yapo

Moderateur
  • Compteur de contenus

    1 154
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Pays

    France

Réputation sur la communauté

140 Bonne réputation

À propos de yapo

  • Rang
    extrémiste du ciel

Informations personnelles

  • Centres d'intérêt
    ciel profond
  • Adresse
    www.astrosurf.com/cielextreme

Visiteurs récents du profil

2 890 visualisations du profil
  1. NGC 2613 sans GPS...

    Le croquis au T445 (pas encore remasterisé); on retrouve un défaut de halo carré involontaire, dû au morceau de scotch qui collait le dessin dans sa feuille de classeur… J'étais jeune, y avait pas de scanner, je ne pensais pas aux conséquences 20 ans plus tard, soyez vigilants les jeunes… PS: Fabrice, j'ai mis 5 minutes à comprendre le coup du GPS, Alzeimer j'te dis…
  2. Une pleine Lune

    D'une part il faut respecter son ennemi, et d'autre part ton dessin me bluffe vraiment !
  3. Une pleine Lune

    Dessin fabuleux ! (même si je hais cet astre particulièrement dans cette phase... )
  4. Je l'ai peu être exagéré malgré moi. Au premier abord, elle m'a donné l'impression d'une galaxie avec une bande d'absorption de chaque côté. Ben, après vérification, même pas. Mon souvenir doit venir d'une vieille observation au 115 et je ne crois pas l'avoir admirée au 450, donc j'ai la mémoire "floue". http://ps1images.stsci.edu/cgi-bin/ps1cutouts?pos=ngc+4762&filter=color&filter=g&filter=r&filetypes=stack&auxiliary=data&size=500&output_size=0&verbose=0&autoscale=99.500000&catlist=
  5. Oui, très beaux dessins, et je ne me rappelais pas 4762 aussi fine, faut que j'y retourne la semaine prochaine... Les Antennes, c'est 4038-4039 (pour que ta légende soit parfaite).
  6. Conjonction C/2018 Y1 - NGC2903

    Très belle perspective !
  7. Chili reboot 2018 nuit 2

    Révélation - Scoop : Xavier est en fait la réincarnation d'Adolphus Adalbert Le Sueur (ou un autre de ses confrères de l'observatoire) qui dessinait avec le Léviathan austral d'1.22m de Melbourne à la fin du XIXème siècle (Cassegrain à miroir de bronze, mais il n'y avait pas le choix avec une APO Takahashi à l'époque). La preuve ? La voilà. Et quelques autres...
  8. NGC2371-2 au T350

    4.5" - 150x (ce n'est pas une APO attention…) 17.5" - 312x (pas une APO non plus, désolé).
  9. NGC2371-2 au T350

    Quand on pense qu'avec la transmission et le strehl d'une APO de 150mm, t'aurais pu voir la centrale et les extensions faibles... Blague à part, c'est excellent. J'ai un souvenir à propos de cette nébuleuse, réputée invisible à 125mm dans le Brunier il me semble et que j'avais néanmoins réussi à observer au T115 en 1989 : fier que j'étais sur ce coup là
  10. Pour les lunettes, c'est à considérer parce j'avais relevé qu'outre les pertes de surface air-verre, il y a avait aussi l'absorption due au verre (je ne sais pas si on le dit comme ça en physique) à considérer, typiquement de l'ordre de 2% par cm d'épaisseur. Sur des aprochromats d'amateurs, je ne sais pas si on atteint cette épaisseur de verre (en plus c'est pas constant), mais sur les grandes lunettes d'observatoires (à partir de 30-40cm), il faut sans doute en tenir compte.
  11. Vallée Shroter, on y revient

    C'est étonnant mais je n'ai jamais pu faire rimer "rentabilité" avec "passion", ni en français ni philosophiquement. Passer toute ma vie d'astram avec une lunette de 150mm, parce qu'elle est adapté à mes conditions de seeing 99% du temps et que c'est plus rentable que d'attendre la nuit d'exception pour un 445mm qui ne représentera qu'1% du temps passé dehors (mais dont le souvenir restera gravé à jamais), n'est pas envisageable pour moi. Après, je conçois que ce soit une bonne excuse pour ne pas investir (ou économiser) pour une optique plus grande, mais il faut assumer. Bon je dis ça, je dis rien, parce que moi et les planètes...
  12. C'est marrant, B33 n'est plus du domaine du mythique en ce qui me concerne (je dois être blasé), à tel point que je ne suis passé que deux fois sur cet objet. La première (la découverte), c'était à la Toussaint 1994 (année de la mise en service du 445mm) à 125x avec filtre UHC (je n'avais pas de Hß à l'époque), sans grand détail hormis son évasement. Depuis, je l'ai observée au Hß avec un premier quartier de Lune levé (mais pas trop proche quand même). J'y retournerai en février voir si je n'extirpe pas une forme plus construite dans cet objet qui reste fantomatique à souhait. EDIT: voilà le dessin, pas encore remasterisé (heureusement dirait Serge !)
  13. cherche catalogue UCAC4

    http://cdsarc.u-strasbg.fr/viz-bin/cat?I/322A
  14. NGC 1999, un objet pas comme les autres...

    En plus, quand tu pousses un truc dans les retranchements, je pense que la psychologie rentre davantage dans le processus de hiérarchisation des détails : selon que l'on s'attache à la forme de l'assombrissement plutôt qu'à celle des nébulosités brillantes, ou bien selon que l'on envisage Parsamyan comme un globule sombre en avant plan ou comme le résultat des méandres de la nébuleuse éclairée, etc. L'inconscient (dans le sens d'un objectif observationnel involontaire) doit jouer à plein (on a oublié le chapitre sur Freud dans la bible de l'observation ...).
  15. NGC 1999, un objet pas comme les autres...

    J'ajouterais que l'imagerie (surtout la belle, fortement traitée) n'est pas toujours aisément comparable à la perception visuelle. Je trouve que l'image PANSTARRS confirme un dédoublement de l'extension sombre Sud (la plus large) , ou en en tout cas un 2ème vide parallèle : https://ps1images.stsci.edu/cgi-bin/ps1cutouts?pos=ngc+1999&filter=color&filter=g&filter=r&filetypes=stack&auxiliary=data&size=500&output_size=0&verbose=0&autoscale=99.500000&catlist=