mario - 18

toute la construction de mon tube en carbone

Recommended Posts

Bonjour,
mon projet en cours
un tube carbone en structure sandwich pour remplacer mon bon vieux tube en tôle d’alu riveté et comme toujours avec les moyens du bord .

Les détails de la structure sandwitch de l’intérieur vers l’extérieur du tube: 1 couche de carbone sergé 600 +balsa 1.5mm + 1 couche de tissu carbone sergé 300.
Le séchage se fera sous vide –0.700b environ et en rotation permanente.

Je vous présente ici ma méthode parmi d’autres pour fabriquer un tube de télescope en carbone de diamètre intérieur de 245mm
je vais essayer de tout détailler en commençant par la construction d’un moule en plat transparent de 0.8mm d’épaisseur matière vendu en rouleau de 1.25m de large que l’ont trouve dans les magasins de bricolage (11€ 1m X 1.25m pour ma part),

celui ci sera rempli de polystyrène. Pour ça j’ai utilisé des panneaux de 10cm d’épaisseur que l’on trouve chez les marchands de matériaux de construction ces panneaux sont utilisés pour l’isolation les dalles de plancher en béton.

le moule sera fermé aux extrémités par 2 disques d’aglo. pour rigidifié le tout,
pour une découpe propre et identique des disque aglo. j’ai percé un trou de 8mm de diametre dans le plateau de ma vielle scie à ruban d’établi trouvé d’occasion (50€) à 12cm de la lame et à la perpendiculaire de celle ci.
Ensuite il suffit de percer au centre un morceau d’aglo de 26cm X 26cm, insérer un boulon de 8mm ne pas le serrer,
et la découpe se fait en rotation autour du boulon

les disque posés (pour la photo)

on pourrait aussi remplir le moule avec de la mousse expansive vendue en bombe, mais j’ai préférer cette solution car plus propre et plus facile à démouler. De plus le moule est percé au centre car le séchage se fera sous vide et en rotation permanente pour éviter les défauts comme les coulures .

traçage des futurs disque pour le remplissage du moule

réalisation de 2 scies à fil chauffant 1 pour une découpe grossière et une autre pour une découpe de finition des disques de polystyrène.
scie pour la découpe grossière


scie pour une découpe de finition

détails de construction des scies : alimentation 12v 1 fusible de 15AMP elles sont réglables en puissance à l’aide d’un dimmer (2€) le fil est une chute de fil résistif de 0.2mm commandé pour le chauffage de mon miroir secondaire.

découpe de finition

à suivre en vidéo, la découpe de finition et aussi une astuce de perçage du trou central des disques.

et tout le reste...

Mario

  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com
Intéressant ton projet, le tube de mon dob 203 d'occasion est tout cabossé. J'en referai bien faire un de ce type ^^.
Bon courage.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour Mario

J'ai fabriqué mon tube en carbone : ça donne ça !!! et c'est du "béton" !!!

Bon courage
A+, Philippe

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
salut,

super projet

justement, ayant besoin d'un tube carbone pour mon 250, et malgré une annonce sur les PA, toujours aucune proposition ni de particuliers, ni de pros

je désespère de trouver un tube carbone par trop cher pour y loger mon 250 à F/D 4.5

je vais suivre ton post attentivement, et pourquoi pas tenter la construction soi même vu que certains le font,

stef

Share this post


Link to post
Share on other sites
bonjour,
pour le moule en polystyrène c'est une solution simple à mettre en œuvre et à la portée de tout amateur, on peut fabriquer un télescope de différentes formes: cylindrique, conique, biconique, carré, hexagonale, hexagonale et bi conique etc...
Ne pas le laisser de creux à l'intérieur sinon il faut combler avec de la mousse expansive ce qui permet aussi de coller les plaques entre elles (pour les tubes carrée ou hexagonales).
Pour ce qui est du tissu carbone je l'ai trouvé sur ibé à un vendeur FR qui est régulièrement sur le site.

Oceanis411:
beau tube ultra court.
peux tu me dire combien tu as appliqué de couches carbone?

astroamateur64
je pense finir mon tube dans les 15 prochains jours.
toute la construction sera aussi sur mon site: http://astro-passion-18.wifeo.com

un 250 F/D 4: http://www.teleskop-express.de/shop/product_info.php/info/p5766_Carbon-Tube-Upgrade-for-250mm---10--F4-GSO-Newtonian-Telescopes.html

Mario


  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
bonsoir Oceanis,
l'intérieur du ton tube est il peint?
au départ je comptais fixer de la feutrine sur le moule mais après réflexion j'ai abandonner l'idée de peur que la résine passe au travers et donne un mauvais aspect.
Je crois que je vais rester sur de la peinture noir mat Haute température.

suite de mon projet:
le cylindre en polystyrène est terminé les disques sont collés les uns contre les autres.
prochaine étape: pose et découpe du plat transparent sur le cylindre avec du double face et fixation des disques externes en aglo sur le tube.

mario

Share this post


Link to post
Share on other sites
bonjour,
suite du projet d’un tube carbone
le week end dernier, pose de 2 couches de tissu carbone la première tissu sergé à 600gr/M² et une deuxième sergé à 300gr/M².
concernant le moule en polystyrène voici quelques conseils:


Collez les disques ensemble à la colle à bois, évitez l’utilisation de double face pour la pose du plat transparent si vous êtes tout seul, c’est indécollable ce truc si comme moi vous vous retrouvez avec des poches d’air.
Résultat, obligé de refaire un autre moule mais là, fermé avec du scotch d’emballage.
Le plat transparent est intercalé entre 3 petites bandes de plastique superposées et les disques en aglo.
Coté intérieur des bordures il y a quelques vis (5 par coté) dont les têtes dépassent légèrement elles servent à accrocher le fil de carbone qui maintien le tissu sur le cylindre entre chaque étape.

sur la première couche on aperçoit l’enroulement filamentaire

Concernant le premier séchage sous vide : suite à un problème d’étanchéité entre le tube acier et la bâche (serrage avec des colliers serflex) et, pris par le temps je suis passé plan B ( mais je ne baisse pas les bras).
1 couche de tissu d’arrachage (c’était prévu), ensuite direction la cuisine, 2 tours d’essuie main en rouleau (prévu aussi), et pressage du tube avec du film étirable (pas prévu).

Prochaine étape: réalisation d’une plaque en carbone 60cm x 15cm avec inserts (x couches de 600 gr/M² mis sous presse) pour y fixer la queue d’aronde et le support de ma lunette guide.
mise en place des gaines pour le passages des fils (4) vers l’araignée du miroir secondaire (2 pour le capteur de T° et 2 pour le chauffage).
Pose d’une autre gaine en direction du miroir primaire pour la ventilation. toutes ces gaines seront moulées sous la dernière couche de carbone.

quelques astuces:
comment percer le polystyrène au diamètre 20:
une bille de 15mm de diametre soudée sur une tige, un support en tube (le tube guide doit être perpendiculaire au plan de travail)

on chaude la bille 20s environ

on laisse tomber et le trou se fait tout seul en quelques secondes

et aussi
un exemple de coupe biconique en jouant sur l’équerrage du fil chauffant

@ bientôt pour la suite
Mario

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
excellent, merci pour ces infos. c'est très intéressant, je vais suivre assidument la suite de tes aventures.
ça confirme bien ce que j'avais semblé comprendre de mes lectures précédentes... cet été je me lance

bon courage!
Sylvain

Share this post


Link to post
Share on other sites
super, merci
quelques questions :
- tu ne parles pas beaucoup de la résine, epoxy classique entre les couches ?
- comment fais tu les presses ?
- et le sous vide ?
j'ai pas encore eu le temps de lire tout le post dédié ^^ (
stef

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonsoir,
c'est mon premier tube carbone alors voilà ma méthode
les détails de la pose des tissus carbone:
enduire le moule avec de la cire de démoulage 3 ou 4 fois en laissant sécher entre 2.

lien pour la cire:
http://www.boutique-resine-epoxy.fr/agents-de-demoulage/136-cirex-fk-1000p.html

concernant la première couche de tissu, comme le moule n'a pas d'adhérence il faut enduire le tissu sur une table recouvert d'une bâche
(un petit conseil, prendre une longueur de tissu d'un tour et demi au minimum sinon il faudra comme moi, passer par un enroulement filamentaire de carbone pour plaquer le tissu sur le moule

la résine époxy avec durcisseur lent permet de ne pas stresser, suivant la température ambiante (pour moi 12°environ)on a plus d'une heure pour travailler , cette résine est sans odeur et se nettoie à l'eau.

lien pour la résine: http://www.boutique-resine-epoxy.fr/resine-epoxy-stratification-sr-1500/8-resine-epoxy-sr-1500-durcisseur-lent-sd-2503.html

concernant le vide d'air: le moule est fixé sur un tube acier de 20mm (tringle à rideau) bouché du coté motorisation par un manchon avec joint torique à défaut, un bouchon en liège ferait très bien l'affaire.
à l'autre extrémité du tube se trouve la prise d'aspiration.
C'est un raccord mâle de tuyau de compresseur d'air ordinaire légèrement modifié pour recevoir le raccord femelle qui n'est autre qu'un raccord de tuyau de carburant auto.


Le tube acier est percé juste avant les disques d'aglo.

Après le raccord tournant: ajout d'un filtre à carburant, un clapet anti retour (de carburant aussi) un mano de contrôle de vide, une petite pompe à vide(30€ environ sur ibé).
Le vide prioritaire se fait avec l'aspirateur ménager. La petite pompe est là que pour le maintien si besoin.

Pour la bâche j'utilise de la bâche tube avec du mastic sealtex.

lien: http://www.boutique-resine-epoxy.fr/accessoires-vide-infusion/159-nylex.html
et ça:http://www.boutique-resine-epoxy.fr/accessoires-vide-infusion/113-sealtex.html

la suite à venir
Mario

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour Mario,
Félicitations pour le lancement de ce projet.

Je lis une chose qui m'interpelle:

quote:
...cette résine est sans odeur et se nettoie à l'eau
.

Attention:
i. ce n'est pas parce que la résine ne sent rien qu'elle n'est pas nocive, il faut bien aérer la pièce où l'on fait la barbouille.
ii. une résine époxy ne peut pas être lavable à l'eau, quelque chose cloche, attention à bien te protéger les membres, elle ne doit pas être en contact avec la peau.

De manière générale il faut traiter la résine époxy comme un produit dangereux et nocif, j'espère que c'est comme ça que tu vois la chose.

Bonne suite,
Jean-Marc

Share this post


Link to post
Share on other sites
coucou Jean-Marc, Mario doit utiliser les nouvelles formulation + écologique. Il en existe à l'eau mais je ne savais pas qu'il y en avait pour application structurelle?
Christophe

[Ce message a été modifié par Chris277 (Édité le 21-01-2017).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Chris, je doute que celle-ci soit en phase aqueuse, et quand bien même je ne laverai pas ça à l'eau, ça reste de l'epoxy...

Share this post


Link to post
Share on other sites
bonsoir,
pour en avoir le cœur net j'ai envoyé un mail à la boutique.

ce qui est étonnant Jean Marc, après avoir finit j'ai mis le pinceau dans un pot remplit d'eau, le lendemain celui ci était toujours souple alors que le tube avait séché lui. En pressant le pinceau, la résine se détachait mais blanche.
j'ai regardé sur le bidon et à aucun moment ils imposent de porter un masque respiratoire juste éviter le contact avec la peau et les yeux sinon rincer à l'eau pendant plusieurs minutes.
Mais bon, peu importe leurs réponse je ferait comme d'habitude: masque avec filtres à charbon, gants et lunettes d'atelier.

ça ne coute rien, vaut mieux prévoir que guérir.

Mario

Share this post


Link to post
Share on other sites
Oups oui : j'avais des collègues de promos qui travaillait l'époxy pour les projets micro-fusée : masque obligatoire, ventilation et tout le monde dehors.
Idem quand je discute avec les kite-surfers qui viennent en face de chez moi pour le mondial du vent.
Enfin bon si tu n'as pas été exposé des mois, le toxique ne fera pas trop d'effet.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mario,

Si c'est bien aéré le masque n'est pas indispensable. Pour ce qui est du pinceau dans l'eau, il est normal que cela ne durcisse pas, si ton mélange est une solution aqueuse il faut que l'eau parte pour que la réaction se fasse (séchage comme sur ton tube), si c'est un mélange standard l'eau ne va pas aider non plus... dans le pot d'eau la réaction se fera mal d'où la couleur blanche. Dans tous les cas il faut évacuer l'eau pour la polymérisation.

Ce qui serait intéressant de savoir c'est effectivement si c'est une époxy à base aqueuse, et surtout si c'est le cas si c'est structural et non simplement une résine de revêtement.

Bonne suite !
Jean-Marc

Share this post


Link to post
Share on other sites
bonjour,
je préfère me protéger quand même, l'hiver dernier on à attrapé une pneumopathie = antibiotique, radios, scanner et 15Jrs d'arrêt.

lorsque je dis qu'elle ne sent pas, c'est en rentrant dans le garage
je ne me suis pas exposé longtemps non plus. Mais par rapport à une résine polyester que j'ai déjà utilisé ça n'a rien à voir.

le lien concernant la résine que j'utilise
http://www.boutique-resine-epoxy.fr/resine-epoxy-stratification-sr-1500/8-resine-epoxy-sr-1500-durcisseur-lent-sd-2503.html

en bas de page la notice descriptive.

à bientôt

Mario

Share this post


Link to post
Share on other sites
coucou Mario, ben c'est un epoxy normal. Je nettoie à l'acetone, l'eau je ne savait pas pour le pinceau!? en tout cas merci pour ton partage, très intéressant
Christophe

[Ce message a été modifié par Chris277 (Édité le 22-01-2017).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour,

une démo en vidéo de perçage et de découpe de polystyrène pour fabriquer un moule cylindrique pour tube de télescope

https://youtu.be/ybKERmW3tdI

Chriss 277 et Jean Marc : j’ai reçu une maigre réponse de la boutique:

Après consultation au laboratoire, la formulation n a pas changé , en piece jointe la fiche technique

si vous êtes intéressés par la fiche je peux vous transmettre le Pdf par mail.

Mario

Share this post


Link to post
Share on other sites
bonsoir,
reprise des travaux maintenant que la météo est plus clémente pour la stratification.

N’ayant pas trouvé de balsa en grande longueur 1m25 X 0.80 mais que des bandes de 10cm X 1m
et après quelques essais à blanc (sans résine époxy) recouvrir le tube avec des bandes de 10cm X 1m25 était très très compliqué à mettre en place.
Donc changement de programme.
Au final, le tube sera de structure monobloc (support et tube) mais pas sandwich il est composé de:
étape 1: 1 couche carbone sergé 600
1 couche carbone sergé 300
2 tours de bande UD de 10cm de large aux emplacements: miroir primaire, support d’araignée, porte oculaire.

étape 2: 1 bande de carbone sergé 300 de l’avant du tube jusqu’au P O.
1 couche de carbone sergé 600 du primaire jusqu’à la gaine circulaire (alimentation du secondaire)
noyée dans la structure cette gaine fait aussi office de renfort.
Et pour finir, 1 couche de carbone sergé 250.

Concernant l’étape sous vide je ne pouvais pas descendre sous les --150gr encore un problème d’étanchéité. La bâche tube fait 80 cm de diamètre
Je confirme que le film étirable est une bonne alternative.

pour la pose des couches de carbone, je colle la veille le bord sur toute la longueur ce qui permet de pouvoir tendre le tissu.

les prochaines étapes: (à faire en extérieur) poncer le tube pour faire ressortir le maillage du tissu, fabriquer le support avec écrous insert , et glaçage avec la résine Surf Clear Evo : http://www.boutique-resine-epoxy.fr/epoxy-stratification-translucide/298-resine-epoxy-sr-surf-clear-evo-durcisseur-surf-clear-evo-fast.html

les gaines posées-collées et la troisième couche de carbone dont la bordure est collée sur sa longueur.

la dernière couche de carbone sergé 250 avant la pose du tissu d’arrachage, essuie tout et film étirable.

le tube filmé ( les baguettes scotchées contre les gaines sont là pour éviter l’accumulation de résine dans ces angles)

le tube brut de démoulage

Mario

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Cool, beau boulot, il a une bonne tête! va être très joli avec la résine de glaçage ;-)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonsoir,
En images mon système de mise sous vide pour la réalisation de plusieurs étapes du tube carbone,
Maintenant que j’ai une étanchéité acceptable je descends à –200gr au bout d’une demi heure, je pense que ce sera mieux au fur et à mesure. Les fuites venaient de la liaison bâche et tube creux (problème d’une bâche tube trop grande de diamètre et trop épaisse = trop de plis, l’idéale serai une bâche souple genre chambre à air, ou liner fin
aujourd’hui pas de stratification en cours donc plus de temps pour: réaliser une bâche moins grande et colmater les fuites avec moins de stress.
Maintenant que ça fonctionne, pour les prochaines étapes la bâche sera uniquement découpée (ouverte) à l’emplacement du support du télescope pour la pose des tissus et refermée ensuite au mastic d’étanchéité pour les séances de vide.

pour la démo, le tube sous vide

ici –200gr suffisant pour le placage des tissus

les moyens “du bord” pour avoir une bonne étanchéité: adhésif d’emballage + mastic sealtek + colliers serflex.



pareil pour l’autre extrémité du tube

à suivre les détails de conception du support avec inserts que l’on aperçoit sur certaines images car déjà posé.
Mario

  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

bonjour,
suite des travaux: réalisation et pose du support avec inserts M8 et conception de la poignée de transport celle ci va être fixée entre les couches de bandes UD.

le support: 6 couches de carbone sergé 600 1 couche posée avant les inserts et 5 après.

pose de la première couche

pressage du support en forme de U

démoulage

un p’tit coup de lifting à la meuleuse 125 avec disque à lamelles les inserts dépassent et c’est normal pour la suite des travaux.

pose de 2 bandes de carbone collées uniquement dans les angles intérieurs

pose du support sur le tube avec = 2 couches intérieures et 2 couches extérieures

pose de plaques de renfort en carbone 4 couches de sergé 300

préparation des bandes UD (5cm de large) perçage au marteau sur les inserts

fermeture de la partie avant du support avec du carbone couleur

la future poignée de transport réalisée à partir d’une durite cintrée à l’aide d’une tige acier
ici la première couche de carbone posée.

pose de bande UD sur les extrémités de la poignée avant de recevoir d’autres couches de carbone 300


Mario

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now