Maïcé

Moderateur
  • Compteur de contenus

    2 409
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    1
  • Pays

    France

Maïcé a gagné pour la dernière fois le 27 octobre 2017

Maïcé a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

138 Bonne réputation

1 abonné

À propos de Maïcé

  • Rang
    Contemplative

Informations personnelles

  • Centres d'intérêt
    Astro visuelle

Visiteurs récents du profil

1 188 visualisations du profil
  1. Galaxies au zénith, M108, M106 et M51

    Jolie moisson! J'aime beaucoup la représentation de M108!
  2. Jupiter au dobson 200mm

    Bonjour, la réponse de Lyl donne des indications pour faire de la photo. Personnellement j'ai compris que tu voulais juste nous montrer ce que tu avais observé. Il faudrait lever l'ambigüité pour que les réponses correspondent mieux à ta question.
  3. achat telescope dobson

    Bonsoir, en général, l'oculaire de plus longue focale est correct, le plus court (qui grossit plus) est plus médiocre. Dans un premier temps, ils font l'affaire avant de chercher un 10 à 13 mm de meilleure qualité dans les petites annonces. Et si la piqûre prend, il sera temps d'envisager un complément.
  4. Galaxies de printemps au 300

    Voilà un CROA qui invite à retourner visiter nos amies de printemps! Merci... ARP 270 est un objet magnifique. Retente-le un bon soir.
  5. Un nouvel artisan en France - PIX Astro

    Je suis bien d'accord, Norma. Artisan, c'est juste un dépôt de statut au registre des métiers (ou du commerce, je ne sais plus) et ça ne présume pas des compétences, mais ça sous entend professionnel et on attend d'un professionnel qu'il connaisse le domaine. Dans le cas contraire ça éveille de mauvais échos dans ma mémoire! Après, moi, je m'en moque, je ne serai jamais cliente, j'ai mon bricoleur de mari qui a fait un télescope hors norme, il n'est pas artisan, il est amateur et il aime être à l'atelier aussi.
  6. Un nouvel artisan en France - PIX Astro

    Astroced, un artisan se doit d'avoir un minimum d'expérience. La plupart avant de monter leur boite, ont fait un apprentissage. Je sais que n'importe qui peut se mettre artisan mais je ne ferais confiance qu'à un qui connait son métier et pas seulement par l'expérience des autres. On sait qu'il y a moults artisans qui n'y connaissent pas grand chose, dans tous les corps de métiers, c'est bien pour cela qu'il est difficile de trouver un bon plombier, un bon maçon, ou un bon ébéniste. Quand on engage une somme importante, on peut essayer de se lancer avec quelqu'un dont la réputation est bonne plutôt que quelqu'un qui n'a pas encore fait ses preuves. Je suis globalement d'accord avec toi, mais en ce qui concerne un nouvel artisan, j'attendrais de voir un télescope de A à Z avant de me prononcer. Je ne dis qu'une chose, je trouve prématuré de se dire artisan quand aucun instrument n'a été conçu, fabriqué entièrement et testé sur le terrain. Mes remarques ne concernent pas directement C-Kris dont je ne connais pas les réalisations, mais tous les amateurs qui pensent que puisqu'ils savent tenir une scie sauteuse peuvent sauter le pas de l'artisanat. C'est le travers d'une société qui fait croire qu'on peut monter une startup en claquant des doigts avec le statut d'autoentrepreneur.
  7. Bilan première observation

    Bonjour, pour commencer, je dirais que la nuit n'était pas des plus favorables au ciel profond avec encore une lune plus grande que le dernier quartier. Je ne sais pas d'où tu observes, mais si tu avais autant de cirrus qu'ici, le ciel devait être très laiteux et ça ne facilite pas le repérage et l'observation des objets nébuleux du ciel profond. Pour le repérage des cibles, outre la bonne carte, il faut savoir ce que tu as comme chercheur et savoir que dans l'oculaire tout est ... à l'envers . Je ne peux te donner des indications que sur ce que je connais. Personnellement, j'utilise des jumelles et un Quickfinder (même genre que le telrad, c'est un viseur sans grossissement.) Si tu as un chercheur classique, mes indications ne te seront d'aucune utilité. Mais dans le cas où tu as un telrad, rigel ou point rouge, je peux te conseiller de regarder sur la carte où se trouve ton objet par rapport à des étoiles brillantes visibles à l’œil nu. Par exemple, tu parlais de M81/M82. Il te faut repérer la casserole de la grande ourse. Tu imagines la diagonale qui traverse la casserole de l'étoile en bas sous le manche vers le haut de l'autre côté, tu prolonges cette droite de 1 fois le segment, M81/82 sont là. Tu peux fouiller la zone avec les jumelles, si ton ciel n'est pas trop pourri de pollution lumineuse, tu dois voir les 2 taches floues. Repère les étoiles lumineuses qui sont visibles autour et leur agencement ( ça forme un triangle, un carré ou une ligne qui pointe vers ta cible...) Lorsque tu cernes la zone, tu pointes le télescope vers elle ( le viseur point rouge te permet d'avoir une bonne approximation) et l’œil à l'oculaire de plus grande focale, tu fais de petits mouvements concentriques jusqu'à ce que tu trouves ces taches floues. Là, tu peux changer d'oculaire pour détailler un peu le champ. Pour M3, un très bel amas globulaire perdu au milieu de nulle part, c'est tout aussi simple. Tu imagines mentalement la ligne qui joint Arcturus à Cor Caroli (l'étoilel brillante des chiens de chasse), M3 est approximativement au milieu de cette ligne, un peu plus près d'Arcturus. Pareil pour M51, tu repères sous la dernière étoile du manche de la grande ourse une étoile plus faible, mais seule visible dans le coin (24 CnV), M51 forme un triangle isocèle aplati avec avec cette étoile et Alkaïd. Ca nécessite de reconnaitre les constellations et leurs étoiles principales, mais c'est un apprentissage qui peut se faire sans instrument.
  8. Jupiter au dobson 200mm

    Et bien, non si tu ne grossis pas, tu ne la verras pas plus grosse, mais plus détaillée en attendant qu'elle soit plus haute. Malgré tout, Jupiter va rester basse pour nos latitudes, donc visible seulement à travers une couche épaisse d'atmosphère (plus turbulente, et avec dispersion atmosphérique qui brouille les couleurs). Il te faudra apprendre aussi à "observer", rester longtemps à l'oculaire pour saisir les détails fugitifs qui apparaissent. Avec ton télescope, tu devrais arriver à voir les bandes parallèles sombres et la GTR lorsqu'elle est face à la terre ainsi que la différence de taille des 4 satellites principaux. Si tu es persévérant et bon observateur, tu aurais aussi des irrégularités des bandes nuageuses et des détails dans la bande claire centrale. Pour les objets de Messier, la plupart sont visibles avec une bonne paire de jumelles. Avec une carte tournante, tu repères la direction, tu pointes les jumelles pour voir à quoi ça ressemble dans un oculaire puis tu te lances dans la recherche avec ton oculaire de plus faible grossissement. lorsque tu as trouvé, n’hésite pas à grossir pour faire sortir des détails et ne pas te contenter d'une tache floue. Pour les Messier, un atlas n'est pas obligatoire, mais si tu prends goût au ciel profond, ça deviendra vite nécessaire car bien des NGC sont accessibles à ton télescope et pas toujours aux jumelles. Poket sky atlas est réputé, mais si tu prépares tes sorties à l'avance, tu peux utiliser un logiciel sur ordinateur et en tirer les cartes de champ qui t'intéressent.
  9. Achat premiers oculaires

    Astroshop.de sait très bien se faire référencer, c'est pour cela qu'ils sortent en premier sur les moteurs de recherche, mais tant au niveau tarif que service, tu trouveras en France des boutiques (en ligne) tout aussi intéressantes, voire plus.
  10. Un nouvel artisan en France - PIX Astro

    Je ne parlais pas d'expérience d'observateur, mais bien de conception d'instrument... et il ne suffit pas d'avoir fait quelques pièces de télescope, fut-ce à la CNC, pour en maitriser la conception de A à Z et en faire commerce. C'est comme si dans ton exemple, le sous-traitant qui fait les sièges des A3XX se disait avionneur et vendait sa production sur la qualité des sièges qu'il a déjà réalisés... Maintenant, si C.Kris sort un instrument complet qui tient ses promesses, ce sera autre chose. Mais dans l'immédiat, wait and see.
  11. Achat premiers oculaires

    Bonjour, toutes les marques que tu cites sont des fabrications chinoises plus ou moins équivalentes. Pour préciser ce que tu devrais acheter, les oculaires à champ large sont préconisés pour observer de grandes nébuleuses ou amas ouverts dans leur contexte ou avec un télescope "manuel" genre dobson, car ils permettent de n'avoir pas tout le temps à recentrer l'objet surtout si les mouvements manuels sont un peu erratiques. Si tu as un instrument motorisé, pour les oculaires plössl, je te conseillerais des marques plus prestigieuses avec de meilleurs transmission, colorimétrie, confort pour un prix encore raisonnable (televue, pentax). On peut changer de télescope et garder ses oculaires, c'est donc une bonne idée de prendre directement un bon oculaire qu'on gardera, quitte à étaler ses dépenses dans le temps.
  12. Un nouvel artisan en France - PIX Astro

    Ah oui, je me souviens de ces photos, on s'est beaucoup extasié sur la peinture, c'est un fait, mais tu avais besoin de conseils pour la mise au point. S'intituler fabricant avec une expérience aussi courte me semble un peu prématuré.
  13. diamétre dobson

    Bonjour, je te ferai une réponse de normand... Ca dépend! si c'est pour que je me débrouille toute seule, 250 c'est bon pour moi, je suis une frêle astramette. Si c'est pour observer avec mon mari, le 400 nous a paru un très bon ratio, on est deux pour le balader et le monter, il n'y pas besoin de système de roulage et je suis petite mais à f/d 4, pas besoin non plus de marche-pied... Si tu as un break, les gros de "Stellarzac Instruments" sont super, car plus on a de diamètre, plus c'est beau... Par contre, il faut que l'instrument soit vraiment optimisé pour que le plaisir ne soit pas gâché... Ce qui est bien le cas dans sa production. Il conçoit tout pour que ce soit déplaçable et montable seul et sans concession sur la qualité.
  14. Bonsoir, en fait cela dépend de pas mal de paramètres : Visuel/photo, appartement/maison, ville/campagne, moyen de transport/pas de véhicule, stockage... Chacun va y aller de ses choix personnels. Le mieux serait sans doute que tu ailles dans un club ou une soirée publique pour voir le matériel et mettre l’œil à l'oculaire pour te rendre compte de ce qui te convient le mieux. Moi, j'avais acheté un petit maksutov parce qu'on habite en appartement en banlieue parisienne... Mais mon trip, c'est les galaxies faibles autant dire que j'avais tout faux, ce qui me convient c'est le dobson démontable pour aller sous des ciels bien noirs. Alors définis tes exigences, tes priorités et on pourra te répondre plus facilement.
  15. Deux galaxies classiques

    Bon, je me tais devant les dessins. C'est fatiguant, c'est toujours les mêmes mots et tu vas finir par avoir le melon! Je suis allée faire un tour rapide sur ton site. Test sur tablette avec Firefox. J'ai un petit souci d'affichage, la partie centrale se superpose aux volets latéraux. De fait, on ne peut pas lire les liens. Je suis sûre que la solution va être trouvée rapidement. En tout cas, l'ergonomie est top! C'est très clair , tout est accessible de la page d'accueil.