tom

Membre
  • Compteur de contenus

    437
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Pays

    France

Réputation sur la communauté

82 Neutre

2 abonnés

À propos de tom

  • Rang
    Membre actif

Informations personnelles

  • Centres d'intérêt
    Astrophotographie
  • Adresse
    Amiens
  1. Via con me ("It's wonderful")

    AH, la petite animation... top!
  2. M108 & M97 en LRVB

    magnifique chapeau.
  3. Prototype NEWTHOM (feuilleton)

    EPISODE 5 : calcul du correcteur : Excellente remarque @chonum Allez hop, du coup un épisode inédit. Avant de choisir un correcteur il faut évidemment en faire la modélisation/calcul comme le préconise Chonum pour éviter le vignettage. C'est d'ailleurs l'une des limites importante des Newtons avec correcteur, plus le rapport F/D est court plus le calcul de la position du correcteur est critique et peut engendrer des problèmes de vignettage. En effet plus le rapport F/D est court, plus le cône lumineux à l'entrée du correcteur est large et plus les chances de vignettage sont importantes. Il faut donc procéder dans l'ordre : modéliser le cône lumineux issus du miroir primaire après avoir choisi sa focale choisir la taille du miroir secondaire (nous verrons ça dans un épisode suivant, prenons ici 100mm, plus contraignant au niveau vignettage) positionner le plan focal natif modéliser le correcteur positionner le correcteur sur le chemin optique en fonction des données du fabricant calculer la position du nouveau plan focal étudier le vignettage éventuel du cône lumineux du primaire à pupille d'entrée du correcteur. Dans le cas du Wynne Riccardi choisi pour ce projet voilà les données initiales : diamètre 3 pouces mécanique coulant (pratique pour le réglage fin dans un focuser 3 pouces) longueur totale 99mm backfocus 64,5mm mécanique, 65mm optique pas de modification de la focale d'origine MAIS ATTENTION : le correcteur fait reculer le plan focal de 17,5mm !!! Je vous conseil, pour faire ces calculs, d'utiliser les cotes précises des plans fournis par les fabricants. Un diagramme de ce type est fort utile, il montre les chemins optique centraux et externes : Voilà le modèle 3d du correcteur issu des plans mécaniques et optiques. C'est aussi faisable en 2d évidemment. Et enfin son insertion dans le cône lumineux du miroir primaire : En faisant cet exercice, on se rend compte que les contraintes sont assez nombreuses pour positionner ce correcteur : position correcteur - plan focal natif à respecter absolument position du secondaire pour définir la taille du "repliement" optique le correcteur ne doit pas dépasser à l'intérieur du tube d'où l'importance de définir très rapidement la taille voire la forme du tube Il doit aussi ne pas vignetter le cône lumineux (ou le moins possible), d'où l'importance de définir très rapidement aussi la taille du miroir secondaire Enfin il doit proposer assez de backfocus pour pouvoir positionner le/les capteur(s) sur le nouveau plan focal. Au final on se retrouve donc à attaquer la conception global de l'instrument, du primaire au train optique...avant même de commander le correcteur! Un jeu de patience. D'où la remarque justifiée de @chonum : "le choix du correcteur ce n'est pas si simple". Dont acte. La suite au prochain épisode...
  4. Prototype NEWTHOM (feuilleton)

    @Soulier jf je connais bien Axis et confirme aussi leur savoir faire... on en reparlera dans l'épisode 127
  5. Prototype NEWTHOM (feuilleton)

    j'ai quelques épisodes d'avance, c'est vrai que je triche un peu. Mais on se rapproche du concret ne t'inquiète pas... J'essaie juste de ne pas oublier les grandes étapes histoire que ça puisse servir à tout un chacun un jour et puis aussi un peu pour le suspens
  6. Melotte15 pas très fraîche

    j'aime beaucoup beaucoup. Bravo.
  7. Prototype NEWTHOM (feuilleton)

    EPISODE 4 : Les barlow corrigées Après avoir choisi le correcteur de coma, voyons un peu ce qui est proposé du côté des barlows. Ces éléments permettraient de varier les plaisirs, sur des nébuleuses planétaires lumineuses, ou encore pour faire un peu de planétaire. Évidemment, avec un Newton, faire de l'imagerie derrière une barlow est mieux avec une barlow prévue pour, c'est à dire qui corrige en même temps la coma même si , le rapport F/D grandissant, celle-ci sera beaucoup moins présente qu'en F/D natif. Le choix des barlows corrigées est assez restreint, citons les principales prétendantes : barlow correctrice 1,5X APM Keller : https://www.apm-telescopes.de/en/optical-accessories/barlow-lenses/2-barlow-lenses/apm-2-inch-coma-correcting-telecentric-1.5x-barlow Design telecentrique, 30mm de champs de pleine lumière, 95mm de back focus par contre elle semble reculer la position du plan focal de 96mm... ! ça fait beaucoup. Barlow correctrice ASA 1,8X https://www.telescopes-et-accessoires.fr/fr/lentilles-de-barlow/554-lentille-de-barlow-2-asa-18x.html Pas donnée quand même, backfocus de 121,5mm, champs de pleine lumière de 30mm de mémoire. Barlow Correctrice APM 2,7x back focus de 105mm, champs de pleine lumière OK pour format APSc, longueur de 62.9mm, bien documentée, prix modique... Intéressant. une analyse intéressante ici de M. Viladrich : http://www.astrosurf.com/viladrich/astro/instrument/sensitivity/Newton300F4.htm en vente ici (ou certainement ailleurs) : https://www.pierro-astro.com/materiel-astronomique/accessoires-optiques/barlow/lentille-de-barlow-apm-2-7x-ed-comacorr_detail Donc un panel de grossissements variés et des tarifs très variés aussi. A l'étude des différents schémas de montage, ceux-ci nécessiteront le calcul de bagues sur mesure pour éviter les flexions et vu les backfocus la caméra risque d'être un peu loin du tube, attention aux flexions. Pas de choix à faire pour le moment nous verrons celà plus tard. C'est d'ailleurs l'intérêt du Newton polyvalent, c'est qu'on peut lui adjoindre les accessoires au fil du temps, pour peu qu'on l'ai prévu au départ dans la conception. Pour avoir une vision claire des différents accessoires optiques du setup, intégrons l'ensemble des formule optiques dans un tableau de synthèse en faisant varier la focale pour nous donner une idée des futurs F/D et échantillonnages du setup avec les deux caméras qui seront utilisées et pour m'aider dans le choix de la future longueur focale du miroir. A noter que l'ASI183 peut évidemment être utilisée en binning ce qui n'est pas indiqué dans ce tableau, mais bien prévu dans ma tête : La suite au prochain épisode...
  8. M33 à l'esprit 100ED

    JEJO... bravo. Très difficle à traiter cette M33 avec ses bordures peu définies... nickel
  9. La nébuleuse du cône au CT16 et QSI683wsg

    très plaisant bravo.
  10. Televue 85

    Lunette Televue 85 + renvoi coudé televue everbrite + anneau televue + filtre solaire pleine ouverture avec support et vis. en option : l'adaptateur pour un focuser Moonlite (+50€) Hors frais de port
  11. Televue 85

    Lunette Televue 85 + renvoi coudé televue everbrite + anneau televue + filtre solaire pleine ouverture en verre
  12. Pouce en l'air. Bravo et intéressant.
  13. Orion et 2ème 1ère lumière pour l'ASI094

    Très beau résultat ! Couleur excellentes et cadrage parfait. Ce capteur promet et a des caractéristiques alléchantes. Pour les étoiles je penche pour pb de map (température ?) + du tilt.
  14. Prototype NEWTHOM (feuilleton)

    EPISODE 3 : F/D et correcteur de coma C'est donc parti pour un Newton "sur-mesure" de 250mm de diamètre, transportable. Avant même de se poser la question de la focale, il faut se poser celle des accessoires. La technologie ayant fait son oeuvre la coma n'est plus qu'un mauvais souvenir sur cette formule dont c'était la limite principale auparavant. Il existe de nombreux modèles de correcteurs de coma avec certains qui ont été testés dans astrosurf magazine. Certains correcteurs allongent la focale, d'autre la raccourcisse, ici on a 40mm de backfocus et là parfois plus de 100mm. Donc avant de choisir une focale pour un miroir je me suis penché sur le correcteur que j'allais lui adjoindre. En voici une petite liste : Commençons par le fameux Correcteur ASA 2 pouces qui est en fait un réducteur 0.73x : https://www.apm-telescopes.de/media/files_public/tdnxilgym/Corr_2Zoll_Reducer.pdf Attention ce n'est "que" du 2 pouces, champs de pleine lumière de 20mm (maxi), backfocus d'environ 80mm. Les spots diagrammes sont présentés mais avec des longueur d'onde séparées (habitude avec Keller?) et aucune indication si la position de mise au point est la même. Pour un newton à F3.8 ramené à F/2,85 (WOW!) le champs de pleine lumière à 90% se retrouve en dessous de 15mm. Par contre ce réducteur permet d'atteindre des rapports F/D qui font rêver !! Mais deux soucis: L'impact d'un tel correcteur sur les spots diagram semble quand même important. A la lecture de nombreux sujets sur les forums étrangers, il s'avère qu'un bon nombre d'utilisateur (hors sur tube ASA) ont abandonné l'utilisation de ce réducteur à cause d'une difficulté de mise en oeuvre réccurrente, à priori plutôt liée à des instabilités mécaniques. Du coup je me dis que plus le F/D sera court plus la stabilité et la difficulté de mise en oeuvre seront difficiles à atteindre surtout pour un tube qui a vocation à être déplacé souvent. Voyons les correcteurs suivants : Toujours chez ASA : le correcteur Wynne en 3 pouces de M. Keller: https://www.teleskop-express.de/shop/product_info.php/language/en/info/p5091_ASA-3--Wynne-Corrector-0-95-x-for-Newtonian---50-mm-fully-corrected-field.html poids de 600g, réduit la focale de 0,95x, 57mm de back focus et un champs de 50mm. Pas mal, pas donné mais pas mal. Le back focus reste quand même limite surtout si on veut faire évoluer son setup à l'avenir. Chez Televue, on a le paracorr type 2. rapport de 1,15x la focale. une petite analyse ici : https://skyvision.fr/les-paracorr-televue/ Existe en 3 pouces. 117mm de longueur physique (quand même, c'est beaucoup), 72mm de back focus, 52mm de cercle image. Dommage de corriger la coma et de rallonger la focale en même temps. Comme le but est de faire un newton ouvert, celà signifierait faire un miroir ouvert pour rallonger sa focale quand on l'utilise en imagerie, peu acceptable. Chez APM on a un autre correcteur de Wynne en 3 pouces. Le Wynne de M. Riccardi. https://www.pierro-astro.com/tsoptics/correcteur-de-coma-ts-3-riccardi_detail Adapté pour des focales de 3 à 6. 600g, 99mm de long, 65mm de back focus et cercle image jusqu'à 45mm voire plus avec un peu de vignettage.... et pas de modification de la focale! Un bon compromis vu le prix par rapport au modèle ASA avec une différence sur la focale minime pour un newton rapide. Je valide ce correcteur Riccardi...avec son spot diagram ci-dessous : La suite au prochain épisode...
  15. Qui utilise ASI 183 refroidie monochrome ?

    + 1 avec @LANTHA