starjack

Astrosurf Deep Field ?

Recommended Posts

Tiens, nous connaissons le Hubble Deep Field, 100 heures de pose, puis le Ultra Deep Field et enfin le Hubble eXtreme Deep Field.

 

Je me demandais: un Astrosurfeur se serait-il lancé aussi dans une pose longue durée ? Pour attraper des galaxies bien lointaines ?

 

Avec quel résultat ?

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com
il y a une heure, starjack a dit :

Avec quel résultat ?

Ben y a qu'à fouiller dans Astrophoto :)

Il y a des images avec plus de 100h de pose ;)

Bonne soirée,

AG

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir

 

Le vrai problème c'est que nous avons très peu d'opportunité pour faire de pose "longue durée"... il y a trop souvent des nuages pour ennuyer le monde... :/  tout au moins en Métropole.

Mais c'est vrai que ça doit sans doute exister, en narrow band notamment et sur plusieurs nuits, afin d'accumuler du signal dans les nébuleuses.

 

Amicalement

 

Christian

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un de shoots les plus profond que j'ai pu faire c'est celui-là: 10 heures sur 5907 en luminance sur un RC500 Astrosib à 4mètres de focale (c'était sa toute première lumière) avec une ST10xme à l'obs de chateaurenard. Ca dépasse la magnitude 26. Les objets les plus "profonds" sont deux sources ayant un redshift de 4.58 et 4.78 respectivement. Très probablement des quasars ou noyaux de galaxies émettant essentiellement...dans l'UV lointain, et qui grâce à l'effet Doppler-Fizeau sont perçu dans le visible. L'image n'est pas "esthétique", le but était d'être "deep" justement :D

 

Sur la full, le fond apparait constellé de galaxies... 

 

33985831804_f99cb56094_o.jpg

  • Like 7

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir

 

Citation

deux sources ayant un redshift de 4.58 et 4.78 respectivement

 

 

Effectivement c'est très bien, pas évident de pouvoir chopper des objets aussi lointains !

J'ai la même faite au C8 avec 1 heure de pose... bof...bof..:P

 

Amicalement

 

Christian

Share this post


Link to post
Share on other sites

re,

 

merci,

 

Pour parler objets lointains, mon "record" c'est z = 5.24, une lentille dans l'amas Abell 773 de la Grande Ourse, également avec une ST10XME, je n'ai jamais été plus loin à ce jour et je pense que j'en resterais là...

Il existe également un QSO dans Hercule à Z 6.0, capturé par Panther Observatory et un 400 mm de souvenir, il est à magnitude 23 ou 24, donc accessible avec des moyens "suffisants".

 

 

L'objet à Z5.24, mais avec 2h30 heures de pose environ 0.5"/pix; depuis Lille on ne peut faire beaucoup plus en une fois (et la nuit suivante il pleut... ha ha)

Ici c'est un recadrage de la zone :

 

abell773z.jpg

Edited by christian_d

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai retrouvé l'image du quasar à z= 6.04... diffusée par Joannes Schedler et obtenue avec une Sbig ST11000M et une ST6303 en 6 ou 7 heures de pose.

C'est une image deepsky amateur qui dévoile un quasar à magnitude 24.8, pas mal du tout..:

 

CFHQS_coop_c100.jpg

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

En effet c'est très propre.

De mon côté j'ai retrouvé une image LRGB d'un amas (psz2 g138.32-39.82) identifé comme contre partie optique à une zone de Sunyaev Zeldovitch, image faite en 2015 toujours à l'obs par nos soins.

Aussi 10 heures de poses au RC500. Probablement un peu moins profonde en magnitude que la première mais on dépasse 24 quand même...

 

On l'avait utilisé comme cible-test pour l'extraction de redshifts via photométrie en 2015: https://iopscience.iop.org/article/10.1088/1538-3873/aad53e/pdf (cfr aussi Astrosurf mag numero 92)

Faut pas hésiter à agrandir l'image, ca fourmille de pétouilles :D

La couleur rouge des galaxies de l'amas provient réellement du redshift (ici z = 0.28 pour l'amas), c'est à dire de l'expansion de l'univers! La "grosse" galaxie bleue au milieu est probablement à l'avant plan. En revanche il y a une elliptique monstrueuse apparemment dans l'amas, visible juste à côté.

 

G138RGB.png.b13165d2f82e077c566a1be535c25fd6.png

 

Edited by AlSvartr

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 14 heures, AlSvartr a dit :

Ca dépasse la magnitude 26

 

Bonjour,

Avec quelle technique mesurez-vous la magnitude atteinte ?

 

Pour des poses ultra longues en dizaines d'heures, prenez-vous des gains faibles ou les mêmes que ceux utilisés pour des temps d'intégration de 2 heures par exemple ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 12 minutes, Pascal C03 a dit :

Avec quelle technique mesurez-vous la magnitude atteinte ?

 

Concernant ces deux images en particulier, elle sont localisées, taggées en WCS, et corrigées des déformation éventuelles. Puis simplement, après coup, comparées avec des données de catalogues. Pour la campagne de mesure, on a bien sûr été plus loin, et basé l'estimation  des magnitudes sur des régressions entre des mesures-test (après réduction complète) et un grand nombre de cibles connues et déjà mesurées via des catalogues externes.

 

il y a 12 minutes, Pascal C03 a dit :

Pour des poses ultra longues en dizaines d'heures, prenez-vous des gains faibles ou les mêmes que ceux utilisés pour des temps d'intégration de 2 heures par exemple

 

 

Ce sont des CCD (SBIG & Apogee), donc pas de choix de gain dans le cas présent.

Edited by AlSvartr

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 37 minutes, AlSvartr a dit :

comparées avec des données de catalogues

 

Peux-tu donner quelques sources ?

 

il y a 38 minutes, AlSvartr a dit :

basé l'estimation  des magnitudes sur des régressions entre des mesures-test (après réduction complète)

Pour l'instant, ne connaissant pas cette technique, c'est un peu du chinois mais je pense que c'est assez aisément compréhensible...

 

J'ai une petite CCD Inova, le gain est bien réglable ?

il y a 39 minutes, AlSvartr a dit :

donc pas de choix de gain dans le cas présent

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 17 heures, starjack a dit :

un Astrosurfeur se serait-il lancé aussi dans une pose longue durée ? Pour attraper des galaxies bien lointaines ?

En tous cas, c'est en effet quelque chose qui m'intéresse... Quelle que soit la taille du filet, jusqu'où puis-je accrocher des poissons ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

re,

 

Citation

Aussi 10 heures de poses au RC500. Probablement un peu moins profonde en magnitude que la première mais on dépasse 24 quand même..

 

10 heures c'est déja très bien... As tu tenté les arcs gravitationnels de l'amas Abell 2218 dans le Dragon ?  C'est à magnitude 21 - 22 pour les plus "lumineux" et 2 ou 3 sont détectés evec le C11 et 2 ou 3 heures de pose sous un ciel calme.. les autres sont trop faibles. De souvenir c'est Laurent51 qui les avaient bien capturés depuis son site du Sud de la France.

 

 

Citation

Quelle que soit la taille du filet, jusqu'où puis-je accrocher des poissons ?

 Pascal, tu peux très bien "accrocher" l'un des nombreux amas Abell, ils sont dispo en ajoutant la base de données à Cartes du Ciel, c'est un exemple.

Je dirais que l'échantillonnage a son importance, car ces regroupements d'objets sont souvent de petites tailles apparentes, et il faut bien sur un ciel calme avec si possible un seeing < 2.0".

 

 

Bonne chasse !

 

 

Christian

 

Edited by christian_d
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 9 heures, Pascal C03 a dit :

Peux-tu donner quelques sources ?

 

Le plus simple est de passer par DS9 http://ds9.si.edu/site/Home.html

D'abord il faut que ton image contienne les coordonnées WCS du centre de l'image, et ça tu peux le faire via par exemple astrometry.net. Ensuite tu importes dans DS9 (soft gratuit), et là tu as toute une ribambelle de catalogues à ta disposition. Un peu de chipot au début mais on truve assez vite comment faire. 

 

Il y a 9 heures, Pascal C03 a dit :

Pour l'instant, ne connaissant pas cette technique, c'est un peu du chinois mais je pense que c'est assez aisément compréhensible...

 

 

Tu n'a pas besoin de ça pour identifier des cibles dans ton image. Nous on avait utilisé ça pour calibrer photométriquement nos images en vue de mesures. 

 

Il y a 9 heures, Pascal C03 a dit :

J'ai une petite CCD Inova, le gain est bien réglable ?

 

Aucune idée.

 

 

Il y a 6 heures, christian_d a dit :

0 heures c'est déja très bien... As tu tenté les arcs gravitationnels de l'amas Abell 2218 dans le Dragon ?  C'est à magnitude 21 - 22 pour les plus "lumineux" et 2 ou 3 sont détectés evec le C11 et 2 ou 3 heures de pose sous un ciel calme.. les autres sont trop faibles. De souvenir c'est Laurent51 qui les avaient bien capturés depuis son site du Sud de la France.

 

 

Oui je l'avais tenté en 2008 avec un T600, juste pour rigoler, on avait les arcs les plus brillants en...20 minutes. Mais à l'époque on avait pas de suivi sur cet instrument, donc l'image était assez...crade :D

 

EDIT:ai retrouvél'image en question:

 

4511027023_6df23d458a_o.jpg

 

Edited by AlSvartr

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour

 

Citation

Oui je l'avais tenté en 2008 avec un T600, juste pour rigoler,

 

Ah, "juste pour rigoler".. j'aime la tournure de la phrase ;)

J'ai obtenu quelque chose de similaire mais avec ... 2 heures à F10 au C11... ce n'était pas de la rigolade mais ce fut un bon souvenir quand même.

 

 

Amicalement

 

Christian

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, christian_d a dit :

Ah, "juste pour rigoler".. j'aime la tournure de la phrase 

 

Bah disons qu'on n'avait à l'époque aucune idée quant à la visibilité des arcs, et vu l'absence de guidage sur cet instrument à l'époque (la monture est heureusement une REOSC avec 2 arcsec d'EP, ça compensait un peu), on voulait juste "tenter" quelque chose. Le fait que ça soit un 600m et que l'instrument est à 3000 m dans les hautes alpes aide bcp :D Arriver à sortir ça avec un C11 en 2h sous le ciel Lillois est par contre un vrai challenge!!

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 5 minutes, christian_d a dit :

Ok , Aurais tu également une image de la Croix d'Einstein ? 

 

Nope jamais faite

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 28/09/2019 à 19:38, starjack a dit :

Tiens, nous connaissons le Hubble Deep Field, 100 heures de pose, puis le Ultra Deep Field et enfin le Hubble eXtreme Deep Field.

 

Je me demandais: un Astrosurfeur se serait-il lancé aussi dans une pose longue durée ? Pour attraper des galaxies bien lointaines ?

 

Avec quel résultat ?

 

Notre groupe CIEL AUSTRAL, on a même fait 1000h de pose pour une image qui a fait le tour du monde et dont on nous demande encore des informations ou coopération scientifique xDxD

Sinon, la majorité de nos images, c'est 100h de pose...

 

Après, pour faire réellement des 100aines d'heures, il faut aussi un intérêt. Poser 100h ne donne pas 2x plus d'info que 50h, c'est même assez marginal la différence (bien entendu l'équation est connue, mais là n'est pas la question). Il faut le site, le seeing, le ciel, le telescope... bref...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir,

 

Un certain JL D avait présenté au RCE il me semble un powerpoint intitulé " Sortir des Sentiers Battus". Peut être peut il redonner le lien pour le partager ?

 

Thierry

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 30/09/2019 à 13:46, Philippe Bernhard a dit :

Poser 100h ne donne pas 2x plus d'info que 50h,

 

Tu as l'air de connaitre ça par coeur... C'est peut être noté dans un coin de DD mais je ne me souviens plus :(

 

poser 10 fois 30 min ou 100 fois 3 min, le résultat final sera-t-il identique en terme de magnitude limite atteinte ? Toutes conditions égales par ailleurs

 

Poser 50h ou 100h, on récupère bien 2x plus de photons ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pfiou, que de belles images sur ce fil...
Cette 5907 est à tomber, grand bravo :) je ne pense pas qu'on ait eu de seeing aussi bon là haut cet été...

 

Le 02/10/2019 à 21:15, Pascal C03 a dit :

poser 10 fois 30 min ou 100 fois 3 min, le résultat final sera-t-il identique en terme de magnitude limite atteinte ? Toutes conditions égales par ailleurs

 

Poser 50h ou 100h, on récupère bien 2x plus de photons ?


En règle générale, si ton temps unitaire est suffisant et que ton prétraitement est correctement effectué, 2 fois plus de temps te double bien le nombre de photons reçus mais te multiplie également le bruit de ton image par sqrt(2) = 1.41 environ. Donc pour gagner un facteur 2 en rapport signal/bruit, il faut quadrupler le temps de pose total.
A seeing égal, pour gagner une magnitude, il faut donc multiplier le temps de pose total par 6 et des poussières...


Pour le temps de pose unitaire c'est plus complexe, mais à partir du moment ou il est assez long, ça ne change presque plus rien ;)


Romain

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pffou… impressionnant toutes vos images… merci à tous pour vos réponses, il y a donc eu des opérations très abouties… 1000 heures… oui il faut tout concilier, ciel, seeing, set-up, logiciel, disponibilité...

Après, c'est un peu pour le sport (pour ceux qui ne font pas de la science), ou pour l'émotion… qui est un de nos fortes motivations à faire de l'astro, je crois !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now