Recommended Posts

Bonsoir,

Est-il approprié d'effectuer de la photométrie avec la grande focale d'un C8"? En effet, je souhaiterais imager des astéroïdes, des étoiles variables, et des transits d'exoplanètes.

Par ailleurs, quelle CCD monochrome serait le plus adaptée sans le réducteur de focale 6,3? 

Par avance je vous remercie. Julien;

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Slt, oui bien sur tu peux faire de la photométrie scientifique avec un C8, et même des choses très intéressantes, maintenant avec 2 mètres de focale le réducteur serait bien aussi.

Pour la caméra je dirais des pixels d'au moins 7.4 microns pour avoir un échantillonnage autour des 0.75" et avec un champ suffisamment grand du style ATIK 4000.

A mon sens si tu est serré en budget il vaut mieux investir dans un réducteur de focale qui te donnera un champ plus confortable et un échantillonnage plus grand (et qui ne changera pas grand choses pour faire de la photométrie) , cela te permettra d'avoir un plus large choix dans la caméra.

JC

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Julien,

 

J'ai un C8 et je fais de la photométrie sur des astéroïdes, variables et exoplanètes.

Tu as intérêt à prendre un réducteur de focale:

1) Pour avoir un télescope plus rapide (important pour les astéroïdes qui se déplacent assez vite, du genre 0.5" par minute)

2) Pour avoir un plus grand champ et donc plus d'étoiles de comparaison

3) C'est plus facile de travailler entre 1200 et 1500mm de focale qu'à 2000mm (il faut une monture qui arrive à suivre à 2000mm)

 

Pour la CCD, il faut des pixels assez grands, à partir de 7 microns c'est pas mal.

Il faut que tu penses aussi au guidage et pour plus tard à des filtres photométriques et voir si tu peux guider sans avoir le filtre sur ton champ de guidage.

 

Au niveau des réducteurs de focale, il faut faire attention si ton C8 est un C8 edge ou pas et choisir le réducteur correspondant.

Si c'est un C8 classique (non edge) tu as des réducteurs qui se vissent sur la sortie du C8. Tu as aussi des réducteurs que tu peux insérer dans un focuseur 2 pouce qui lui se visse à la sortie du C8.

Tu as des réducteurs qui ne corrigent pas le champ (ex: CCDT67 d'Astro-physics, c'est celui que j'ai pour un C8 classique et qui se met dans un focuseur)

Tu as des réducteurs/correcteurs (Celestron, Starizona and co) où là il faut bien veiller à avoir la bonne distance réducteur/ccd recommandée par le fabriquant

 

Le prix d'un réducteur (correcteur) varie entre 150€ et 500€ pour un C8 classique. Pour les edge c'est un peu plus cher je crois.

 

Marc

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci à tous les deux pour vos réponses et conseils!

Je commande un réducteur dans ce cas, je viens d'acheter un PO Omegon à pierro astro, quel serait le réducteur adapté (le celestron 6,3 de chez pierro?), je pense le mettre entre le cul du c8 et le PO.  

Par ailleurs, une atik 314l+ serait-elle propice malgré les 6 microns? La 4000 étant hors budget!!!!! Enfin, aura-t-elle la distance requise reducteur/cdd?

Je suis bien conscient qu'il est possible de trouver ces réponses en creusant un petit peu dans les bouquins et sur le Web, mais vos avis et expériences m'intéressent bien plus que ce que vous imaginez. Encore merci, dans l'attente de vous lire. Bonne soirée! Julien.

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'Atik 314L+ est déjà un bon début.

 

Pour le réducteur Celestron, c'est 86mm de backfocus.

Le problème c'est qu'en le mettant au cul du C8 puis mettre dessus le focuseur (je ne sais pas si c'est possible), tu vas avoir la distance réducteur/caméra qui va varier selon la mise au point.

Il faut 86mm, tu as quelques mm de marge (+/-4 à 5 mm) mais pas beaucoup plus. Je ne pense pas que ce soit une bonne solution.

Tu peux éventuellement ne pas mettre de PO, mettre le réducteur et les tubes allonges qui vont bien pour avoir les 86mm de backfocus et mettre une mise au point motorisée sur la molette de la MAP du C8. L'inconvénient de ce système c'est que la molette du C8 déplace un peu le champ quand tu fais la mise au point.

 

Marc

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By Jean-Paul OGER
      Bonsoir à tous, voici la finalisation de la rotation différentielle sur 27 images de Jupiter que j'ai imagé du 18 Juillet au 14 Octobre 2021. Plusieurs heures de travail ont été effectuées pour ces animations. Je tiens à remercier @Christophe Pellier  pour m'avoir donné cette envie de faire ces rotations ( avec rajouts de 3 images pour l'animation avec la GRS "Grande Tache rouge" ) j'espère que vous apprécierez 







    • By xs_man
      Salut les astroimageurs,
       
      Sur les données du capteur Sony IMX533, il est indiqué que la valeur maximale
      de gain électronique est de 36 dB et rien de plus (?). Mais sur le site ZWO
      l'échelle des valeurs de bruit de lecture semble indiquer que le gain peut être
      poussé à environ 46 dB. Donc 36 dB électronique + 10 dB numérique à priori.
       

       
      Donc je cherche à savoir que croire dans les faits ?
       
      Donc SVP, pouvez-vous m'indiquer les valeurs maximales de gain que vous avez
      avec les softs de capture Firecapture et surtout avec SharpCap ?
       
      Un grand merci !
       
      Albéric
    • By CB7751
      Bonjour à tous. 
      J'ai sauté vendredi sur un Skywatcher Flextube Goto 350 F4.5 d'occasion relativement ancien (pas vraiment la première lumière du coup mais bon..). Mon fils a appelé ça un sélécope, donc il s'appellera le sélécope.
      Des grosses galères de prise en main du système alt-az, des soucis techniques improbables avec tout, 500% d'humidité dans l'air si c'est pas plus... des heures à me geler dehors le vendredi et le samedi soir pour rien..
       
      Pour la nuit de dimanche à lundi , j'arrive à peu près à faire ma collimation avec un laser à 15€. 3h du matin je suis dehors avec un sèche cheveux pour dégager l'humidité des miroirs entre chaque capture..
      Caméra ZWO ASI183MM Pro, barlow APM X2.7, filtre Baader IR685+.
      A l'écran c'est franchement pas extra pendant l'acquisition mais une bonne surprise au traitement, en ne gardant que 150 images sur 5000 ça passe. Je n'ai pas fait de PSF, j'ai réutilisé celle de mon 300mm F4 elle passe pas mal visiblement...
       
      Pour la photo 1, c'est une prise sur tout le capteur de la 183MM, 20Mpx.
      Les autres en ROI de 2160x2160 pour sortir des images finales de 2048px.
       
      Voilà, le sélécope marche j'en suis très satisfait d'un point de vue optique, et si j'arrive à passer un filtre rouge ou même vert un jour avec ça... avec une collim vraiment parfaite et la PSF appropriée  
      J'ai quelques légers soucis mécaniques à voir encore notamment pour essayer de perfectionner le suivi.







    • By Loup Lunaire
      Bonjour,
       
       
      C'est la première fois que je fais une mosaïque aussi complète mais incomplète à la fois , car il manque deux bouts , néanmoins très satisfait du résultat  sur le limbe les hauteurs sont bien visible. Utilisation du filtre solar continuum et la 20 mono pour la résolution maximale de la lunette et calmer un peu la turbulence toujours active deux heures après et malgré sa hauteur sur l'horizon.
       Pour me faire pardonner, je vous joins ma photo de Sélène par dessus le champ de maïs faite  avec un objectif argentique...
       

       
       

       
      Bon ciel lunaire
    • By mathieu80
      Hello à tous, 
       
      Voici un champ très riche niché au sein du grand nuage moléculaire de Céphée.

      Cette image a été une expérimentation et un certain challenge sous mon ciel de centre ville, du fait de la nature même de ces objets très peu brillants, et le traitement en a été assez difficile. 
      Plutôt content du résultat car, bien qu'ayant probablement approché les limites du ciel Bortle 7, cela montre que l'astrophotographie urbaine offre tout de même des possibilités avec ce type d'objets.
       
      4 types de nébuleuses sont visibles dans cette image,  sur fond de nébulosités de poussières interstellaires  :
       
      - la nébuleuse obscure Barnard 175, un dense pilier de poussières
      - la nébuleuse à réflexion Vdb 152, brillant d'un bleu caractéristique au sommet de ce pilier obscur
      - la vieille nébuleuse planétaire DeHt-5 rayonnant principalement dans les longueurs d'onde de l'hydrogène et de l'oxygène ionisés (rouge et bleu)
      - une partie du rémanent de supernova  SNR 110.3+11.3 dont les filaments d'hydrogène ionisé (rouge) traversent le champ
       
      Quelques lointaines petites galaxies sont visibles en arrière plan malgré la densité de cette zone de la voie lactée.
       
      37h30 de poses réalisées en septembre et octobre 2021 à Amiens (Bortle 7) au travers de filtres LRVB complétés par les filtres H et O pour la NP et le rémanent de supernova avec :
      newton 250mm f/3.8
      monture CEM120
      Camera ZWO ASI 2600mm 
      Traitement avec Pixinsight et Photoshop.
      L : 645 x 120s
      RVB : 33x120s, 40x120s et 44x120s
      H : 85 x 300s
      O : 60 x 300s
       
      Le lien vers détails d’acquisition et l'image en pleine résolution :
      https://www.astrobin.com/full/xt8toj/0/

  • Upcoming Events