robby687

Member
  • Content count

    10
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Community Reputation

31 Neutral

1 Follower

About robby687

  • Rank
    Inactive member

Personal Information

  • Hobbies
    astro, sportS de glisse, foils ...
  • Adress
    Nouméa
  • Instruments
    Binoscope 400C (composite carbone)

Recent Profile Visitors

623 profile views
  1. Essai bino

    Salut Cricri, A priori, il n'y a pas de raison que le problème vienne de ton renvoi, le faisceau n'étant pas encore divisé. Par contre, je confirme que tu peux jouer sur tes oculaires en sortie qui ne sont peut-être pas toujours bien calés dans la même position axiale. J'ai rencontré le même problème. Sinon, pour ma part, je suis un inconditionnel de l'observation bino, surtout avec une tête bino pour les planètes et la lune. Bonne journée.
  2. La comète U6 Lemon

    Salut Serge, oui superbe dessin, la couleur en plus. Effectivement, j'ai pu aussi avoir cette sensation de "filaments" et qui se prolonge ensuite par quelque chose de très fin. J'essaie d'y retourner rapidement ...
  3. Bonjour Pascal, non, ce n'est pas du Styrodur mais de la mousse polyuréthane isolante de marque Knauf . Pour le miroir, pour une question de coût arrivé à Nouméa, je me suis effectivement orienté vers des miroirs GSO à f/d 4.5. On les trouve un peu partout dans le monde. Les miens viennent des USA car ils y étaient en stock. Voilà, si ça peut vous donner des idées ...
  4. Bonjour Maire et merci pour votre intérêt. Oui, le monobras fait oublier le serrurier, mais pour être honnête, il est encore encombrant. Par contre c'est extrêmement rapide de montage et les réglages se conservent bien dans le temps. Pour l'araignée en V, le problème de flexion quand l'instrument pointe "bas" est résolu par le fait que j'ai positionné la branche du bas de façon à ce qu'elle travaille préférentiellement en compression et non en flexion, celle du haut servant essentiellement de stabilisation. C'est ce qu'on retrouve sur le bino. Pour la petite aigrette due au baffle, effectivement, il y en a une petite mais je l'ai très vite oublié. D'autant qu'elle apparait uniquement pour des étoiles plutôt lumineuse.
  5. Merci une fois de plus à tous, Oui, l'effet de relief est très présent pour la lune par exemple, un petit peu moins pour les planètes qui donnent quand même l'impression de "flotter" dans le champ de vision. Par contre, comme avec une tête binoculaire, la détection des détails est plus aisée qu'en monoculaire, du moins de moins point de vue. Pour le ciel profond, les objets semblent presque palpables, surtout ceux de grande dimension pour lesquels l'effet d'immersion est très marqué.
  6. Je reprend "la plume" pour vous remercier sincèrement tous encore une fois pour ces très sympathiques témoignages. Je profite aussi de cet instant pour remercier à nouveau Eric pour ses conseils et je lui souhaite bon courage pour son bino600 qui promet d'être un sacré instrument.
  7. Re bonjour ou bonsoir pour moi à Nouméa ! Merci à tous pour vos commentaires tous plus élogieux les uns que les autres, ça fait plaisir après un gros investissent comme sur ce type de projet. Ce serai avec plaisir que je partagerai avec vous quelques observations sur cet instrument pour vous faire ressentir l'impression d'immersion qui ma motivé à le construire, mais les distances sont là, à moins de passer sur le caillou comme Serge en ce moment avec qui j'ai le plaisir de partager quelques belles soirées à Ouatom. Pour répondre à Maïcé, oui il possible de retoucher l'écartement interpupillaire assez simplement entre 2 observateurs (voir la page sur les têtes). Cependant, j'ai constaté que la détermination du réglage précis pour un observateur se fait après plusieurs observations et j'utilise une cale comme référence pour mon réglage perso. N'ayant pas de vision inégale, la mise au point ne me pause pas de problème et est rapide. Je peux même compenser rapidement la différence de hauteur des oculaires en jouant sur la distance interpupillaire. Bonne journée Xavier
  8. Bonjour à tous, Après quelques pérégrinations avec des Dobsons de 400 mm, j'ai finalement été convaincu par la vision binoculaire. C'est ce qui m'a amené à réaliser mon dernier instrument, un Binoscope de 400 mm en composite et avec fusion par orientation indépendante des télescopes qui le composent. Pour les curieux voire plus, je vous propose une balade sur mon site que je viens de mettre en ligne à l'adresse suivante : https://sites.google.com/view/icareinstruments Il contient aussi, pour ceux que seraient intéressés, les informations sur mes précédents Dobsons. Bonne lecture et bonne journée Xavier