Alexandre Renou

Member
  • Content count

    309
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Community Reputation

156 Good

2 Followers

About Alexandre Renou

  • Rank
    Active Member

Personal Information

  • Hobbies
    Comètes et ciel profond
  1. éclipse 2019 au Chili - le film !

    Merci BEAUCOUP pour ce film que je vais regarder plus tranquillement plus tard quant j'aurai le temps, mais comment ne pas réagir tout de suite à cette aventure qui me rappelle des excellents souvenirs au Chili et le MAGNIFIQUE Tres Cruces (vu en été en 2015). MERCI pour le partage.
  2. Des objets peu imagés

    Un petit mot sur les sujets originaux de Stef et en particulier sur NGC 6504 en visuel. Cette galaxie parfaitement vue par la tranche est assez intéressante dans les grandes optiques. Dans un TN 560 à 300x, certes peu brillante et petite, sa forme est typique, avec un petit bulbe bien dense et contrasté avec un noyau stellaire en son sein. Ses extensions latérales sont très fines et contrastées (rapport longueur sur largeur de 10/1). Elle est contenue dans un parallélogramme d’étoiles. L’ensemble de cette galaxie ressemble fort à la belle image de Stef. Certes, elle est petite et il faut plutôt avoir de la focale en imagerie. Mais profitez en pour capter une autre galaxie, beaucoup moins typique car très déformé, UGC 11035 qui se localise à 28’ d’arc au SW de NGC 6504, malheureusement juste hors cadre de la photo de Stef. Cette seconde galaxie, encore plus faible et à peine plus petite que NGC 6504, prend un aspect complexe au TN 560x300, un peu comme une virgule ou un bâtonnet cassé. C’est une cible sympa avec une grande focale en imagerie. Quant à NGC 6791, très riche, c’est un bel amas pour les gros dobson, comptant presque une centaine d’étoiles assez serrées et de brillances assez semblables. A voir.
  3. Rétablissons un petit oubli pour l'article "Au cœur du Dragon" : la carte générale page 63 du numéro 104 montrait un cercle bleu où figurait un astérisme triangulaire. Ce dernier permettait de repérer plus précisément les derniers objets de notre liste... à l'aide d'une carte encart qui a été oubliée ! Mille excuses Mais la voici ici ! Ca tombe bien la Lune nous laisse à nouveau en paix pour faire du ciel profond. Bonnes observations !
  4. Les comètes VISUELLES du moment

    Bonjour à tous, Dernières nouvelles des comètes du soir, profitant d’une éclaircie providentiel. - C/2019 Y4 Observée à 21h50tu avec un T 250x50, elle n’est pas difficile du tout mais si peu contrastée que depuis des sites urbains, il ne doit pas y avoir grand-chose à voir… Mesurée à mag m1=10,0 environ (valeur pas évidente car elle se diffuse bcp et elle est allongée), diamètre 4’x2’ environ, dc= 1. Observée dans un T 560x110, elle est assez facile mais toujours peu contrastée et très diffuse. La coma est bien allongée (4’x2’ environ) et un peu plus grande avec un filtre swan C2 qui permet de mieux voir la coma. Cette dernière est plus contrastée côté Nord-Est et à l’opposé, on distingue une queue faiblarde de 6’ de long très approximativement vers pa = 60°. Le « chapelet » de nodosités vues lors de l’observation précédente le 13 avril n’a pas été revu (voir le croa au début de ce post) ; le centre est bien moins évident. Même si elle faiblit et se diffuse de plus en plus, elle reste accessible aux instruments relativement modestes … si le ciel est suffisamment « bon ». Comme anecdote observationnelle avec ce gros télescope, j’avais essayé de la revoir en milieu de semaine et je n’avais rien vu !! il faut dire que le ciel était très médiocre ce soir là, avec des voiles plus ou moins denses. Comme quoi, même avec un gros télescopes, on n'en voit pas plus si les conditions sont mauvaises... - C/2017 T2 Observée à 23htu dans une L 90x30, mesurée à mag m1 = 8,9 (M), dia 4’ d’arc, dc 5. - C/2019 Y1 Observée à 23h50tu dans une L 90x30, mesurée à mag m1 = 8,9 (M), dia 3,5’ d’arc, dc 5/6. Étrangement, la magnitude est la même !!? Je suis passé de l’une à l’autre 2-3 fois pour me rendre compte qu’effectivement, elles se ressemblent bcp en brillance, diamètre apparent et condensation. Étonnant ! Et comme elle ne sont pas trop loin l’une de l’autre (14° ce soir), on pourrait se méprendre...
  5. Neuf dessins, surtout du galactique

    Très impressionnant Fred !!!! Tout cela avec ton T 400 ! C'est hallucinant que tu puisses voir autant de détails. Je connais ces objets dans un T 400 et certains dans un T 560, et bien bravo, tout d'abord pour si bien les retranscrire et aussi pour la vue exceptionnelle que tu as, digne de l'extraterrestre Nicolas B. !!!!!
  6. Michel Verdenet (1944-2020)

    Une brillante étoile dans notre ciel s'est malheureusement éteinte. En tant que brillant observateur variabiliste que je n'es pas eu l'honneur de connaître, je suis sûr qu'il aurait aimé étudié sa courbe d'éclat comme il aimait le faire avec passion. Il a tant fait pour l'astronomie amateur, c'était un GRAND dans notre univers. Brillant hommage de tous.
  7. Les comètes VISUELLES du moment

    Bonjour à tous, Tout d'abord, félicitations à Nicolas pour ses observations et photos dans des conditions urbaines abominables... j'imagine même pas rechercher 2019 Y4 perdue dans la Girafe avec des repères visuelles absolument invisibles à l'oeil nu depuis son site.... depuis lequel j'avais jeté un coup d'oeil il y a bien longtemps il y a 20ans ou +? d'ailleurs. J'ai profité d'une éclaircie sympa pour revoir la comète ce soir : - C/2019 Y 4 à 21h15tu dans une T 250x50 : mesurée à mag m1 = 10,2 (M), coma ovale (rapport longueur sur largeur de 2/1) avec un centre bien allongé diffus, dc2/3 donc toujours peu contrastée, trop peu diront ceux en milieu urbain. Il y a encore un début de queue (long approximative de 4' d'arc vers pa 90°. Le tout ressemble fort au dessin de eroyer plus haut. En grossissant (140x) au T 250, pas vu de nodosité comme celles vues mardi soir dernier au T 560 (voir croa en haut de page). Finalement, elle tient bien le coup avec ce palier de brillance.
  8. Les comètes VISUELLES du moment

    Merci Fred, Rappelle nous ton optique et ton grossissement utilisé pour tenter les autres observateurs à voir cette curiosité... pendant que c'est encore visible.
  9. Bonjour à tous les cométeux ! Voilà quelques nouvelles des comètes actuelles (observations visuelles) : - C/2019 Y4 Elle maintient sa magnitude vers 10-10,5 depuis plusieurs jours (mesurée à mag m1 = 10,3 le 10/4). Hier soir, dans un T 250x50 à 20h40tu, une étoile de mag 10,3 interférait trop pour faire une mesure plus précise de sa mag). Sa forme ovalisée (3’x2’) était très atypique d’autant que sa condensation centre allongée (dc 2/3) montre bien qu’il se passe qq chose dedans ; elle est en cours de désintégration. Observée dans un T 560x110 à 21h15tu, la comète est facile avec son aspect vu précédemment. En plus, on perçoit le reste de sa queue (long d’au moins 5’ d’arc vers pa 90°) très peu contrastée et vite très faible, dans l’axe du centre très allongé. Ce centre est intéressant à fort grossissement. Ainsi à 370 fois, très allongée et plus dense, il forme un chapelet difficile à résoudre. On sent que ce n’est pas un trait diffus continu mais un chapelet avec 1,2 ou plus de nodosités minuscules dont s’extirpe une plus stellaire en avant côté Ouest. Malheureusement, la turbulence assez forte, alliée avec un vent assez fort faisait de petites vibrations qui limitait la résolution. Comme quoi, il n'y a pas qu'en photo que l'on voit des détails. Ca doit être possible à un T 300 dans de bonnes conditions en grossissant fortement. - C/2019 T2 Observée dans un T 250x50 à 21h40tu, c’est la comète la mieux visible du moment. Mesurée à mag m1 = 9,0 (M). Diamètre 2,5’ d’arc et dc 5/6. La coma semble se diffuser vers le Sud-Est. Observée dans un T 560x110 et x165, son centre est bien marqué avec un faux noyau en son sein (dc 6/7), la rendant bien contrastée et brillante ! La coma se diffuse effectivement plus vers le SE tandis qu’un faible queue s’étend sur environ 3’ d’arc vers pa 150°. - C/2019 Y1 Observée dans Cassiopée à 1h45tu dans une L 90x30. Mesurée à mag m1 = 9,3 (M), dc 4 et diamètre 2,5’ d’arc. Les autres de la nuit : J’ai fait l’impasse sur 88 P/Howell que j’avais déjà vu à un autre passage, mais j’ai observée aussi la périodique 246 P/NEAT (déjà vue en mars 2012). Mesurée à 22h20tu dans un T 560x290 à mag m1 = 15,0. Petite (0,2’ d’arc seulement mais bien contrastée) avec un dc de 6. Et enfin une autre comète ATLAS, C/2019 N1, observée dans mon T 560x290 à 0htu. Mesurée à mag m1 =15,5 (S), dc 4 et dia de 0,3’ d’arc. C’est donc une comète très faible mais bien particulière, car c’est ma 299 ème comète en visuel depuis ma première, l’extraordinaire IRAS-Araki-Alcock en mai 1983… Je compte les périodiques une seule fois (46 P/Wirtanen vue à 5 passages différents). J'espère bien fêter ma 300 ème cette année.
  10. Quasar QSO J0831+5245 _ galaxies

    Bonjour à toute l'équipe, Pour en revenir au quasar cité plus haut sur la photo de Pascal, c'est un défi aussi EN VISUEL de haut niveau. Dans mes notes, il se fait appeler aussi APM 08279+5255, avec un z = 3,91 tout de même : un bon record de distance en visuel et une sacrée machine à remonter le temps à une époque où le Soleil était loin d'exister ! Dans mes sources, j'avais noté que c'était l'objet le plus brillant de l'Univers (source de 1998). Et en voilà mes notes en visuel avec un TN 560 à 290x le 3/2/2016 sous un ciel de plaine bon sans plus... Vu stellaire (évidemment) assez faiblement 50 à 75% du temps, avec une magnitude plutôt de 16 à 17, plutôt que sa mag 15 comme affichée dans les tablettes (mais comme il noté aussi variable, tout est possible). Dans le même coin, Mak 91 aussi référencée MCG+9-14-53 et aussi PGC 23955 a été vue aussi, comme une petite boule diffuse mieux visible, petite, mais bien contrastée avec un centre stellaire, galaxie qui est juste à côté d'un astérisme de 6 étoiles assez bien visibles (mag 11 à 13). Mais il y a d'autres galaxies mineures dans le coin du quasar, parfois plus faible encore (!) ou fort sympa en aspect à l'exemple de UGC 4461 qui apparait comme un petit fuseau. En tout cas, bravo pour vouloir en faire le spectre !!!
  11. Comète C/2019 Y4 (ATLAS)

    Bonjour à tous les cométeux, Pour info, je vous joins le lien (sur le même forum) sur mes observations visuelles de la comète (et d'autres) faites hier soir. http://www.astrosurf.com/topic/133098-comète-c2019-y4-atlas-0-mag-brille-omg/?page=2&tab=comments#comment-1810747 ... au cas où vous cherchez des infos fraîches. C'est le problème d'avoir 2 (ou +) posts sur un sujet identique ; on se disperse et on rate parfois des choses.
  12. comète C/2019 Y4 (ATLAS) CRASH ! OMG !

    Bonjour à tous les cométeux, avec les comètes du soir, observées dans le créneau du 10 avril au soir depuis mon site confiné de campagne, - C/2019 Y4 Assez différente en brillance et aspect général par rapport à l’observation de la veille ! Avec un T 250x50 à 20h40tu, mesurée à m1 = 10,3 (M), dc 2, dia 2’1/4. La coma est mieux visible que la veille avec par contre une queue plus faible mais aussi plus longue (bien faible à 50 fois mais plus évidente à 115 fois). La veille, la queue était plus évidente, ce n’est pas le cas ce soir. La coma a une centre peu dense (dc =2) mais ce dernier a l’air un petit peu allongé tandis que le bord Ouest (opposé à la queue) est plus contrasté, à moins que cet aspect corresponde à un aspect fuselé de la coma, contrastée d’un côté et plus diffuse de l’autre correspondant à la queue. Coma mieux visible avec filtre C2. La comète a été vue aussi le même soir avec une L 90x30 comme une boule ronde très moyennement visible et surtout peu contrastée car bien diffuse. Mesurée aussi à mag 10,3. Pour voir la différence d’aspect et de brillance, relisez le croa juste plus haut posté le 10 à 0h41sur cette même page. - C/2017 T2 Plus brillante et plus contrastée que la première. Avec une L 90x30 à 21h10tu, mesurée à m1 = 9,1 (M), dc 4, dia 2’ d’arc. Observée aussi avec T 250x80 à 21h30tu, dc 5 et dia 2,5’ d’arc. Mieux vue avec filtre C2. Bien qu’elle soit beaucoup plus basse (il faut préférentiellement l’observer en fin de nuit), j’ai jeté un coup d’oeil sur la comète C/2019 Y1 dans Cassiopée. Vue dans la L 90x30, de brillance intermédiaire aux 2 autres et de bon contraste. Trop basse pour faire de bonnes mesures de brillance.
  13. comète C/2019 Y4 (ATLAS) CRASH ! OMG !

    Bonjour à tous les cométeux ! Observation ce soir avec mon TN 250 à 50x pendant le court créneau entre la fin du crépuscule et le lever de la brillante Lune, le tout durant 1/4 d'heure chrono sachant qu'il faut la pointer dans une zone céleste fort mal pourvu d(étoile significative et bien visible. Conséquence il faut faire vite ! Etant donné qu'elle faiblissait, j'ai opté pour un T 250 plutôt que le T 120 ou L 90 qui m'avait servit avant la gêne de la Lune. Résultat des courses : elle était pas trop mal visible mais au début, à faible grossissement, j'ai pensé qu'elle avait un noyau stellaire assez présent en plus de sa coma fort diffuse. En fait, je me suis rendu compte que c'était une modeste étoile (de mag 11,5) et non un noyau en grossissant un peu et en suivant son déplacement. La comète forme en fait une boule bien diffuse (dc = 2) de 1' d'arc de diamètre environ, avec en + une queue pas difficile bien rectiligne et relativement contrastée par rapport à sa coma, longue de 3 à 4' d'arc environ vers pa 95°. Avec le filtre c2, la comète est mieux visible mais pas autant que les observations faites 2 semaines à 1 mois avant. Au final, elle faiblit bien 11 à 11,5 ce soir (mesure incertaine car l'étoile à côté gênait bcp), contre 8,8 mesuré le 26 mars avec un T 120 et 10,2 mesuré le 12 mars. Comme en + pour moi elle se dirige vers le nord-ouest, la zone la moins favorable depuis mon site (de campagne et de confinement), il est fort à parier que je ne l'a verrais de moins en moins... Ce n'est pas la première comète que je verrais se désintégrer...balayant les pronostics des plus optimistes ! Demain, aucune étoile ne gênera et le créneau de nuit propice entre la fin du crépuscule et le lever de la Lune grandit. Profitez-en avant le retour d'une météo plus incertaine et avant qu'elle se désintègre plus encore.
  14. Bonjour à tous, BRAVO, on retrouve avec joie les mêmes (meilleurs) dessinateurs qui ont eu la chance de contempler ces merveilles du ciel austral. Modestement (sans dessin, désolé), seulement à travers mes notes de terrain, je vais vous donner mes impressions de ces merveilles (puisque moi aussi j'ai eu la chance de les découvrir grâce à Laurent). En fait, c'est plutôt NGC 2736 surnommé le crayon qui accapare l'intérêt car le rémanent des Voles est bien plus faibles, sans aucune comparaison possible, en terme de visibilité , avec nos Dentelles. Heureusement que le ciel chilien est peut être excellent car il n'y aurait pas grand chose à voir... Cependant, comme je l'évoquais plus haut, NGC 2736 est une cible détectable dans les modestes optiques : - NGC 2736 L 90x31 +UHC (13/05/2012): Faible traînée toute fine. T 400x85 +UHC (13/05/2012): Grand filament fin et fort long ! Orienté NE-SW. Brillance un peu plus dense vers le NE (près du large doublet stellaire); les extrémités sont très fines et plus faibles. Légèrement un peu diffuse au-delà sur le côté NW du filament. Ressemble à une grande traînée d'avion ! - Vela SNR T 400x85 +UHC (13/05/2012) : Plusieurs portions d'arc peu contrastés visibles sur une grande longueur de plusieurs champs oculaire. 3 portions sont essentiellement visibles : la portion N (à environ 20' NW de SAO 220204, mag 4,1) longue d'environ 30' d'arc, la portion centrale (8h32, -43°20' environ) longue de plus de 40' d'arc et centrée sur une étoile (mag 9,8) et la portion S (juste à l'W de SAO 219996, mag 5). La mieux visible est la portion centrale mais qui est tout de même assez faible; elle forme une longue traînée ondulante en forme de mouette vue de face avec l'étoile de mag 9,8 pour point de changement de direction de l'arc (le corps de la mouette vue de face). Juste au NE de cette modeste étoile, cet arc diffus est mieux définit prenant l'aspect d'un doublet trait parallèle ou de 2 courts filaments. NB : Pour observer ces multiples détails, une solide carte de champ avec les portions nébuleuses est très précieuse. Malheureusement, il est à craindre que ce n'est pas cette année qu'un nordiste les contemple... :-( Alors laissons le rêve avec l'image (les beaux dessins ci-dessus) et le son (mes notes par exemple) nous emporter...
  15. Animation Vénus dans M 45 (3 et 4 mars)

    Merci à tous, avec un p'tit bonjour particulier pour Jacques Ard. Juste un mot pour dire que les images RAW du bridge ont été additionnées manuellement dans Photoshop avec au final pour chaque soirée un calque Niveaux pour remonter la visibilité des Pléiades.