centauri

Member
  • Content count

    991
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Community Reputation

165 Good

1 Follower

About centauri

  • Rank
    Active Member

Personal Information

  • Adress
    astronome13@free.fr
  • Personal website
  • Instruments
    Refracteur 102 F15, Myaucchi...

Recent Profile Visitors

2456 profile views
  1. Super film, j'ai adoré ! Mais y a qd meme un truc qui m'a turlupiné quand elle manque se noyer dans la boule d'eau de la piscine, elle semblait attirée vers l'interieur de la sphère. Pourtant la masse volumique du corps humain est un peu infériereure à celle de l'eau. Alors question : y a-t-il là une incohérence caractérisée (LOL), est ce qu'elle ne devait pas être poussée vers l'extérieur de la sphère ?
  2. Pour finir sur le sujet. Le Soyouz MS14 a atterri dans le Kazakstan hier, ramenant avec lui Fedor. Finalement il semble que le vrai événement de cette mission n'était pas les tests de Fedor dans l'ISS, mais plutot la mise à l'épreuve d'un systeme autonome d'aller retour sur l'ISS. Le Soyouz MS14 a testé pour la premiere fois un systeme de gyroscopes à fibre optique. l'atterrissage a été mené de façon entièrement automatique, ça c'est la nouveauté. Fedor quant à lui, a transmis toutes les données de vol et s'est mis en condition de "piloter". source https://tass.ru/kosmos/6856435
  3. Fiodor à la SSI

    Dernière nouvelle ! une équipe d'archéologues aurait découvert un robot-momie, et à l'instar des momies égyptiennes, il serait ....fait d'or..... Quoi ? c'est tiré par les cheveux, je sais
  4. Finalement ils ont réalisé la manoeuvre avec succès ! via un système "sans pilote" . Je crois comprendre qu'il y avait un plan B.
  5. Restriction budgétaire oblige, il n'y a pas de possibilité de piloter l'amarrage à distance. En cas de difficulté, c'est l'équipage en approche qui prend la relève. Et dans le cas présent tant que Fedor est à l'extérieur de l'ISS, il ne peut intervenir. (Source Vzgliad)
  6. Vzgliad, indique qu'il y a une panne majeure sur un dispositif d'approche, et que la capsule a été placée à une distance de sécurité. Il dit aussi que Fedor a une restriction dans son firmware qui l'empeche de travailler en dehors de l'ISS. Donc impossible de lui faire effectuer la manoeuvre manuellement.
  7. "la direction du secteur spatial russe s’est entichée de ce gadget, au point d’oublier de prévoir un système d’arrimage à distance. Qu’est-ce qu’ils imaginaient ? Que le robot se chargera de l’arrimage ?" je reste sans voix....
  8. Apophis, il déboule ;)

    colision avec un autre corps ? pression du vent solaire ?
  9. Vie sur la Lune

    Je ne connais pas bien ces bestioles, mais il me semble comprendre qu'elles sont capables de résister à des conditions extremes, y compris à des conditions qui n'existent pas à l'état naturel sur Terre. Alors ma question, à quoi servirait-il de développer de telles capacités si elle ne sont pas utiles à l'état naturel ?
  10. Apophis, il déboule ;)

    10 ans... juste quand je partirai à la retraite. Chuis deg !!
  11. Au sujet de ce robot, un article interessant est publié sur Roscosmos.ru Il est expliqué que Fedor a été initialement créé pour sauver des vies, là où un sauveteur ne peut aller. Puis l'agence spatiale Russe s'y est interessée. Dans un concours de robots, Fedor a su entrer dans une voiture, la conduire sur 50m, et ressortir de la voiture. Il a scié du bois, utilisé une perceuse, planté des clous, utilisé une pince à épiler, un fer à souder, enfilé une aiguille à coudre allumé une allumette sur une râpe etc. En tout 150 tests qui permettent d'évaluer son aptitude à réaliser des opérations humaines. Il sait faire ces opérations, soit de façon autonome, soit combinée avec un pilotage humain. Roscosmos projete de l'utiliser pour un voyage vers la Lune dont il sera probablement le second pilote. Ca y est on y est !!! A la question peuvent ils explorer d'autres planètes, Sergey Khurs (chef de projet) répond : Ils peuvent aider, par exemple, à déployer une base sur une autre planète. En effet, faire un simple robot fonctionnel qui ne fait que percer ou creuser est beaucoup moins cher. Mais pour chaque fonction, vous devrez développer une nouvelle machine. Dans le cas d'un assistant anthropomorphique universel, on a une plateforme polyvalente que l'on peut reprogrammer à volonté. source: https://www.roscosmos.ru/26684/
  12. Le temps de latence n'est pas un problème dans un environement stable et prévisible. Curiosity s'est très bien fait au temps de latence, car les conditions s'y prêtent. Salut à toi cher hamilton, je partage ce point de vue, non pas parce je mets l'homme au sommet de la chaine, mais parce qu'il est devenu au fil de l'évolution, le mieux adapté à la survie. Pour preuve il a l'éliminé presque tous les vertébrés sauvages de la planète (puisque 96% des vertébrés sur Terre sont des animaux délevage).
  13. Je te laisse objecter mais je ne suis pas d'avis qu'on puisse dessiner des fonctions tous azimuts, juste parce qu'elle sont utiles. Ce n'est pas l'utilité des fonctions qui donne de la cohérence à l'ouvrage. Quand De Vinci déssina l'Homme de Vitruve, il mit en évidence les rapports de proportions de l'Homme. En a-t-il conclu que l'Homme était (physiologiquement) parfait, je ne le sais pas. Mais en tous cas c'est ce qu'il reste de ce dessin : l'harmonie de l'Homme dans le Cosmos, les rapports mathématiques entre n'importe les quelles de nos proportions. Si un architecte s'amuse à dessiner une fenetre ici, et un balcon de plus là, il va rapidement se retrouver avec une maison bancale. Même si c'est le propriétaire qui le lui a demandé de le faire. Créer un robot autonome, destiné à affronter des situations imprévisibles, passe obligatoirement par la recherche d'une structure harmonieuse. Une structure qui as des aspérités se sortira moins bien d'un problème, qu'une autre qui n'en a pas. D'où l'idée du robot humanoïde ne me semble pas si absurde
  14. Serge, on peut considérer que l'homme dans sa forme actuelle dispose du corps le plus adapté possible au monde qui l'entoure. Sur le plan ambulatoire, nos 2 jambes, 2 bras, 2 mains, 5 doigts par main, 2 yeux etc, tout cela est adapté à la marche, la course, la nage, l'escalade etc. Il n'y a guère que le vol que nous ne sachions pas faire. Donc il n'est pas absurde de penser que le robot le plus passe-partout, et donc le plus performant pour un robot autonome, soit à notre image. D'ailleurs toi meme si tu avais une 3eme main, des tentacules et un établis sur le ventre, je ne suis pas sur que tu t'en trouves mieux adapté au monde qui t'entoure Il n'en demeure pas moins c'est une excellente question qui est soulevée ici. la question reste ouverte.
  15. c'est pour ça que l'I.A. est un aspect incontournable de l'exploration lointaine.