babar001

Membre
  • Compteur de contenus

    1 398
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Pays

    France

Réputation sur la communauté

11 Neutre

À propos de babar001

  • Rang
    Membre très actif
  1. Le JPM 115/900 la "PERL" des années 70.

    @fred-burgeot Ce n'est pas un réflexe à jeter le doute mais une réflexion personnelle (et je suis certain que je n'étais pas le seul) et qui n'engage que moi. A la limite c'est presque un compliment. Mais j'avais oublié le fait (ou pas bien lu) que ces images avaient été prise avec une webcam. J'en ai fait un tout petit peu il y a pas mal de temps et c'est vrai que j'avais sortis des choses sympas avec un bête C8 (et bien au delà de ce que je voyais à l'oculaire). Donc mon premier réflexe avait été du style "voir ça avec un simple 114 c'est pas possible". Mais les images une fois sélectionnées, traitées ,contrastes accentués sont en effet fantastiques et bravo à Pascal.
  2. ici aussi: https://www.cloudynights.com/articles/cat/user-reviews/apm-140mm-doublet-apo-refractor-r3161
  3. Anciens oculaires

    J'ai eu (il y a longtemps) un SWA Meade de 13,8mm. De mémoire: le triatement AR n'était pas très sombre ( mais peut-être cela n'a pas d'importance: mieux vaut une simple couche optimisée qu'une mauvaise multi ) Mais j'avais un reflet sur les objets brillants avec une fluorite de 102mm. Sinon, beau champ et encore bon confort pour un si petit oculaire.
  4. Newton 200mm contre lunette 150mm

    Ici j'ai rien lu: https://www.cloudynights.com/topic/626055-skywatcher-150ed-my-first-light Il parle de bonnes images à 50x par inch Ce que j'en ai retenu c'est qu'avec un RC à prismes (Baader/Zeiss, j'en ai un ) c'est quasi aussi bon que la TEC 140 (à 9000 euros je pense) Mais le problème n'est pas là, ce serait plutôt : je dispose d'un budget de 2000 euros et je veux le réfracteur qui me montrera le plus en planétaire et ce tout en étant encore facilement transportable (exit donc les achro longues focales). Je viens de revendre une Vixen 114 Ed SS (j'arrête la collectionnite et comme j'ai une Tak FC 100 de première génération ça faisait double emploi) à F/d 5,3 et bien ça bave pas à 200x, bord de la lune sans chroma, etc.. Bon faut pas demander 3x ou 4x le D non plus, hein.... Bon c'était du Vixen avec des lentilles bien finies et judicieusement choisies mais c'est pour dire qu' une 150mm à f/d 8 ne me choque pas même si sur "papier" c'est pas terrible.
  5. Newton 200mm contre lunette 150mm

    Les chinois ont beaucoup évolué. Déjà, sortir une 150mm f/d 8 à l'époque pour un prix riquiqui, c'était une innovation. Dans le pire des cas, diaphragmée à 100mm, on avait déjà une bonne lunette planétaire. Je n'ai pas franchit le cap car le monture fournie à l'époque (une EQ5 avec le léger trépied metallique) était largement sous dimensionnée: il suffisait de marcher aux alentours pour que cela vibre. Les bons exemplaires étaient réservés par les puristes pour y installer les fameux chromacor ( mais cher, nécéssitant une installation précise, et pour avoir un résulat optimal mieux valait connaître l'aberration de sphéricté de la lunette). Maintenant pour un prix similaire on a une vraie ED. Même si ce n'est pas de l'apo, pour 2000 euros ( ce qui est moins chers qu'un doublet "apo" Tak ou autre de 100mm) on a un instrument visuel performant. Et puis si ça bave ( faudrait en être certain) à 300x tant pis on restera dans les 200x ce qui est déjà largement au-dessus du grossissement résolvant.
  6. Lunette pour se faire vraiment plaisir en visuel

    Idem que jm-fluo, je ne suis pas adepte des forts grandissements: 1,5D sur juju c'est parfait. Pour Alef: il y une différence appréciable ente 80 et 100mm que ce soit en planétaire ou ciel profond. Maintenant c'est pas non plus la claque mais c'est appréciable.
  7. Lunette pour se faire vraiment plaisir en visuel

    C'est aussi mon expérience. Un résidu chromatique peut dans certain cas être corrigé avec un RC à prismes. Zeiss avait calculé ses APQ pour "travailler" avec ses RC à prismes
  8. Question: Tête bino et réduction du chromatisme?

    Merci pour vos intéressantes réponses, Je m'étais dis qu'au plus on grossit avec une achro au plus la chromasie est dérangeante et donc nuit à la lisibilité des fins détails (on suppose la lentille bien finie)... En la diminuant d'un facteur deux (plus de bénéficier du fait que la vision binoculaire facilite la visibilité des fins détails) je pensais à un avantage. Le cerveau compense un peu la perte mais recompose t-il la brillance de l'image avec également (ré)amplification du chromatisme ou agit-il en apo?
  9. Bonjour Je me pose une question: l'usage d'une tête bino sur un instrument comme une lulu de 150mm f/d 5 diminue-t-il le chromatisme? En toute logique comme on reçoit 2x moins de lumière dans chaque oeil et comme au plus un objet est éclairé au plus la chromasie se remarque... Et les autres défauts: aberration de sphéricité, sphéro chtomatisme? Merci
  10. Le JPM 115/900 la "PERL" des années 70.

    C'est surtout capter le minimum d'Encke avec un 114mm, ou alors c'est un artefact de traitement?
  11. Le JPM 115/900 la "PERL" des années 70.

    Bonjour Perso j'ai des doutes au sujet des images des planètes ci-dessus. Sans enlever à la qualité de cet instrument (j'aime bien le vintage), cela m'étonnerait qu'elles ont été prise avec un "simple" 114/900...
  12. Poster votre Refracteur favori !

    Et aussi l'observatoire qui va avec
  13. Un réfracteur français ?

    Normal que c'est moins cher car il n'y a pas de verre ED : c'est écrit "achromatic doublet" sur le bord de l'objectif! S'il y en avait un ça fait plus classe d'ecrire ED sans pour autant parler d'APO.
  14. Un réfracteur français ?

    Salut Compustar Merci pour le lien, mais si j'ai bien lu ils ne parlent pas de verre ED. Sinon la finition me semble très bonne.
  15. Un réfracteur français ?

    Bonjour, Je sais que je suis hors sujet par rapport à ce qui à été proposé, mais je me lance (mieux vaut tard...). J’ai depuis pas trop longtemps une achro 150mm f/d 5 C’est une fabrication «maison» donc je ne connaîs pas l’origine de l’objectif. Selon le vendeur il proviendrait d’Allemagne sans autre précision (je sais, ça ne veut rien dire). L’objectif est simplement bleuté et le barillet est réglable. Cela exclu donc la marque Skywatcher (barillet non réglable) et au vu du type de réglage du barillet cela exclu aussi du Bresser. Bref avec ce type d’instrument on s’attend à beaucoup de chroma. Sur la lune un liseré bleu mais pas très épais avec une image bien piquée jusqu’à 120x Je dois dire que je m’intéresse actuellement plus au test d’instrument qu’à l’observation pur et dur (j’ai d’autres hobby me prenant du temps), ceci pour dire que mes conditions d’observations sont abominables (fenêtre ouverte) mais malgré tout (et surtout en été) cela permet de grossir dans les 100x et de toute façon les éventuels défauts sont déjà bien visible. Sur Jupiter, pas de halo bleu mais plutôt des refets rougeâtres et un phénomène que je met sur le compte de l’aberration de sphéricité mais les spécialistes me contrediront peut-être : lorsqu’on met au point, si on a le disque de jupiter le plus «lumineux» et blanc possible on a une image un peu floue avec très peu de détails ( deux bandes) mais quand on modifie très légèrement la mise au point (difficile car mon exemplaire n’a pas de démultiplication) le disque devient net avec de nombreuses bandes et détails au détriment d’une image plus jaune et d’une espèce de voile (halo blanchâtre un peu fluctuant) qui vient gâcher un peu l’esthétisme tout relatif de l’image et qui n’est pas la fluctuation du disque due à la turbulence. Par comparaison j’ai placé une Vixen 102 Ed SS (102mm f/d 6,5) dans les mêmes conditions. Le disque de Jupiter en blanc sans trace apparente de chromatisme, les bandes ont un aspect plus tranché mais il y a moins de détails. Il n’y a pas de trace de ce halo fluctuant autour de la planète. Vu les conditions les grossissement sont de l’ordre des 100/120x ce qui est le grossissement utile d’une 102mm et supérieur au grossisseement résolvant (D/2) d’une 150 Il est certain que des grossissements supérieurs auraient pu convenir parfaitement à la 102mm et pas à la 150mm. Cette petite expérience pour confirmer qu’une 150mm même achro et de courte focale permet de voir des détails intéressant sur les planètes si l’optique est bonne. D’où mon idée: n’est-il pas possible de créer une lulu dans la zone des 130-160mm avec un f/d de 6 et un verre ED, pour du visuel? Dans la lignée de la 102 ED SS, Vixen avait sorti une 114 (f/d 5,3) qui est également excellente (j’ai aussi cet instrument) ainsi qu’une 130 ( f/d 6,6). Mais elles ne sont plus produites et le créneau est donc à (re)prendre. Aujourd’hui avec des verres plus récents je pense qu’on peut faire soit aussi bon pour moins chers soit meilleur pour le même prix. D’ailleurs Skywatcher vient de sortir une ED de 150mm f/d 8 pour 2000 euros. Une 150mm ED optimalisée de f/d 6 pourrait encore être à l’aise sur une petite monture de style GP/EQ5 ou une azimutale pas très cher. Si en plus on l’imagine démontable (pare buée et porte oculaire) elle pourrait passer limite en bagage à main en avion.