Alexandre Renou

Membre
  • Compteur de contenus

    238
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Pays

    France

Réputation sur la communauté

62 Neutre

1 abonné

À propos de Alexandre Renou

  • Rang
    Membre actif

Informations personnelles

  • Centres d'intérêt
    Comètes et ciel profond
  1. Avis aux astro-imageurs (bien équipés) fan des comètes

    Pour m'excuser de la grosse erreur de positionnement de 60P/Tsuchinshan 2 dans le début du message (erreur corrigée depuis) et pour faire écho à son apparence semblable avec une autre comète passée il y a bien longtemps (voir mon observation du samedi 4 janvier et son commentaire sur le forum d'à côté https://www.webastro.net/forums/topic/169711-les-comètes-de-2019/ , j'ai retrouvé la photo de la comète C/1998 K5 et la voici pour vous scannée : et oui c'est de l'argentique avec du 400 iso !!! mais on faisait tout de même sans APN ni CCD des choses sympas en poses courtes (4 + 10 min) au foyer d'un télescope de 400 mm f/4,5 tout de même !!
  2. Avis aux astro-imageurs (bien équipés) fan des comètes

    Bonjour jensrien, Erreur de ma part, j'étais parti sur la seconde comète que j'avais vu de la nuit, C/2018 A3 ATLAS (bien plus difficile). 60 P/Tsuchinshan 2 est bien dans le Lion aux limites de la Vierge actuellement, comme le montre le site de Seichi http://www.aerith.net/comet/catalog/0060P/2018.html
  3. Tout d'abord souhaitons nous plein de bonnes nuits limpides ! L’ observation de la comète 60 P/Tsuchinshan 2 de cette nuit m’a réservé une belle surprise : c’est une comète avec une belle petite queue fort contrastée courant sur environ 2,5’ d’arc pour une coma d’environ 0,15’ d’arc (certes bien petite mais remarquablement contrastée en visu), qui se prêterai bien à l’imagerie avec de grandes focales (si Christian du Nord lit le message…). Vous pouvez lire son observation sur le lien https://www.webastro.net/forums/topic/169711-les-comètes-de-2019/ 60 P/Tsuchinshan 2 est dans la partie australe du Lion en approche de la Vierge. Signalons que la seconde comète vue la même nuit (C/2018 A3) (voir lien ci-dessus) est très boréale, passant aux limites de la Grande Ourse, du Dragon et de la Girafe, et peut-être agrémentée de quelques petites galaxies à moins d'un demi degré souvent comme c'est le cas de NGC 2963, 2957 A-B la nuit prochaine, et avec encore la plus brillante NGC 2985 à 40' d'arc (cette nuit passée à moins de 8' d'arc). Bonne traque !
  4. La comète 46 P/Wirtanen en visu

    Bonjour à tous les chasseurs de comètes, J’ai profité d’une nuit enfin correcte (sauf le début avec la grisaille qui ne s’était pas encore dispersée) et sans Lune. C’est pas facile en plaine à cette période dans ma région… - Tout d’abord 46 P/Wirtanen à 23h tu avec des jumelles J 43x10 : Mesurée à mag m1 = 5,9 (M), dia 20’ d’arc, dc 4/5. Facile. - 64 P/ Swift-Gehrels à 23h10 tu avec un TN 250x52 : Mesurée à mag m1 = 9,8 (M), dia 4’ d’arc, dc 3. Très diffuse sur ses bords. Mieux avec filtre C 2. - 38 P/Stephan-Oterma à 23h20 tu avec un TN 250x80 : Mesurée à mag m1 = 11,5 (M) environ, dia 2’, dc 5/6. Une modeste étoile mag 11,25 toute proche a gêné pour faire une bonne estimation de m1. - C/2016 N6 PanSTARRS à 1h tu avec un TN 560x290 : Mesurée à mag m1 = 13,1 (M), dia 0,35’ d’arc, dc 4. - C/2018 A3 ATLAS à 1h10 tu avec un TN 560x290 : Non vue avec certitude d’autant qu’une étoile brillante (mag 8) était assez proche. Mag m1 de l’ordre de 15,5 à 16 ? Confondue au départ avec une étoile mag 16,4, mais ce n’était pas ça. - Astéroïde 944 Hidalgo (un astéroïde qui a une orbite de comète et qui passe près de nous actuellement), observé à 1h 40 tu avec un TN 560x290 : Mesuré à mag 14,5 en accord avec les prévisions. Stellaire bien sûr. - 123 P/West-Hartley à 4h15 tu avec un TN 560x290 : Mesurée à mag m1 = 15,0 (M), dia 0,3’ d’arc, dc 6. Coma plus diffuse vers l’ouest. - et pour finir, la nouvelle comète du matin C/2018 Y1 Iwamoto à 5h40 tu avec un TN 250x115 (le secondaire du TN 560 était une seconde fois givrée en fin de nuit, une seconde fois car en milieu de nuit, il avait été dé-givré avec un sèche-cheveux et étonnamment sans agravation sensible de la turbulence ?!). Donc la dernière comète au TN 250 : Mesurée à mag m1 = 11,5 (S) environ, dia 0,7’ d’arc, dc 2. Sinon le ciel était suffisamment claire pour s’amuser à observer quelques galaxies faiblardes dans mon TN 560 à l’image des 4 composantes a, b, c et d de Hickson 40. Température de fin de nuit : -3,5°C, mais pas de problème de froid bien équipé (voir mon article sur le sujet dans le dernier Astrosurf Magazine)...
  5. La comète 46 P/Wirtanen en visu

    Dès le 24 au soir, le créneau pour l'observer de nuit le soir commence (une fois le crépuscule astronomique terminé cad vers 18h-18h15 tu) et avant que la Lune se lève (le 24, la Lune se lève vers 18h30 tu et de plus en plus tard ensuite), c'est donc le tout début de son créneau d'observation favorable en seconde partie de décembre. Il faudra profiter du 1/4 d'heure pour être en campagne loin d'halos urbains notamment vers le Nord-Est, pour tenter sa détection à l'œil nu, sans doute avec une magnitude d'environ 5,5 ? Certes, c'est très faible pour une magnitude (diffuse) mais faisable sous un ciel limpide. Comme elle est déjà haute (plus de 40°) dans le ciel à 3,5° au Nord-Est de Capella, c'est donc possible… si la météo le permet. NB : attention, le lendemain, sa proximité avec omicron du Cocher, étoile de brillance sensiblement identique à la comète, peut interférer dans sa détection à l'œil nu.
  6. La comète 46 P/Wirtanen en visu

    Bonjour à tous, Comme je vous l’avais dit le 10 décembre dernier dans ce post, pour voir la différence avec mon site de campagne, j’ai observé la comète vendredi dernier, le 14 vers 19h tu depuis un site urbain : Angers dans le Maine et Loire, une vile de 200000 habitants avec l’agglo, une ville très éclairée dans le secteur essayé . J’ai essayé dans 3 sites différents diversement pollué en lumière. - Depuis un site très éclairé (lampadaires partout, on lit facilement le journal) (on voit à peine la Polaire et j’ai repéré Aldébaran grâce à Capella !!!… c’est dire la pollution très forte). La magnitude limite à l’œil nu est d’environ 2,5. A l’œil nu, il n’y a bien sûr rien à voir. Mais pire avec mes jumelles J 43x10, je ne l’ai même pas trouvé bien que sachant où elle était !!! - Depuis le bord d’un parc urbain : à l’œil nu, toujours rien pour la comète, mais on voit cette fois les brillantes étoiles des constellations. Aux jumelles, enfin la comète est visible mais très modestement, sans trop de difficulté pour un chevronné mais certainement pas évidente du tout pour un néophyte. - Depuis le site précédent mais en s’éloignant un peu plus de la ville, à environ 200 mètres. Toujours rien à l’œil nu (il y avait un gros croissant de Lune, mais tout de même, vu son aspect général aux jumelles, sa visibilité aurait été bien difficile dans tous les cas). Aux jumelles J 43x10, Wirtanen est visible sans difficulté mais bien moins intensément que l’observation faite depuis un site de campagne. La mesure de son diamètre, bien en retrait, 12’ d’arc environ contre 30’ d’arc le 12 décembre en campagne montre bien la différence. La magnitude est déterminée, mag m1 = 5,5 environ, elle aussi minimisée par rapport à l’observation du 12 décembre où je l’avais mesuré à 4,8. On constate bien que cette comète, relativement peu contrastée (aux jumelles et à l’œil nu) est à voir depuis un site de campagne uniquement pour l’apprécier un minimum. Maintenant que la Lune est gênante (grosse et proche), bcp risquent d’être déçus de ne voir « que » ça dans des optiques et rien à l’œil nu. Malgré la Lune ou la pollution lumineuse urbaine, on peut certainement faire quelque chose en imagerie mais en visu, mieux vaut attendre l’absence de la Lune et aller en campagne !
  7. La comète 46 P/Wirtanen en visu

    Bonsoir à tous, Observée et mesurée ce soir aux jumelles J 43x10 à 20h 15 tu, mag m1 = 4,9 (M), dia 25' d'arc environ, dc 3/4. Vue aussi faiblement à l'œil nu. Tout ceci sous un ciel de plaine de transparence tout juste correct. Au final, elle est facile aux jumelles, immanquable quand on sait à peu près où elle est, par contre à l'œil nu, il faudrait vraiment un bon ciel de montagne pour qu'elle saute aux yeux ! Dans un télescope, elle est facile et montre bien son petit centre plus dense, amis le halo externe est très pâle, mais renforcé avec un filtre C 2. J'essayerai peut-être de la voir (si la météo le permet) en milieu urbain ce w-e, comme dans la préfecture de mon département, Angers, ville fortement polluée en terme de pollution lumineuse, ça va être bien différent étant donné son contraste assez moyen ! Ré-observée le même soir avec le même matériel à 22h 15 tu avec un ciel un peu meilleur (et moins de pollution lumineuse avec l'extinction total du village à 2kms après 222h tu) : la magnitude mesurée aux J 43x10 est la même, mais son diamètre apparent est de 30' d'arc. Revue aussi à l'œil nu moins difficilement, elle n'est pas difficile lorsque l'on sait où chercher, c'est alors une petite boule diffuse très moyennement visible. J'en ai profité pour estimer sa mag à l'œil nu : mag m1 = 4,6. Je tempère donc mon appréciation sur la difficulté de la voir à l'œil nu après cette seconde observation ; elle n'est pas difficile sous un ciel correct de plaine. Autant dire qu'elle doit être évidente sous un beau ciel de montagne. Sinon, pour les afficionados des comètes, il y a aussi 64 P/S.G (mesurée à mag m1 = 9,3 avec un T 120x30) et 38 P/S.O (mesurée à mag m1 = 11,4 avec un T 250x80). #Bruno : quelle aventure mais au final vue !
  8. Bonsoir à tous, #compustar : Sympa tes images de comètes faibles peu communes Sinon, il y a le site de Laurent Ferrero avec ses cartes entre autres http://splendeursducielprofond.eklablog.fr/46p-wirtanen-une-comete-prometteuse-a148775798
  9. La comète 46 P/Wirtanen en visu

    Oui Fabrice, Wirtanen est certainement visible à l'œil nu sous un ciel correct, chose que je n'ai pas eu vraiment ces derniers temps (sans parler que Wirtanen était collée à une étoile brillante et gênante le 30/11). D'ailleurs, le fait que je dise que sa visibilité était (à l'époque le 3/12) entre M 33 et M 31 montre bien que c'est tout à fait possible, je vois bien M 31 à l'œil nu sous un ciel moyen chez moi... Et comme elle monte en brillance et hauteur sur l'horizon, la question ne se posera plus du tout par la suite. Dans le ciel que j'ai eu ces derniers temps, c'est clair que je sors le matos uniquement parce que c'est ma comète préférée qui passe en plus près de la terre, parce que sinon, je passerai mon tour. D'ailleurs, le gros matos reste au chaud. Je suis assez difficile habituellement quand je fais du ciel profond et je fais facilement la mou quand d'autres sont dehors. Mon ciel de campagne en plaine entre Angers et Saumur m'offre toutefois de belles nuits de temps en temps, mais pas actuellement et de façon trop éphémère. Même s'il me faut par exemple 10 min maxi pour sortir mon 560 prêt pour observer (sans compter la mise en température), j'évite les cieux peu transparents et trop instables. Quand je perçois sans ambiguïté toutes les étoiles dessinant la Petite Ourse (jusqu'à mag 5,5 au minimum) à l'oeil nu, je sors… et ce n'est pas si souvent que cela depuis 1999-2000, époque depuis laquelle ma région a bcp perdue en nombre de nuits vraiment limpides. (j'ai communiqué les stats ici ou "à côté" il y a qq années). C'est comme cela, on fait avec. On est loin de la transparence des cieux du Queyras ou du Chili que je connais, mais cela ne m'empêche pas d'observer chez moi des comètes de mag 15,5 avec mon TN 560 et ma vue d'observateur ayant la cinquantaine. Pour revenir aux yeux bioniques de Nicolas, il y a certainement peu d'observateurs qui peuvent le concurrencer, et comme en plus, il dessine bien, c'est clair qu'on est pas tous égaux ! P'tit bonjour Nicolas
  10. La Voie Lactée, dans toute sa splendeur et son intégralité

    Comme dirait un certain Serge V. : "boudioooouuuuu !!!" quel travail SUPERBE !! BRAVO ! As tu remarqué aussi la légère teinte verdâtre de la voie lactée ? Pour moi, je crois que c'est Laurent Ferrero ou un de ses acolytes lors d'un séjour à l'Hacienda au Chili qui me l'avait fait remarqué. Elle est un peu coloré (dans ses parties les plus denses). Dans le même genre complètement fou (et comme je ne le suis pas assez, j'avais aussitot fuis devant un tel projet qui m'était venu à l'esprit ce soir là, tout le monde ne s'appelle pas Serge), je m'étais dit qu'il serait sympa de noter toutes les petits nuages obscures qui trouent la voie lactée au niveau du centre galactique et autour dans ma lunette de 90 mm que j'avais sous la main lors d'un séjour au Chili…. Dantesque ! Et encore, je ne dessine pas mais je prends des notes descriptives détaillées de tout ce que je vois dans mes instruments. Non non, je ne dessine pas, où alors parfois des croquis pour éviter des narrations trop compliquées.
  11. La comète 46 P/Wirtanen en visu

    Des nouvelles de Wirtanen : Observée ce soir du 3 décembre à 20h30tu avec des jumelles J 43x10 Hawke sous un ciel médiocre, très changeant, entre passage de nuages ou voiles. C’était une belle boule ronde et diffuse. Mesurée à mag m1 = 5,8 (M), diamètre 16’ d’arc, dc 3/4. Quel changement avec la vision du 30 novembre évoquée plus haut ! Certainement que l’étoile brillante ce soir là juste à côté avait affectée (négativement) la brillance de la comète, mais tout de même, elle semble franchement avoir bien évoluée en 3 jours ! Je l’ai comparé rapidement avec le même instrument avec M 33 et M 31. La visibilité de la comète est intermédiaire entre les 2, sachant que M 33 est bien moins contrastée et M 31 plus au contraire. Le filtre C 2 est toujours bien efficace. Vue aussi bien modestement dans un chercheur 30x6. Tentée à l’oeil nu, mais aucune chance de la voir surtout sous ce fade ciel de campagne ; pi (mag 4,2) et sigma (mag 4,7) Cet à côté étant elles bien faiblement visibles à l’oeil nu au même moment. Bravo à toi Nicolas pour l'avoir vue à l'œil nu, mais représentes-tu bien le citoyen astronome chevronné "normal" avec tes yeux toujours "bioniques" ...!? Un petit mot pour encourager Battista : ici aussi on avait prévu un temps exécrable ces jours-ci et après aussi, mais il faut surveiller, car une simple éclaircie d'une 1/2 heure suffit, même si le ciel est de limpidité "douteuse"...
  12. La comète 46 P/Wirtanen en visu

    Bonjour à tous les chasseurs de comètes. Enfin une éclaircie sans trop de voile, de nuages, ni de Lune, (et que je sois à la campagne), ce n’est pas commun depuis 1 mois avec cette météo très compliquée comme c’est malheureusement souvent le cas à cette période de l’année depuis bientôt presque 20 ans dans ma région...(c’est depuis cette époque que je constate le changement climatique ici malheureusement dans le sens de bien moins de nuits claires !!). J’ai enfin pu voir plus en détail la comète Wirtanen. C’est une comète que je suis à chaque passage depuis 1985, tous les 5,5 ans environ (1 seul passage ratée car il était très défavorable). Autant dire que c’est ma comète « chouchou » ! Je l’avais observé à ce passage actuel le 16 octobre dernier avec un TN 250x115, mesurée à mag m1 = 11 à 11,5 (mesure fortement altérée par sa très faible hauteur sur l’horizon). Et enfin, elle remonte ! Bien que le ciel soit loin d’être bon (et en plus j’avais la lueur d’un petit terrain de foot pour une fois allumée presque dans l’axe !), je vous donne de ses nouvelles, observée dans plusieurs instruments différents : Dans un TN 120x40, facile, bien qu’une satanée étoile brillante de mag 6,2 soit presque collée à elle à environ 5’ d’arc (etoile qui n’a pas facilité du tout la mesure de sa mag et a sans doute minimisé sa brillance), à 20h45tu, m1 = 7,5 à 8 (M), diamètre 4’ d’arc, dc =4. Le filtre C2 est bien efficace, permettant un meilleur contraste et du coup, son diamètre gonfle à 7’ d’arc ! Vue aussi dans des J 80x15, assez facile avec l’étoile fort proche ! Vue aussi comme une toute petite boule floue au chercheur 50x9. Vue aussi dans un TN 250x80, très facilement, ronde avec un petit centre dense. Autre comète pour les modestes instruments, 64 P/Swift Gehrels. Celle-là je la suis depuis plus longtemps ; je l’avais mesuré à mag m1 = 13,9 le 7 septembre avec un TN 560x290. Elle est maintenant assez facile et bien placée dans le ciel du soir en plus. Mesurée avec un TN 120x45 à 20h15tu à mag m1 = 9,8 (M), dia 2’ d’arc et dc 3/4. Plus faible et plus diffuse que Wirtanen. Attention à son observation dans des sites ou des cieux médiocres. Elle est assez bien visible dans un TN 250x80. Elle répond bien au filtre C2, gonflant son diamètre à 2,5’ d’arc. Attention ces valeurs de diamètres apparents pour la coma varient bcp avec la qualité du ciel qui était loin d’être idéal ce soir là. Peu de temps près, arrivée de premiers voiles et nuages venant de l’atlantique après 21 tu. Cette dernière comète est au niveau de son maximum d’éclat tandis que Wirtanen augment encore. A suivre.
  13. Nouvelle comète du matin en visuel

    Bonjour à tous les chasseurs de comètes, Je vous fais part de l’observation d’une nouvelle comète en toute fin de nuit : C/2018 V1 Maccholz- Fujikawa-Iwamoto. Il est maintenant très rare qu’une comète soit découverte à l’ancienne, c’est-à-dire en cherchant visuellement, c’est le cas de celle-ci ! Voir les infos sur http://www.astrosurf.com/topic/122816-c2018-v1-6-mag-4-décembre-2018/?tab=comments#comment-1600178 et aussi sur le site https://www.skyandtelescope.com/astronomy-news/observing-news/machholz-12th-comet/ pour la carte entre autres. Consultez aussi l’incontournable site http://www.aerith.net/comet/weekly/current.html Il est grand temps de l’observer en toute fin de nuit le matin car son élongation diminue et donc sa hauteur sur l’horizon, risquant alors de ne plus être visible, d’autant plus la Lune arrive en fin de semaine à la fin. Hauteur de l’ordre de 18° au tout début du crépuscule actuellement et plus bas encore à moins de 10° environ 10 jours après pour finir dans les lueurs du levant. Il faut l’observer à la limite de la nuit noire, c’est-à-dire juste avant le tout début du crépuscule astronomique le matin. Toutefois son éclat augmente en même temps qu’elle disparaît dans le levant. Dans 2 semaines, ce sera sans doute trop tard. Voilà mon observation ce matin du 13 novembre à 5h TU avec un TN 120x45 : mag m1 mesurée à 9,4 (méthode M), diamètre 1’ d’arc donc toute petite, DC = 6 donc bien contrastée. Observée aussi avec un TN 250x80, elle était facile, bien contrastée, ronde sans queue apparemment mais un petit doublet stellaire dans l’axe de la queue théorique a pu gêner. Le filtre C2 est efficace ! Une photo faite par Jean-François Soulier montre bien son aspect aussi bien visuel que photo (voir http://lesia.obspm.fr/comets/lib/display-obs1.php?Num=19976 ) Par comparaison, j’ai observé un peu avant la comète 38 P/Stephan-Oterma avec le même matériel : Au TN 120x45, mag m1 mesurée à 10,7 (M), dia 2’ d’arc, DC 4 environ. Son aspect est assez différent puisqu’elle est plus grande mais surtout moins contrastée et étant de brillance moindre, sa visibilité est bien moindre. Au TN 250x80, on s’aperçoit que c’est surtout son faux noyau qui est le plus évident car le reste de la coma est bien peu contrasté. Filtre C2 efficace sur la coma mais pas sur le faux noyau. Un dernier mot pour dire que 38 P/ était dans le champ de l'amas ouvert NGC 2420, nettement plus grand et plus brillant que la comète.
  14. Galaxies : Afrique du Sud (2)

    Bravo Fred pour tes dessins exceptionnels !!!!!! Merci de nous faire profiter de tes observations du ciel profond, nébuleuses, galaxies... j'espère que tu ne t'ai pas frotté à NGC 5139, en reproduisant toutes les étoiles vues, n'est-ce pas ?! Je connais ces objets pour les avoir vu pour la plupart dans un T 350 ou 400 et j'avoue qu'ils sont impressionnants, surtout ceux de NGC 1097 et 6744 (qui n'est pas facile à détailler celle là), sans parler de NGC 6438. Tu as une vue certainement exceptionnelle aussi.... C'est vrai que ton observation de la superbe NGC 1365 (peut être pour moi la plus belle et détaillée galaxie du ciel ) mériterais d'y passer plus de temps. Bravo encore !!! Amicalement, Alexandre
  15. un objet inconnu

    Bonjour à tous, Pour répondre à den b, voilà mes notes avec un TN 400x100 et H bêta sous un ciel correct de plaine (c'est important de la dire) : DWB 111-118-119 Nébuleuse de l'X = Simeis 57 Cygne (Cyg) 20 16 00 +43 40 00 Taille (20'x8') Faible et grande nébuleuse très peu contrastée située au niveau d'un triplet stellaire (mag 7,8 à 8,7) formant un triangle isocèle rectangle. De son tracé photographique en "S", seules les parties les plus extérieures sont détectables, à savoir la partie S et la partie N sous la forme de 2 nébulosités très diffuses, très peu contrastées et bien allongées 2 à 3/1 chacune, parallèles entre elles et orientées NNW-SSE. Celle au N est un peu moins difficile et un peu plus grande. C'est en effet très faible, classé 0,5 à 1 /4 sur mon échelle de visibilité perso. Bonne chasse