Sign in to follow this  
biver

C/2023 A3 (Tsuchinshan-ATLAS)... polluée

Recommended Posts

Voilà 2 photos prises au foyer du T407 au NATs:

le 9 mai à 22h21 UT (162s de pose cumulées) ;)

et le lendemain le 10 mai à 24h04 UT (142s) :o

Et oui, le ciel n'avait pas tout à fait la même couleur!

Pourtant, contrairement à ma photo de M51

je visais au-delà de la zone de ciel... polluée par l'aurore, mais cela diffusait partout!

Cependant pour cette dernière une balance des blanc était encore possible, contrairement à M51.

Nicolas

 

c2023a3-090524-22h21m3-t407f4bddp3c-162p5s.jpg

c2023a3-110524-0h03m7-t407f4bddp3c-141p4s.jpg

  • Like 9

Share this post


Link to post
Share on other sites

Étonante la seconde en effet :D

Share this post


Link to post
Share on other sites

Excellent Nicolas :)

Bonne soirée,

AG

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir Nicolas et bravo !

Bon ciel à toi.

Jean Pierre

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this  



  • Similar Content

    • By banjo
      bonjour ,
      il m'ai arrivé un gros problème avec mon ssd interne.
      je fais principalement des animations solaires qui durent plusieurs heures et je n'avais jamais été confronté à çà.
      Au bout 3/4h de prises de .Ser  (1 .Ser toutes les 30s de 500images) mon disque dur n'est plus reconnu par Firecapture et Win11 , alors qu'il me restait 250Go libres quelques minutes plus tôt.
      Je démontes le SSD , brulant , porqué  !!! fait juste 30° dans l'abri .
      Analyse de la situation >>>>>> j'abuse  un peu du micro PC en traitant les .SER par paquet de 50 ou 100en même temps que je fais les prises de vue ( il ne fait que 480Go Cruxial Mx500) , le processeur mouline bien (I5 11340H) , mais le ssd 
      lui fonctionne à 100% tout le temps .
      Je démonte le disque (les boules tout ces films perdus et images stackées )  je me résout à mettre une interface usb >>sata et brancher sur ma tour , ouf !!!après une bonne 1/2heure de refroidissement Win10 le reconnait
      Depuis j'ai mis un ventilateur qui souffle sur le "couvercle en ferraille " coté ssd et ça semble revenir à la normale plus de pertes
      Donc si votre ssd baisse de régime au fonctionnement ou s'arrête >>> refroidissez avant de le mettre à la poubelle.
      Paul
       
       
       
    • By COM423
      Bonjour,
       
      La lunaison du mois de juin a démarré sous les meilleurs auspices puisque dès la première nuit d'observation, C/2023 A3 (Tsuchinshan-ATLAS) - une de mes comètes prioritaires - était particulièrement bien entourée !
      Après vous l'avoir présentée le mois dernier accompagnée d'une belle galaxie :
      je vous la propose donc cette fois avec non plus une mais deux belles galaxies (plus plein de tâchouilles) et même un petit bonus puisqu'en plus de cette conjonction comète-galaxie, il y a aussi une conjonction entre comètes , bref une offre irrésistible, ce sont les soldes avant l'heure
       
      (I) Commençons par la vedette prometteuse de cet automne, C/2023 A3 (Tsuchinshan-ATLAS) dont la période de visibilité en début de nuit se réduisait malheureusement drastiquement, un peu plus chaque nuit :

      Si on est encore loin du show promis pour l'automne, c'est déjà une comète bien photogénique :
      la chevelure fait 4.6' de diamètre et la queue est visible sur près de 15' de longueur, de PA=103° s'incurvant vers PA=100° à son extrémité, se projetant cette nuit-là près d'une belle petite galaxie  
      Voici les mesures photométriques :
      magnitude totale, m1 = 10.4 (rayon d'ouverture de 2.1') --> c'était 10.6 le 08 mai dernier magnitude nucléaire : m2 = 12.8 (rayon d'ouverture de 6") --> c'était 12.7 le 08 mai dernier Après une activation assez brutale début avril, son éclat stagne un peu.
       
       
      (II) et le gros plan sur les deux belles galaxies :

      révélant, au passage, le petit bonus : la petite comète périodique 207P/Neat, passée au périhélie le 31 janvier dernier et au plus près de la Terre au début du mois de mars, je vous en avais parlé ici :
      Elle est totalement indétectable sur les poses de base, et ne se révèle qu'au terme d'un compositage cométaire calculé car elle a bien vite faibli.
      D'aspect quasi-stellaire, avec une petite coma de 12,5" de diamètre à peine, voici ses mesures photométriques :
      magnitude totale, m1 = 19.6 (rayon d'ouverture de 12.5') --> c'était 13.8 le 01 mars dernier magnitude nucléaire : m2 = 19.8 (rayon d'ouverture de 6") --> c'était 16.7 le 08 mars dernier  
      C'est vraiment son passage à 0,2 ua de la Terre qui l'a rendue assez brillante de façon éphémère, sa descente d'éclat a été aussi brutale que sa montée, il fallait vraiment la pointer au bon moment pour en profiter :

       
       
      (III) Pour le plisir, voici donc le champ complet :
       
      ( Clic droit puis Ouvrir dans un Nouvel Onglet/Nouvelle Fenêtre pour voir l'image à 100% )

      Newton SW 200/800 avec correcteur de coma, caméra ASI 294-MCpro + IR-cut,  Nord à peu près en Haut
      Monture AZ-EQ6 - ASIAir - poses guidées avec dithering pour une pose sur deux
       
      Nuit du 30 au 31 mai 2024 entre 20h28 et 22h17 utc
       
      97 poses de 60s à -10°C, Temps d'intégration de 01 h 37 min
       
      Traitement Siril-1.2.1, Finition avec Gimp 2.10.28 et GraXpert 3.0.0
      Échantillonnage ramené à : 1.5"/pixel
       
      Trois galaxies sortent clairement du lot (NGC 4123, NGC 4116 et UGC 7035), mais il y a plein de tâchouilles dans le champ, voici de quoi les identfiier :

       
      Cette image restera comme  un excellent souvenir : mine de rien, C/2023 A3 était déjà assez basse (h=45° en début de séquence et 31° sur la fin), je souhaitais l'imager tôt dans la lunaison et j'ai eu la chance de pouvoir le faire dès le 30 mai, qui plus est par une nuit plutôt stable et récupérer au passage 2 très belles galaxies plus une seconde comète, j'ai trouvé çà génial
       
      Pour la petite histoire, c'est aussi le champ que j'avais commencé à traiter le 12 juin dernier, au lieu d'aller me coucher tôt, et grâce à quoi j'ai vu arriver l'éclaircie non prévue qui m'a permis au final de shooter la belle conjonction entre C/2021 S3 (Panstarrs) et NGC 6946 :
       
      Bref que du bonheur , j'espère donc que vous apprécierez tout autant le spectacle céleste de ces conjonctions multiples ! 
      Très bon week-end à toutes et tous.
       
    • By loulou13
      Bonjour à tous,
       
      Juste pour avoir un petit état des lieux à aujourd'hui, en préparation de la saison planétaire 2024/25 !
      Post qui de facto aura une durée de vie réduite, car ds 6 mois, ça aura certainement changé...!
       
      En mode rapide (planétaire ou ciel profond poses courtes) plutôt IMX664 ou 585 ? (au delà de la taille des capteurs =  pour une sensibilité en visuel, et IR aussi).
      Je pense que 662 n'a pas vraiment de sens maintenant que 664 est sorti (mieux en IR) ?
       
      Ou est-ce que tout ce petit monde est désormais tellement proche que le choix est finalement sans grande importance ?
       
      Merci pour vos avis éclairés !
       
      François
       
    • By lpalbou
      Bonjour à tous, je n'ai eu littéralement que quelques minutes de percés entre les nuages, mais ça m'a permis de prendre quelques shots rapidement:
       
      AR3712 BW:

       
      Et une version négatif + couleur:
       
       
       
      AR3716 BW:
       
      Et une version juste colorisée:

       
       
      Et juste 2 prises sur des protubérances:


    • By Chris277
      Bonsoir les amis,
       
      Petite reprise du traitement d'images avec les derniers progrès logiciels.
      Il s'agit d'un panorama de 7 tuiles qui ne voulait pas s'assembler en 2019. Les images datent du 30 mai 2019, depuis le Parc Natural de Cap de Creus sur la commune de Port de la Selva.
      De gauche à droite au sol :
      D'abord au NNE la pollution lumineuse de la côte française, qui s'étend jusqu'à Marseille presque au milieu. On voit l'eau du Golfet avec la pointe des Farallones. Puis, la lumière du phare du Cap de Creus. Puis le halo de Cadaqués, puis la lumière de la base militaire de Puig el Peni et enfin le halo de Rosas, que j'ai fortement atténué.
      Dans le ciel :
      De l'amas double de Persée jusqu'à Rho Ophiuchi, Antares et M4 à droite avec juste avant Jupiter et tous les Messiers de la voie Lactée.
      Sous l'arche de la Voie Lactée, on devine le vert de l'airglow dans la zone sans PL.
      Le sol est bougé, suite au suivi stellaire.
      7 tuiles avec le Canon eos 6D et zoom 24-105L@24mm et f4@f4
      Sur Axis f20a (j'ai jeté les RAW, mais environ 20 ou 40 poses / tuiles entre 30s et 1 min)
      PI- Stack des tuiles --Tiff
      PS- photomerge
      PI- BXT, qui fortement arrangé les étoiles en hirondelles des bords
      PS-courbes, correction de la PL aux extrémités droite et gauche, saturation.
       
      Bonne promenade dans les 71,6 Mpixels.
       
      Christophe

       
      Et la version 2 un peu plus lumineuse, l'autre étant faite de nuit... Je pense c'est mieux, dites moi ce que vous en penser
       

  • Upcoming Events