Superfulgur

Membre
  • Compteur de contenus

    11 084
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    2
  • Pays

    France

Superfulgur a gagné pour la dernière fois le 28 octobre

Superfulgur a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

256 Très bonne réputation

4 abonnés

À propos de Superfulgur

  • Rang
    Membre hyperactif

Informations personnelles

  • Centres d'intérêt
    La photographie astronomique en particulier, l'astronomie en général
  1. Ah oui, c'est fin... Bravo S
  2. C Dans l'Air d'hier (vendredi 15 déc) : Trump veut la Lune

    En fait, est ce que la question, ce n'est pas "que fait-on de l'ISS, quand l'arrête t-on ?". Actuellement, l'ISS, c'est le vol habité. La suite, la Lune, donc, ce serait forcément après. J'avoue que je suis d'assez loin ces âneries, l'ISS, ça s'arrête quand, officiellement ? En 2024, c'est ça ? Ou alors il vont continuer à continuer d'envoyer des pesquets photographier les aéroports depuis l'orbite basse jusqu'en 2028 ? Perso, ce qui me fascine, c'est qu'on continue ces conneries, quand Uranus et Neptune attendent d'être explorées depuis 1986 et 1989, que Vénus, Encelade et Titan attendent d'être explorées réellement, etc. Et la question que ces guignols se posent, c'est "est ce que l'homme (e) va re-marcher sur la Lune... C'est pas sur la Lune, qu'on marche, c'est sur la tête. S
  3. NGC1999 dans Orion - TOA150 depuis San Pedro de Atacama

    En très très très gros plan, vu par Hubble, ça donne ça. Sur l'image de nos amis, NGC 1999 est minuscule, il faudrait peut-être la traiter pour ne pas qu'elle soye surex ? S
  4. NGC1999 dans Orion - TOA150 depuis San Pedro de Atacama

    Oui, la tache blanche, avec du noir d'absorption, en haut à droite, pour moi. En fait, NGC 1999 est surexposée, on voit surtout le fond H alpha de la région. Il me semble, en tout cas. Bref, ils font des photos, mais ils pannent que dalle à ce qu'ils font S
  5. Petit Nuage de Magellan et AG ngc 104 au 135 mm

    C'est très très beau... S
  6. MICROSCOPE et le principe d'équivalence

    Il faut attendre les réponses des fusées, mais personne ne connait la nature et la distribution de la matière noire. A l'échelle de l'expérience de Microscope, on peut supputer qu'elle est infiniment homogène et isotrope et que donc elle est impossible à distinguer. En descendant en précision, les expérimentateurs vont sans doute détecter des trucs plus rigolos, comme la perte de masse par désintégration radioactive.
  7. Paris sur Copernic

    Très intéressant, perso, quand je regarde la Lune, et tout en connaissant son diamètre, je "vois" Copernic plus petit, c'est très intéressant... Je crois qu'on a tendance à les voir plus petits qu'ils ne sont du fait de leurs remparts, absolument gigantesques... S
  8. MICROSCOPE et le principe d'équivalence

    Mince J'ai plus de 16 au frais, j'ai plus de knackis, j'ai plus de pistaches. Attendez moi je reviens ! S
  9. MICROSCOPE et le principe d'équivalence

    C'est pire que ça, PascalD, le gourou (de secours?) de Daniel ;-), Monsieur A. B. soi-même, professe désormais que, 1, Popper est dépassé, 2, que l'infinité de mondes prédits par le Multivers émerge naturellement des équations, donc on a plus besoin de prouver que ça soye vrai ou pas. S
  10. MICROSCOPE et le principe d'équivalence

    Tu as sûrement raison, mais il faudrait savoir où... Là on est à bientôt à 10 -15, si on doit descendre à 10-30 ou 10-100 pour confirmer, ça va être compliqué, d'où l'interrogation de PascalD... S
  11. Actualités de Curiosity - 2013

    Daniel, Aux dernières nouvelles, l'argile martienne a pu se former sans eau, juste en présence de vapeur d'eau, tu as vu ça ? S
  12. MICROSCOPE et le principe d'équivalence

    Gilles Métris : "Aucune prédiction n’indique expressément à quel niveau de précision nous devrions observer un début d’écart au principe d’équivalence. Si tel était le cas avec Microscope, l’objectif suivant serait bien évidemment de le confirmer par une mesure indépendante. À l’inverse, en cas de résultat négatif, il s’agira d’imaginer de nouvelles expériences encore plus précises. À cet égard, en 2018, l’Agence spatiale européenne donnera ou non son feu vert pour l’expérience Stequest, dont l’ambition est d’étudier la chute libre d’atomes dans l’espace. De son côté, l’expérience américaine Step ambitionne d’atteindre une précision de 18 chiffres après la virgule, avec trois masses maintenues à température cryogénique. En attendant, le principe d’équivalence résiste depuis 400 ans !" Ca va énerver Cédric, ça. Il l'a dit dès le début du fil, que ces trucs étaient connus depuis Galilée, bon sang ! S
  13. Découverte du plus ancien trou noir de l’univers.

    Non. Il faut que je retrouve ça, mais ça fait longtemps qu'on a établi une corrélation encore incomprise entre la masse des TN et les bulbes de leurs galaxies, je crois. Je crois me souvenir d'un facteur 400 entre les deux, qu'on retrouve systématiquement, il faut que je retrouve ça. S
  14. Découverte du plus ancien trou noir de l’univers.

    Je sais pas, mais pour des trous noirs proches, jusqu'à Virgo, en tout cas, c'est trivial : ils mesurent bien la vitesse de rotation du gaz, par contre plus loin, effectivement, je sais pas. S
  15. Découverte du plus ancien trou noir de l’univers.

    Nan, je pense pas, d'où ma parenthèse S