Nicolas Z

Member
  • Content count

    858
  • Joined

  • Last visited

  • Last Connexion

    Soon available - 41863

Everything posted by Nicolas Z

  1. L'ostentation n'a pas de prix et c'est à cela qu'on la reconnaît
  2. Bonjour, J'ai un tube Newton Orion optic 300 f/4 (de bonne qualité, fabriqué en 2003) auquel j'ai adjoint un Parracor Televue de type I (diaphragmé par construction à 45mm...) Je souhaite lui construire une monture équatoriale, certainement à berceau, et remplacer mes oculaires à grand champ 80° par une gamme à 65°, à la formule optique moins complexe, pour différentes raisons : -celle que certains ont relevé sur le forum, à savoir que derrière un correcteur de coma des oculaires simples fonctionnent mieux que des oculaires déjà corrigé de la coma. -L'envahissement du ciel par les starlink me rend dingue : je ne pourrai continuer qu'à observer que sous abri pour ne pas les voir passer, et je préfère minimiser le champ réel de mes oculaires pour limiter le risque de mauvaise rencontre dans le champ observé. Et ne plus guère descendre en dessous du grossissement utile, pour que s'ils passent, ce soit vite comme l'éclair. J'ai toujours préféré observer et dessiner le ciel profond et aimé les faibles grossissements, mais je prévois d'observer à présent davantage le système solaire. Je cherche donc une gamme d'oculaires à champ moyen (vers 65°) de haute qualité et à grand tirage d'anneau, qui soient parfocaux ou presque (disons : qui n'obligent pas à ajouter ou enlever des rallonges et des adaptateurs.) -et pas chinois. J'ai pensé à des -Pentax XL d'occasion -Kitakaru neuf (mais peuvent-ils passer à f/d 4 +paraccor I ?} Par ailleurs je suis myope (-9 dioptries) et la presbytie ne va pas tarder pour moi. Auriez-vous une gamme à me recommander ? Vers quelle formule optique me diriger ? Quel nombre de lentilles minimum ? Merci
  3. Et oui, c'est le problème de tous les supertartuffes, quand la soupe médiatique est bonne...
  4. La Baie des arcs-en-ciel au Pastel.

    Belle attention portée à la représentation détaillée du "fond de mer". Je crois que c'est ce qui explique, au delà de la grande qualité générale du dessin, ce qu'il a de particulièrement convaincant et agréable. Bravo.
  5. Je l'espère de tout cœur, pour le ciel nocturne et pour que nous soient évitées les applications militaires de l'industrialisation de l'espace.
  6. C'est un de mes seuls espoirs. Les hommes ne reconnaissent que les limites qu'ils ont mésestimées.
  7. Moi non plus je n'avais pas d'essieu de deudeuche, c'est autour d'un moyeu arrière de GS (ou Cx, je ne sais plus) que j'ai fabriqué ma monture. J'ai aussi opté pour cette solution en m'inspirant du modèle pliant décrit dans "Mon Télescope mon observatoire, pourquoi pas ?" de Pierre Bourge. L'axe solidaire de la fourche venait s'emboiter dans le moyeu faisant office de palier sud. Comme palier nord, l'axe reposait sur deux roulements provenant de tendeurs de courroie de R5. Si je ne me trompe pas, je me souviens d'une photo de ce télescope-ci dans un des derniers numéros d'Astrociel !
  8. Récapitulatif de quelques événements solaires

    Magnifique bouquet !
  9. F/D = 1

    Oui, et puis depuis autrefois, nous connaissons à présent les nébuleuses IFN, qui couvrent de grandes étendues de ciel, peu étudiées par les amateurs, et qui seraient dans le champ d'application de tels montages. Et un 300 ou un 400mm à f/d 1 doit être assez simple à guider.
  10. Cette photo à quelque choses d'un, comme qui dirait, "vous n'avez pas le choix"
  11. Mais voyons, ce sont ses propres employés qui vont tester la réception en vue du pactole de fonds publics ... Bien sûr que ça marchera, même sans rien au foyer
  12. L'armée US est intéressée par le reseau starlink pour synchroniser des opérations militaires. Peut-être que 42000 satellites ne sont pas nécessaires pour cela... Peut-être que le lancement des quelques 500 actuellement en orbite va permettre de tester cette technologie, sans aller plus loin dans le civil... Peut-être que la personnalité psychédélique de Musk et ses annonces fracassantes n'auront alors servi qu'à attirer actionnaires et subventions publiques pour financer l'essai... Cela expliquerait peut-être l'absence de réaction des dirigeants des autres grandes puissances. Et aussi que personne ne s'inquiète de voir exposer le fonctionnement général d'internet, tel un tendon d'Achille de nos sociétés, si près des têtes des pirates de toutes sortes.
  13. Certainement pas moi

    Peut-être bien et je l'espère aussi... https://www.clubic.com/spacex/actualite-3728-starlink-dispose-d-un-delai-d-un-mois-pour-demontrer-la-faible-latence-de-sa-connexion-internet.html L'armée US est intéressée par le reseau starlink pour synchroniser des opérations militaires. Peut-être que 42000 satellites ne sont pas nécessaires pour cela... Peut-être que le lancement des quelques 500 actuellement en orbite va permettre de tester cette technologie, sans aller plus loin dans le civil... Peut-être que la personnalité psychédélique de Musk et ses annonces fracassantes n'auront alors servi qu'à attirer actionnaires et subventions publiques pour financer l'essai... Cela expliquerait peut-être l'absence de réaction des dirigeants des autres grandes puissances. Et aussi que personne ne s'inquiète de voir exposer le fonctionnement général d'internet, tel un tendon d'Achille de nos sociétés, si près des têtes des pirates de toutes sortes.
  14. F/D = 1

    Merci Toutiet pour ces explications. J'ose proposer une idée pour l'observation visuelle, au risque de passer pour l'idiot de service ; -Réduire comme le fait Roth le F/D d'un télescope à 1, -projeter l'image sur un écran très réfléchissant et de haute qualité de surface : au besoin, fabriquer cet écran (en plâtre douci ?) -observer l'image projetée avec une lunette, en mise au point rapprochée, ou même avec une paire de jumelles de bon diamètre, au grossissement équipupillaire. Ceci pour espérer surpasser la luminosité en visuel de l'instrument utilisé en vision directe.
  15. En fait, vu que tu vignettes déjà et que tu ne peux conserver que la partie centrale de tes images, c'est peut-être à tenter quand même... Je me suis aperçu qu'un cache circulaire, du diamètre de l'objectif, placé à quelque distance de celui-ci, en coupant les rayons marginaux, donne une image extrêmement piquée et propre sur mes jumelles (meopta 8x56), au prix d'un léger vignetage en visuel. Donc l'intérêt d'un diaphragme masquant les rayons marginaux dépasse l'usage premier qu'on en a fait dans la chambre de Schmidt sans lame (lensless Schmidt camera); apporter une correction de l'aberration de sphéricité. https://www.cloudynights.com/topic/93674-lensless-schmidt-camera/
  16. Bravo, c'est très intéressant. Est-ce qu'une adaptation de l' astuce de la Lensless Schmidt Camera, supprimer les rayons obliques par un simple diaphragme, ne pourrait pas venir au secours de la qualité de l'image sur les coins ?
  17. influence de la dispersion sur l'image

    Bonjour ChrisHapha, je découvre tes posts de spectro solaire, très intéressants. J'ai une question : 120mm est-il un optimum pour le diamètre ? J'ai des doublets f/15 de 90mm et 150mm (celui-ci pas encore monté en tube). Est-ce que je gagnerais de la définition en prenant le 150mm pour un tel montage, ou bien est-ce que la dispersion d'un réseau 600 traits la limiterait de toute façon ? Je suis un observateur visuel, exclusivement. J'imagine qu'on vise dans l'ordre 2 ? Merci
  18. Bon, alors "emmerdes volant en escadrille". Il y a quand même une forme de guerre dans ce type d'entreprise, qui certes échappe aux nations et ne ressort pas de la défense des peuples. L'utilisation de starlink dans la synchronisation d'opérations militaires intéresse les US, visiblement.
  19. Bonjour, Le choix des termes a son importance et nous, qui aimons le ciel nocturne et la pratique de l'astronomie d'amateur, ne devrions pas nous soumettre à cette invitation d'employer et diffuser fallacieusement ce terme de constellation, qui a un sens précis, évocateur de beautés célestes, pour désigner ces nuisances. C'est encore faire un cadeau indu à leurs promoteurs. Propager leur communication revient à communiquer leur propagande à nos dépens. Une constellation ne saurait être composée d'un train d'étoiles rectiligne et de même magnitude, et qui plus est en mouvement isochrone. Je vous invite à nommer plutôt ces choses selon ce qu'elles sont, des escadrilles de satellites.
  20. Bonjour.Ayant lu des critiques positives sur ces jumelles je m´en suis procuré une paire sur ebay. Prix payé: 116 euros Ces jumelles sont tres robustes: elles m´ont été envoyées sans protection contre les chocs et elles ne sont pas arrivées cassées ou déréglées, ce qui est remarquable.Le point négatif de ces jumelles est leur tres faible relief d´oeil: meme sans lunettes il est tres difficile de voir le champ entier, d´environ 65 degrés. le grand point positif, pour moi, c´est que la mise au point est possible a l´infini sans lunettes, alors que j´ai une myopie de -9 dioptries. C´est la premiere fois que je vois cela (d´habitude je bricole mes jumelles pour atteindre la mise au point)passons aux performances optiques.De jour l´image est définie et contrastée, je n´ai pas été gené par un éventuel chromatismede nuit, jupiter est tres défini et propre, un beau disque sans bavure. Certains voient les deux bandes équatoriales avec ces jumelles mais je ne pouvais pas les voir, observant a mains levées.Il me reste a les tester sur les champs d´étoiles, pour me faire une idée sur la planeité de champ, mais celle-ci est réputée bonne.Je pense que ce sont les meilleures jumelles que j´ai possedé. Cette impression de netteté sur jupiter ne m´a été donnée jusqu´a présent que par les leica 8x30 d´un ami. Mes autres jumelles donnent un disque baveux (perl escape 10x40, Kepler 10x60)Ces jumelles constituent a mon avis un maitre-achat pour l´astronome amateur. Veuillez excuser l´absence de certains accents, j´écris sur un clavier allemand
  21. Merci pour tes réponses. A ce sujet : certainement qu'ils sont capables de migrer sous les nuages, mais ce n'est pas la même situation tout de même, puisque là ils seraient potentiellement induits en erreur. Si par exemple au cours de leur migration ils se perdent et dérivent sur quelques jours à cause d'un "faux ciel", rien ne garantit alors qu'ils puissent arriver à destination, qu'ils n'aient pas outrepassé leurs reserves nutritives, etc... Si des membres du forum qui lisent ceci sont ornithos, ce serait intéressant qu'ils nous donnent leur avis là-dessus, et qu'ils transmettent la question auprès du monde des ornithos. Plus généralement, Il y a quelque chose de vraiment fou dans ce projet, pas simplement quelque chose d'exagéré. Il me semble primordial de faire circuler les questions et les objections, ne serait-ce que pour démonter un bluff. Ou au pire pour éviter une catastrophe. Souvenons-nous qu'il est impossible de diriger des peuples sans leur consentement, qu'il faut l'obtenir de toute manière. Il nous reste la guerre du questionnement, la sape des promesses et des motivations induites et indues.
  22. Pourvu que cela puisse les freiner ! Une remarque: Il n'est peut-être pas exclu que le chiffre de 42000 ne soit qu'un bluff destiné à attirer les investisseurs. Le bluff n'est-il pas au cœur des affaires, de la guerre, et au cœur même de l'acceptation du progrès technique ? (cf J. Ellul, le bluff technologique). Quelques questions en vrac : 1/Avec la possibilité d'équiper ces satellites de moyens d'espionnage et peut-être d'armement, leur mise en orbite ne peut-elle pas devenir l'origine de chicanes entre grandes puissances, du type de ces disputes de cour de récré qui aboutissent à de grands conflits ? Le fait que de grands fortunés pèsent à présent plus que des états ne faisant que donner une variante au problème; des conflits mondiaux entre personnes privées, ou de personnes privées contre des états ? 2/Les oiseaux pourront-ils encore accomplir leurs migrations quand le ciel sera empli "d'étoiles" en mouvement ? 3/Si effectivement des milliers de points de magnitude 2 étaient présents de façon permanente, quelle serait l'éclairement résultant au sol, et l'obscurité se trouverait-elle encore sur terre ? Non pas seulement pour la contemplation, mais en terme de nuisance pour les rythmes biologiques de tous les êtres vivants ? 4/ Si tous ces points lumineux se déplaçaient simultanément et dans la même direction, et donc restaient équidistants tout en dérivant, serait-il tout simplement encore possible de marcher la nuit, quand le ciel est dégagé, sans tomber ? Ou de conduire un véhicule ? Ma question peut paraître excessive, mais toutes les fois où j'ai visité de grands observatoires et que le guide a fait tourner la coupole, j'ai toujours ressenti l'illusion que la coupole restait immobile et que le plancher se mettait à tourner. Edit: Très interessant, ce "syndrôme de Kessler"... Voici donc enfin une limite pour ce projet fou, une limite plus concrète que les dollars, même pour des allumés ! extrait de wikipédia : "Au-delà d'un certain seuil, un tel scénario rendrait quasi impossible l'exploration spatiale et même l'utilisation des satellites artificiels pour plusieurs générations." et " Lors d'une collision majeure mettant en cause un gros satellite comme la station spatiale internationale (ISS) , la quantité de débris pourrait rendre les orbites basses totalement impraticables." On voit donc clairement dans la dernière phrase que "l'inéluctabilité" du progrès des techniques numériques, et l'attente qui s'en suit, reposent sur une énorme hypothèque : au premier accident le merveilleux essor de ces prétentions sera remis au siècle suivant, à moins que cela nous laisse le temps de réfléchir collectivement à la viabilité du slogan "Toujours plus". Ce projet de milliardaire a donc peut-être bien tout du délire, y compris en ce qu'il n'est pas concrètement réalisable.
  23. Très impressionnant...

    Frédo, je suis confiant moi aussi.
  24. Très impressionnant...

    en quelque lieu qu'un homme s’assiéra de nuit ce sera comme d'être assis au bord du périphérique tant qu'il n'aura pas trouvé en lui une autre nuit en laquelle souffler NZ