Gribol

Member
  • Content count

    226
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Community Reputation

17 Neutral

About Gribol

  • Rank
    Active Member
  1. La tete de Cheval et NGC2023

    Superbe image, bravo à l'équipe ! Et bonne année à toutes et à tous. Marc
  2. Le projet SPHERE

    Qu'est-ce que tu veux dire par cette affirmation ? Car il existe plusieurs centaines d'astéroïdes binaires. Et il existe une petite poignée d'astéroïdes tertiaires. Marc
  3. Photométrie de BL Cam

    BL Cam c'est une étoile pulsante, de type SXPHE. Une variable de type EW, là c'est un binaire. Les 2 étoiles sont déformées, sous forme d'ellipsoïdes avec contact des 2 lobes de Roche. C'est pour ça que sur la courbe de lumière tu as un aspect arrondi. Pour des variables qui s'éclipsent mutuellement (EA comme Algol), là tu as les creux lors des éclipses principales et secondaires et des plateaux en dehors des phases d'éclipses. Un petit site sympa pour les variables binaires . Marc
  4. M'en parles pas, le ciel s'est dégagé... ... quand le Soleil s'est couché ;-) Marc
  5. Salut Matthieu, J'ai découvert cet objet surprenant à la lecture de l'article de Ciel et Espace. Rendez-vous donc l'année prochaine (sauf que Novembre est souvent pourri côté météo...) Marc
  6. Bonsoir Maxime, J'ai beaucoup apprécié ce portrait de Jean-Marie, et pour cause, c'est lui qui m'a fait découvrir le ciel des Cévennes et l'Observatoire des Pises, il y a maintenant plus de 25 ans. Le site est un petit paradis dans un environnement exceptionnel et notre devoir est de continuer à protéger ce cadre pour le transmettre aux générations futures. Pour ça Jean-Marie et Guillaume Cannat se sont bien battus avec d'autres, pour aboutir à la création de la RICE et à la promulgation de règles qui devraient permettre de préserver le site de l'Observatoire pour les années à venir. A l'heure où l'individualisme est légion, c'est important d'avoir des gens qui s'engagent pour le bien de tous. J'ai plusieurs souvenirs très forts: - Le premier, la chambre de Schmidt, un instrument totalement extraordinaire, qui permettait de sortir des images (argentiques) à couper le souffle. Le développement de la pellicule ronde si particulière de la chambre de Schmidt, le développement sur papier, les secondes à attendre dans la lumière rouge du labo que le révélateur nous montre les beautés capturées du ciel, un autre temps tout ça. - Le second souvenir est une montée à l'observatoire, de nuit, avec les skis de fond, avec au zénith la plus belle comète du siècle dernier, à savoir Hyakutake. Sa chevelure gigantesque embrassait une bonne partie du ciel. C'était une ambiance magique. Depuis j'attends le retour d'une belle chevelue digne de ce nom. - Le troisième souvenir est celui du passage au numérique avec notre première CCD, l'Alpha 500. En quelques minutes, on sortait des images de galaxies et on était comme des fous dès qu'une étoile suspecte n'était pas présente dans le champ de référence, le rythme cardiaque s'emballait à l'espoir de trouver une supernova. Voilà de beaux souvenirs et de futures émotions à venir sur le site, avec Jean-Marie et tout le petit groupe de passionnés. Marc Deldem PS: prochain portrait, je dirai justement Guillaume Cannat, cela reste du local
  7. Excellent ! Jamais vu la Galaxie de Barnard comme cela. Bravo pour ce travail d'identification. Marc
  8. NGC7793 et son cortège de galaxies

    Superbe image Laurent ! Objet inconnu pour ma part alors j'ai regardé la carte du ciel, c'est dans le Sculpteur mais cela commence à être bas pour les Nordistes ;-) On dirait une mini M33 et avec la résolution de cette image, cette galaxie est magnifique. Et quelle profondeur dans cette capture, un vrai régal. Bravo à l'équipe. Marc
  9. Arp 273 au C11

    Très belle seconde version. Petite question: qu'est-ce que tu as comme système de mise au point sur ton C11 ? Marc
  10. Salut Matthieu, Si tu as des variables de type Mira, on peut aussi utiliser une relation période/luminosité pour déterminer la distance. J'ai lu cet article sur ce sujet : An Ad-Mira-ble Distance Measurement Bon maintenant, pour mesurer la période des Mira, il va falloir y revenir sur plusieurs années surement ;-( Marc
  11. Beau résultat Matthieu. Tu utilises quoi comme capteur pour faire les occultations ? Marc
  12. Super Matthieu, c'est un beau travail avec un suivi sur 2 années et avec un nombre de nuits conséquent à la vue de ces graphiques ! Il va falloir trouver un moyen de publier tout ça quand même. Ce qui est dommage c'est que bon nombre de variables issues du CdR-CdL n'ont pas été publiées à l'époque et que beaucoup d'entre elles maintenant ont été "redécouvertes" par d'autres surveys et des fois avec des périodes fausses (par exemple une période donnée à T/2 par la survey car pas assez précis alors qu'en CdR-CdL elle est à T). Si c'est possible, je serai curieux de tester ton soft pour voir s'il est plus efficace que Muniwin. Marc
  13. Salut Matthieu, 180 nouvelles variables sur 2 champs ? C'est avec le 400 de Nice ? J'imagine que tu connais, mais tu peux regarder sur ASAS-SN https://asas-sn.osu.edu/ pour avoir des courbes de lumière. C'est pratique pour des variables longues périodes et pour des objets magnitude jusqu'à 15 ou 16 grand grand max. Bon le problème c'est que dans la Voie Lactée, avec la résolution des appareils du réseau ASAS-SN, il risque de mélanger plusieurs étoiles très proches dans la courbe de lumière. J'ai hâte de voir ta récolte ;-) Au plaisir, Marc
  14. Très belle image ! Bravo à toute l'équipe. On est en fait dans le complexe M24, que l'on peut voir de chez nous. Depuis un site avec un bon ciel comme à l'Observatoire des Pises dans la RICE du Parc National des Cévennes, au télescope (T350) on voit très bien les deux zones sombres B92 et B93, même sans filtre. C'est une région du ciel particulièrement belle à observer. Sur votre image, c'est dommage, vous avez raté NGC 6603 (sur la gauche), un petit amas ouvert très compact et également très beau à observer. Sur M24, cela va faire une grosse mosaïque ;-) Marc
  15. Salut, OuI, c'est le fameux bug du GPS Week Roll Over. En gros, la date est stockée sur N bits et depuis le 06 ou 07 Avril 2019, la valeur sur N bits n'est plus suffisante et donc cela déborde et tu te retrouves à une date antérieure. Il faut que tu regardes si le fabriquant du GPS a fait une mise à jour (firmware) de ton appareil, mais il y a peu de chance... Si ce n'est pas le cas, autant ne plus utiliser ce GPS, car l'intérêt du GPS c'est d'avoir la date/heure bien calée. La position GPS, même quand tu es en nomade, n'importe quel smartphone actuel te donnera ta position GPS. Sinon pour caler la date/heure, si tu as une connexion Internet, il existe des softs pour se connecter à un serveur de temps. Moi j'utilise Dimension4. Marc