COM423

Détermination de la constante des magnitudes

Recommended Posts

Bonjour,

 

Il y a pas mal de temps que je n'ai plus trop pratiqué de mesures photométriques et je me demandais s'il existait un soft ou un site internet permettant d'automatiser la détermination de la constante des magnitudes d'une image CCD ou CMOS (dans un canal donné).

 

A l'époque, je faisais des images de champs étalonnés avec quelques étoiles étalon indépendamment des images contenant l'astre à mesurer (comètes), champs de référence bien sur imagés à des hauteurs au-dessus de l'horizon similaires.

Le nombre d'étoiles étalon était donc limité et çà se gérait donc bien manuellement : pour chacune d'entre elle, je mesurais le flux (F) et comme mag = C - 2,5 log(F), la valeur de la constante de magnitudes  s'obtenait par C = magétalon + 2,5 lof(Fétalon)

Le fait d'avoir plusieurs étoiles étalon permettant de vérifier la cohérence de cette détermination.

 

Le bon point aujourd'hui, c'est qu'on dispose de catalogues de qualité photométrique pour n'importe quel coin du ciel (UCAC4) et aussi de capteurs plus larges augmentant le nombre d'étoiles cataloguées à disposition dans les images acquises. Plus besoin de faire des champs étalons spécifiques, ce qui laisse plus de temps à consacrer à l'observation des cibles à mesurer.

Mais le souci, c'est que çà fait potentiellement beaucoup d'étoiles à disposition et faire ces mesures manuellement devient assez inextricable...

 

Siril a un merveilleux outil de correction colorimétrique par photométrie, mais ne permet pas à ma connaissance de déterminer la constante des magnitudes. Cela se fait à la main, sur une image, en pointant une étoile et en faisant appel à setmag.

 

Je crois qu'Astrometrica réalise cette calibration mais je n'ai pas pu tester car il plante sous Wine quand je lance sur un PC Linux...

 

Comment faites-vous en pratique ?

 

Je parle bien ici d'une photométrie "absolue" et non pas d'une photométrie différentielle consistant à mesurer les variations d'un astre en comparaison d'une super-étoile du champ.

 

 

A minima, s'il faut faire cette détermination à la main, faute de soft automatisé,  je cherchais aussi à afficher une carte du ciel avec les magnitudes de référence.

J'ai cru qu'on pouvait le faire avec Aladin, notamment suite à un post de @Superfulgur :

mais a priori la carte avec les mags indiquées a été faite à la main, c'est çà ?

Je parle de celle-là :

image.png.49ec8ee4586cd24d21d1bb8c681da270.png

 

Merci d'avance.

 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Hello !

Mes "cartes de magnitude" sont faites à la main, à partir du catalogue Gaia d'Aladin, ou, ici, à partir de données données par un pro.

J'utilise aussi le catalogue SDSS, qui va à 23, de mémoire.

 

 

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
4 hours ago, Superfulgur said:

Mes "cartes de magnitude" sont faites à la main

Merci beaucoup pour cette précision.

Elles étaient tellement belles que j'ai cru au début que c'était Aladin qui le permettait.

Du coup, j'avais installé la version Desktop et cherché partout...:D

en vain, dommage

Share this post


Link to post
Share on other sites

Siril fait des courbes de magnitudes relatives aux étoiles de références choisies à la main, voir https://siril.org/fr/tutorials/photometry/ et peut donner la magnitude d'une étoile relative à une référence en cliquant dessus, mais en effet ne fait pas de cartes de magnitudes pour l'instant.

 

Edited by Vincent-FA
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Vincent.

Le problème est que je veux mesurer la magnitude d'une comète sur un compositage cométaire (étoiles allongées) en calibrant la photométrie sur le compositage stellaire réalisé à partir du même jeu d'images.

 

N'utilisant plus de champ spécifique pour la calibration photométrique (style carte Landolt, etc), mais les étoiles présentes dans le compositage stellaire et les catalogues type UCAC4 ou Gaia, je cherche vraiment à déterminer ma constante des magnitudes.

 

Idéalement, l'idée serait de la calculer en regardant toutes les étoiles cataloguées du champ pour éliminer celles qui dérivent trop de la moyenne.

 

Je peux faire çà à la main en sélectionnant certaines étoiles, puis en cherchant leur mag dans un catalogue et en mesurant ce que donne SIril, mais c'est long et source d'erreurs...

Au Quattro 200 + ASI294MC-pro, j'ai un champ de plus de 1°^2, çà fait un potentiel de nombreuses étoiles cataloguées, ingérable à la main.

 

Je pensais naïvement qu'on trouvait facilement un soft pour cette détermination, çà ne semble pas être le cas, hormis Astrometrica a priori (?)

Edited by COM423

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ok on en avait déjà parlé. Je ne sais toujours pas si passer d'une image à l'autre en gardant la même constante est fiable. Ce n'est pas non plus évident de faire une constante de conversion de magnitudes alors que ce ne sont pas les mêmes filtres utilisés pour les mesures photométriques et les photos d'astronomes amateurs en général.

On a un ticket qui prévoit un peu ça dans siril quand même, mais ça ne sera pas pour tout de suite.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je me suis amusé à mesurer la magnitude de quelques étoiles de référence entre une pose individuelle et un compositage moyenné et c'est cohérent (images prétraitées et séquence de poses de même temps d'intégration).

A partir de la mag indiquée par Siril (clic droit PSF) souvent négative et la mag catalogue de l'étoile, j'ai déduit une correction.

J'ai alors mesuré la comète sur le compositage cométaire, en appliquant cette même correction à la mag renvoyée par la PSF et çà donnait un résultat a priori très cohérent.

 

J'ai aussi testé l'impact de la correction du gradient de ciel et de la correction de colorimétrie par photométrie et çà reste photométrique : sur les étoiles, j'obtiens le même résultat que sur le compositage sans correction de gradient ni correction colorimétrique ou bien sur une image individuelle prétraitée.

 

D'où l'idée de déterminer la correction à appliquer aux mags brutes Siril (*) de façon plus précise en automatisant les mesures sur toutes les étoiles cataloguées du champ.

 

1 hour ago, Vincent-FA said:

On a un ticket qui prévoit un peu ça dans siril quand même, mais ça ne sera pas pour tout de suite.

Si çà va dans le sens ci-dessus, ce serait vraiment super :)

Pour une comète, on a besoin de la valeur de la constante des magnitude : la commande setmag sera inopérante la plupart du temps car sur le compositage cométaire, les étoiles sont généralement allongées et même incomplète si on fait un calcul de moyenne avec rejet...

 

(*) qui sont indiquées en prenant une constante des magnitudes égale à zéro :  MagPSF = -2,5 log(F) d'où leur valeur systématiquement négative si j'ai bien compris

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 11/18/2021 à 10:58, COM423 a dit :

A partir de la mag indiquée par Siril (clic droit PSF) souvent négative et la mag catalogue de l'étoile, j'ai déduit une correction.

C'est ce que fait la commande setmag pour info. Et il me semble que l'effet de setmag est gardé d'une image à l'autre, donc si tu charges l'image alignée sur la comète après l'avoir calibré, ça devrait marcher, mais c'est calculé que sur une étoile.

 

Le 11/18/2021 à 10:58, COM423 a dit :

J'ai alors mesuré la comète sur le compositage cométaire, en appliquant cette même correction à la mag renvoyée par la PSF et çà donnait un résultat a priori très cohérent.

Bon à savoir, merci :)

 

La correction de couleur photométrique change les niveaux du rouge et du bleu par rapport au vert donc si tu fais une mesure de magnitude en luminance ça va forcément changer. En général les magnitudes sont données pour un filtre, parce que selon le type d'étoile ça varie beaucoup dans le spectre visible.

 

Et je suis bien d'accord avec le reste :)

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
2 minutes ago, Vincent-FA said:

La correction de couleur photométrique change les niveaux du rouge et du bleu par rapport au vert

Je n'ai fait la mesure que dans le canal Vert, ce qui explique alors que je n'ai pas trouvé d'impact :)

 

5 minutes ago, Vincent-FA said:

En général les magnitudes sont données pour un filtre, parce que selon le type d'étoile ça varie beaucoup dans le spectre visible.

C'est pour çà que je voudrais faire la détermination de la constante des magnitudes sur PLUSIEURS étoiles de référence, pour éliminer celles ayant un indice de couleur trop important...

 

Merci encore beaucoup pour ton retour.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je te propose de regarder aussi du côté d’Astap, qui calibre automatiquement la photométrie sur un catalogue d’étoiles au choix et sait ensuite mesurer le flux (étoile ou objet). Je me suis amusé à le tester sur des galaxies lointaines et ça collait très bien avec les mesures trouvées sur Aladin

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
58 minutes ago, Clouzot said:

Je te propose de regarder aussi du côté d’Astap

Ah merci beaucoup, je ne connaissais pas...

Super, c'est du multi-plateforme en plus, le top :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now