Bingocrepuscule

Member
  • Content count

    184
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Community Reputation

51 Neutral

About Bingocrepuscule

  • Rank
    Member

Recent Profile Visitors

1217 profile views
  1. Ben y en a qui parlent et y en a qui font... Personnellement j'ai plus d'estime pour la deuxième catégorie.
  2. J'ai le même probleme, et je n'ai pas de solution. La différence c'est que je passe par un SILEX DS600, j'avais tendance à penser que c'était la raison. Tu es vraiment connecté directement sur le PC en USB3? J'ai aussi la version 5.23 de Maximdl. Peut être une piste. (pour le reste je suis assez fan de ton travail)
  3. D'abord félicitation pour ton travail, Je suis très admiratif. Même en tant que pro, il faut maîtriser une spectre de connaissances et d'outils assez large pour parvenir à ce résultat, c'est remarquable. Je connais pas tant de professionnels capable de mettre en œuvre une longue chaîne de compétence comme celle ci. Ton but est de stabiliser la position de l'objet pour l'injection dans une fibre. Ton échantillonnage sur la Basler est seulement de 0.95arcsec, et tu ecris que "la variation locale de position du centroïde d'une image sur l'autre, qui est calculée au pixel et non à la fraction de pixels" et "Précision de stabilisation à 3 ou 4 pixels pour le centroïde". Cela me semble bien pour corriger la monture, le vent, le long train optique, mais insuffisant pour corriger la turbulence. Pourquoi choisir une si gros échantillonnage ? Pourquoi ne pas calculer le centroide à la fraction de pixel? C'est étonnant. C'est le piezo qui limite? Est ce qu'il y a quelque chose qui m’échappe? C'est vraiment specifique au but de ta manip? Est ce que tu prévois de faire quelques plot de perfs? De descendre en échantillonnage? En fait ce qui manque c'est le perf que tu recherches.
  4. GRAVITY a été testé avec succès sur le VLTI

    Je suis pas sur de comprendre s'il s’agit d'une observation directe, comment la détection est elle faite? A mag16, comment se fait il qu'on la détecte seulement maintenant?
  5. Lancement du EELT, c'est (presque) bon !

    Le trou ne traverse pas le miroir, il sert à la manutention (re-coating) quand il faut pousser le miroir vers le haut je crois. Notez que la découpe hexagonale n'est pas encore faite.
  6. Éclipse totale de soleil, Chili 2 juillet 2019

    Oui ca se visite le week end. Les infos sont sur le site de l'ESO. Si tu connais quelqu'un qui y travaille tu peux même y dormir. Les nuages ne sont pas rares mais ils se dissipent la nuit.
  7. Éclipse totale de soleil, Chili 2 juillet 2019

    Tu es pas monté en haut?
  8. Ici je me permet de corriger cette idée fausse que le Rodier utilisé en optique adaptative a été abandonnée par les pro parce qu'il ne marche pas aussi bien par rapport au shack hartmann. Deja des systemes OA pro à courbure (donc Rodier), il en existe encore. Les performances SH versus courbure en OA sont comparables pour ce qui est de la reconstruction du front d'onde. Avec même des avantages pour le Rodier (linéarité, selection du gain optique). Il y a des articles la dessus. Le SH a pris le pas en OA sur le Rodier pour des considérations d’ingénierie pure parce qu'il s'adapte mieux au CCD, qu'il est plus compact, léger et un peu moins complexe à mettre en place pour l'asservissement. Peut être aussi plus intuitif (encore que...). S'il n'y avait pas ces considérations propre à l'OA, je suis persuadé que les systèmes à courbure auraient encore le vent en poupe dans le milieux pro. Donc pour faire court le cas des systèmes OA pro courbure versus SH ne peux pas être utilisé ici comme argument contre la mesure de contrôle de tube amateurs avec un Rodier.
  9. Bientôt des capteurs incurvés?!

    Monsieur Dauvergne veut dire que l'optique adaptative ne fait pas la même chose (cad dire ne corrige pas que du defocus), pas à la même vitesse, et pas de manière différentielle dans le champ à moins d'avoir un système à plusieurs senseurs.
  10. Bientôt des capteurs incurvés?!

    De mémoire le LAM à marseille bosse la dessus dans le cadre des applications astro. Je crois aussi qu'ils réfléchissent à une courbure variable. Pour l'astro professionelle, c'est une piste importante pour réduire le coût des optiques. A terme je n'ai pas de doute que cela puisse être utilisé au niveau amateur.
  11. Falcon Heavy : l'Odysée de la Tesla dans l'espace

    Ben tu n'as pas bien compris. Car ce "sans que je ne le vois", c'est une auto critique, je ne suis pas dupe non plus sur le fait que les terres rares sont produites ailleurs. Si j’étais bête et cynique j'aurais effectivement écris cela dans le sens que tu lui donnes en m'allumant inutilement. Mais je fais un choix qui me semble le moins pire. Faire le choix du thermique, je crois pas que cela soit moins polluant pour les chinois.
  12. Falcon Heavy : l'Odysée de la Tesla dans l'espace

    C'est pour cela que par honnêteté, j'ai rajouté "sans que je ne le vois". C'est exactement en référence à cela mais, tu ne l'as pas compris. Maintenant, Alain, si tu n'as jamais consommé d'une manière ou d'une autre de terres rares et que tu ne le feras pas dans le futur, je veux bien recevoir ta pierre.
  13. Falcon Heavy : l'Odysée de la Tesla dans l'espace

    Magnifique et grandiose réponse. Je pense que je t'ai piqué au vif et que ta verve s'en est trouvée stimulée au point d’être un peu décevante. Au moins sur certains points. Pas tous. Sur tes propos que je perçois comme un peu méprisant, avoir recours à la sémantique et l'étymologie des termes utilisés démontre une certaine condescendance, piège de certains intellectuels qui entendent faire entre leur Raison. Je pense que si tu interpelles quelqu'un dans la rue en lui disant qu'il est un "pékin moyen" faisant partie "d'une population ignare", il se sentira insulté et méprisé même après que tu lui ai dis que tu as le "plus grand respect pour l'idiot du village" et que tout ça n'est que sémantique puisque c'est le centre national de ressource textuelles et lexicales qui le dit. J'aurais préféré qu'avec un peu d'empathie tu admettes un certaine maladresse dans ton propos, plutôt que de recourir au propos originel de Talleyrand (merci pour le lien je ne connaissais pas l'origine, je me sens un peu plus éduqué). Intellectuellement parlant cela aurait été plus honnête. Mais à lire entre tes lignes, je veux bien mettre tout ça sur le compte de la ferveur d'un sujet qui te tiens à cœur visiblement, car je connais tes interventions sur ce forum qui sont plutôt appréciables et enclines au désamorçage de polémiques. Je crois qu'avec "ton bâton de pèlerin" si tu veux "convaincre" et "éduquer", le choix des mots doit se faire avec prudence. Pour le probleme de fond qui nous discute: Tu t'opposes à moi plutôt de manière générale en me prêtant des propos que je n'ai pas, alors que j'ai déjà dit deux fois en quatre posts que ton avis avait du sens et que j'y trouve une certaine raison. Intellectuellement, ça n'est pas très honnête, et personnellement c'est un peu agaçant. On n'est juste pas d'accord sur l'utilisation de la voiture électrique non pas pour ce quelle est maintenant mais pour la promesse qu'elle représente technologiquement. Je pense qu'à terme elle est un moyen rationnel de mobilité parce que le moteur électrique est technologiquement déjà prêt et disponible. Ce qui ne l'est pas c'est la production et le stockage de l’énergie qu'il utilise, mais au rythme des recherches actuelles et du marché que cela représente, sans avoir de certitudes, j'ai une relative confiance. Aujourd'hui, je pense mettre des panneaux solaires sur le toit de ma maison, acheter une voiture électrique et la recharger de cette manière. Sans être dupe sur la promesse du zéro CO2, je pense que c'est un progrès pour l'environnement par rapport au thermique. Voila. Toi tu rouleras avec ta pétrolette en espérant que ton bâton et ta verve maladroite suffise à changer le monde des moyens et des ignares. Et moi je roulerais avec mon lithium et mes terres rares qui polluent sans que je ne le voie. Deux opinions, deux choix différents (et aussi deux conceptions différentes du respect d'autrui). Je respecte ton point de vue, mais bon courage...
  14. Falcon Heavy : l'Odysée de la Tesla dans l'espace

    Non, faire ce choix dans mon cas, et avec lucidité je crois, c'est dénoncer la poudre aux yeux : l'urgence première, c'est de produire une énergie électrique massive par des moyens aussi peu polluants que possible L'idée que tu fasses le choix de la moto thermique pour "dénoncer la poudre au yeux" de l'électrique me semble assez Cervantesque... Et contre productive. Je pense que l'on peut choisir la moto électrique pour la promesse qu'elle représente sans être dupe du Musk et de sa réelle efficacité. Cela fait sûrement de moi un "Pékin moyen" à tes yeux (formule un peu méprisante). "La fontaine de Jouvence" on l’espère tous mais en attendant l’électrique, même s'il est encore mal produit et stocké me donne plus d'espoir que le fossile qui te propulse tous les matins avec ton "bâton de pèlerin pour sensibiliser des foules aussi cosmopolites qu'ignares" (là aussi c'est méprisant). Pour le reste je suis d'accord avec toi . Il faut vraiment faire quelque chose.
  15. Falcon Heavy : l'Odysée de la Tesla dans l'espace

    Il n'y a presque pas de perversité dans ma question, juste l'envie de comprendre ton opinion. J'ai tiqué sur les deux phrases suivantes qui me semblent contradictoires: Je pense qu'à terme le stockage électrique est une solution au vu de l'énorme élan de recherches qui est fait dans se domaine et du marché démentiel qu'il représente. J'ai assez confiance dans le fait que le lithium ne soit qu'une transition. Je pense que aussi que la production d’électricité est le problème central, mais que choisir un moto thermique à la place d'une électrique, c'est encourager tout du moins symboliquement les énergies fossiles dont on peine tant à ce débarrasser, et qui comme jack le dit représentent l'urgence numéro une.