MALLART

Member
  • Content count

    872
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Community Reputation

407 Excellent

5 Followers

About MALLART

  • Rank
    Mallart Emmanuel

Personal Information

  • Hobbies
    Astrophoto - fabrication d'Astrographes
  • Adress
    emallart@yahoo.fr
  • Personal website
  • Instruments
    Lunette Takahashi FSQ106ED avec diviseur optique de fabrication personnelle
    Astrographe Newton hyperbolique de 400mm ouvert à F:3,25 (fabrication personnelle)
    Monture 10 Micron GM2000 HPS
    Caméra STL11000
    Caméra Proline 16803
  1. Super, surtout que j'affectionne particulièrement les images en Ha. Et compte-tenu des conditions et du faible temps de pose, ça montre la sensibilité de la 6200 (que je commence tout juste à tester aussi). J'ai fait cette région durant une session récente dans le gard, en LRVB, avec quelques captures en Ha (traitement en cours). J'ai été surpris de voir ce que sort la 6200 en Ha à F:5 (FSQ106) comparativement au CCD. C'est un cran en - dessous côté bruit, mais ça tient la route ... ! C'est quel modèle d'Epsilon ? Salut, Emmanuel
  2. IC1396

    Une petite précision : un filtre passe - haut appliqué avec une faible ou moyenne fréquence spatiale (exemple : 150 ou 80 pixels) a tendance à donner des bords plus clairs en bordure de l'image. Dans ce cas, élargir le zone de travail d'une valeur plus grande que 150 pixels (j'utilise 500 pixels), la remplir avec un niveau de gris similaire au fond de ciel de la luminance à renforcer, afin que le filtre passe - haut puisse "déborder" tranquillement sur la zone périphérique, qu'il suffit d'éliminer en fin de traitement. Emmanuel
  3. IC1396

    Salut Sylvain, Pour le contraste, j'utilise la méthode suivante que je crois Thomas utilises aussi : Par - dessus la luminance, j'applique trois calques qui sont des copies de la luminance, en mode "incrustation" + dosage du pourcentage d'application du calque. Dans l'ordre, du plus bas au plus haut des calques, j'applique un filtre passe-haut de fréquence spatiale variable : du plus large (pour renforcer les zones noires), au plus fin (pour renforcer les détails). Exemple pour une STL11000 (pixels de 9 microns) : filtre passe - haut à 120 pixels, puis 50 pixels, puis 4 à 6 pixels. => Bien sûr, on n'applique pas ces calques à 100%, mais seulement à +-20% (à ajuster selon l'image). => Fréquences spatiales à ajuster selon son setup ... Précautions : 1) Il ne faut pas avoir totalement étiré (ddp) la dynamique de la luminance initiale, sinon les zones brillantes saturent. Le mieux est donc de finaliser son étirement une fois que les filtres passe-haut sont actifs. 2) Le filtre passe-haut le plus fin (donc celui du haut), voir celui d'en - dessous, à tendance à trop renforcer les étoiles (anneau noir autour des étoiles). Pour éviter cela, je sélectionne les étoiles dans la luminance (Sélection -> Plage de couleur puis pipette sur une étoile moyenne). Ensuite, j'étends la sélection de 3 à 5 pixels, puis fait un contour progressif sur cette sélection du même nombre de pixels. Cela donne une sélection qu'il faut ensuite appliquer au couches de filtre passe-haut en supprimant la sélection. Essaie donc, si ça te tente ... Bien sûr, c'est uniquement esthétiques, plus de photométrie possible ... J'attends de lire la méthode de Nathanaël ! Emmanuel
  4. Très beau résultat et cadrage (pas simple) bien fait . Pour moi elle est parfaite. Emmanuel
  5. IC1396

    Belle image, beaucoup de finesse, tu as fait une passe de réduction de bruit ? Assez inhabituel ce mélange de douceur et de détails ... Un petit bémol : la dynamique n'est - elle pas un peu aplatie ? Cette zone donne d'habitude des images plus contrastées en Ha ... Emmanuel
  6. Ma meilleure Mars / Newton 410mm

    J'ai 73mm de dégagement derrière le correcteur maison, ça pourrait passer ? Quels grandissement possibles avec le FFC ? Emmanuel
  7. Salut Jean-Luc, Il y a en tout 4h50 de luminance et 2h par couche RGB. La luminance est étalée sur 4 nuits (dont 3 au Restefond, mais très "partielles"), et le RGB sur 3 nuits (dont 1 au Restefond). On peut donc dire que c'est une image à moitié Restefond, à moitié Lanuejols ! En fait, ce qui déconnait avec PRISM au Restefond était nouveau en ce qui me concerne. Jusque là, j'avais "l'habitude" d'être embêté par les astrométries qui foirent aléatoirement (là je n'y peux pas grand chose : pas de MAP auto ni possibilité de guidage (sauf coup de bol)), et d'autre part par l'établissement des bons critères pour la focalisation auto et le guidage en observation auto (critères de temps de pose, intervalle de magnitude, etc ...). j'avais fini par définir des critères qui marchaient bien avec l'ASI1600, mais sans résoudre le souci avec l'astrométrie. Peut-être que ce qui rend les choses difficiles, c'est que je travaille en grand champ avec une lunette qui donne des étoiles très ponctuelles ? (je n'ai pas encore essayé PRISM sur le T400 Hyperbolique). Ayant changé de caméra (ASI1600 pour ASI6200) juste avant de partir, je me suis dit que j'aurai sans doute à réajuster les critères cités ci-dessus. Mais je n'en ai même pas eu l'occasion : PRISM faisait systématiquement pointer la monture à côté de la plaque, avec un écart d'environ 30 secondes de temps d'ascension droite (soit plus de 7' d'arc) et quelques minutes d'arc en déclinaison (visible en comparant les coordonnées affichées par la raquette de la GM1000 et la carte du ciel ou le contrôle du télescope de PRISM). Bien sûr, la monture avait été alignée avec soin, et pointait avec précision les objets. De toutes manières, l'astrométrie est justement sensée être là pour recaler les erreurs éventuelles de pointage. Du coup, impossible de choper une étoile de MAP en obs auto,à chaque fois elle n'était pas dans le champ, bien que correctement identifiée lorsque l'astrométrie fonctionnait. Après une nuit entière de galère, et seulement deux heures de poses cumulées, Je me suis dit que j'allais donc me contenter de faire des séquences, mais comme avec le mode séquence le dither de l'autoguidage est sans effet, et que d'autre part pour avoir du dither entre les poses en mode séquence il faut ne pas avoir de guidage, j'ai été coincé à devoir tout faire en manuel pendant 6 nuits (LBN535, puis NGC7000 et IC1396 en LRGB + un peu de Ha) : Séquences de qq poses de lum, qq poses RGB(Ha), pour une durée de 45mn max. Puis à la fin de chaque séquence, arrêt du guidage pour faire bouger un peu l'étoile-guide à la main (via la raquette) pour simuler un Dither. De temps à autre, j'ai refait une focalisation via le menu \actions de focalisation\focalisation automatique (choix manuel de l'étoile). Heureusement que j'ai pu utiliser la compensation de la MAP en température via le contrôle du focuser, car cela m'a permis de ne refaire la MAP que quelques fois par nuit. D'où le terme "épuisant" utilisé pour caractériser ces nuits d'acquisition ... A côté de moi, il y avait Thomas qui prenait du bon temps avec son setup qui faisait tout le job correctement ... à 1mètre de focale, la même monture GM1000 et son ASI183MM Pro avec tout petits pixels. Il faut vraiment que je trouve pourquoi PRISM fait pointer la monture à côté de la plaque ... et faire marcher l'astrométrie ! Emmanuel
  8. Ma meilleure Mars / Newton 410mm

    Bluffant résultat ! ça fait un bout de temps que je dois faire un système de projection pour mon 400 hyperbolique, sachant qu'il est sensé être très bon sur l'axe optique ! De plus, le ciel est souvent voilé en Picardie, mais très stable pas mal de soirs par an ... Mais il me faudrait passer la focale à environ 13 mètres pour avoir la même résolution par pixels avec ma 6200MM. Soit un agrandissement par 10 Avez quoi pourrai-je le faire, sachant que ça serait en aval du correcteur de cet hyperbolique ? A+ Emmanuel
  9. J'en profite pour rajouter un lien vers la page commune que l'on fait avec Thomas pour comparer les sites Restefond <-> Lanuejols dans les mêmes conditions et avec le même matériel : lien. A suivre ... Emmanuel
  10. Salut Frédo, j'espère que tu vas bien, depuis le temps qu'on ne s'est pas vus ! Et oui, pour le cadrage, ne connaissant pas trop cette zone, j'aurai dû aller voir des grands champs déjà réalisés par d'autres avant de cadrer ... Thomas était d'ailleurs devant l'écran en même temps que moi pour faire le cadrage (via poses courtes en bin 4), mais on s'est fait avoir tous les deux. D'habitude, je fais des champs larges avant de cadrer des champs plus petits (exemple : FSQ pour cadrage au 400 Hyperbolique), mais là j'ai pas trop ce qu'il faut pour faire un champ plus large ... Liens vers fonds d'écran (le requin seul est très sympa) : le requin seul Champ complet A+ Emmanuel
  11. Salut à tous, Voici ma première image de cette session Astro de Septembre, commencée au Restefond sur deux nuits et terminée à Lanuejols (Gard) sur deux autres nuits. Quand je dis "ma toute première", il y a une précision importante à donner ici : cette image est un travail collaboratif : ma luminance est excellente (du point de vue rapport signal à bruit), mais manquant de signal RGB et en accord avec Idir, j'ai uilisé la couche RGB de son image (lien vers son image) pour compléter la mienne, ce qui fait que cette image est un travail commun amenant au final à une amélioration en termes de signal à bruit. Elle aurait pu être réalisée en deux nuits (5 heures de luminance et 6 heures de cumul RGB), mais j'ai pas mal perdu de temps la première nuit au Restefond à galérer avec PRISM pour tenter de faire fonctionner l'observation auto (problèmes de pointage (en cours d'analyse) et astrométrie ne fonctionnant pas), et les mauvaises conditions des deux nuits suivantes (vent) n'ont pas aidé. Pas facile donc de surveiller toute la nuit, de refaire la MAP dès que la température variait et de faire le Dither à la main entre groupes de poses toutes les 1/2h ... épuisant ! Heureusement, les conditions à Lanuéjols ont été plus calmes pour terminer les acquisitions. Cette image est ma toute première réalisée avec l'ASI 6200 MM Pro, et je dois dire que je suis content des perfs de cette caméra. Le cadrage aurait pu être meilleur, car une partie de la nébuleuse bleue VDB152 (CED 201) tout à gauche a été tronquée ... A compléter plus tard sous forme de mosaïque ? Voici donc l'image en bin 4 : A bientôt pour l'image suivante. Cliquer ici pour la version en bin 2 Cliquer ici pour la version full Emmanuel
  12. Merci pour les commentaires, Pour ALAING : bien vu, je l'ai remise à l'endroit ! Pour ALSvartr : J'ai supprimé la zone en haut à droite qui était retouchée faute de mauvaise superposition des champs, en croppant l'image (100 lignes de moins en full) Pour jp-brahic : j'ai modifié les liens vers les images originales sur mon ftp, plutôt que celle sur la galerie. Tu l'as donc en bin2 (ma préférée) et en full. Autres modifications apportées : - nettoyage des traces résiduelles de satellites - Légère réduction du bruit sur la luminance. A bientôt pour la suivante, faite à Lanuejols ... Emmanuel
  13. La petite zone en haut à droite correspond à une partie de l'image (petite zone triangulaire le long du bord) où je n'ai eu que la couche RGB, et pas la luminance à cause des réalignements des images dus aux changement de site ... J'ai compensé comme j'ai pu (cette zone est un peu floue à cause du bin 2), sinon il aurait fallu cropper l'ensemble (certes légèrement). Peut-être qu'un petit coup de filtre passe-haut gommerait le défaut ...
  14. Première image réalisée avec la caméra 6200 MM Pro, Durant trois nuits au col du Restefond (Alpes de Haute Provence) et Lanuejols (Gard). Prise de vue : 58 x 5mn en luminance, 24 x 5mn par couche RGB, Acquisition et prétraitement par PRISM. Compilation des couches sous Photoshop (couche RGB en mode couleur sur la couche L). Filtrages passe - haut en mode "incrustation" avec trois fréquences spatiales (150, 50 et 15 pixels) sur la luminance pour renforcer les contrastes. Image Emmanuel Mallart - Septembre 2020
  15. Salut à tous, Voici ma première image de cette session Astro de Septembre, commencée au Restefond sur deux nuits et terminée à Lanuejols (Gard) une troisième nuit. Quand je dis "ma toute première", il y a une précision importante à donner ici : cette image est un travail collaboratif : ma luminance est excellente (du point de vue rapport signal à bruit), mais manquant de signal RGB et en accord avec Idir, j'ai uilisé la couche RGB de son image (lien vers son image) pour compléter la mienne, ce qui fait que cette image est un travail commun amenant au final à une amélioration en termes de signal à bruit. Elle aurait pu être réalisée en deux nuits (5 heures de luminance et 6 heures de cumul RGB), mais j'ai pas mal perdu de temps la première nuit au Restefond à galérer avec PRISM pour tenter de faire fonctionner l'observation auto (problèmes de pointage (en cours d'analyse) et astrométrie ne fonctionnant pas), et les mauvaises conditions des deux nuits suivantes (vent) n'ont pas aidé. Pas facile donc de surveiller toute la nuit, de refaire la MAP dès que la température varie et de faire le Dither à la main entre groupes de poses toutes les 1/2h ... épuisant ! Cette image est ma toute première réalisée avec l'ASI 6200 MM Pro, et je dois dire que je suis content des perfs de cette caméra. Le cadrage aurait pu être meilleur, car une partie de la nébuleuse bleue VDB152 (CED 201) a été tronquée ... A compléter plus tard sous forme de mosaïque ? Voici donc l'image en bin 4 : Je suis preneur de votre avis sur le traitement, étant encore loin d'être au point en LRGB ..., surtout que l'image n'a pas le même rendu d'un PC à l'autre. Cliquer ici pour la version en bin 2 Clique ici pour la version full Emmanuel