BobMarsian

Member
  • Content count

    5088
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Community Reputation

1233 Excellent

1 Follower

About BobMarsian

  • Rank
    Hyperactive member

Personal Information

  • Hobbies
    Exploration planétaire, astéroïdes, TNOs, UFO !
  • Adress
    91

Recent Profile Visitors

5970 profile views
  1. Quelques captures d'écran du lancement + retour + patch de la mission :
  2. Pas trop emballé jusqu'à présent par le programme Artemis, mais en découvrant la proposition (Option A) de l' "Human Landing System" (HLS) conduite par Blue Origin, ma vision a sensiblement évoluée vers un peu plus d'enthousiasme, vu aussi que tout ça devrait se dérouler dans moins quatre ans, ... si l'on veut bien y croire ! Un peu passé inarperçu en décembre dernier, ce projet de HLS est développé par quelques grands industriels du monde aérospatial US regroupés sous la bannière "National Team", avec leurs parts respectives : - Blue Origin : contractant principal, développement du "Descent Element" basé sur l'atterrisseur lunaire "Blue Moon" (cargo, 14 t) utilisant le moteur BE-7 (LOX/LH2) de Blue Origin. - Lockheed Martin : développement de l'"Ascent Element", faisant suite à l'expérience acquise dans celui de la capsule Orion (NASA). - Northrop Grumman : développement du "Transfer Element" basé sur le module cargo Cygnus (ISS). - Draper : guidage de la descente, avionique embarquée ... "National Team Submits Moon Proposal to NASA" (09/12/2020) https://www.blueorigin.com/news/national-team-submits-moon-proposal-to-nasa "Human Landing System" - Blue Origin https://www.blueorigin.com/blue-moon/national-team "Ascent Element" (AE) - Lockheed Martin "Descent Element" (DE) - Blue Origin "Transfer Element" (TE) - Northrop Grumman TE + DE + AE DE + AE Crédit (tous) : Blue Origin
  3. TNO, KBO, SDO, plutinos & Co.

    "The 2017 May 20th stellar occultation by the elongated centaur (95626) 2002 GZ32" Pablo Santos-Sanz (Institut d'Astrophysique d'Andalousie, Grenade) et al. https://arxiv.org/abs/2012.06621 (11/12/2020) ---> MNRAS Jusqu'à présent, 5 objets Centaure (circulant entre Jupiter & Neptune) ont pu faire l'objet d'occultations stellaires enregistrées : Asbolus, Bienor, Chariklo, Chiron & Echeclus, dont 3 (Chariklo, Chiron & Bienor) en multi-cordes, ... 2002 GZ32 étant le 4ème ---> 6 occultations positives (5 observatoires en Espagne et en Grèce) sur 29 télescopes engagés en Europe. L'étoile occultée ---> mag.V = 14.0 Période de rotation = 5.80 ± 0.03 h (Dotto et al., 2008) Mesures précédentes : D = 237 +12/−11 km, albédo = 0.036 +0.006/−0.005 (Spitzer/Herschel/ALMA, Lellouch et al., 2017) Mesure de l'ellipse (2a'x 2b') au moment de l'occult.: 305.2 ± 16.8 × 146.0 ± 8.4 km ===> D équiv.min = 211 ± 12 km Réestimation suite à l'enregistrement d'une courbe de lumière (amplitude max. 0.13 ± 0.01 mag.) durant le rotation de 2002 GZ32, peu de temps après l'occult. (télescope 1,23m, Obs. de Calar Alto, Almeria) ===> D equiv.max = 225 ± 12 km Combinée avec la 1ère (D équiv.min) ===> D équiv. = 218 ± 12 km Possible dim. 3-D de l'ellipsoïde (2a x 2b x 2c) : 366 km × 306 km × 120 km Albédo géométrique pV = 0.043 ± 0.007
  4. Lunes irrégulières de Jupiter

    Himalia (JVI, 160 km), le seul satellite irrégulier de Jupiter résolu (27 km/pixel) en photo, et ce par Cassini en déc. 2000 sur la route de Saturne, en passant à 4,4 millions de km de cette lune : Crédit : NASA/JPL/University of Arizona https://photojournal.jpl.nasa.gov/targetFamily/Jupiter?subselect=Target%3AHimalia%3A http://ciclops.org/view/87/Himalia
  5. Lunes irrégulières de Jupiter

    Métis (44 km) et Thébé (98 km) ont également été photographiés par Galileo (en 1997 & 2000, respect.), apparaissant ici dans des versions retraitées par Jason Major : Ce serait sympa de pouvoir les repérer sur l'imagerie de la JunoCam !
  6. Lunes irrégulières de Jupiter

    Plusieurs en fait, et lors d'un de ces fils je me suis aussi posé la question du nombre de fois où le sujet des satellites irréguliers de Jupiter (+ Saturne) était abordé dans "Astronomie générale" et pratiqué une petite recherche. ---> voir le dernier message de ce fil : http://www.astrosurf.com/topic/120322-12-nouvelles-lunes-autour-de-jupiter/ Mise à jour de la liste (pas forcément exhaustive) : Avril 2003 "nouveaux sattelites de jupiter et saturne" http://www.astrosurf.com/topic/16715-nouveaux-sattelites-de-jupiter-et-saturne/ Janvier 2004 "jupiter et saturne" http://www.astrosurf.com/topic/17017-jupiter-et-saturne/ Avril 2017 "Les astronomes étudient un astéroïde de Jupiter à l'orbite atypique" http://www.astrosurf.com/topic/20503-les-astronomes-étudient-un-astéroïde-de-jupiter-à-lorbite-atypique/ Juillet 2018 "12 nouvelles lunes autour de Jupiter" http://www.astrosurf.com/topic/120322-12-nouvelles-lunes-autour-de-jupiter/ Mars 2019 "Les nouvelles lunes de Jupiter" http://www.astrosurf.com/topic/125639-les-nouvelles-lunes-de-jupiter/ Octobre 2019 "20 nouvelles lunes pour Saturne !" http://www.astrosurf.com/topic/130134-20-nouvelles-lunes-pour-saturne/ Janvier 2020 "Lunes irrégulières de Jupiter" http://www.astrosurf.com/topic/143383-lunes-irrégulières-de-jupiter/
  7. Astéroïdes géocroiseurs / NEO

    Hé bé Bill, en inaugurant ce fil (merci ), t'as pas idée du boulot qui t'attend si l'on en croit cette étude : "NEO Population, Velocity Bias, and Impact Risk from an ATLAS Analysis" Aren N. Heinze (Université d'Hawaï) et al. https://arxiv.org/abs/2012.06042 (11/12/2020) ---> The Planetary Science Journal En effet, en combinant simulation et détections réelles par le réseau ATLAS * (Asteroid Terrestrial-impact Last Alert System), elle aboutit à des estimations de population totale de NEOs en fonction de leur magnitude absolue limite : - H < 25,0 (diamètre > 34 m, pour albédo adopté de 15 %) ===> (3,72 ± 0,49) E05 [372 000 NEOs] - H < 27,6 (diamètre > 10 m, pour albédo adopté de 15 %) ===> (1,59 ± 0,45) E07 [~16 millions de NEOs] * ATLAS utilise deux télescopes de 0,5 m à F/2 équipés chacun d'un détecteur de 110 Mpixels couvrant 29 degrés-carrés (1,86 arcsec/pix.), magnitude limite ~ 19,5 pour 30 s d'exposition. Financés par la NASA et exploités par l'Université d'Hawaï, ils sont distants de 160 km entre les sites des observatoires du Haleakalā (ATLAS-HKO) et du Mauna Loa (ATLAS-MLO).
  8. votre 1ere image astro - post collectif

    Quelques images du C8 équipé pour la prise de vue en parallèle, à l'époque argentique (1994) sur boîtier 24x36 Pentax LX idéalement adapté à mon goût : viseur loupe, miroir relevable, dépolis interchangeables + (de mémoire) : objectif Sigma 400 mm & doubleur de focale. Guidage (rattrapage de l'erreur périodique, imperfection de la mise en station) à l'oculaire muni d'un réticule éclairé ---> épuisant ===> zéro informatique, logiciel ---> le bon temps quoi
  9. "Comet 12P/Pons-Brooks: Identification with Comets C/1385 U1 and C/1457 A1" Maik Meyer (All.), Takao Kobayashi (Jap.), Syuichi Nakano (Jap.), Daniel W. E. Green (Harvard, USA) https://arxiv.org/abs/2012.15583 (31/12/2020) ---> International Comet Quarterly Nouveau papier sur cette comète longue période maintenant identifiée sans ambiguïté avec les comètes historiques : - C/1457 A1 ---> obs. de P. Toscanelli (Italie) + chinoises. - C/1385 U1 ---> observations en Chine et en Europe. Aussi, les apparitions cométaires correspondant aux passages au périhélie des années 1740, 1668, 1597, 1527, 1313, 1241, 959, 886, 813, 742, 673 et 386, sont examinées sans pouvoir les reliées clairement à 12P/Pons-Brooks. De plus, l'association avec la comète de 245 (obs. en Chine) apparaît hautement probable, ce qui affecterait à 12P/Pons-Brooks le plus long arc observationnel après 1P/Halley et 109P/Swift-Tuttle (non citée dans le 1er papier de Quanzhi Ye et al.). Enfin, quelques éléments (mag., éphémérides) prévisionnels au prochain passage de 2024 (pas très favorable mais mieux que le précédent de 1954) sont donnés ... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
  10. TNO, KBO, SDO, plutinos & Co.

    Deux nouveaux objets découverts en 2020 aux aphélies distants plus de 1000 UA : 2020 QN6 (damocloïde): q = 4.823 UA, Q = 1196 UA, a = 600.6 UA, P = 14718 ans, i = 76.8 °, e = 0.992, H = 14.6 2020 YR3 (SDO) : q = 16.490 UA, Q = 1023 UA, a = 520 UA, P = 11857 ans, i = 169.3 °, e = 0.968, H = 9.3 Source : MPC - https://minorplanetcenter.net//iau/lists/MPLists.html
  11. Perspectives spatiales 2021

    L'année spatiale 2021 selon le magazine US Discover : https://www.discovermagazine.com/the-sciences/space-2021 En fait, l'essentiel des évènements a déjà été cité dans les précédents posts sauf peut-être les éclipses ? Solaires : - 10 juin -------------> annulaire (Canada, Groenland, Russie), partielle en Europe - 04 décembre ---> totale pour nos amis manchots d'Antarctique, partielle en Afrique du Sud. Lunaires : 26 mai & 18 novembre ---> visibilités à préciser ...
  12. Perspectives spatiales 2021

    En fait, les russes se réservent la possibilité de pouvoir rediriger leurs nouveaux modules dont Nauka vers une nouvelle station nationale ROS, ... si un jour elle est assemblée et en cas de faillite financière (ou gros retard) de leur programme lunaire habité ? L'histoire alors se répéterait après le choix de se reporter sur des missions de longues durées à bord des Salyout suite à l'échec du programme lunaire N1-L3 ... http://www.russianspaceweb.com/ros.html
  13. Signifie que dalle pour moi, vu que c'est pas du cash sonnant & trébuchant !
  14. Perspectives spatiales 2021

    Personne n'en parle, mais 2021 devrait être (enfin) l'année où les russes vont pouvoir lancer (avec une Proton-M) vers ISS, leur gros module MLM (Multi-purpose Laboratory Module) "Nauka" ("Science"), de la taille (~ 20 t) des précédents Zarya (1998) & Svezda (2000). Date prévisionnelle du lancement (si tout va bien) : 15 juillet 2021. A l'origine, c'était 2007 ! http://www.russianspaceweb.com/iss_fgb2.html