BobMarsian

Member
  • Content count

    5528
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1
  • Country

    France

BobMarsian last won the day on May 17 2021

BobMarsian had the most liked content!

Community Reputation

2124 Excellent

3 Followers

About BobMarsian

  • Rank
    Hyperactive member

Personal Information

  • Hobbies
    Exploration planétaire, astéroïdes, TNOs, UFO !
  • Adress
    91

Recent Profile Visitors

7862 profile views
  1. Hé...les amis...

    Dans le même style confusionnel, toujours sur l'Internaute : c'est vrai quelle est rouge la planète, mais bon ! Comme quoi il devient urgent de rétablir le certificat d'étude avec une épreuve astro obligatoire ... https://www.linternaute.com/sortir/guide-des-loisirs/2517327-mars-2022-la-porte-secrete-n-est-pas-une-preuve-de-vie-extraterrestre/ Ah ! Sinon, dans l'article, marrant cette image de "porte secrète", vraiment bluffant même si elle serait de fort petite taille, affirment certains (évoquée sur le fil de Curiosity, je crois) :
  2. Hé...les amis...

    Sur l'Internaute, question illustration c'est plutôt moyen , sinon côté texte ça va encore ... https://www.linternaute.com/sortir/guide-des-loisirs/1469989-eclipse-de-lune-2022-heure-observation-tout-ce-qu-il-faut-savoir-sur-l-eclipse-totale-du-16-mai/
  3. TNO, KBO, SDO, plutinos & Co.

    Hum ! Marco, tes idées politiques, même avec humour, Si tu pouvais aller les exprimer ailleurs comme au bistrot, j'apprécierais, merci. Aussi, vu qu'on est abreuvé de poutineries à longueur de journée depuis des mois, ça commence à bien faire ...
  4. TNO, KBO, SDO, plutinos & Co.

    Les symboles astronomiques de cinq TNOs viennent d'être approuvés au niveau du standard Unicode, ce qui ne signifie pas une reconnaissance formelle par l'UAI, mais une démarche en vue d'une utilisation pratique publique et par des organismes comme la NASA qui en reconnaît déjà certains (voir l'infographie du bas). http://blog.unicode.org/2022/05/out-of-this-world-new-astronomy-symbols.html En plus des cinq, d'autres possèdent déjà un symbolisme plus ou moins officieux voire d'origine astrologique : https://www.suberic.net/~dmm/astro/tno.html Crédit : Denis Moskowitz, Suberic (2020) A noter que pour Pluton, un nouveau symbole inspiré de celui de Neptune tend à remplacer l'original aux initiales de Percival Lowell ... https://en.wikipedia.org/wiki/Astronomical_symbols https://fr.wikipedia.org/wiki/Symbole_astronomique
  5. Quand un Raptor fait boum ! Site de McGregor (Texas)
  6. Tianwen-1 : la Chine à la conquête de Mars

    17/04/2022 - Tianwen-1 Orbiter, cam. HiRIC, rés. = 0,8 m/pixel https://mp.weixin.qq.com/s/upO6NTh-AZ7oNLjv0BmNdw Tiens tiens ! Les ravinements du cratère Triolet ont un sacré air de famille avec ceux du cratère Newton que Mars Global Surveyor avait mis en évidence 22 années plus tôt, les chinois nous font une belle redécouverte. https://photojournal.jpl.nasa.gov/catalog/PIA01039
  7. ExoMars Rover (ESA) 2020

    Font vraiment chier, le seul rover équipé des seuls détecteurs biologiques dignes de ce nom qui aurait pu répondre aux ambiguïtés soulevés par les Viking, 52 ans plus tôt (si lancement en 2028). Hyper rageant que des politiques non élus (von der Leyen & co. ) peuvent emmerder à ce point les scientifiques à qui on ne demande pas leurs avis et la science en général qui devrait fonctionner indépendamment des conflits géopolitiques ... Scientifiques du monde entier, unissez-vous !
  8. Lancement de OSIRIS-REx le 9 septembre

    C'est donc reparti pour un tour ! OSIRIS-REx, après avoir délivré le 24 sept. 2023 ses précieux échantillons de l'astéroïde Bennu, sur la lancée de son rebond gravitationnel terrestre (swingby), dans une extension de mission approuvée (200 millions de $) et rebaptisé à l'occasion OSIRIS-APEX, sera redirigé vers Apophis qu'il étudiera de près en 2029 durant 18 mois. Sinon, le PHA (99942) Apophis de type taxonomique S (pour silicates) est apparenté aux météorites du genre chondrite ordinaire. https://news.arizona.edu/story/nasa-gives-green-light-osiris-rex-spacecraft-visit-another-asteroid https://minorplanetcenter.net/db_search/show_object?utf8=✓&object_id=Apophis Modélisation 3D d'Apophis : Crédit: Dathon Golish, University of Arizona / Marina Brozović, JPL / Arecibo
  9. Avec beaucoup de retard, une seconde appulse (sép. < 15') entre astéroïdes, photographiée en sept. dernier du côté d'Aldébaran. Le séparation mini. avoisinait les 8 minutes d'arc, le 20 (non observée). D'autres à venir en 2022 ... Sinon, même technique de prise de vue que pour l'appulse entre Melpomène et Cyrène.
  10. Une mission vers Uranus et Neptune ?

    ... suite et fin : 3) "Constraints on the structure and seasonal variations of Triton's atmosphere from the 5 October 2017 stellar occultation and previous observations" J. Marques Oliveira (LESIA, Observatoire de Paris, Meudon) et al. https://arxiv.org/abs/2201.10450 (25/01/2022) ---> Astronomy & Astrophysics (mars 2022) : https://www.aanda.org/articles/aa/full_html/2022/03/aa41443-21/aa41443-21.html Résultats : - structure générale de l'atmos. de Triton entre les altitudes : ~ 190 km (quelques nanobars) et ~ 8 km (~ 9 µbar) - pression atmos. au niveau du rayon 1400 km (alt. 47 km) = 1.18 ± 0.03 µbar - pression atmos. max. vers 2005-2015, ne dépassant pas 23 µbar - temp. atmos. max. = 49.8 K au niveau du rayon 1363 km (alt. 10 km), surface : 38 K (14 µbar) 4) "Sub-Seasonal Variation in Neptune's Mid-Infrared Emission" Michael T. Roman (University of Leicester, UK) et al. https://arxiv.org/abs/2112.00033 (v2 23/02/2022) ---> The Planetary Science Journal (AAS) 5) "Longitudinal Variation of H2O Ice Absorption on Miranda" David R. DeColibus (New Mexico State University, Las Cruces) et al. https://arxiv.org/abs/2204.10832 (22/04/2022) ---> The Planetary Science Journal (AAS)
  11. Une mission vers Uranus et Neptune ?

    Cinq papiers récents sur Uranus, Neptune et leurs satellites : 1) "Convective storms and atmospheric vertical structure in Uranus and Neptune" Ricardo Hueso (Escuela de Ingenier ́ıa de Bilbao) et al. https://arxiv.org/abs/2111.15494 (30/11/2021) ---> Philosophical Transactions of the Royal Society A (09/11/2020) : https://royalsocietypublishing.org/doi/10.1098/rsta.2019.0476 Temperature pressure profiles measured by radio occultation in Uranus (green) and Neptune (blue) extended in the deep atmosphere following wet adiabats with different abundances of condensables. Stars in panel a show the bottom pressure layer sensed in radio occultation experiments performed by Voyager 2 in Uranus (green) and Neptune (blue). Dashed horizontal lines represent the cloud base level for different condensates and abundances. 2) "The five largest satellites of Uranus: astrometric observations spread over 29 years at the Pico dos Dias Observatory" Julio I. B. Camargo (Observatório Nacional/MCTI, Rio de Janeiro) et al. https://arxiv.org/abs/2112.02167 (03/12/2021) ---> Planetary and Space Science (janv. 2022) : https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S0032063321002154
  12. Une mission vers Uranus et Neptune ?

    En attendant 2044 , on peut toujours consoler avec l'imagerie de Voyager-2 (1986) qui montre ici un montage des six plus importants (> 150 km) satellites d'Uranus dont Ariel et Titania (au moins) qui sont soupçonnés d'abriter une couche océanique interne : Crédit : NASA-JPL / Ted Stryk
  13. Après 'Oumuamua et Borisov, on vient d'apprendre qu'un météore se trouve également avoir une origine interstellaire d'après la précision suffisante de sa mesure de vélocité d'entrée dans l'atmosphère terrestre et ce sur moins de cinq secondes de données collectées. Pour ça, il a fallu attendre pas mal d'années pour que l'US Space Command (United States Space Force) qui a détecté le météore, confirme sa trajectoire interstellaire, les données publiques du CNEOS (Center for Near Earth Object Studies, NASA-JPL) n'ayant pas la précision nécessaire. Sinon, "CNEOS 2014-01-08" s'est crashé le 8 janvier 2014 le long de la côte NE de la Papouasie-Nouvelle-Guinée (Manus Island) sans qu'on retrouve jusqu'à présent de fragments du météorite qui devait, lors de sa rentrée, mesurer de l'ordre du mètre en produisant une énergie équivalente à environ 110 tonnes de TNT ... https://www.scientificamerican.com/article/spy-satellites-confirmed-our-discovery-of-the-first-meteor-from-beyond-the-solar-system/ https://www.sciencesetavenir.fr/espace/systeme-solaire/confirmation-de-l-origine-extrasolaire-de-la-meteorite-de-2014_162901 https://www.jpl.nasa.gov/news/us-space-force-releases-decades-of-bolide-data-to-nasa-for-planetary-defense-studies https://www.npr.org/2022/04/14/1092869771/interstellar-meteor-hit-earth-in-2014?t=1650478383604 Un papier découle de cette découverte : "New Constraints on the Composition and Initial Speed of CNEOS 2014-01-08" Amir Siraj & Abraham Loeb (Harvard University, Cambridge, Massachusetts) https://arxiv.org/abs/2204.08482 (18/4/2022) ---> AAS Journal ===> vitesse d'entrée ~ 66.5 km/s, d'après l'évaluation du freinage atmosphérique ...
  14. Une mission vers Uranus et Neptune ?

    Pour info, l'UOP (Uranus Orbiter and Probe) était classé en priorité n°3 dans le précédent Planetary Science Decadal Survey 2013-2022. https://solarsystem.nasa.gov/resources/598/vision-and-voyages-for-planetary-science-in-the-decade-2013-2022/ https://solarsystem.nasa.gov/science-goals/about/ Bon ! Mieux vaut tard que jamais, mais que de temps perdu pour une mission qui aurait dû être décidée depuis longtemps étant donné la durée du voyage. Sinon, côté exploration, j'estime Uranus plus riche que Neptune, en satellites (27) + anneaux (13) et Triton ayant déjà été finement imagé par Voyager-2, alors ...
  15. Tianwen-1 : la Chine à la conquête de Mars

    ... le cratère qui me manquait, et voilà !