Colmic

Membre
  • Compteur de contenus

    2 472
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    1
  • Pays

    France

Tout ce qui a été posté par Colmic

  1. Pacman_FSQ106_ASI183

    Le fond de ciel est un chouïa sombre à mon goût mais le bruit est bien mieux maitrisé sur cette version. Et j'aime bien les couleurs là.
  2. Pacman_FSQ106_ASI183

    Donc ça rejoint ce que je disais plus haut : Pour moi Shannon/Nyquist ça commence à la moitié, certains disent le tiers (dont Christian), on va prendre un compromis et dire entre la moitié et le tiers Du coup c'est pas une hérésie de monter une ASI183 sur une FSQ106. Si la turbu est importante, on laisse le réducteur, on obtient plus de champ pour un F/D plus court Si la turbu est faible, alors on rentre dans les critères de Shannon avec un échantillonnage entre la moitié et le tiers du seeing.
  3. camera pour lunette AT106

    Elle est pas un peu plus petite, les capteurs font la même taille : 24x36mm C'est juste que d'un côté tu as des pixels noir et blanc de 9µ, et de l'autre des pixels couleurs (sur une matrice RVVB) de 8,6µ. Le A7S a aussi des pixels carrés, le refroidissement n'est pas utile pour des poses de 30s, et surtout le A7S est infiniment plus sensible que le vieux KAF11000 (qui a près de 15 ans déjà). Maintenant le KAF11000 reste une valeur sûre, les pixels sont quand même un peu gros pour ta lunette (comme ceux du A7S d'ailleurs), c'est bien pour faire du grand champ mais pas pour chercher la résolution sur des galaxies ou néb planétaires.
  4. Pacman_FSQ106_ASI183

    Ok donc on est bien d'accord sur mes propos également : je peux échantillonner à la moitié du seeing, et par conséquent la 183 est tout à fait indiquée pour la 106 même au foyer à 0,93" d'échantillonnage, Ca passe donc à 530mm de focale pour un seeing entre 1,8" et 2,7". Ca passe aussi avec le réducteur à 386mm (1,33" par pixel) pour un seeing entre 2,7" et 4". L'utilisation que je veux en faire, c'est des galaxies et nébuleuses planétaires, petits objets qui me sont actuellement inaccessibles avec le A7S. Pour le grand champ je garde le A7S.
  5. Pacman_FSQ106_ASI183

    Du coup des pixels de 2.4µ c'est trop petit même pour 530 de focale (FSQ106) Je pose la question car je suis en train de choisir une caméra n&b et j'hésite toujours entre : - ASI 1600 : pixels de 3.75µ - ASI 183 : pixels de 2.4µ - Atik One 9 : pixels de 3.69µ - Moravian 16200 : pixels de 6µ J'aimerais bien aussi l'avis de @christian_d à ce sujet
  6. Pacman_FSQ106_ASI183

    Shannon/Nyquist : on n'est pas sensés échantillonner à la moitié de la résolution de l'instrument pour l'atteindre ? Ca c'est en planétaire, mais dans le cas du CP en pose longue, ce n'est pas la résolution de l'instrument qui est en référence, mais plutôt la turbulence mini de son site. En admettant un seeing moyen à 2" d'arc, échantillonner à 1" paraît plutôt pas mal non ? Là on est à 0.93" Je me trompe quelque part ? Ou 2" c'est déjà utopique ?
  7. QHY 367c ou ASI 094 ?

    On est nombreux à l'attendre ce capteur, mais tant que le A7SIII ne sera pas sorti, aucune chance qu'il mettent celui du Mark I dans le domaine public. Donc effectivement, en capteur couleur grande taille, tu as pas beaucoup de choix. Effectivement si tu veux piloter en remote il vaut mieux une vraie caméra astro qu'un APN, c'est certain. En poste fixe les contraintes sont différentes, tu n'as pas de limitation dans les temps de pose, donc tu peux poser autant que tu veux.
  8. QHY 367c ou ASI 094 ?

    CF : les tests de Philippe Bernhard qui a longtemps utilisé les 2 boîtiers en même temps Au passage Philippe a revendu le D810A pour garder uniquement le A7S. Ya peut-être une raison ?
  9. encodeurs ou autoguidage?

    Attention, certaines caméras ou APN nécessitent un dithering efficace pour éviter les trames. Je ne sais pas si une 10micron sait gérer du dithering en natif ? En revanche un autoguideur tel qu'un Lacerta M-gen gère parfaitement le dithering. Un PhD guiding aussi. Il y a 15 jours je discutais avec un collègue astram qui avait apporté sa 10Micron GM2000. Ben lui il préfère ne pas se faire chier à faire une heure d'alignement et d'étalonnage de la monture et continue à autoguider avec. En nomade ça va finalement bien plus vite.
  10. Pacman_FSQ106_ASI183

    Bien sûr qu'elle marche bien en CP Bien vu le HSO à la place du SHO. Perso je préfère, mais ma préférence va nettement pour du HOO. Depuis le temps qu'on copie la palette Hubble, plus personne ne trouve à redire à cette palette que je trouve personnellement débile ! Le H c'est dans le rouge le S c'est dans le rouge aussi (un peu plus profond) le O c'est dans le bleu-vert (plus dans le vert que dans le bleu d'ailleurs) Maintenant je pose une question bête : pourquoi personne ne tente une palette H-alpha, OIII, H-béta ? Avec le H-alpha dans le rouge et le H-béta étant dans le bleu, ça ferait une palette proche de la vérité.
  11. Merde vous nous l'avez fâché... Je venais de racheter des popcorns moi
  12. camera pour lunette AT106

    C'est juste la limitation du logiciel de visualisation. C'est pas l'image qui est plus petite, c'est l'objet visé qui est perçu plus petit. Si tu pointes M42 avec un IMX183, il va remplir le champ de la caméra sur ta lunette Si tu pointes M42 avec un KAF11000, yaura de la marge autour Si tu veux vraiment voir ce que donnent tous ces capteurs exactement sur le ciel, tu récupères Skysafari sur Android ou Ios. Sinon tu as carte du ciel en gratuit qui le fait aussi.
  13. QHY 367c ou ASI 094 ?

    Et pourquoi tu gardes pas juste ton A7S vu que tu l'as déjà ? Si je dis pas de conneries, le capteur de la 094 c'est le capteur qui est monté sur les Nikon D810A. Moins sensible que le capteur du A7S, on est à peu près dans un ratio 1 pour 4 (30s sur le A7S = 2 minutes sur le D810A). En revanche, meilleure résolution. Mais plus de temps passé au traitement (36Mpixels contre 12). Le A7S c'est quand même le meilleur rapport plaisir/emmerdement. En revanche, la 10micron peut-elle gérer toute seule le dithering ? Parce qu'il est indispensable avec le A7S.
  14. Ben tout comme toi je pense, à moins qu'EVA ne défie les lois de la physique ?
  15. Une idée comme ça...

    Salut à tous, cette idée m'a trotté dans la tête suite au post d'Emmanuel @MALLART suivant : Alors Emmanuel, surtout ne va pas prendre ce qui suit comme une critique, mais plutôt comme une réflexion objective. Déjà chacun fait ce qu'il veut avec l'argent qu'il a gagné, et après personne n'a à juger des choix qui sont faits. Je pense que tu as largement assez d'expérience en imagerie pour avoir mûrement pensé et réfléchi ton setup. C'est à la lecture de ton post que cette idée m'est venue. En première lecture je me suis dit "ah la vache quelle débauche de moyens" : FLI 16803 (13000 euros en gros), GM2000 (13400 euros), et le tube je n'ai pas idée de son prix mais on doit bien approcher les 15000 euros en comptant les optiques dedans (peut-être plus que ça ?). Bref, si j'ajoute les filtres en 50, et le barda autour, c'est un setup qui approche ou dépasse les 50k euros (et encore une fois, ce n'est pas une critique). Moi qui raisonne toujours en terme de plaisir/emmerdement, je me dis que ça fait énormément de poids, d'encombrement, très certainement d'emmerdes (mise en température, collimation, équilibrage, etc...) pour obtenir des images. Et donc l'idée qui a suivi était la suivante : et si, compte-tenu des capteurs du moment, il n'y avait pas une solution équivalente, plus simple, moins lourde, moins encombrante, moins emmerdante quoi., et très certainement moins chère, pour obtenir sensiblement le même résultat. Compte-tenu : du seeing moyen français (on va dire dans le meilleur des cas autour de 1.5" à 2" d'arc, on pourrait grappiller un peu au Restefond ou autre site privilégié, mais disons en restant sur un site non-extrême), et des meilleurs capteurs du moment bon marché (je vais privilégier l'ASI183 à l'ASI1600 pour plusieurs raisons), Pour atteindre ou approcher cette résolution limite, je vais partir du postulat qu'un échantillonnage à 1" d'arc c'est pas trop mal surtout en grand champ. Et donc j'ai cherché quel tube pouvait me donner cet échantillonnage autour du même F/D qu'Emmanuel (3.5). Il m'a pas fallu longtemps pour trouver... La FSQ130. En théorie, cette FSQ130 rentre largement dans la résolution théorique de 1.5 à 2" d'arc. Au niveau budget, j'obtiens : FSQ130 + super réducteur : 17000 euros GM1000 HPS + trépied : 9000 euros (pour rester sur du 10micron) Grosse roue à filtres + filtres, guidage, accessoires : 4000 euros Bon j'arrive à 30000 euros. Reste donc 20k euros pour la caméra. Seulement voilà, l'ASI183 ne donne pas le même champ qu'un 16800... Et c'est là qu'est venue l'idée... Et si on couplait plusieurs capteurs ? Je me suis alors souvenu d'un projet, de mémoire qui devait tourner sur le NTT qui consistait à coupler x capteurs 2k x 2k. Entre chaque capteur, un espace était calibré et commun à tous les capteurs. Pour reconstituer une image, il suffit de décaler légèrement les poses, un peu comme un dithering, de x pixels correspondant à l'espace entre les capteurs. A l'époque il me semble qu'on parlait de 100Mpixels, c'était déjà un exploit !! Et si on demandait à QHY pour ne pas les nommer de nous concocter cette caméra à base de plusieurs capteurs IMX183 ? Ou peut-être plus simplement, si on leur demandait de fabriquer une caméra à base d'un capteur à pixels de 2.4µ mais plus gros (est-ce que ça existe ?) Bon ya bien le IMX342 (APS-C) de 32Mpixels de 3.45µ, mais il faudrait remonter un peu la focale. J'arrive alors à un truc assez délirant, du genre : 12 capteurs IMX183 (13.1mm x 8.8mm chacun, taux de transfert 22 fps en USB3.0 en full en 12 bits) espacés de 1mm précisément taille totale : 41.3mm x 38.2mm Nombre de pixels au total : 240 millions de pixels !!! temps pour afficher l'intégralité des 12 capteurs : 1/2 seconde en gros champ total imagé : 4° x 3,5° bon si je fais juste un calcul basique axé sur le coût de chaque caméra x 12, ça fait un truc à 14.000 euros, il faudrait alors conserver l'électronique de chacune et déporter uniquement les capteurs dans une enceinte refroidie Et là les questions fusent : quel pourrait être le prix d'une telle caméra ? c'est un modèle sur-mesure; la R&D pour un tel truc etc.. ? quel PC, disque dur etc.. faudrait-il pour stocker autant de Go de données ? quel logiciel serait capable d'empiler des images de cette taille ? quelle carte graphique et quel écran pour l'affichage ? la résolution serait-elle comparable à celle du T400 d'Emmanuel + la FLI ? Et enfin, y aurait-il un intérêt à obtenir un champ aussi grand et aussi détaillé ? Si ça passe pas, alors on pourrait réduire le nombre à 9 voire à seulement 4 capteurs ? Ok, alors je passe cette fois à l'IMX342 : 4 capteurs IMX342 (22.3mm x 16.7mm, taux de transfert en 12 bits : 26fps en USB3.0) espacés de 1mm taille totale : 45.6mm x 34.4mm Nombre de pixels au total : 128 millions de pixels cette fois on reste à F/5 sur la FSQ130 et avec les pixels de 3.45µ on arrive toujours à 1" d'arc d'échantillonnage temps de transfert pour afficher l'intégralité des 4 capteurs : 6 images par seconde Champ total imagé : 4° x 3° ! Désolé pour ce petit délire personnel, il se fait tard, je crois que je vais prendre une aspirine et aller au lit, non ? Allez bonne nuit
  16. Une idée comme ça...

    Nan mais les gars, ça reste un délire hein ! J'ai pas l'intention d'investir 50k dans du matos astro, encore faudrait-il que je les ai C'était juste la réflexion du jour... ou de la nuit. Tiens et vous, avec 50k euros, vous achèteriez quoi ?
  17. C'est fait avec une Altair (IMX183). La lunette est au foyer F8 (avec extender) ce qui fait qu'avec les pixels de 2,4µ de la 183, elle est parfaitement échantilonnée (critère de Shannon) pour aller chercher la résolution de la lulu. 50 poses ça veut dire 1 vidéo de quelques secondes, ce qui donne 200 images dont j'en ai conservé 50 dans AS!3 avec petites ondelettes dans R6. Temps total : 30 secondes pour faire la vidéo, 4 minutes dans AS!3, 30 secondes dans R6 pour les ondelettes. Ah ben ça fait aussi 5 minutes Ah j'oubliais, la 183 m'affiche la Lune en entier avec cet échantillonnage, ya pas de mosaïque ici. Coût de la caméra : 699 euros (l'ASI183 de base est moins chère je crois) Coût de la lunette : bah oui c'est une FSQ (désolé j'avais que ça sous la main !) mais franchement une image aussi pourrie, n'importe quelle 80ED peut sortir ça, vu comment c'était au raz des paquerettes avec une turbu de folie. Je voulais monter mon Intes 180, mais je me suis rendu compte que j'ai plus de queue d'aronde femelle Vixen, vu que j'ai revendu ma Shpinx... Avec l'Intes 180 et son réducteur 0,8x, sur l'IMX183 j'ai aussi la Lune en entier et l'échantillonnage qui respecte le critère de Shanoon/Nyquist. Donc pas de mosaïque à faire, une seule vidéo de 30 secondes, puis 3-4 minutes de AS!3 et 30 secondes d'ondelettes sous R6.
  18. C'est vraiment trop bête, parce que moi aussi j'ai un putain de cerisier chez ma voisine pile au méridien. Du coup, ben je l'ai faite alors qu'il faisait encore jour, vers 18h30... Bon c'est pourri mais au moins moi je me suis pas dégonflé
  19. Une idée comme ça...

    Justement c'est bien celle-là qui est faite avec le plus petit diamètre Et c'est aussi celle-là qui a ma préférence !
  20. Ce soir il est prévu de faire beau, si tu veux sortir un peu ton matos et faire de vrais essais sur la Lune plutôt que de tourner en rond sur ces images. T'en profites pour sortir ton smartphone rapidos, à 19h la Lune sera au méridien et il fera encore suffisamment jour pour filmer le matos et l'écran du PC. T'as une perche de tendue là...
  21. Sony A7S - conseils

    - Retire le PC de ton équation, tu verras que sur le terrain, c'est loin d'être le cas. Et c'est pas faute d'avoir comparé les deux. Ecran rikiki, non orientable, pointage au zenith oula, faire la MAP au viseur oula. - En quoi l'autofocus sert à quelque chose en astro ? - le Sony tu as 2 boutons à paramétrer (molette 1 et molette 2), et t'as strictement rien d'autre à faire (molette 1 : vidéo à 409.000 ISO pour le pointage, molette 2 : 3200 ISO mode manuel etc..) - je fais toutes mes images à l'obturateur mécanique. Pour le coup là je sais pas lequel est de mauvaise foi, prout Moi si je considère le rapport plaisir/emmerdement (et tu sais qu'il m'est cher !), je suis désolé mais alors je n'inclus pas un PC dans l'équation, c'est des emmerdes en plus, un écran qui éblouit les copains, de la filasse partout, des logiciels, de l'ASCOM ou un USB qui plante de temps en temps, bref j'ai donné pendant des années et terminé le PC avec un APN perso
  22. flashy ou light

  23. Sony A7S - conseils

    Avant d'avoir mon A7S, j'ai pu passer 3 mois avec un 6D, et j'ai pu comparer les 2 en même temps dans la Drôme. Déjà personnellement je ne suis pas dans une logique de piloter un APN à distance. Je cherche avant tout la simplicité sinon alors je fais de la CCD classique. Pour moi le A7S a plusieurs arguments en sa faveur contre le 6D : - écran orientable, c'est pas rien quand tu veux pointer un objet au zenith par exemple. - mode vidéo à 409.000 ISO qui te permet de voir en live n'importe quel objet même les plus faibles. - focus-peaking qui te permet de faire une MAP au poil (là c'est moins stratégique puisqu'un bathinov fait aussi bien) Disons que les utilisateurs de Canon préfèrent le piloter par PC justement parce qu'il a toutes ces lacunes. Moi j'utilise mon A7S directement sur le terrain, je pointe, je fais la MAP, je déclenche etc.. directement avec mon boîtier, ce qui m'évite toute une tonne d'emmerdements et de filasse. Perso je vois pas. Ce sont 2 philosophies d'utilisation différentes. Dans un cas un PC est quasiment indispensable, dans l'autre c'est l'autonomie son point fort. La limitation à 30s, c'est toujours l'argument qu'opposent les détracteurs du Sony. A 30s avec mon A7S, je shoote n'importe quoi, je n'ai pas besoin de poser plus, les 3 sigmas sont atteints largement sur n'importe quelle cible. +1. Il ne faut pas chercher, c'est le A7S mark I qui fait le meilleur boulot. Ca tombe bien, on commence à le trouver à moins de 1000 euros en occasion.
  24. Une idée comme ça...

    Ben voilà ma petite grenouille, tu as mis le doigt sur un truc intéressant. Déjà on peut effectivement difficilement comparer les deux images tellement la seconde a été à mon sens massacrée par le traitement. Mais comme tu le dis, on y apprend rien de plus. Si une supernova apparaissait dans cette galaxie, les 2 setups l'auraient chopée sauf si le seuil de détection était trop bas pour la 130. Pour le reste, rien de plus dans la seconde par rapport à la première. N'oublions pas qu'on compare 1 heure de pose avec 20 heures. Je me suis concentré sur la petite galaxie en bas de l'image : Encore une fois, si je fais abstraction des 20 heures versus 1 heure de pose, on n'apprend rien de plus sur la seconde image, j'aurais même tendance à penser le contraire Si le premier setup avait posé lui aussi 20 heures, je pense qu'il aurait surpassé la seconde image. Si on se limite à de la pose longue, une lunette de faible diamètre (entre 100 et 150 on va dire) peut parfaitement faire le boulot grâce aux petits pixels et aller tâter des petits objets qui étaient auparavant réservés à des focales très longues Si en revanche on fait de la pose courte, alors j'ai là tendance à penser qu'on va tendre ces prochaines années à ce qu'on a vu il y a 20 ans grâce à l'arrivée des webcams : du gros diamètre, de la pose de plus en plus courte, et de l'empilement de milliers voire de dizaines de milliers d'images. On arrivera alors à des résultats qui approcheront en résolution les plus gros télescopes de la planète. Par contre là où je te rejoins, c'est de savoir ce qu'on veut en faire de ces images. Si c'est juste pour les montrer à la communauté afin d'obtenir des like et des félicitations, c'est un peu limité même si ça fait toujours plaisir. Mais certains on montré qu'on pouvait en faire quelque chose : voir par exemple les travaux sur l'extension de la nébuleuse du crabe, ou la découverte de supernovae dans certaines galaxies.