est fini, je n'aurai pas le temps de poursuivre, et je pense qu'on n'a pas avancé − en tout cas pas moi qui n'ai toujours pas compris grand chose. Par contre je n'ai pas ressenti de mépris, je trouve que Communicationrel est quelqu'un avec qui on peut discuter cordialement (après, c'est peut-être un dialogue de sourd...)
  3. Hypothèse d'un univers sphérique et euclidien

    Au début je croyais que tu partais des résultats de la théorie de la relativité restreinte, et que tu en déduisais qu'ils peuvent s'interpréter dans un espace-temps qui n'était pas celui de Minkowski. De plus en plus j'ai l'impression qu'en fait tu n'utilises pas la relativité restreinte mais ta propre vision. Et suite à tes derniers messages (avec notamment ce que tu dis sur la vitesse et l'accélération), je crois qu'en fait tu veux fonder une nouvelle physique, c'est bien ça ? Il faudrait que tu le précises, Pour toi dτ/dt est une vitesse ? C'est un nombre sans dimension.
  4. Hypothèse d'un univers sphérique et euclidien

    Tu supposes que toutes les galaxies se trouvent sur une sphère, et que cette sphère s'étend dans l'espace (avec le mouvement des galaxies), c'est bien ça ? Si cette hypothèse était vraie, on l'aurait observé : il n'y aurait pas de galaxies dans les directions externes à cette sphère. Il me semblait que tu envisageais plutôt une hypersphère en expansion, non ? J'aurais dit : Depuis la galaxie B, le photon doit franchir l'espace séparant les deux galaxies plus l'espace que va franchir la galaxie A entretemps du fait de leur vitesse relative dans l'espace. Je ne comprends pas pourquoi tu considères que la situation n'est pas symétrique. A s'éloigne de B, et B s'éloigne de A. Ce qu'on appelle vitesse, c'est dx/dt, pas ds/dt. Mais admettons qu'on parle de vitesse 4D pour ds/dt. Je viens de faire un petit calcul et je trouve : (ds/dt)² = 1 - v²/c². Ah ben oui, c'est τ² ! Du coup tu es en train de faire une nouvelle théorie ? Ensuite je n'ai pas suivi. Tu parles de «vitesse dans le temps » sans l'avoir défini.
  5. Hypothèse d'un univers sphérique et euclidien

    Ça ne colle pas : τ² = (1-v²/c²) t² = t² - v²t²/c²... Tu veux dire que x = vt/c ? Mais x est une longueur et vt/c est un temps.
  6. Hypothèse d'un univers sphérique et euclidien

    Voici ce que j'ai compris : Tu es parti de l'égalité ds² = c²dt² - dx² - dy² -dz² (qui définit un objet ds qui est invariant en relativité restreinte). Tu as remarqué que si on considère que les quatre coordonnées d'espace-temps sont x, y, z, s et non pas x, y, z, t (s que tu appelles τ je crois − il me semble qu'en réalité τ² = (1-v²/c²)t² donc je ne sais pas bien ce que tu appelles τ), alors on obtient : dx² + dy² + dz² + ds² = c²dt². En remplaçant les différentielles par les variables (je ne suis pas sûr que ça ait un sens...) : x² + y² + z² + s² = c²t². Tu as alors conclus que les points (x, y, z, s) de l''espace-temps vérifiaient l'équation d'une hypersphère de rayon ct, c'est-à-dire d'une hypersphère de R⁴ en expansion avec le temps t (c'est s ou t, le temps ?), l'expansion se faisant à la vitesse c. Ensuite j'ai perdu le fil de ton raisonnement. Je ne comprends pas ce que tu appelles l'univers. Tu parles de l'espace à un temps t ? Effectivement, on dirait que tu utilises des notions et des notations qui existent déjà mais dans un autre sens, ça embrouille tout le monde.
  7. Hypothèse d'un univers sphérique et euclidien

    Ah non ! Dans ta description l'espace 3D est une sphère qui s'étend progressivement dans le temps. C'est un objet 3D euclidien dans R⁴ qui est euclidien.
  8. Hypothèse d'un univers sphérique et euclidien

    Comme je le disais, tu n'es pas clair, alors il faut essayer de deviner. Sur ce schéma, il faut deviner que la direction radiale est celle du temps, et la direction tangentielle est celle de l'espace. Chaque cercle concentrique représente l'espace à un temps donné, et chaque demi-droite issue de l'origine représente le parcours du temps pour un point donné. Les x, y, z se lisent sur des cercles, et les distances spatiales se calculent sur les cercles. Ce schéma illustre un espace fini en expansion (je dis bien illustre). Il me semble que c'est plus clair que :
  9. Hypothèse d'un univers sphérique et euclidien

    Moi je ressens plutôt l'agacement de quelqu'un qui n'arrive pas à se faire comprendre et qui constate avec dépit que la majorité de ceux qui le critiquent n'ont pas compris ce qu'il disait. Je pense aussi que Communicationrel devrait faire des efforts pour se faire comprendre... et se comprendre lui même ?
  10. Appel à observation test f/d

    Dans ce cas il ne faut pas diaphragmer mais utiliser un réducteur de focale ou une Barlow : la taille apparente des étoiles dépend du diamètre, il faut donc comparer à diamètre égal. Ou alors tu veux juste comparer ce qui se passe avec et sans diaphragmer ?
  11. CROA visuel

    Merci pour ces descriptions, et n'hésite pas à poster des CROAs !
  12. CROA visuel

    Je trouve que c'est une bonne définition du visuel assisté : du visuel pour la raison que tu indiques, et assisté par l'électronique du tube intensificateur. (Alors que je ne suis pas d'accord pour utiliser ce terme lorsqu'il s'agit d'astrophoto en très courtes poses.) Ton témoignage m'a conduit à regarder le site de l'OVNI, c'est très cher mais c'est très tentant... Est-ce que tu as déjà rédigé des CROAs ? Des descriptions rédigées (pas des images) pourraient donner une idée de ce qu'on gagne. Ah ben non !!! Quand tu vises une galaxie NGC, tu vois ses bras ? Des détails dans les bras ? Des nodosités ? Des régions HII ? Ses principales supergéantes ? Plein d'étoiles ? Des planètes autour ? Heu... M57, ça donne quoi ? L'étoile centrale ? D'autres étoiles dans l'anneau ? Et la petite galaxie IC à côté ? Ses bras spiraux ? Des détails dans les bras ? Impossible, pas possible !
  13. Appel à observation test f/d

    On est bien d'accord que c'est pour étudier l'impact du diamètre sur le piqué des images ? (Et on aura intérêt à observer avec des grossissements « équivalents », c'est-à-dire donnant la même pupille de sortie.) Qu'est-ce que tu appelles le piqué ? La taille apparente du disque d'une étoile ? En théorie le disque sera plus petit (en taille apparente) quand le diamètre du télescope est plus grand. En cas de turbulence, je crois que ça dépend : si les étoiles s'agitent, ça n'empêchera pas le grand diamètre de montrer des étoiles plus petites, mais si c'est une turbulence qui rend les étoiles plus grossières, je ne serais pas surpris qu'on ne voie pas la différence.
  14. Thomas, 22 avril ! Oups, 23 avril !

    Le journaliste a peut-être vu le film Gravity ? (Je fais allusion à la scène qui m'a fait sortir du film, celle où l'astronaute lâche sa collègue et tombe vers la Terre...)