yapo

Moderateur
  • Compteur de contenus

    1 071
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Pays

    France

Réputation sur la communauté

83 Neutre

À propos de yapo

  • Rang
    extrémiste du ciel

Informations personnelles

  • Centres d'intérêt
    ciel profond
  • Adresse
    www.astrosurf.com/cielextreme

Visiteurs récents du profil

1 848 visualisations du profil
  1. Pour 22 Orionis, SIMBAD donne comme parallaxe : 2.8672 [0.3512] (données GAIA bien sûr) Mais la relation avec la distance n'est pas aussi simple que d=1/p... Lire à ce sujet la page suivante : http://www.mpia.de/~calj/gdr2_distances/main.html le catalogue fourni en lien dans cette page donne la valeur haute et basse réelle.
  2. Valdrôme nuit du 6 au 7 août 2018

    J'étais à 100km plus à l'Est (à vol d'oiseau) sur la même période, on va pouvoir comparer les différences de météos locales ! Je n'avais pas observé lors de la nuit du 04 au 05 août (en référence à ton autre publication où tu as pu en profiter un minimum), mais je suis sorti la nuit du 05 au 06 août (à propos de laquelle tu mentionnes "nuit bouchée") pour effectuer des réglages et différents tests car la Lune arrivait trop vite à mon goût; j'ai noté : "orages de fin de journée ayant laissé place à un ciel de traîne encombré par des voiles nuageux sporadiques." Pour la nuit concernant ce post (06 au 07 août), nos conditions se ressemblaient davantage car j'ai noté : "orages de fin de journée ayant laissé place à un ciel transparent avec parfois de légers voiles, bien moins nombreux qu'hier". Et j'ai commencé à faire du deepsky sérieux dans la Lyre, Hercule et le Petit Renard, (NGC 6792 + UGC 11430, NGC 6813, NGC 6658+6661+LEDA1676439, vdB 123+GN18.27.4(Red Serpens), mais je suis descendu moins bas en déclinaison que toi. Une belle brochette que tu nous proposes là ! Pour NGC 5984, il semblerait au vu de l'image PANSTARRS dans le vert (assez proche de notre sensibilité nocturne pour de l'imagerie) que les nodosités que tu as noté soient le noyau et deux étoiles faibles d'avant plan superposées. C'est bien difficile parfois, sans image de référence sur le terrain, de départager de faibles étoiles malmenées par la turbulence des régions HII ou autres associations OB. Faudra que j'aille la visiter (tu l'as sélectionnée sur ma liste ? ;-)) NGC 5953/5954, ouah, magnifique : je réhausse son niveau d'intérêt dans ma liste de cibles grâce à ton dessin. Pour le groupe HCG 88 (autour de NGC 6975), historiquement parlant NGC 6975 = NGC 6976 (6976 sur ton dessin). Ta 6975 redevient du coup un peu anonyme (mais plus exotique) en tant que PGC 65612… voir http://www.astronomy-mall.com/Adventures.In.Deep.Space/NGC 6000 - 6999 (11-30-17).htm pour l'explication Et enfin, pour le groupe de NGC 6959 (WBL 666), je n'en ai vu qu'une de plus (2MASXJ20470331+0026126) et elle fait a priori partie du groupe d'après son redshift, mais lorsque j'ai observé le groupe en 2015 les conditions étaient excellentes : T=1 et S=1 (seeing exceptionnel pour ma vallée alpine).
  3. qustion d optique

    en visuel ou en imagerie ?
  4. En magnitude visuelle (si tu cherches à comparer), tu vas jusqu'à environ 12.5 autour de M27 mais jusque 15.6 autour de NGC 457 (d'après Aladin : catalogues panstarrs en moyennant R et G, ou APASS avec V direct). Faudrait voir en magnitude IR où ce genre de capteur est encore meilleur.
  5. Galaxies : Afrique du Sud (2)

    Fred>T'as raison pour le remote, je vais solliciter Fabrice, mes finances supporteront mieux.
  6. Galaxies : Afrique du Sud (2)

    Ah ç'est une excursion qui valait le coup : quelle défloraison magnifique de galaxies australes ! Bravo Frédéric ! Je te nomme officiellement mon observateur du Sud en remote ;-)
  7. Oculaire Dobson 300 F5

    Eti> Je valide tes choix : j'ai le 24/82° et le 5.5/100° sur un T445/F.5 (pas le 9mm cependant), mais c'est autour de ces valeurs de focales que je tape systématiquement le plus régulièrement (en ciel profond).
  8. Différence filtre UHC

    Entre ces deux là (je pense que tu parles de l'UHC Baader, le même fournisseur que pour les Hyperions), je ne sais pas. Mais j'imagine que oui car entre un UHC Sky Optic (59€) et un UHC Lumicon (129€), la différence est nette (facile à constater visuellement). Les bandes passantes doivent être plus larges et la transmission deux poils moins bonne. La différence est bien sûr plus sensible avec l'expérience de l'observateur et si l'on peut débuter en observation filtrée avec les 1ers prix, on ne regrettera pas d'économiser un peu pour aller vers les valeurs sûres (plus chères, Astronomik, Lumicon, etc.). Cependant, Baader est un constructeur sérieux donc la différence doit être moins sensible que celle dont je témoigne ci-dessus.
  9. Galaxie d'andromède et amas d'Hercule

    Chercher du rouge pour deux objets a priori plutôt bleus (une galaxie et un amas globulaire), c'est une réaction très "astrophotographique", non ? ;-) Moi, je trouve ces couleurs très "visuelles" bien rafraichissantes et réalistes.
  10. J'ai suivi un chemin similaire il y a quelques années sur mon 445/2002 (suivi altaz manuel), en délaissant un Meade UWA 4.7mm (84°) pour un ES 5.5mm (100°) : je ne regrette pas l'investissement, et son prix avoisine celui du DeLite.
  11. Merci à tous deux. Eric, j'avais effectivement lu cet intéressant fil. Larbucen , je vais lire cela de suite.
  12. Je viens de voir qu'il existait également un 20mm/100° XWA chez GSO-TS Optics-Kepler à 9 lentilles un poil plus cher que le SWA, mais peut-être optiquement plus raisonnable ?
  13. Votre sentiment (ou mieux, votre expérience ) concernant le dilemme suivant : J'utilise un Panoptic 24mm/68° sur mon dobson 445/2002 (ce qui donne G=83x) avec satisfaction pour le repérage ou l'observation de grands objets du ciel profond (plutôt faibles, j'ai un bon site) : la coma est visible mais très mineure sur environ le 1/4 externe du champ (ou alors je n'y suis pas assez sensible). Je voudrais monter cet oculaire à demeure sur un porte-filtre annexe et profiter du coulant 50.8mm pour le remplacer par un autre (si possible avec un champ plus vaste, mais grossissement et pupille me conviennent). J'envisage les deux types d'oculaires cités en objets pour cela. Bien sûr, si j'avais une optique de compétition (et les moyens), j'investirais dans un Ethos et un Paracorr, cela va sans dire. N'ayant ni l'une ni les autres, je me demandais si une solution moins onéreuse pouvait être envisagée, à savoir un Explore Scientific 24mm/82° ou un TS Optics 21mm/100° (seulement 6 lentilles) couplés à un correcteur de coma premier prix comme le GSO/Kepler en 2" ? En tant que chasseur de nébuleuses petites et faibles, je voudrais en trouver le moins possible vers les bords (bon même si pour ces petits objets, on s'affranchit du problème en grossissant, ce qu'il faut, d'ailleurs, pour les repérer). Si le résultat pouvait approcher ce que j'obtiens avec le Panoptic (avec un champ un peu plus vaste), mon objectif serait atteint. Votre avis m'intéresse et votre expérience encore plus. Merci d'avance, Yann
  14. Quand Vesta rencontre NGC 6445...

    Fabrice, tu as bien fait de migrer (même si je le pensais déjà avant !)
  15. C'est vrai que NGC 4559 remporte tous les suffrages, je vais accentuer son ordre de priorité dans ma liste !