yapo

Moderateur
  • Compteur de contenus

    997
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Pays

    France

Réputation sur la communauté

40 Neutre

À propos de yapo

  • Rang
    extrémiste du ciel

Informations personnelles

  • Centres d'intérêt
    ciel profond
  • Adresse
    www.astrosurf.com/cielextreme

Visiteurs récents du profil

821 visualisations du profil
  1. Une lumière cendrée parisienne...

    Des arbres à Paris, incroyable...
  2. Et le soleil ?

    Sans moi le soleil ! Sauf transit de Mercure/Vénus ou éclipse... Je ne pourrais pas te dire pourquoi car c'est psychologique (je préfère pratiquer de manière honteuse caché dans le noir qu'en pleine lumière à la vue de tous sans doute, mais je ne sais pas ce que cela révèle sur mon enfance... ).
  3. J'ai un 445 F/D=4.5 et en ciel profond, l'oculaire potentiel que j'utiliserai le plus souvent, se situerait à 82° de champ minimum et de focale comprise entre 7 et 9mm. J'utilise un 7.4mm/82° mais un 9mm/100° serait également le bienvenu. Les possibilités dans cette fourchette 7-9mm/82-100° sont nombreuses, mais je privilégierais TeleVue, Explore Scientific, Antares (speers-waler) dans cet ordre (de ce que je connais).
  4. Uranus quel modele planétaire?

    Ce papier de 2010 conclut en disant que la structure interne d'Uranus et Neptune reste mal connue, donc ce doit être encore le cas aujourd'hui. https://arxiv.org/abs/1010.5546 Sinon ce papier à paraître parle de variations dans le visible (472 et 550nm) à long terme (ça se rapproche de ce que tu cherches, mais je ne sais pas si c'est lié https://arxiv.org/abs/1712.07103 tu peux contacter un des auteurs par email (parce que je ne pense pas qu'Astrosurf soit fréquenté -malheureusement- par beaucoup de chercheurs). Celui là également est dans les bonnes longueurs d'onde et Toledo peut être joint par email: Mais je ne suis pas un planétologue reconnu donc est-ce que ça disqualifie mes lectures d'office ? C'est marrant ce que tu dis parce que (sans y être allé), j'ai toujours eu bien plus de facilité à obtenir des données gratuites issues des archives des grandes structures astronomiques privées américaines que dans les bibliothèques d'observatoires français (a priori publiques)…
  5. Uranus quel modele planétaire?

    Je n'ai pas trop bien compris l'objet exact de ta recherche (et si elle inclut les résultats des professionnels), mais dans le doute tu peux déjà regarder les documents suivants : http://cdsads.u-strasbg.fr/cgi-bin/nph-abs_connect?db_key=AST&db_key=PRE&qform=AST&arxiv_sel=astro-ph&arxiv_sel=cond-mat&arxiv_sel=cs&arxiv_sel=gr-qc&arxiv_sel=hep-ex&arxiv_sel=hep-lat&arxiv_sel=hep-ph&arxiv_sel=hep-th&arxiv_sel=math&arxiv_sel=math-ph&arxiv_sel=nlin&arxiv_sel=nucl-ex&arxiv_sel=nucl-th&arxiv_sel=physics&arxiv_sel=quant-ph&arxiv_sel=q-bio&sim_query=YES&ned_query=YES&adsobj_query=YES&aut_logic=OR&obj_logic=OR&author=&object=&start_mon=&start_year=2000&end_mon=&end_year=2015&ttl_logic=OR&title=uranus+visible&txt_logic=OR&text=&nr_to_return=200&start_nr=1&jou_pick=ALL&ref_stems=&data_and=ALL&group_and=ALL&start_entry_day=&start_entry_mon=&start_entry_year=&end_entry_day=&end_entry_mon=&end_entry_year=&min_score=&sort=SCORE&data_type=SHORT&aut_syn=YES&ttl_syn=YES&txt_syn=YES&aut_wt=1.0&obj_wt=1.0&ttl_wt=0.3&txt_wt=3.0&aut_wgt=YES&obj_wgt=YES&ttl_wgt=YES&txt_wgt=YES&ttl_sco=YES&txt_sco=YES&version=1 Le n°3 et le n°6 devraient contenir des éléments t'intéressant (je n'ai pas fouillé plus loin). Les papiers consultables directement ont un "F" ou un "X" cliquable à droite.
  6. Out of Stellaland 7 est enfin sorti

    Je pense que je n'irai jamais : la peur de ne pas vouloir repartir... Très bon récit, bien alléchant.
  7. Pupille de sortie 6-7 mm

    Je l’ai pris pour combler l’écart entre un speers-waler 7.4mm et un nagler 16mm type II, un peu déçu du speers waler 10mm, et il fait bien le job car c’est devenu mon 2ème oculaire le plus utilisé! pour mesurer la pupille nocturne, il suffit d’une simple bande de papier cartonné découpée en biseau de 2 à 8mm à passer devant l’oeil en regardant une étoile jusqu’à ce qu’elle s’eteigne. On repère l’endroit de l’extinction et on peut estimer assez précisément à 0.5mm près.
  8. Fichtre, quand on consulte les croas de Xavier, on se rend compte que les nuits hivernales sont plus longues : il y a plus de cibles, miam...
  9. Pupille de sortie 6-7 mm

    Je n'ai pas de 300mm, pas d'astigmatisme, pas de SP32mm ni d'ES24mm (encore que mon panoptic de 24mm doit s'en rapprocher) et le site que j'utilise est préservé. Mais, à mon sens, ton 32mm ne te sera utile que lorsque tu chercheras à détecter des cibles très peu contrastées (à la limite du ciel et de ton télescope) et un peu étendues (entre 5 et 10', ça correspond à l'angle optimal couvert par ce grossissement de 45x). Dans tous les autres cas de figure (détection de détails internes plus petits, détection d'objet plus petits), le 24mm sera plus confortable. Dans le cas d'une recherche de détection d'objets limites mais plus étendus, il faut diminuer le G mais la pupille de sortie sera physiologiquement bridée, donc tu ne gagneras pas grand chose à grossir moins...
  10. Carnet d'observations

    La connaissance est grandement aidée par l'accumulation de données depuis des années, et l'informatique permet de retrouver rapidement certaines choses que la mémoire n'enregistre pas toujours...
  11. Carnet d'observations

    Je n'ai pas trouvé de référence (ni chez Barnard ni chez Lynds) et Simbad n'indique rien d'obscur dans les environs. Le nuage est d'ailleurs plus marqué (plus contrasté en tout cas) sur la bordure Est de M43 qu'entre les deux nébuleuses. Dans la monographie d'Holden sur M42 (1882), on trouve dans les parages le "lac de Lassell" (mais c'est une zone assez restreinte située contre les parties centrales de M42. La prolongation des masses obscures vers le trapèze (la "bouche du poisson" pour les anglo-saxons) est par contre historiquement nommée Sinus Magnus (grand golfe) parmi la nomenclature employée.
  12. oui, mes dessins bruts sont un mix "fond stellaire sans filtre" + "nébuleuse avec filtre"; je corrige ça en DAAO (actuellement) en faisant deux versions (mais je n'en suis pas encore arrivé aux Sharpless...)
  13. Comme Xavier est notre marathonien du ciel profond, le public ne l'encourage pas à chaque km car on sait qu'il tient la distance !
  14. Plan et premier investissement

    La bienvenue sur ce forum ! Quelle rigueur dans ce plan de "carrière" tout tracé ! Pas trop de place pour le hasard, même si les étapes te permettront d'ajuster les évolutions. En fait, planétaire et ciel profond ne sont pas si opposés que cela, tout du moins en observation visuelle car en imagerie, certes, la différence de setup est plus marquée... Traditionnellement et pour l'initiation, le planétaire est plutôt le domaine des maksutovs, lunettes achromatiques, Newtons au F/D>6 et pourquoi pas des Schmidt-Cassegrains. Tu peux taper entre 90 et 150mm de diamètre pour tous ces instruments. Tu peux aussi observer le ciel profond avec cela (les oculaires donnent de la souplesse). Mais tu peux aussi t'éclater en planétaire avec un dobson de 200mm ou plus grand... En fait, il faut commencer avec quelque chose, même si pas parfait, et les envies/nécessités apparaissent ensuite. C'est là que l'on sait si l'on penche vers le planétaire, le ciel profond, l'observation visuelle, l'astrophoto, la spectro, les étoiles variables, etc. etc.