xavierc

Valdrôme nuit du 14 au 15 août 2018

Recommended Posts

 12 dessins : 8336 à 8347.
 
 Dobson 508/1920
 
 La nuit sera marquée par des passages de nuages gênants au début, accompagnés d'une turbulence pourrie.
 
 Je pointe d'abord un amas ouvert du Sagittaire.
 
 Observation 8336 : M21.
 Cet amas ouvert du catalogue Messier se situe à proximité immédiate de la nébuleuse de la Trifide et vaut lui aussi le coup d'œil.
 Je l'observe à 138X.
 De toutes façons ça ne sert à rien de grossir davantage avec la turbulence qui est forte à 5 sur 5 sur l'échelle de Danjon.
 Il est fourni mais la forte turbulence diminue la magnitude limite visuelle et en plus des nuages gênants l'atténuent par moments.
 M21obs8336.jpg
 
 A cause des nuages perturbateurs, je déserte le Sagittaire et pars pointer à l'est un amas globulaire de M31.
 
 Observation 8337 : Mayall 2.
 Voici le plus facile amas globulaire de la galaxie M31, G1 ou encore Mayall 2 qui, escorté par ses deux étoiles fait penser à une tête de Mickey.
 Je le grossis 276X puis 402X mais là aussi la turbulence est bien gênante et malgré ça je vois une petite boule considérablement faible.
 On le voit certes mais les images sont donc floutées par la turbulence.
 Mayall2obs8337.jpg
 
 Encore des passages nuageux à noter au programme de cette nuit...
 Je poursuis plus loin ma fuite vers l'est vers la comète Giacobini-Zinner 21P dans Cassiopée.
 
 Observation 8338 : comète Giacobini Zinner.
 Je la dessine à 85X et 201X.
 Cette comète est verte pomme et déjà visible faiblement comme une tache floue au chercheur 9 x 50.
 Son centre brillant est réhaussé par sa queue plutôt faible à  perceptible.
 Comete_Giacobini_Zinner_21Pobs8338.jpg
 
 Les nuages sont maintenant chiants, n'ayons pas peur des mots.
 Je refais le grand écart à l'opposé du ciel pour fuir les nuées.
 
 Et hop retour dans le Sagittaire pour regarder un autre amas ouvert du catalogue Messier!
 
 Observation 8339 : M18.
 Après M21 voici cette fois-ci M 18 qui se situe pas très loin de la nébuleuse de l'Oméga ou du Cygne dite M17.
 Cet amas ouvert est assez riche et brillant à 138X et je l'ai déjà vu au chercheur 9 x 50 assez faible et en partie résolu.
 La turbulence est pourrie cette nuit sûrement en rapport avec ce temps partiellement nuageux et instable.
 M18obs8339.jpg
 
 Les nuages sont enfin partis le temps de finir ce dessin.
 
 Je peux tenter des objets plus faibles, à commencer par des galaxies dans Hercule, inspiré par les fiches de Michel Nicole.
 
 Observation 8340 : Hickson 82.
 Ce groupe est composé de 4 galaxies : NGC6172 qui est considérablement faible à faible, NGC6163 faible et diffuse, NGC6161 très faible et enfin PGC58231 vue VI2 à 3.
 Cet ensemble est décortiqué à 201X et 276X en profitant d'une baisse de la turbulence qui est maintenant moyenne à 3 sur 5.
 NGC6161_72_Hickson82obs8340.jpg
 
 Les cibles suivantes seront des galaxies du Dragon en suivant les fiches de Michel Nicole.
 
 Observation 8341 : Arp 311.
 Voici un petit groupe intéressant formé de trois galaxies dont deux seulement ont été vues à 85X.
 Il faudra grossir 201X et 276X pour voir la troisième, l'ensemble étant apprécié avec une turbulence moyenne.
 IC1258 qui est faible est accompagnée de la considérablement faible IC1259 et de IC1260 qui est très faible.
 IC1258_60_Arp311obs8341.jpg
 
 Observation 8342 : NGC6370.
 A 276X cette galaxie est faible et facile à voir malgré sa proximité de la brillante étoile.
 Je note une recrudescence de la turbulence.
 NGC6370obs8342.jpg
 
 J'ai repéré sur la même carte de l'Uranométria un petit groupe de galaxies bien sympa qui est encore plus riche que ce que je croyais, voici donc la cible suivante toute désignée.
 
 Observation 8343 : groupe de NGC6338 à 6346.
 J'ai pas moins de 6 galaxies à 85X mais plus sûrement 276X dans le champ de l'oculaire.
 La galaxie la plus brillante du groupe est NGC6338 vue considérablement faible à faible et accompagnée à proximité par PGC59943 vue VI2.
 Les autres sont à quelques minutes d'arc : NGC6345 faible et allongée, NGC6346 faible et diffuse et pour terminer le triangle rectangle isocèle la PGC59929 vue VI2 à 3 au sud-ouest de ces dernières.
 Enfin n'oublions pas un peu à l'écart la galaxie IC1252 qui est vue très faible à VI1.
 NGC6338_46obs8343.jpg
 
 Je quitte un peu le monde des galaxies pour observer deux nébuleuses planétaires du Cygne des fiches du québécois Michel.
 
 Observation 8344 : PK81-14.1.
 Je la grossis 201X et la soupçonne sans filtre.
 Elle devient facile en filtrage Oxygène 3... Facile c'est un grand mot car selon les zones je la vois seulement en vision décalée VI1 à 5!
 Par contre c'est marrant, j'aperçois comme deux spires dans la nébuleuse planétaire. Elles sont vues 50% du temps en vision décalée donc VI3.
 Je constaterai sur des photos qu'effectivement elle a cette drôle d'apparence.
 Elle réagit bien au filtre Oxygène 3.
 PK81-14.1obs8344.jpg
 
 Observation 8345 : pk77+14.1.
 Je vois cette nébuleuse planétaire à la limite entre vision directe et vision indirecte en Oxygène 3 mais rien sans filtre.
 Je l'observe à 85X, elle ne supporte pas plus.
 Elle est très diffuse, décorée d'étoiles en surimpression.
 PK77+14.1obs8345.jpg
 
 Je vise une galaxie du Cygne à côté.
 
 Observation 8346 : NGC6783.
 Cette galaxie est très faible, petite et condensée même à 201X.
 NGC6783obs8346.jpg
 
 Je termine par des objets plus proches à savoir Uranus et ses satellites dans le Bélier à l'aube quasi nautique.
 Thomas, Georges, Nicolas viennent de ranger.
 
 Observation 8347 : Uranus et sa famille.
 J'observe ce mini système solaire à 631X.
 Je note 3 astres autour d'Uranus qui est verte clair et brillante et je les identifierai comme étant Umbriel qui est très faible à VI1 puis Titania qui est faible tout comme Obéron.
 Uranusobs8347.jpg
 
 Les affaires et le télescope sont humides ce qui ne m'étonne pas vu l'instabilité de cette nuit.
 Bref le fond de l'air était humide.

  • Love 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com

Excellente randonnée, typique d'une nuit estivale je trouve. J'ai eu les mêmes conditions que toi : "petite averse de nebbia en début de soirée avec retour de nuages de l'Est italien mais bon ciel entre ceux-ci; tests pendant les passages nuageux du début et deepsky sérieux à partir de 23h30TU". J'ai mis S=4 concernant le seeing. J'ai été nettement moins productif que toi avec trois groupes de galaxies dessinés (LDCE 0024 autour de NGC 143, Zxicky 8656 autour de NGC 7227 et IC 5180).

 

Je n'ai pas visité tes groupes (mais je les ai en ligne de mire) et celui de NGC 6338 a l'air très appétissant au vu de ton descriptif (notamment la variété des formes et orientations), miam : je le rajoute à ma "toudou-liste" !

Bien vues les spires de PK 81-14.1! Je n'avais pas noté ce détail au T445 (mais c'était il y a longtemps en 1995, il faudrait que j'y retourne...). Par contre, PK 77+14.1, je l'ai trouvée plus dense côté Ouest et plus évanescente (faible) vers l'Est (mais c'était plus récent, en 2016).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Magnifique série de dessin chapeau ils sont superbes et j'ai kiffé la comète très beau graphisme. Bravo . :x

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By xavierc
      Strock 254/1200
      Vers Crécy la Chapelle (Seine et Marne)

      Je poursuis la publication systématique de mes anciens dessins jamais postés sur les forums, qui correspondent aux nuits de 2016 et avant où je ne publiais que les CROAs de mes vacances et voyages, et encore pas toujours.

      comète Lovejoy C/2014 Q2
      Observation numéro 7045


      M84 M86 NGC4387 NGC4413
      Observation numéro 7046

    • By BlackMaple
      Voici M15, l'amas globulaire situé dans Pégase, réalisé hier soir. J'adore particulièrement faire les amas globulaires!
      C'est vraiment beau et très .. "challenge" a chaque fois d'arriver a reproduire la sensation très vivante et mouvante/variable d'un globulaire selon la vision directe ou décalée... On est dans un flou continu, on ne sait pas où mettre les étoiles, déjà parce qu'il y en a une rafale, mais en plus elles apparaissent et disparaissent sans cesse.. Déroutant! Tout l'inverse d'un amas ouvert très balisé.
      (Je mettrai en commentaire un lien pour le voir top qualité une fois publié sur la galerie.)
       
      Le CROA :
      Depuis un ciel de campagne donc, malheureusement pollué de lampadaires. Ce soir l'ambiance est humide, fraiche, et je sens déjà qu'il va falloir faire vite pour terminer un maximum du dessin avant de songer à rentrer pour les finitions. Je travail en couche et surcouche d'étoiles et d'estompage pour donner un bel effet diffus et de transparence. Ca prend du temps. Cela dit, l'intensité d'M15 permet une observation très plaisante et comme toujours très vivante sur les AG. Sans cesse en train de se déformer, l'amas prend des allures de nuage ou d'essaim en mouvement.. Tantôt plus étiré à droite, tantôt plus a gauche.. La vision décalée offre quelque chose de tout à la fois fantomatique et fascinant. Les amas globulaires sont peut-être ce que je préfère observer tant je les trouves mystiques et mystérieux.  Mais Ô combien difficiles a saisir, tant on ne sait pas où placer les étoiles. Il faut toujours avoir un oeil "frais", de "recul" sur le dessin dans sa globalité, pour bien voir si l'on a saisi l'amas dans sa forme générale. Voila encore un endormissement qui sera tout de douceur, les yeux encore scintillant. (Note : Et ca a été le cas! ^^)
       
       
       
       
       


    • By xavierc
      Dobson Strock 254/1200
      Seine et Marne au sud des ballots de foin
       
      6 dessins : 9162 à 9167.
       
      Après 2 mois de confinement et d'astro-balcon dû à la pandémie de Covid 19, nous sommes enfin autorisés à dépasser la limite d'un kilomètre autour de chez nous.
      Et le site des ballots de foin reste dans la limite des 100kms désormais autorisés. Ca met un peu de baume au coeur après avoir dû annuler le séjour en Touraine prévu dans 3 jours car bien au delà de cette limite.
       
      Donc, le beau temps étant revenu, Jcb et moi n'hésitons pas et fonçons sur notre site habituel ce soir.
      Il est déjà là avec ses enfants à mon arrivée.
      Je suis prêt à 23h15 alors que la nuit n'est pas encore totale, le solstice d'été est dans un mois et les nuits astro commencent tardivement.
       
      J'observe des galaxies du Lion dans de bien meilleures conditions que sur mon balcon, où la magnitude 12 était pénible à atteindre avec mon télescope, contre 14 ici.
       
      Observation 9162 : NGC3526.
      Dessinée à 150x, elle n'est pas facile, allongée, diffuse, vue en vision indirecte 50% à 75% du temps (VI2 à 3).

       
      Des aboiements de chiens au nord troublent le silence de la nuit.
      L'ISS passe à 23h55 dans la quiétude retrouvée.
       
      Observation 9163 : NGC3601.
      A 109x, elle affiche son centre ponctuel, sa forme ronde, condensée, vue tout le temps mais qu'en vision décalée, petite.

       
      Il fait frisquet, on est en période des Saints de Glace, je mets le pull.
       
      Ma cible suivante est une galaxie de la Vierge, un Messier figurez-vous, je n'observe pas que de la tachouille!
       
      Observation 9164 : M59.
      Assez brillante, elle est condensée, diffuse à 150x.

       
      J'ai mis les gants.
      Fatigué à 1h, je vais siester une quarantaine de minutes.
       
      Restant dans le registre galactique, je pointe au retour des galaxies de la Grande Ourse autour de M101.
       
      Observation 9165 : NGC5473.
      75x, 109x. Elle est facile, considérablement faible, condensée.

       
      La turbulence faible magnifie les images.
       
      Observation 9166 : NGC5485/86.
      109x. NGC5485 est évidente, considérablement faible, condensée, tandis que NGC5986 se devine en vision décalée, 100% du temps.

       
      Jupiter et Saturne sont à 4° de hauteur au sud-est, et symbolisent l'appel de l'été dans les constellations du Sagittaire et Capricorne.
       
      Observation 9167 : NGC5422.
      109x. Cette dernière galaxie de la nuit m'apparaît petite, allongée, contrastée et considérablement faible.

       
      A 3h, je repique du nez, 20 minutes après Jcb, et je dors 1h.
      Puis l'aube arrivant, je remballe et redors 4h. Ca me fera des réserves pour enchaîner des nuits d'astro pendant ces vacances.
       
    • By BlackMaple
      Je continu mon apprentissage de l'outil numérique pour numériser ma pratique de l'astro dessin,  avec la simplicité d'utilisation des jumelles cette fois et un grand classique.  Je vous laisse découvrir le dessin d'origine et tous les détails sur ma galerie qui s'étoffe, tranquillement, surement, au rythme de mes observations tranquilles. Support de ma passion, ca vaut le coup d'oeil.
      https://marty62100.wixsite.com/mgsketching/post/l-astro-aux-jumelles
       
      Des fois, il fais un peu frais, on a pas trop de courage, on traine la patte d'une journée de boulot...  pourtant l'envie de lever les yeux est la, forte, et même intense. Le ciel est beau ce soir dis donc.. Toujours cette sensation de rater "le soir", d'aller vers une quinzaine agitée de nuages et autre plaisirs aquatiques. On se dit "si jamais, j'suis foutu pour 15 jours.."  Alors, on fait l'effort de sortir en mode léger :  les jumelles.  Et on aurait tendance parfois à sous estimer le plaisir qui peut surgir d'une simple observation aux jumelles. Et voila, comme une fatalité :  "si je me faisais Cr399 tiens?" 
       
      Et de fil en aiguille, ce qui devait être un jet de regard rapide dans les cieux, part en vrille dans une envie irrépressible de croquer les astres et qui plus est, de finir son dessin proprement d'un jet. Finalement il est 23h30, 00h.. Mais quel plaisir de retrouver son oreiller les yeux remplis d'étoiles et de rêveries.. Oui, c'est ça, surtout ça, et VRAIMENT CA l'astro. Même aux jumelles ! 
       
       

  • Upcoming Events