Magellan_Team

NGC6188 – Fighting Dragons of Ara and the Cosmic Egg en SHO-RVB, mosaïque de 2 panneaux

Recommended Posts

Salut les astrams ! :D

 

Nous vous présentons une très jolie région du ciel austral, les Dragons et l’Œuf Cosmique, située dans la constellation de l’Autel. Il s’agit d’une image SHO pour les nébulosités et RVB pour la couleur des étoiles. La luminance est essentiellement du Ha, avec inclusion du OIII pour les nébulosités qui entourent l’Œuf. Comme d’habitude le prétraitement a été réalisé sous Pixinsight et le traitement sous Pixinsight également avec ensuite assemblage LRVB dans Photoshop. Il y a près de 180 heures de pose, mais ce champ les méritait franchement. Nous vous posterons par la suite le HOO-RVB et une petite version Starless assez intéressante. Deux petits objets sympathiques se trouvaient également dans le champ, WRAY15-1508 et PCG11, dont les descriptifs sont plus bas dans le texte.

Comme d’habitude, une visite de la full est assez indispensable compte-tenu de la richesse du champ ! ça se passe là : https://www.astrobin.com/full/43i76u/0/?real=&mod=

 

En espérant qu’elle vous plaira autant qu’à nous 😉

 

Marian, Jean-Michel, Laurent et David

 

Descriptif

Champ :

·         Centre AD : 16h 37m 44.434s

·         Centre DEC : -48 ° 31 '59.827 "

·         Taille : 2,77 x 1,73 deg

·         Échelle de pixel (acquisition) : 1,57 arcsec / pixel

 

Les formes sombres aux contours brillants qui traversent la poussière de NGC 6188 s'étendent sur des dizaines d'années-lumière. La nébuleuse par émission se trouve près du bord d'un grand nuage moléculaire, par ailleurs sombre, dans la constellation australe de l'Autel, à environ 4.000 années-lumière de distance. Nées dans cette région il y a juste quelques millions d'années, les jeunes étoiles massives du groupe Ara OB1 sculptent des formes fantastiques et alimentent la lueur nébulaire par leurs vents stellaires et leur rayonnement ultraviolet intense. La récente formation d'étoiles elle-même a probablement été déclenchée par les vents et les explosions de supernovae, nées des générations précédentes d'étoiles massives, qui ont balayé et comprimé le gaz moléculaire. Cette toile cosmique comporte vers le bas à droite, une forme rare de nébuleuse à émission, NGC 6164, également créée par l'une des étoiles massives de type O de la région. Semblable en apparence à de nombreuses nébuleuses planétaires, l’étonnant linceul gazeux symétrique de NGC 6164 et son léger halo entourent son étoile centrale. On retrouve également en bas à gauche une petite nébuleuse planétaire, WRAY 15-1508, ainsi qu’une délicate bulle Wolf-Rayet, PCG11.

Ce large champ de vision s'étend sur plus de 3 degrés (six pleines lunes) et correspondant à plus de 200 années-lumière à la distance estimée de NGC 6188. Une composition en couleurs naturelles pour les étoiles a été inclue dans la palette en fausses couleurs de type Hubble, montrant les émissions des atomes de soufre, d'hydrogène et d'oxygène dans des teintes rouges, vertes et bleues.

Quelques données acquises sur le site du CDS : https://cds.u-strasbg.fr/

L’Œuf Cosmique

·         NGC6164 et 6165 : étoile centrale HD148937, V (mag) = 6,71, type binaire spectroscopique O6f?p, pourrait être composée de deux étoiles de type O avec des masses d'environ 34 et 49 M⊙, en orbite excentrique (e = 0,75 ) à longue période orbitale (P orb ∼ 26 ans).

·         PK336-00.1 a été longtemps mal classée dans les PN : il s’agit d’un éjecta

 

Amas ouvert NGC6193

·         Étoile principale : HD150136, V (mag) = 5,65, type binaire spectroscopique O3,5-4III (f *) + O6IV C

·         AD : 16 h 41 min 20 s

·         DEC : -48 ° 45 ’48’’

 

Amas ouvert NGC6167

·         AD : 16 h 34 min 34 s

·         DEC : -49 ° 46 ’18’’

·         V (mag) = 6,7

 

Nébuleuse planétaire WRAY 15-1508

·         AD : 16 h 34 min 13 h 50

·         DEC : -49 ° 21 ’12,3’’

·         V (mag) = 17

 

PCG11 : Etoile Wolf-Rayet de Population I, type WN7h, avec étoile compagnon et nébuleuse annulaire

Étoile principale : V (mag) = 15,8

 

Nébuleuse annulaire :

·         Centre nébulaire AD (J2000) : 16h 33m 48,6s

·         Centre nébulaire DEC (J2000) : −49 ° 28 ’43’’

·         Rayon de la coque : 0,71 pc

·         Distance : 4,1 ± 0,4 kpc

Dragons_SHO_RVB_lowres.jpg

Tableau Dragons.jpg

  • Like 4
  • Love 4
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com

Bonjour!

C'est sympa ca. C'est un bon début. Après on commence tous à notre rythme donc je ne critique pas...

 

... oui j'ai un humour douteux, j'assume.

Non mais tous ces détails et ce rendu... Y'en a de partout. C'est magnifique.

 

  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Beau champ avec une belle composition. :)

 

La durée totale d'acquisition m'impressionne. ^^

Share this post


Link to post
Share on other sites

 bravo au team ! 177h ! ça cause et l'image avec !! :)

 polo

Share this post


Link to post
Share on other sites

WWWWooooWWWW !!! On en prend plein les yeux. :x

 

Bravo & merci pour le partage ;)

 

XavS

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vous vous souvenez des débuts de la CCD chez les amateurs ? "On va poser moins longtemps que l'argentique pour beaucoup plus d'infos !"

L'info on l'a, c'est sûr, mais pour la diminution des temps de poses, on repassera ! 177 h ! Y a un challenge pour le Guinness des records ?

Très beau champ en tous cas.

Gilles

Share this post


Link to post
Share on other sites

l'image est un rêve !

Malheureusement, vous ne pouvez pas atteindre cette région d'ici. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

@ Zilgo, fljb67, Marc684, polo0258, XavS, santacana, Edmond : merci pour vos retours. Ravis qu'elle vous plaise !

Le temps de pose est imposant effectivement mais globalement : le nombre de nuits claires au Chili le permet, l'automatisation de la prise de vue avec SGP ne nuit pas à la vie professionnelle, le traitement de l'image, notamment du bruit, devient très facile, et cela permet de détecter de faibles objets comme la bulle Wolf Rayet PCG11... alors, pourquoi s'en priver ? :D

 

Marian, Jean-Mi, Lolo et Dave

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci à tous ! et la version HOO-RVB et son lien vers la full : https://www.astrobin.com/full/00zwqa/0/

 

Marian, JeanMi, Dave  et Lolo

Dragons_HOO_RVB_lowres.jpg

  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

La full en sho est sompteuse :)

177h, il faut forcément délocaliser effectivement, ici, il faudrait 10ans ;)

Nathanaël

Share this post


Link to post
Share on other sites

Waouh...!  quelle magnifique palette couleur pour la version SHO !!!!
Grand bravo pour ce projet !



 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By Los_Calvos
      Bonjour,
      Nous vous présentons une jolie nébuleuse planétaire en HOO-RGB
       
      NGC -1360 La nébuleuse de l’œuf bleu merle :
       
      Ce joli nuage cosmique se trouve à environ 1.500 années-lumière, ses forme et couleur évoquant un oeuf de merle bleu. Il s'étend sur environ trois années-lumière, niché dans les limites de la constellation australe du Fourneau. Reconnu comme une nébuleuse planétaire, NGC 1360 ne présente cependant pas de limites claires. Au lieu de cela, elle correspond à une phase brève et finale de l'évolution d'une étoile vieillissante. En fait, visible dans l'image télescopique, l'étoile centrale de NGC 1360 est connue pour être un système d'étoile binaire constitué probablement de deux étoiles naines blanches évoluées, moins massives mais bien plus chaudes que le Soleil. Leur rayonnement ultraviolet intense et par ailleurs invisible a éliminé les électrons des atomes présents dans le fourreau gazeux environnant. La teinte prédominante bleu-vert de NGC 1360 observée ici est due à la forte émission en OIII produite lorsque les électrons se recombinent avec des atomes d'oxygène doublement ionisés.
      NGC 1360 est une grande nébuleuse planétaire (PN) sans morphologie évidente de coquille. Après analyse des images H-alpha et des spectres d’échelle à haute dispersion de NGC 1360 afin de construire des modèles spatio-cinétiques et de déterminer sa répartition de densité, le modèle le mieux adapté indique que NGC 1360 est une coque elliptoïde prolate dont l’axe principal est deux fois plus long que son axe mineur et est incliné de 60 arcdeg par rapport à la ligne de mire. Le grand âge cinétique de la coquille, ~10.000 ans, et la faible densité de la nébuleuse, <130 H-atomes cm^-3, impliquent que NGC 1360 est uen PN évoluée et a commencé à fusionner avec le milieu interstellaire. La morphologie observée et les profils de luminosité de surface de NGC 1360 peuvent être décrits ainsi qu’une coquille épaisse avec un profil de densité radiale gaussienne sans bord intérieur tranchant, ce qui indique un manque de compression en cours par un vent stellaire rapide. Les FLIERs observés dans NGC 1360 vers l’extrémité de son axe principal se dilatent plus rapidement et sont plus jeunes que la coquille nébuleuse.
      Très récemment (2017), l’hypothèse que l’étoile centrale soit en réalité une double (ce qui permettait d’expliquer son très fort champ magnétique) fut confirmée : c’est une double en dégénération, d’une période d’environ 8jours, avec respectivement 0.5 et 0.7 masses solaires, la plus grosse étant la naine blanche restante.
      Cette nébuleuse montre 2 jets qui émettent en OIII mais aussi en NII, le plus fort étant celui que l’on voit en haut. Notre filtre Ha étant un 3nm, la force du signal est bien plus faible que ce que nous aurions pu capter avec 6nm qui recouvre partiellement le spectre du NII.
       
      La full et les détails sous Astrobin :
      NGC 1360 Robin&#39;s Egg Nebula


    • By breiz atao
      Bonjour a tous
      je vous présente un portrait de la nébuleuse du papillon
      faites il y a 1 mois environ, avec ma nouvelle 61 EDPH II de chez TS
      belle petite lulu au passage avec son réducteur de focale
      pour fois cette nuit la fut clémente,j’en ai donc profité pour tirer son portrait 
      avec les nébuleuses alentours
      et depuis pas une photo cause météo pourrie
      pour le traitement, j’ai été un peu dur avec mes étoiles, y a des halos 
      SIRIl + CS6
      setup
      61mm + as7 + filtre duonarrowband + staradventurer

       
      olive

    • By eddie
      Bonjour les astram,
      Me voilà équipé enfin d'une bien belle monture astrophysics après de très bons et loyaux services de mon EQ6 PRO.
      Inutile de vous dire que cela change la vie (d'astronome )  et autorise aussi de belles évolutions de matériels. Fini le temps aussi où je pouvais croiser les doigts afin que le guidage soit bon. Beaucoup comprendront
      Je suis encore en cours d'appropriation et d'optimisation des paramétrages mais ça se passe déjà très bien et je partage avec vous mon plaisir et mes premières images.
      Elle est bien sûr largement sur dimensionnée cette monture pour l'instant avec simplement la FSQ ou même avec le montage double FSQ/lunette Meade 127. La capacité de charge en photo est donnée pour 50 kg, il y a de la marge. 
       
      Rien d'exceptionnel ou original sur cette photo de NGC7822 (ou sh2 171 vous me direz quoi est quoi peut-être ) mais que ça fait du bien d'imager avec un produit d'une telle robustesse, qualité de fabrication et stabilité. Seule ombre au tableau, peut-être, elle n'est pas des plus silencieuse en GOTO.  
      Pas loin de 6 heures de poses.
       

      FSQ 106 EDX4 au foyer
      Focuser starlight Boss2
      AP1100 GTO3
      ATIK 4000 et filtres astrodon
      Filtes SHO astrodon
       
      Petite photo du setup avec la FSQ

      Et avec le double setup FSQP/lulu de 127mm (montage non équilibré ici)

       
      Au plaisir de vous lire.
       
      Eddie
      http://www.fwhm.fr
    • By cinlilu
      Bonjour à tous,
      Ca y est la neige est arrivée, heureusement, j'avais des brutes de ngc 2175 ( la tête de singe ) qui dataient de la semaine dernière.
      Donc ça a été W.E traitement au chaud avec un café.
      Trois nuits complètes de shoots et malheureusement  la brume s'est invitée deux nuits de suite, à l'oeil le ciel était pas mal mais à l'inspection des brutes, énormément de déchet sur le O et le S.
      J'ai quand même traité et c'est finalement pas si mal malgré les couleurs que je n'ai pas pu travailler comme je voulais.
      Heureusement pour le Ha tout s'est bien passé et je cumule près de 21 h.
      Un lien vers la full et les caractéristiques de prise de vues
      https://www.astrobin.com/odwji0/?nc=user
       
      P@sc@L

    • By Superfulgur
      Comme je le supposais quand j'étais complètement confiné, mes nébuleuses planétaires prises à 13 mètres de focale au télescope de 1 mètre Omicron C2PU, en avaient sous le pied...
      Je vous montre, ou vous remontre, quatre nébuleuses planétaires, avec un traitement complètement repris par mes soins et surtout par @jeffbax, que je remercie chaleureusement au passage pour ses conseils avisés...
       
      D'abord, j'ai refait le "pré traitement" en considérant les NP comme des planètes : les Raw sont passés à la moulinette PIIP pour faire des avi, puis les avi sont passés sous Autostakker, qui me permet de garder les meilleurs.
      Ensuite j'ai confié le tout à @jeffbax qui a fait des miracles, mais je sais pas comment...
      Ou plutôt, je devine un peu, j'ai testé mes brutes de fusion avec Registax, et effectivement, les détails dans les détails apparaissent miraculeusement...
       
      Je vous recommande chaudement IC 2149 dans le Cocher. L'objet mesure environ 15'' et je n'ai pas trouvé de meilleure image en couleurs de cette nébuleuse sur le Web, ce télescope peut faire un carton sur les petits objets...
       
      Nikon D810 A, télescope de 1 mètre C2PU à F/13.
       
      NGC 7662   134 x 15 sec à 1000 ISO et 350 x 1 sec à 12 800 ISO, soit 40 minutes
      NGC 6826   150 x 10 sec à 2000 ISO et 190 x 1 sec à 12 800 ISO, soit 30 minutes
      NGC 2392   280 x 8 sec à 6400 ISO, soit 30 minutes
      IC 2149   110 x 20 sec à 1000 ISO et 500 x 1 sec à 12 800 ISO, soit 45 minutes
       
      S
       
       
       
       




  • Upcoming Events