Vlaams59

Ngc7635,M45,M42 La bulle et les Pléaides au Samyang et le coeur d'Orion en poses rapides

Recommended Posts

Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Un trio très réussi, ce sont trois images très réussies :x

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

 bravo ! une nuit bien remplie avec ces superbes image de cp ! en plus du planétaire !

 polo

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une nuit sacrément bien remplie Alex :)

Magnifiques grands champs, mais le coeur d'Orion en poses courtes est fabuleux :x

Bonne soirée,

AG

Edited by ALAING
fote
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, c'est vrai (pour le coeur de M42)! Maintenant que vous le dites, c'est parfaitement résolu! (dur d'apprendre à voir..)

Alors les trois!:x

Jules

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un grand champ coloré suivi d'un beau portrait des sept soeurs pour terminer par le coeur d'Orion : un joli zoom jusqu'au bout de la nuit !

C'est beau, bravo Alex :) 

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir Alex, trés belles images, le Cœur d'Orion  est superbe ,félicitations !

Bon ciel à toi.

Jean Pierre.

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 11 heures, Vlaams59 a dit :

j'ai mis la 224mc

 

Superbe cœur de M42 avec la cam.:x

Peut tu me  dire comment tu procède en pose rapide, j'ai une 224 aussi...tu peut répondre en MP si c'est trop long!

Quel logiciel de capture as tu?

C'est pas live stacking?

De très beaux champ en CP, c'est top Alex.

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Excellent ces grands champs stellaires

 

Le cœur d'Orion n'est pas en reste

 

Bravo

Bon ciel

Patrick

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une super  petite galerie d'objets emblématiques revisités avec bonheur! 👍🌟✨

 

Bravo

 

 

🥂

Edited by hamilton
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tout ça est très joli et très agréable à regarder Bravo !

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Superbe, j'adore M45 et le coeur d'orion est aussi très bien réalisé. Bravo

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un grand merci Com423,Paul,Christophe,Sauveur,Franck,Jeff,Jules,Alain,Seb,Christian,Anne,Jean Pierre,Thierry,Patrick,Hamilton,Tom,Etacentauri et Skuenlin pour vos retours forts sympathiques!:)

 

C'est cool quand je peux monter les deux setup ca permet de s'occuper pendant les acquisitions planétairesxD.

Si je peux j'essaierai de rajouter une nuit sur les Pléaides pour tenter de faire ressortir les fines nébulosités dans le champ de meilleure manière.

Pour le coeur d'orion j'aurais pu poser plus mais j'étais trop fatigué la nuit ayant été bien fatigante quand même,idem je retenterai le coup avec plus de temps de pose voir passer à 500ms au lieu de 1s à voir selon le seeing.

 

Il y a 12 heures, deep impact a dit :

Peut tu me  dire comment tu procède en pose rapide, j'ai une 224 aussi...tu peut répondre en MP si c'est trop long!

Quel logiciel de capture as tu?

C'est pas live stacking?

Avec plaisir Thierry!;)

Pour le cp poses rapides j'utilise firecapture en mode deepsky du coup.

Et je fais des ser comme en planétaire.Pour les réglages c'est selon la cible là pour orion j'ai fait un ser d'un peu plus de 10mn avec 1s de temps de pose unitaire.Pour le gain idem c'est selon mais j'essaie de rester sous 220.

L'intérêt c'est de faire plusieurs ser et ensuite siril les assemble tout seul.(sinon on peut utiliser pipp).

Comme j'autoguide pas dans ces cas là je met un coup de raquette entre les ser pour éviter la trame (dithering manuel).

Avant les acquisitions tu pousses le gain à fond pour être bien sûr d’être sur la cible.

Si à l’écran tu ne vois pas grand chose c'est normal sur certain objets après empilement l'objet apparaitra.

Le but c'est d'être bien sûr d'être sur la cible.

Voici un exemple assez vieux mais en gros ca donne ça:orioncapture.jpg.5fd4db67bc65a51fde6e2cfbdd681ba7.jpg

 

Après il y a sûrement mieux comme méthode je fais rarement de la pose rapide,peut être que les pros de la discipline si ils passent sur ce fil pourront mieux expliquer que moi la méthodologie.

  • Like 3
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By Superfulgur
      Celle-ci, j'en suis particulièrement heureux...
      Généralement, quand on photographie un truc, M 51, M 42, M 57, on voit à peu près où on va, ça a déjà été fait...
      Là, toujours en picorant du temps de télescope pendant des nuits inexploitables à C2PU, j'ai eu envie de pointer un objet ne correspondant pas du tout à l'échelle du télescope de 1 mètre :
      Simeis 147, qui mesure plus de trois degrés de diamètre... Je ne savais pas du tout ce que ça allait donner...
       
      L'objet est vraiment faible, sur plusieurs semaines, j'ai accumulé 19 heures de pose, avec de la Lune, ou des cirrus, ou de la turbu, et aussi de très belles éclaircies...
       
      Bref : télescope de 1 mètre Omicron C2PU à F/3.2, caméra QHY600 à -5°C, filtres H alpha, O III et SDSS rp, 230 x 5 minutes de pose en tout.
       
      Traitement par le Maître, @jeffbax 
       
      On ne voit ici que le centre exact de la nébuleuse.
       
      S

    • By SPICA
      Bonsoir à toutes et tous,
       
      extirpé des mauvaises conditions automnales,  voici un grand champ qui englobe le sorcier, la cave, la pince du homard, M52, la bulle et certainement des tas d'autres merveilles.
      Pris au Samyang 135mm avec caméra ASI 2600MC sur monture SWAT350 sans guidage.
      Expositions:  filtre IDAS  NBZ en 55x180s + filtre IDAS NB3 55x180s.
      Traitement SHO pour la nébuleuse et HOO pour les étoiles, la météo ne m'ayant pas laissé le loisir de faire une couche couleur sur les étoiles.
      Pas assez de temps de pose sur la couche S, alors j'ai fait un traitement peu orthodoxe, que je ne saurais probablement pas refaire, mais qui sauve la mise.
       
       
       

       
      Bon ciel...si vous en avez un.
    • By stéphane
      Bonjour à tous,

      j'ai enfin trouvé un peu de temps pour commencer à traiter toutes mes acquisitions de cet été (et yen a un bon petit paquet ).

      On commence par la nébuleuse de la tulipe (et Cygnus X-1 juste à coté, bien sur.... d'ailleurs j'ai un début d'onde de choc qui apparait : https://www.caprileobservatory.com/wp-content/uploads/2022/09/X-1-960x661.jpg) prise le 2 et 3 Juillet dernier depuis la Beauce. J'ai eu du mal à faire ressortir du signal, soit c'est vraiment faible dans le coin, soit la transparence n'était pas au rendez-vous...

      Atik460ex + filtres HaO3 astronomik + fs60 à f/6.2 sur ma GP
      autoguidage en // avec zwo178mm + zwo30F4

      Ha 6nm : 33 x 300s en binning 1x1
      O3 6nm: 38 x 300s en binning 2x2

      prétraitement imageviewCA
      traitements iris, starnet, photoshop

      A la taille d'acquisition :



      Annotation Siril :



      a+
      stéphane
    • By Superfulgur
      Quand la nuit n'est pas photométrique, nous ne pouvons pas faire de mesures des sources Gaia, à l'Observatoire C2PU.
      Du coup, on peut pointer le télescope sur d'autres sources en attendant que ça s'améliore...
        
      C'est dans ces conditions un peu olé olé que j'ai pris cette discrète nébuleuse, au-delà du méridien, il y a une grosse semaine avec un seeing de 3 arcsec...
        
      Donc NGC 7094 dans Pégase, télescope de 1 m Omicron C2PU, Observatoire de la Côte d'Azur.
      2 heures de pose en tout, à travers des filtres H alpha, O III et SDSS rp
        
      Comme d'hab, c'est l'ami @jeffbax qui a transcendé ces données... Avec mon propre traitement, impossible de récupérer ni la couleur, ni l'IFN... 

      Bravo Jeff !

       
      S
       
       
       
       

    • By Laurent51
      Retour avec Janus SUD, avec sa nouvelle configuration technique qui nous a permis de prendre cette image de M8 (la nébuleuse de la lagune) sans avoir à faire de mosaïque.
      Que dire sur M8...  Tout le monde connait cet objet.
      C'est nébuleuse diffuse située dans le Sagittaire. Il s'agit d'un nuage interstellaire où naissent de nombreuses étoiles jeunes. Elle comprend également un amas ouvert, NGC 6530. 
      La nébuleuse de la lagune est un immense nuage d'hydrogène et de poussières éclairé par une supergéante bleue, l'étoile 9 du Sagittaire. D'après la NASA, cette étoile massive serait « 2 000 000 fois plus brillante que le Soleil ».
      La taille de la nébuleuse est d'environ 110 années-lumière et sa distance tourne autour de 5 000 années-lumière de la Terre ce qui lui donne une taille apparente trois fois plus importante que celle de la pleine Lune.
      La nébuleuse, comme de nombreuses nébuleuses diffuses, contient un bel amas ouvert, NGC 6530, issu de la nébuleuse, d'étoiles jeunes et très chaudes de type O et B âgées de seulement 2 millions d'années. La région du sablier, éclairée par l'étoile Herschel 36, est suspectée d'être le lieu de naissance de nombreuses étoiles.
      Nous sommes partis sur une base bien classique SHO-SHO. Il est clair que l'OIII au centre de l'image masque une grande partie de l'Hydrogène, et comme bien souvent les couches Ha, SII et OIII sont très différentes. Par contre afin de garder un réalisme à l'image, nous n'avons pas voulu faire la couche L uniquement avec la couche Ha. Par exemple sur cet objet, la couche SII est tres spectaculaire.
      Coté couleur, notre but est simplement de les régler pour mieux faire ressortir des détails, avoir une vision améliorée des détails. L'esthétisme passe biensur au second plan, c'est l'observation des détails tout en travaillant sur une couche L en SHO qui est notre guide sur cette image.
      Coté outil de traitement, comme nous sommes sur du SHO, nous sommes allés plus loin que d'habitude. Biensur Prism V11 pour tout le prétraitement. Puis CS6 comme logiciel de base pour le traitement et l'assemblage des couches. Mais nous avons rajouté StarNetV2, et Topaz Sharpen.
       
       
       
      Le coté  technique:
      Télescope JANUS Sud situé à l'Hacienda des Étoiles au Chili.
      Temps de pose: Couche Ha en 11h40mn. SII en 8h55mn et OIII en 8h40mn.
      Poses élémentaires de 5min.
      Les meilleures images élémentaires présentent un seing de 1.2 sec d'arc, et la moins bonne retenue de 2.2 sec d'arc. L'image finale a un seing d'environ 1.9 sec d'arc.
      Télescope de type Newton de 520mm de diamètre FD 3.5.
      Echantillonnage de 0.4 sec d'arc par pixel.
      Camera ZWO 6200MM-PRO.
      Filtres LRVB Baader 3.5nm avec la roue à filtres ZWO.
      Motorisation Directdrive Alcor System.
      Conception mécanique de l'ensemble du télescope (tube et monture) de Michel Meunier. Fabrication de la monture TELESCOPECAST.
      Piloté en automatique sous PRISM V11, prétraitement sous PRISM V11 et traitement final sous CS6. Utilisation de StarNetV2 et Topaz Sharpen.
       
      Voici l'ensemble de l'image, mais surtout à regarder en pleine trame zoom 1. Il y a beaucoup de pixels:

       
       
      Bonne astro à tous !!
       
       
      La JANUS Team
      Michel Meunier et Laurent Bernasconi
      http://team-janus.astrosurf.com/
      https://www.facebook.com/JanusTeamNordSud/

  • Upcoming Events