damien7400

Membre
  • Compteur de contenus

    80
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Pays

    France

Réputation sur la communauté

53 Neutre

À propos de damien7400

  • Rang
    Membre

Informations personnelles

  • Centres d'intérêt
    Astro, Photo, électronique, Astrophysique....
  • Site personnel
  • Instruments
    SW 130/650 BD, motofocus Crayford DS 2", ASI183MMPro, EOS1200D, Guidage 60/235 Microspeed Asi120, NEQ5 Goto, PI3B Ubuntu/Indi/Ekos
    Bresser Mak100/1400, Asi120, Motofocus "maison", Alt-Az Synscan, eeePc Ubuntu/Indi/Ekos
  1. correcteur de coma

    Concernant le sw0184 en 2", ayant un SW BD 130/650 + EOS1200 ou ASI183MM Pro, sans l'adapt-rallonge il joue bien son rôle et tout le champ de vision est exploitable, sans lui j'ai tout le pourtour du champ central remplit de galaxies vues par la tranche le correcteur est nécessaire avec les gros capteurs comme pour les EOS (22mm) Avec ce comacor Je passe de FD 5 à env. FD 4.5, de 650 à environ 590mm de focale...
  2. problème de connection avec PHD2

    un très bon site, j'ai quelque chose de semblable en Allemagne sauf éoliennes qui balancent leur lueurs rouges à l'Est et au Sud, mais par contre les vents en Altitudes font constamment clignoter les étoiles malgré l'absence de nuages Les collines (comme mon site à domicile env. 520m) souffrent toujours d'un phénomène de "restit°" qui vient des plaines plus basses, elles peuvent m'augmenter la turbu jusqu'à minuit, ce sont des vagues "chaudes" qui coupent le vent au sol mais peuvent pousser l'humidité vers le haut jusqu'à 40kmh à 100 ou 200m sol, on les utilisent en parapente pour faire traîner les vols après le coucher du soleil, on les détectent au bruit dans les cimes des arbres le soir, ou à des changements de transparence du ciel à la tombée de la nuit. Parfois faut pas se prendre trop la tête avec PHD2, obtenir un tracé presque plat à +1/-1 c'est juste l'air qui est stable et vers 4h00 du mat avec les courants descendants on à l'impression qu'une sauterelle est rentrée dans le newton
  3. problème de connection avec PHD2

    Passe tes expos en 4s pour adoucir la turbulence c'est parfois difficile, il faut une étoile non-saturée et au centre pour éviter coma-tages et autres distortions essais d'obtenir +3 à -3 pour les déviations (je fais parfois mieux mais c'est pas gagné en fct° du temps) essai calibration avec des steps de 450ms voire 800ms -> en AD la monture tourne vers l'Oest de 0.5 à 1.5x la vitesse sidérale, les roues sont en appui vers l'ouest = pas de backlash sur les dents -> en DEC je pense que tu peux avoir bien 5000 ou 6000ms de Backlash, il faut que PHD2 arrive à identifier ce backlash, mais tu peux écrire dans les params de faire les bascules Nord/Sud avec des ordres minimums de 5000ms par exemple (même fenetre que pour hystéresis/resit-switc etc etc mais tout en bas). l'hiver les villes sont convectives la nuit, maison avec cheminée, autoroutes ça turbule à donf... En regardant "section heading" du graph, on voit: backlash disabled, et pulse 20ms, il faut activer le Backlash avec 5000ms (20ms = rien sur une petite monture < EQ6) DEC: minimum move = 0.22 -> passer à 0.4 (moins de réactions mais avec des impulsions plus longues donc plus efficaces -> minimum DEC => on voit que les ordres en DEC sont inefficaces, inopérants, les roues dentées ne sont pas entraînées car les impulsions moteurs sont trop courtes, jusqu'au moment ou ça finit par sauter un cran.
  4. problème de connection avec PHD2

    Un coup de plate solve, les étoiles sont pas rondes, ça sautille en DEC... la monture ne tourne qu'en AD normalement donc pas d'accroc en DEC à attendre, sauf si le câble du Canon1300 fait balancer la lunette (2000mm c'est chaud, vraiment !!, avec une NEQ 5 je galère avec un Newton 650mm...) Bon, je connais ce genre de graph, pour moi y'a un soucis d'équilibre/câbles et surtout la correction en DEC qui fait plus de mal que de bien, ça vaudrait le coup d'essayer en coupant la DEC dans PHD2. Sinon, belle oscillation en AD, avec une lunette de 2000mm pas évident, mais encore une fois je m'orienterais vers un câble gêneur/freineur ou qui se balance un peu avec le vent...
  5. problème de connection avec PHD2

    Alors, Ghostbusters pour nettoyer les registres USB (entre autres)
  6. problème de connection avec PHD2

    Bon j'ai survolé vite fait, y'a un soucis entre l'USB/ST4 et le PC, ce module est bêtement un groupe de contacts secs (interrupteurs) entre masse et AD+, AD-, DEC+, DEC-, chose que l'on peut remplacer par une sortie parallèle (qui n'existe plus, sniff ) de PC en pilotant chaque sortie à 0 ou 1, ou bien les ports RNIS télécoms de certains PC portables HP. J'ai eu a utiliser le USB/ST4 avec l'INOVA PLBx, mais depuis j'ai une ASI120 et une ASI183 dont les ports ST4 (On-Camera) fonctionnent à merveille -> TIPS: sous windows j'utilisait un HUB USB "alimenté" pour que les équipements ne subissent pas de micro-coupures, j'explique: quoi que j'ai pu tenter dans windows, celui-çi génère des µcoupures pour détecter les ports connectés réellement à quelque chose (courant rémanent), c'est idiot et ça flingue les équipements. Quelque soit la version de windows ç'est toujours ainsi quoi que puissent raconter certains ! -> ma carte mère est puissante mais possède des HUBs en façade, et les µcoupures sont souvent trop longues, certaines cartes mères plus cher n'ont pas ce soucis (surtout avec de l'USB3). Un bon test: brancher le module sur un des 4 ports "natifs" à l'arrière du PC (clavier/souris etc), ces ports sont "matériels", contrairement aux ports en façade. Un port Natif = 1 driver HID = 1 alim etc -> ports HUBs en facade, ceux ci sont couplés aux autres équipements comme lecteurs cartes SD etc.... Windows utilise des "drivers" à chaque connexion sur un de ces ports, en gros au bout d'une semaine tu as une dizaine de "ports" / "drivers" USB/ST4 dormants dans windows.... et les pbs que ça génère, le port matériel a son driver, et les logiciels doivent trouver le bon driver dans la dizaine déjà enregistrés, tous portant le même nom.... Depuis que je suis sous Linux, je respire, et tout semble plus puissant, pourtant c'est le m^me matos, va comprendre. Donc, sous windows j'utilisait "GhostBuster" pour visualiser tous ces fichus "drivers" et les effacer sans le moindre scrupule, sans le moindre bug, car ce sont justes des images/copies de driver créées à chaque connexion.... Après comme par hasard, le module était bien connecté, et les logiciels pouvaient le trouver logiciellement et matériellement comme avec un des ports arrière (le module a une p'tiote LED pour voir s'il est en vie)... Je télécharge le reste et je check tout ça ...
  7. problème de connection avec PHD2

    A voui, le resist switch est efficace sur les montures amateurs (sur une NEQ5 en tous cas), sinon ça yoyote, également: il y a l'échantillonnage, en fraction de pixel pour déclencher les corrections: on peut sélectionner jusqu'à 0.05pix de mémoire, mais sur ma NEQ5 par exemple j'ai élevé à 0.2 ou 0.3 Pix, donc PHD2 attend avant de réagir sur la turbulence, mais donne des ordres plus longs, en réalité le problème était double, au début la monture est super bien compensée, puis les corrections deviennent de + en + fines avec une déviation/tendance de plus en plus plate (sur le graphe) en là ça partait en sucette, car les impulsions devenaient trop courtes -> plus de réaction mécanique de la part de ma NEQ5, PHD2 continue (hystéresis) d'intégrer les ordres envoyés mais avec aucune réponse mécanique (aucune correction en DEC) et là PHD2 finit par s'enflammer et d'envoyer des impulsions très fortes.... Sinon, tu peux nous envoyer en graph du log de tes essais, (une capture ou le fichier log), car parfois on yoyotte juste sur la turbu, l’essentiel est de vérifier la rondeur des étoiles à l'imageur et non de focaliser sur PHD2 qui parfois semble montrer des dérives catastrophiques alors que l'image est correcte. Si la monture a une grosse déviation par rapport à la Polaire, PHD2 finit dans les choux, et idem si la caméra de guidage n'est pas calée orthogonale sur AD et DEC, mais ces défauts apparaissent après 10 ou 30 minutes en général... Sinon: c'est bien de On-Camera dont je parlais précédemment, désolé.
  8. légères couleurs sur Rosette...

    Genial, j'hésite entre la N°1 ou la 2, mais elles sont superbes !!!
  9. Quel OS sur Raspberry pour l'astro

    Salut, Ubuntu-Mate fonctionne super sauf pour le planétaire avec une PI3B (pas de fps > 10) Attention: pas de distrib pour PI3B+, résultat wifi en vrac, mais une PI3B suffit. Si ça peut aider mon tuto en pdf, directement sur un forum, lire le post avant tout car il est mis à jour, il y a également l'image Ubuntu pour une PI3B+ avec WIFI opérationnel (Kernel réadapté mais non-officiel) Linux et Astrophoto Bonne lecture
  10. problème de connection avec PHD2

    Salut, je viens de voir ton message d'erreur, alors, pour l'instant ce message tu l'ignores tout simplement car sous KSTARS je fais la calibration pratiquement à chaque cibles quelque soit sa déclinaison. 1. PHD2 (dernière version), recherche une cam, un port autoguidage et/ou un port monture 2. nécessaires: port cam (ascom ou driver propriétaire) port autoguidage (ascom ZWO/ST4 ça marche très bien avec les modules usb/ST4) ou "OnCam" 3. port optionnel: port monture (Ascom ou driver proprio, mais celui que tu utilises avec ton autre soft...stellarium ou Kstars ou APT etc...), il s'agit bien de la monture elle-même (monture ou EQMOD...) Le port monture permet à PHD2 d'avoir des infos de position, la monture est elle en suivi sidéral ? est elle à l'arrêt ??? et autres infos pour un fonctionnement full automatique comme avec KSTARS. Le port CAM est facile, c'est le driver ascom de la cam si tu utilises le port ST4 de la cam -> choisir OnCAM pour le port autoguidage (corrections effectués pour la compatibilité avec les zwo depuis la dernière version de PHD2) si tu utilises le module USB/ST4 de zwo, alors choisir Ascom ZWO/ST4 comme driver. Vérifier toutes les connections de façon indépendantes, puis dans PHD2 tu as le menu "guidage manuel" pour tester tes impulsions AD et DEC (jusqu'à 5000 ms).
  11. Script Siril - DOF LRGB

    Et bien, le c#.... c'est la bonne dépatouille dans les chemins d'accès par exemple, en fonction de qui/quoi/où... et les autorisations aussi, bien prise de choux... et les p'tits trucs comme ' ou " ou /r /n (entre un Pc windows et un arduino ou un ESP ça met bien le vrac aussi en bluetooth ou wifi... Mais pour développer une appli graphique, ça schuss Mais, le programme en lui même n'exploite que peu de chose, chemins d'acces, copier/coller/déplacer, lecture de dossier, parsing de noms, list<> etc.... se sont les scripts Siril qui sont très ouverts. Si je trouvais le temps de passer en C sous Linux, ce serait bien mieux !!!
  12. Script Siril - DOF LRGB

    désolé, c'est le seul language que je maîtrise pour coder rapide
  13. Script Siril - DOF LRGB

    il n'est pas adapté (je souhaite 1 seule interface rapide pour toutes les L/R/G/B flats ou lights), et je souhaite un utilitaire autonome qui lance les traitements à partir d'une certaine heure (et) dès que tous les fits sont arrivés (après la séance nocturne, le temps que tous les fits se téléchargent (remote wifi)), en rentrant du taf... c'est prêt pour attaquer la compo RGB puis la LRGB.... Et Siril a vraiment de bons atouts pour y arriver
  14. Script Siril - DOF LRGB

    Ah, voui ça risque de tout changer.... sous linux il n'ya pas besoin de quote, Oky, c'est bon pour cd, donc dans les scripts uniquement -> sous linux: cd J:\Images\Captures_astropi\DOF\Bias -> sous windows: cd 'J:\Images\Captures_astropi\DOF\Bias' Par contre, sous windows, même commande, même dossiers, fichiers... pas de chargement des fits, Siril cherche le .seq en lançant load bias_001, je ne peux suavegarder avec save b1 ou autre: 22:19:52: Exécution de la commande : save 22:19:52: Erreur dans le fichier FITS : failed to create new file (already exists?): 22:19:52: Erreur dans le fichier FITS : b1.fits j'ai essayer pas mal de truc (admin, compatibilité, autres dossier, Siril directement dans c:.....) sous Linux ça roule...
  15. Script Siril - DOF LRGB

    mon petit soft commence à éditer ses premiers scripts, mais voilà qu'ils ne fonctionnent que sous Linux..... Windows 7 / Siril / Scripts = fonction "cd" qui ne fonctionne qu'en mode console, réessayé comme un fou dans tous les sens... "cd" ne fonctionne pas dans les scripts, mais fonctionne très bien dans la console. Sous Linux: tout fonctionne, sauf mon soft que j'ai fait en C# pour Windows (heureusement il y a Wine:)) ) Pour l'instant le soft n'édite que les scripts qu'il enregistre dans le dossier Scripts de Siril, 5 configurations enregistrables, mais y'a encore du boulot avec les invites pour les différents types de traitements.... En tous cas Bravo pour les concepteurs de Siril, le mode console/script est vraiment "easy" et complet, sauf sous Windows... pas moyens de charger les fits en groupe (Siril cherche le fichier .seq), et au mojns une fonction inopérante (même en mode admin...)