yapo

Moderator
  • Content count

    1387
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Community Reputation

298 Excellent

About yapo

  • Rank
    extrémiste du ciel

Personal Information

  • Hobbies
    ciel profond
  • Adress
    www.astrosurf.com/cielextreme

Recent Profile Visitors

4231 profile views
  1. Validation collimation

    C'est aussi bon que dans la 1ère photo de ton 1er post, mais j'imagine que c'est dans le PO seul ? Si oui, avec le jeu dont tu parles pour ton cheshire dans le PO, tu vas retrouver le même problème de décalage dès que tu l'utiliseras. Si tes oculaires présentent le même jeu que ton cheshire dans le PO, tu ferais mieux de régler le centrage du secondaire avec le cheshire.
  2. Validation collimation

    Tout d'abord, le secondaire n'a pas l'air bien centré dans l'axe du cheshire (i.e. le rond blanc clair n'est pas circonscris également et donc centré dans l'extrémité du tube du cheshire). C'est quoi comme télescope ? Rapport F/D ?
  3. Stabilisation trépied

    J'avais fait un bricolage un peu semblable il y a longtemps et il me semble que j'avais trouvé un boulon au filetage approchant (mais de longueur supplémentaire) qui avait fait l'affaire, en l'insérant dans un trou percé dans la planche. En insérant la vis d'origine, c'était un peu court et le vissage de l'appareil se faisait sur un chemin un peu court à mon goût. Après, prendre un contreplaqué pas trop épais peu faciliter les choses.
  4. Stabilisation trépied

    Ne peux-tu pas démonter l'anneau et insérer la vis/appareil photo à la place ? Sinon, virer les deux anneaux, et fixer à la place une planche en contreplaqué dans laquelle s'insère la vis/appareil photo. Mais si tu veux utiliser lunette et appareil en même temps, ça le fait pas....
  5. Excellent rapport qualité/prix (j'en ai 3 sur mes 5 oculaires les plus usités), en tout cas en ce qui concerne les grands champs. Ce n'est pas le topissime, mais du très correct quand même.
  6. Stabilisation trépied

    Le problème, à ton avis, c'est le trépied ou la monture ? Si c'est le trépied, une solution peut consister à la lester (sac de sable ou de galets attaché sous le plateau du trépied par exemple) : plus de poids = plus de stabilité. On peut raccourcir les pieds au maximum (le trièdre est plus trapu/stable), mais cela peut rendre la position de la lunette moins pratique. Si c'est la monture, faut bien resserrer tout ce qui peut l'être (mais là, les défauts sont généralement inhérent au système et il n'y a pas grande latitude de modification, à moins d'être un bon bricoleur).
  7. http://www.astrosurf.com/topic/129177-oculaire-donnant-champ-réel-max-sur-t445-à-f45/
  8. C'est exactement ce que je me suis dit quand j'ai cherché à munir mon télescope d'un oculaire de qualité au début outre le Kellner de 27mm livré de base : j'ai un pris un Nagler 16mm de type II à l'époque (je ne pouvais m'en permettre qu'un). Mais ensuite, vraiment, il faut étoffer sa gamme et pour la majorité de mes cibles, c'est maintenant vers 7-8mm de focale que je termine quasiment toujours sur le ciel profond.
  9. C'est vrai que moins de lentilles = plus de chances d'avoir une image propre, mais ce n'est pas toujours facile de suivre un astre au dobson à 300-400x et le surplus de temps de présence de l'objet dans le champ (+20%) est moins négligeable qu'à faible grossissement (à partir de 30' de champ de apparent par exemple).
  10. à choisir, je prendrai l'inverse (5mm/82° et 25mm/68°), le grand champ est d'autant plus utile à fort grossissement sur un Dobson. Bien sûr, qui peut le plus, peut le moins ! (oups, zut, c'est vrai, j'ai proposé qu'on ne dézingue pas les propositions des autres, désolé)
  11. ça dépend de ce que tu aimes en ciel profond par exemple pour de petites galaxies faibles, on se rapproche assez de l'oculaire planétaire qu'il te faut (là je dirais un 7-9mm en 82°). pour du repérage ou du grand champ, un 25-30mm en 68° et pour des nébuleuses de taille moyenne (style M42), un 14-16mm (68 ou 82°). pour le planétaire, un 4-6mm si possible grand champ (82°) si ton dobson n'est pas motorisé (mais je ne suis pas un spécialiste des planètes). pas obligé de tout acheter en même temps bien sûr
  12. ça dépend de ton niveau d'expérience. Si tu débutes (relativement), les 82° moyenne gammes (genre Explore scientific) te satisferont le temps que tu te forges l'expérience pour voir si des ethos constituent (ou non) l'étape suivante. Si tu es un habitué (un peu fortuné), tu peux faire du pur 100° sur toute ta gamme ou bien aussi faire un mix des deux : du 82° sur les grandes focales (de 30mm à 15mm de focale je dirais), et du 100° sur les focales inférieures (de 14mm à 3mm) sur un Dobson, ça se justifie. Après, le nombre de paliers (d'oculaires en fait) te regarde. A ta place, je partirai sur un bon 9mm en 100° et construirait le reste de la collection autour (mais je ne suis pas à ta place, hein ?). Un 6mm ou 5.5mm dans la même gamme, puis un 14-17mm et un 25-30mm en 82° et tu serais optimal. Mais, tu peux étaler les acquisitions aussi.
  13. Je ne suis pas persuadé de cette assertion, ni pour l'étendue spectrale ni pour la sensibilité (même si globalement, je dois reconnaître une amélioration de la correspondance depuis le TP2415...). Entre les cônes humains moyens (https://leclairage.fr/wp-content/uploads/sensibilité-cones.png) et les photosites (https://laclefdesetoiles.com/6991-full/camera-zwo-couleurs-asi224mc.jpg), même en considérant l'IR-cut, je n'ai pas comparé numériquement mais est-ce vraiment à 100% semblable ? Notez que je suis vraiment inculte en planétaire, mais en ciel profond, j'ai vu trop d'images ou les contrastes n'ont pas la même hiérarchie en visuel et en imagerie. Vraiment des images avec filtre "visuel" (ou V de Johnson au pire) seraient intéressantes (sur Uranus, Neptune et le reste). Cela renforcerait peut-être (certainement d'ailleurs) l'hypothèse selon laquelle il n'y a pratiquement rien de visible à petit diamètre sur ces astres.
  14. Dessins des RAP 2019

    Ben zut alors, des rencontres où on ne se rencontre pas...
  15. Allez je tente une réponse : différence de réponse spectrale du détecteur (filtre) ? Une comparaison à pied d'égalité pourrait consister à aller placer un filtre "visuel" entre l'optique et les caméras du HST pour que les contrastes de couleurs soit plus comparables : un volontaire ? Maintenant, il y a de telles différences inter-individuelles (certains perçoivent le H-alpha des nébuleuses, d'autres non par exemple) que des individus "extra-ordinaires" (au 1er sens du terme) pourraient bien "voir" des trucs invisibles pour la majorité des autres (avec des cônes surnuméraires ou d'un autre type ou d'un domaine spectral plus étendu).