Sign in to follow this  
doublon_androméde

Lunette takahashi 152 mm

Recommended Posts

L'intérêt des triplets TOA est surtout pour les CCdistes pointus, notamment dans le spectre bleu. Pour le visuel, tout le monde s'accorde à peu près à dire que ça ne fait pas de différence, vu que c'est l'oeil et non plus l'instrument qui impose la limite. j'ai une FS 152 de 10 kg et je ne changerai jamais pour une TOA qui pèse le double et qui ne m'apportera jamais rien de plus en visuel. Et avant que je voie la différence en CCD,j'ai de la marge de progrès. Mais je comprens que des grands photographes (Legault par ex.) choisissent plutôt la TOA pour être au top.
Pour ce qui est de la fluorine interdite ou non interdite, je n'ai pas d'explication. Il n'y a d'ailleurs pas que les verres en fluorine qui contiennent du plomb. Tous les flints en contiennent ! Et mes lests de plongée aussi !
;-)
Maintenant il se peut que le process industriel pose des problème écologiques.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com
Toute raison mise en compte, disons la vérité, pour un doublet 150mm, 5000 € il me semble le prix correct même pour du neuf, naturalment dépure des reasons d'affectivité pour les un, et les reason de marché pour les autres.
Disons que enfin, concurrence, récession, font que on commence a relativise, sur ce que en réalité on nu donnent.
Quand j'ai achète la TSA, finalement a prix un peux plus congrue, en la regardant, avec son indigne mise a point d'origine (en terrestre presque inutilisable, pour difficulté de mise a point), j'ai vraiment eu l'impression de être prix pour poisson.
Sergio

Share this post


Link to post
Share on other sites
J'ai eu la chance de faire hier soir un test comparatif entre ma FS 152 et une TEC 140. En visuel, sur la lune et jupiter, aucune différence visible. D'autant que la turbu ne me permettait pas de grossir plus de 200 fois. Un poil plus de détail dans les bandes sur la 152, diamètre oblige.
En revanche, au star test, la TEC est devant. Il y a effectivemet un très léger halo violet visible sur Altaïr ou Véga avec la 152, et absent sur la TEC. Donc, je pense que la TEC se rapproche plus des AP et dépasse les FS. D'autre part, la TEC est d'une finition exceptionnelle d'un point de vue mécanique et esthétique. La crémaillère est monumentale. Reprendre la 152 après (j'ai la crémaillère type FS 128) m'a donné l'impression de revenir à un jouet de supermarché ! ;-)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bernard Guyot : tout ce que je pense de la TEC140 est ici
http://www.astrosurf.com/laurent/apo140.htm

Je n'en pense pas beaucoup de "mal", à vrai dire que du bien, surtout en visuel. En photo, on peut chipoter sur la correction chrmatique qui est supérieure sur certains triplets récents (à vrai dire surtout un seul : TOA) mais cela paraît assez théorique.

En EM200, oui c'est certainement très bien. J'utilisais une GPDX et tout juste maintenant une Sphinx SXD ; mais je ne suis pas un fan de la photo.

[Ce message a été modifié par Laurent (Édité le 10-07-2008).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pour l'interdiction de la fluorite au Japon, ce sont effectivement les processus industriels de polissage qui dégagent des très fines particules cancérigènes (un peu comme l'amiante produit de trop fines particules qui se collent sur les poumons) qui ont conduit à son interdiction (ou imposé des conditions de confinement telles qu'elles sont économiquement impraticables).

[Ce message a été modifié par Laurent (Édité le 14-07-2008).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Alors Andromède, qu'est ce que ça donne en visuel?
T'es tu explosé la rétine?

Share this post


Link to post
Share on other sites
2 détails me dérangent sur la TEC : le couvercle du pare buée bouge et donne l'impression d'être trop petit. Les anneaux se serrent et se desserrent dun coup et il est délicat de faire glisser le tube dedans pour l'équilibrge en dec.

Share this post


Link to post
Share on other sites
JD ??? Non. Sur la TEC140.

Le capot est au contraire très pratique et facile à enlever ou à mettre sans dépointer l'instrument (quand il est en station). Il y a un peu de jeu, c'est vrai, mais tout juste ce qu'il faut et je ne vois pas quelle importance cela peut avoir ? Au contraire un capot trop ajusté (comme c'était le cas sur les premiers exemplaires) posait problème lorsque la température descend.

Le serrage des colliers est réglable avec une vis et si les vis sont bien réglées il tient parfaitement. Il y a un ajustement à faire... si c'est trop lâche, il ya effectivement risque que cela se défasse tout seul. En presque quatre ans jamais eu de problème de ce côté... En revanche il n'est effectivement pas possible de faire glisser l'instrument dedans. C'est pas prévu pour...

Mécaniquement, je ne vois pas de défaut à l'usage... en cherchant ... tout de même :

- le PO rotatif dit "sans shifting" en a un peu tout de même ; je parle du shifting lorsque l'on tourne l'ensemble du PO avec le chercheur, pas quand on met au point le crayford ; là il est nul évidemment).

- le chercheur TEC. Le système de réglage est d'intérêt discutable mais on peut en mettre un autre...

Share this post


Link to post
Share on other sites
le capot ok, il a du jeu mais pas grave (j'ai eu peur de toucher la lentille frontale quand le pare buée est replié mis je pense que c'est fait pour ne pas arriver). Les anneaux tiennent très bien. Mais quand tu veux faire glisser le tube pour équilibrer, tu dois desserer les deux et là si le tube est en pente, il peut glisser d'un coup. Sur un anneau type Taka, tu peux desserer progressivement, rendant le tube légèrement mobile.
Enfin, je n'ai pas trouvé comment on pouvait faire tourner le PO sur 360 °

Share this post


Link to post
Share on other sites
JD : Pour le glissement, tu as raison. Il faut décoler le tube des anneaux... C'est à dire ouvrir complètement les anneaux et y aller à deux mains pour soulever le tube. Faire ça sur la monture est un peu périlleux. C'est donc un inconvénient (mais je fais rarement l'équilibrage aussi je ne m'en suis pas vraiment rendu compte).

Pour le PO rotatif, il y a trois ergots ou un anneau crénelé qui permet de le saisir : c'est un peu raide.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ok. Ce soir, je vais à Cosmons et je vais emmener la TEC. Il y aura mon ami François avec une AP130 et une 155. On verra bien commnt se comporte la TEC par rapport...

Share this post


Link to post
Share on other sites
çà m'intéresse aussi, j'attend la mienne d'ici quelques jours...

Share this post


Link to post
Share on other sites
On peut s'organiser une APOthéose(une rencontre sur le terrain) afin de comparer de façon objective et protocolaire les différentes formules optiques :je possède une TMB/LZOS 152.
Laurent, tu possèdes une TEC 140.
Andromède, tu as une FS152.
Qu'en pensez-vous?

Et d'ailleurs, c'est un appel à tous les APOssesseurs...
Le but n'est pas de savoir quelle est la meilleure formule optique mais de connaitre les points forts et les points faibles de chaque fabricant en fonction de l'utilisation.

Share this post


Link to post
Share on other sites
c'est pas une mauvaise idée tatien,je peux aussi proposé mon petit diamétre pour ce test a savoir une TOA 130.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ben vous êtes dans quel coin de France tous ???
A Cosmons, le temps a été pourri et doncje n'ai pas sorti la Tec 140.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mon club est sorti sur le terrain ce soir, j'ai tenté de les rejoindre mais je me suis fais prendre dans les embouteillages du feu d'artifice d'Argenteuil. Après une heure et demi de galère j'ai rebroussé chemin pour la maison.

Sinon je suis en Ile de France, banlieue ouest.
Alors êtes-vous intéressé par cette comparaison des formules optiques?
Chronos où es-tu localisé?
Andromède, si tu veux, je peux ouvrir une autre discussion, je ne voudrais pas interférer avec la tienne. D'ailleurs c'est en te lisant que j'ai eu cette idée!

Share this post


Link to post
Share on other sites
C'est quoi cette histoire de plomb dans la fluorite ? Une lentille en fluorite est en fluorite, point. La fluorite de synthèse est obtenue je crois bien par tirage. Le plomb sert à augmenter l'indice, or ici on veut le diminuer... Il est probable que la production est limitée et trouve de meilleurs débouchés que les produits amateurs.C'est un produit stratégique pour lequel toutes les dispenses sont possibles...
Pas d'objectifs de microscope performants sans fluorite.

[Ce message a été modifié par Rydel_Charles (Édité le 14-07-2008).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonsoir,
Merci Laurent pour tout, les explications et tests sur ton site sont très complets.Finalement j'ai fait un bon choix avec la tec 140.
JD, donne des nouvelles de tes essais...
Je recherche la pièce pour fixer les aneaux de la tec 140 sur la monture taka em200 , je suppose qu'il s'agit d'une platine... sur la monture il y 2 trous filetés.
Merci d'avance.
je suis dans le centre France près de Nevers, le temps est mitigé.
Bon ciel
Bernard

Share this post


Link to post
Share on other sites
TEC vend une platine spéciale pour fixer ses anneaux sur l'EM 200.

Il semblerait que la TEC souffre de défauts invisibles au premier abord :
- Les tubes (barillet / tube / crémaillère) sont collés entre eux et non filletés, ce qui peut engender de sérieux problème de flexion lorsque la crémaiilère est très chargée. J'ai appris à Cosmons qu'un certain possesseur s'était retrouvé avec une lunette en forme de banane, avec de étoiles nettes sur un bord et allongées sur l'autre...
- la crémaillère semble indestructible, mais ce qui la distingue fondamentalement d'une crémaillèer AP c'est la longueur du tube invisible, c'est à dire celui qui est caché dans le tube et qui supporte donc le poid du PO et de tout ce qu'on y acroche. La cremmaillère TEC sort beaucoup trop par rapport à ce qu'il reste dedans. Dans une AP, c'est l'inverse. Les lunettes Tele Vue souffrent d'ailleurs un peu du même problème.
- les verres sont fournis par un verrier mais quels sont les critères de tris en fonction des différentes qualités de verre.
- l'objectif n'est pas collimatable, ce qui en soi n'est pas un problème s'il ne se dérèle pas. Mais est-ce bien le cas ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Si un troisième larron, ou plus, veut venir se joindre à Chronos et moi-même, je lance une discussion autonome.
La distance n'est pas trop un problème pour moi, dans la limite de Nevers et maxi Clermont.
D'ailleurs, il me semble qu'il y a quelques belles apo (AP) dans la région du centre de la France.
Cette expérience peut être intéressante pour la communauté astram.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this