Colmic

Membre
  • Compteur de contenus

    2 589
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    3
  • Pays

    France

Tout ce qui a été posté par Colmic

  1. limites atteintes en imagerie ?

    Il te reste à te mettre au macramé Si tu prenais du plaisir à passer des heures par jour, des jours des semaines et des mois durant, à frotter 2 bout de verre l'un contre l'autre, moi perso ça n'a jamais été mon trip. J'ai fait presque 10 ans d'argentique, à guider pendant 2 heures l'oeil à l'oculaire, à développer moi-même mes pelloches et tirer à l'agrandisseur, dans les odeurs d'acide citrique, avec des produits qui se périmaient plus vite qu'on ne pouvait les utiliser. J'ai passé des heures à chercher des objets à l'oeil que je n'ai jamais trouvés ! J'ai pas forcément la nostalgie de cette époque... Quand en 2003 est arrivé le premier APN digne de ce nom (le 10D) je me suis empressé d'en parler à ma femme. Sa réponse a été : ça veut dire qu'on n'aura plus l'agrandisseur dans la salle de bain avec les odeurs d'acide ? Bon ben achète-le !!!! C'est pour ça que je ne raisonne pas en plaisir mais bien en rapport plaisir/emmerdement. Le plaisir on en a toujours, il se porte sur autre chose. L'emmerdement en revanche, plus on vieillit et moins on le supporte
  2. limites atteintes en imagerie ?

    Mauvaise foi quand tu nous tiens T'as un A7S Zeubeu pour comparer ou pas ? J'ai eu mon premier Canon 10D en 2003, puis un 350D, puis un 40D, puis un 7D (je l'ai toujours d'ailleurs, il dort dans le placard depuis 4 ans)... Et maintenant j'ai le A7S et peux me permettre effectivement de comparer les images que je prenais à l'époque et celles d'aujourd'hui. Et dans quelques années on aura encore meilleur, c'est comme ça...
  3. Oppositions de Saturne de 2004 à nos jours

    ... dont on a fêté dignement les 20 ans aux RCE le week-end dernier. Pour l'occasion on a réussi à réunir les 3 premiers pionniers d'AstroCam (Jean-Paul Godard, Sylvain Weiller par visioconf depuis Jerusalem, et moi-même) avec Jean-Luc Dauvergne, ainsi que des visages familiers tels Fredéric Guinepain, Etienne Bonduelle (qui est venu à la Villette spécialement pour nous, puisqu'il a arrêté l'astro depuis un moment déjà) et j'en passe. C'était l'occasion de boire un verre ensemble et se remémorer tous les bons moments. J'ai adoré la phrase de fin de la présentation de Jean-Luc : "Pour conclure, on s'est quand même bien marrés !!"
  4. Ngc891 au CTA320 + ASI183mm

    Sur ce type de capteur CMOS, le binning ne fait gagner que sur un point : la vitesse de transfert. On peut donc atteindre des valeurs de fps assez intéressantes en planétaire. Pour le reste, à part adapter son échantillonnage, on ne gagne rien du tout. Mais on ne perd rien non plus, les pixels sont suffisamment sensibles à la base. J'ai une Altair 183 pro tec en prêt, je vais faire des mesures en bin1, 2 et 3 pour bien montrer les valeurs.
  5. M 45

    Effectivement tu as le même soucis avec les yeux de merlan que sur ta M31. C'est dommage car le reste est superbe. Allez, t'as jusqu'à fin de semaine pour rendre une meilleure copie
  6. Oppositions de Saturne de 2004 à nos jours

    Bah celle de 2004 est presque plus belle que toutes les autres Comme quoi on n'a pas forcément évolué tant que ça... Je sors
  7. alignement polaire avec SharCap

    Mise en station simple et précise à l'aide d'une caméra ou d'un APN, sans aucun logiciel 1. Réglage de l'azimut ⦁ Aligner le télescope normalement à l'aide du viseur polaire. ⦁ Pointer une étoile plein Sud (environ mag. 6) et proche de 0 degrés de déclinaison. ⦁ Insérez la caméra ou l'APN, faire la mise au point et placer l'étoile dans la partie droite du capteur de la caméra. ⦁ Régler la raquette de la monture à sa plus basse vitesse (mode guidage). ⦁ Lancer une pose de 125 secondes. Les 5 premières secondes servent à créer un point de référence sur l'image. ⦁ Dès que les cinq premières secondes sont écoulées, déplacer l'axe AD à l'aide de la raquette pour que l'étoile se déplace vers le côté opposé du capteur. ⦁ Déplacer l'axe AD dans un sens pendant une minute, puis inverser la direction. ⦁ Lorsque la pose est terminée, ne plus toucher à la raquette. ⦁ Quand l'image apparaît à l'écran, on devrait avoir quelque chose qui ressemble à ceci : Sur cette image, on voit l'angle de déviation, il faut qu'il devienne une ligne parfaite. ⦁ Pour le corriger, régler les molettes d'azimut sur la monture. Si le point-étoile initial est En-dessous du trait de fin de pose, régler l'azimut vers l'Est. S'il est Ô-dessus, régler l'azimut vers l'Ouest (facile à se souvenir avec ce moyen mnémonique). ⦁ Suivre les étapes à nouveau. Lorsque l'image apparaît, l'angle doit avoir diminué : ⦁ Quand le déplacement de l'étoile aller-retour montre une seule ligne, c'est terminé : 2. Réglage de l'altitude ⦁ Une fois que l'azimut est réglé, il faut régler l'altitude. Viser cette fois une étoile à l'horizon Est ou Ouest et toujours proche de 0 degrés de déclinaison. ⦁ Refaire les mêmes manips, la seule différence est que nous ajustons l'altitude au lieu de l'azimut. Les images seront identiques lors du réglage de l'altitude. ⦁ Pour le corriger, régler les molettes de hauteur sur la monture. Si le point-étoile initial est En-dessous du trait de fin de pose, il faut dEscendre la monture. S'il est Ô-dessus, il faut mOnter la monture (facile à se souvenir avec ce moyen mnémonique). ⦁ Une fois l'ajustement d'altitude réglé, vérifier une dernière fois l'alignement d'azimut. Si tout est ok, alors la mise en station est terminée. Merci Qui ? Merci Michel (et Jacky accessoirement !!)
  8. limites atteintes en imagerie ?

    ... Ce qui, à l'époque n'était vraiment pas monnaie courante, surtout avec un 350D. C'est comme toujours, t'as les cadors qui se sortent les doigts du cul et qui arriveront toujours à sortir des trucs de ouf avec des culs de bouteille et une webcam, et pis t'as les autres. Je trouve quand même qu'on voit de plus en plus de belles choses aujourd'hui avec du matériel très modeste.
  9. limites atteintes en imagerie ?

    Il y a quand même une petite amélioration ces derniers temps. Il y a 10 ans on imaginait pas tenter de la haute résolution en CP avec des réfracteurs à courte focale. Avec des pixels à 2,4µ on arrive maintenant à taper de la petite galaxie avec 500-600mm de focale, et ça c'est pas rien non plus, parce qu'on économise énormément en taille de monture et en poids d'instrument. Côté APN, l'amélioration a été énorme aussi, on peut maintenant comparer des images APN à celles des caméras astro sans trop rougir, on peut admirer les full alors qu'avant on évitait de le faire tant le fond de ciel était crado.
  10. boitier zwo-asiair

    Ou alors tu pilotes la monture via skysafari en bluetooth. Le logiciel de l'ASIAir possède une interface avec Skysafari justement pour le plate solving. Tu laisses alors Skysafari gérer la monture, c'est pas plus mal. Pour l'autoguidage tu peux utiliser le port ST4, c'est pas plus mal non plus. Bref ya plein de solutions différentes, à chacun de voir laquelle est la meilleure. Personnellement c'est Skysafari en Bluetooth pour le goto et ST4 pour l'autoguidage. Et ça fonctionne super-bien.
  11. Bon ben ça nous donne une idée du prix de la cam au final : pas moins de 6k en gros Ben oui hein : beurre, argent du beurre, cul de la crémière, toussa Mais bon moi je suis pas pressé j'ai mon A7S pour patienter Et pour les galaxies l'IMX183 m'irait bien.
  12. T'aurais moyen Philippe de connaître le prix de l'IMX342 ? Histoire de savoir si ça vaut le coup d'attendre un peu Et ta boîte elle peut pas demander à Sony s'ils ont l'intention de décliner l'IMX411/461 en d'autres tailles plus petites ?
  13. Programme ne répond pas

    Un copain a eu ce pb suite à une mise à jour Windows 10. La solution : passer le fichier éxecutable de Maxim en mode Administrateur.
  14. boitier zwo-asiair

    Oui, une mini-SD. Ils en livrent une de 30Go qui contient également l'OS Linux et la partie INDI. Mais on peut copier son contenu sur une plus grosse jusqu'à 64 ou 128Go. Pour une session d'une nuit, la 30Go suffit amplement. Une fois la session d'image terminée, on décharge la SD sur son PC (un peu comme avec un APN) ou on connecte l'ASIAIR à sa Box pour faire directement le transfert. Une petite tablette 10" Samsung Galaxy Tab 3 fait largement l'affaire. Ca coûte 200 euros. Sinon une tablette 7" peut suffire mais ça commence à faire petit.
  15. M 31 a l'epsilon 180

    Très belle image avec de belles couleurs. Je mettrai quand même un ti bémol par rapport aux copains : sur ta full tes étoiles ont subi l'effet 'yeux de merlan", peut-être une déconvolution trop forte ? A part ça le reste est nickel.
  16. Pleiades à l'ASI183 monochrome.

    J'ai oublié de te féliciter pour ton image. Très sympa. En revanche il faudrait croper la partie gauche, tu as une bordure noire due à l'alignement/empilement. Peux-tu nous dire le gain utilisé et quels logiciels de traitement ?
  17. Pleiades à l'ASI183 monochrome.

    Non pas du tout. Image à l'envers n'inverse pas miroir. En revanche si tu as utilisé un soft de traitement tel que SiriL par exemple, celui-ci lit les données du FIT de bas en haut (qui est le sens conventionnel), alors que dans la plupart des logiciels de prise de vue, les données sont écrites de haut en bas dans le FIT. La solution est simple : il faut cocher inversion x ou y dans ton soft de prise de vue, ou au pire dans ton soft de traitement. Faut y penser.
  18. limites atteintes en imagerie ?

    Il faut attendre une déclinaison de l'IMX411/IMX461. Pixels de 3.76µ, vrai binning hard, 16 bits en natif, monochrome ou couleur. Le seul problème actuel : ce capteur n'est décliné qu'en 100M ou 150M de pixels à 25k et 40k euros le capteur... Imaginons qu'ils le déclinent en 4/3, APS et 35mm, autour de 5000 euros, on aurait alors le capteur ultime.
  19. L"astronomie non clairement pas. Mais pour le secteur médical, microscopie, quelques secteurs de l'industrie, on a encore besoin de bons capteurs monochromes. Et là, ça pourrait les décider. Le capteur ultime existe, c'est le 411/461, disponible en mono. Ça ne leur coûterait pas grand-chose en R&D de le décliner en d'autres tailles. C'est quand même con de savoir qu'ils sont capables de nous proposer des capteurs performants, mais qu'ils n'ont pas envie... C'est encore plus frustrant que si ils n'avaient pas la techno pour les faire
  20. Pas trouvé de tarif pour celle-là. Faudrait demander à Philippe, c'est lui qui disait ça vendredi justement. @ccd1024
  21. Il y a surtout un truc que je ne comprends pas trop chez Sony. Ils sont capables de sortir un putain de capteur BSI avec des pixels de 3.76µ, capable de faire un vrai binning hard, en 16 bits natif, et 1 électron de bruit. Ils sont dans le Guiness avec un record à 150Mpixels. Imaginons qu'ils déclinent un tel capteur en plusieurs tailles, dont un 35mm, un APS, et un 4/3. (il y a 2 tailles uniquement actuellement : 54x40 et 44x33) Avec une version 35mm (ou APS) autour de 5000 euros, ça serait vraiment top... Peut-être que certains constructeurs comme QHY ou ZWO pourraient leur suggérer.
  22. Salut Laurent, je suis dans le même cas que toi et on en a bien débattu ensemble ce week-end mais je pense que tu m'as pas reconnu (je suis le copain qui accompagnait Eric Viguier, celui qui t'a posé la question sur ta division par 16 pour l'ASI1600). Personnellement, j'attends moi aussi beaucoup de ce capteur IMX342, j'en ai parlé sur Webastro, car avec des pixels de 3.45µ ça serait parfait pour ma FSQ106. A mon avis il sera de toutes façons plus performant que le Panasonic vieillissant de l'ASI1600. Pour moi aussi les Gsense ne sont de toutes façons pas ma cible pour les mêmes raisons. C'est dommage de refaire un capteur avec des pixels de 9µ. Du coup on a toujours pas grand-chose en gros capteur avec des petits pixel, et ce 342 est pour le moment notre seule option (avec les 387/367). Un bon réfracteur autour de 130mm équipé d'une bonne caméra APS-C à pixels de 3.45µ peut sortir des choses magnifiques en haute résolution sous le seeing moyen français. On va payer un peu plus cher pour le réfracteur par rapport à un Newton mais on limite la monture, ce qui au niveau budget revient sensiblement au même. Poids et encombrement réduits, pour du nomade c'est très intéressant. Personnellement c'est vers cette voie que je m'oriente aujourd'hui.
  23. limites atteintes en imagerie ?

    Excusez-moi Messieurs, mais il me semble quand même que l'OP parlait bien des progrès en ciel profond et pas en planétaire puisqu'il mentionnait son 350D. Si on pouvait recentrer le débat ça serait pas plus mal Bon sinon, c'était bien les RCE, on a revu plein de copains. Mention particulière à Sylvain Weiller qu'on a réussi à avoir en visio depuis Jerusalem, et le père Bonduelle !!
  24. Apn ou camera SWO asi 1600 MM en mono

    Pour les batteries, voir du côté des batteries pour bateaux ou camping-car. Il faut impérativement prendre des batteries à décharge lente. https://batterieabc.com/
  25. boitier zwo-asiair

    Salut Xavier La réponse est claire : NON ! C'est uniquement compatible avec les caméras ASI, et ne pilotera pas d'APN. Et c'est bien dommage. Dans ce cas il faut se tourner vers la solution NAFABOX mais qui elle est en Linux. Il faut un émulateur Linux sur le smartphone/tablette. Je l'ai vu fonctionner en mai d'un copain qui l'avait, c'est pas mal du tout et ça fonctionne très bien, mais le rapport plaisir/emmerdement n'est pas le même qu'un ASIAIR où le soft a vraiment été pensé pour ceux qui ne maitrisent pas l'informatique.