brizhell

Member
  • Content count

    1589
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Community Reputation

409 Excellent

2 Followers

About brizhell

  • Rank
    Very active member

Personal Information

  • Hobbies
    Astronomy, astronomy and astronomy
  • Personal website
  • Instruments
    LX200 classic 8" and C8 PowerStarPec modified

Recent Profile Visitors

2711 profile views
  1. Chandrayaan 2 : l'Inde va rouler sur la Lune

    Pas l'air d'avoir marché
  2. C'est fou ça, il doit y avoir un nid d'astronome quelque part dans ce coin...... Je suis originaire de la région de Dinan (entre Rennes et Saint Malo), ou j'ai encore toute la famille (suis descendu dans le sud pour le boulot) et je confirme aussi ce que dit Roch. J'ai des souvenirs de sessions astro pendant mes vacances ou le ciel lavé par les changement de temps avait une transparence et parfois une stabilité assez incroyable.
  3. ouah !! Pas mal pour un débutant !!
  4. Ca impressionne de voir voler un chauffe eau de cette taille !!
  5. Et ils laissent leur voitures garées à coté ?? Sont fous ces américains par Toutatis.....
  6. Merci bien ! 2 choses en fait dans le design : La taille du miroir de renvoi et le backfocus des deux foyers après le cube séparateur. Le miroir de renvoi fait 19mm de diamètre, c'est petit mais nécessaire pour être léger (environ 4g). Cela représente donc un diamètre sur le faisceau entrant de 13.5mm environ. Et la distance miroir/foyer est sur les deux chemins en sortie de la séparatrice de 140mm. Autrement dit, on est dans le conditions d'une ouverture de l’ordre de f10. En deçà on vignette. J'ai d'ailleurs sur ce proto un léger décentrement qui montre la pupille tronquée, donc un vignettage asymétrique. Il faut que je corrige ça. Ben si tu regarde justement ma page sur la turbulence que tu cite plus haut (je te remercie d'y avoir prêté attention d'ailleurs ! ) tu pourra voir que la valeur de l'isoplanétisme peut en effet atteindre des valeurs très grandes (typiquement des dizaines de secondes d'arc) mais sur des temps extrêmement courts : http://brizhell.org/physique_de_la_turbulence.htm#La scintillation : http://brizhell.org/mesures_de_sites.htm D'ailleurs ce qui est intéressant dans ces mesures sur sites est de regarder la valeur médiane et non la valeur moyenne du point de vue statistique. Les temps de cohérence du tip tilt que j'avais mesurés étaient de l'ordre de quelques millisecondes. Dans cet intervalle de temps, le déplacement de l'image dut au tip tilt ne dépassera pas quelques secondes d'arc. Il me semble donc peu nécessaire d'avoir une compensation de tip tilt dépassant ces valeurs d'angles. Chic! J'ai hâte de voir ça ! En effet, lorsque j'avais fait les tests sur le baudrier d'Orion, je n'avais pas d'optique permettant d'étudier les champs intermédiaires entre ce que j'avais fait en grand angle et les mesures par étoiles. Si tu a put montrer une corrélation à des échelles intermédiaires de champs, c'est en effet bigrement intéressant ! Je veut bien te croire !! En full frame ? Ton 250 est ouvert à combien ? En effet, ça risque de poser un problème de déterminisme temporel pour le calcul de la position du photo centre. J'avais bien pensé utiliser l'ASI224 pour cela, mais le rolling shutter est dissuasif. C'est très sympa ! Je part pour quelques jours sans liaison internet, comme je l'ai dit plus haut à Chonum, mais je te répondrait plus précisément à mon retour, après avoir vu dans le détail si la QHY peut s'avérer intéressante comme camera de mesure de position. J'avais bien envisagé une séparatrice dichroïque, mais le problème de la turbulence est qu'elle est fortement chromatique (j'ai vu cela souvent quand je faisait des speckles sur étoiles doubles). Autrement dit, pour le moment, j'ai pas trop de solutions..... Merci encore Romain, pour tes commentaires constructifs, en effet, il reste dans tout ce qui a été dit dans ce posts, pleins de point intéressants à creuser (le CP en courte poses, ça commence à me trotter dans la tête d'essayer ce que le système peut donner)...
  7. En effet, faut taper un peu plus rapidement, mais si cela permet dans la foulée de transformer une monture un peu chewing gum en bête de course, ça fait un joli boulot !!
  8. Salut Frédéric, Pour être honnête, j'ai pas commencé il y a trois semaines, tu t'en doute, mais arriver au bout pendant les vacances, ça fait du bien C'est peut être une mauvaise habitude, mais j 'attendais d'avoir des résultats pour publier quelque chose Je suis même bluffé par ce CPU au vu des tests que j'ai fait dessus. C'est un Samsung Exynos5422 Cortex™-A15 2Ghz et Cortex™-A7 Octa core CPUs. 8 coeurs, cadencé à 2GHz. Pour 59euros (je viens de le trouver moins cher qu'annoncé précédemment). Lors des premiers essais que j'ai fait avec la Basler, en réduisant le nombre de ligne, le débit annoncé est indécent (presque 800fps en 320x200). C'est très gentil, je part quelques jours sans liaison internet (juste mon téléphone qui ne passera pas partout d'ailleurs), je te recontacte début septembre.
  9. Salut Christian, Merci pour le compliment ! J'espère que vous vous êtes régalés à Saint Véran En effet, il y aurais peut être des choses à creuser coté planétaire. De l'avis de Jean Luc, le tip tilt jour pour moins que la déformation, mais ce sont peut être des choses à vérifier ? Je vais essayer d'approfondir les tests courant septembre, et je voit qu'avec l'aide de tout les gens qui ont répondu, je vais pouvoir probablement avoir le matériel pour aller plus loin
  10. En fait je dirait oui mais non. De ce que je voit de l'OA Starlight (que je ne connaissait pas), c'est un système qui permet de "durcir" le suivi, c'est plutôt un "super autoguideur". Mon correcteur de tip tilt n'a pas cette vocation, il s'agit de stabiliser l'image au grés des fluctuations de la turbulence, et d’avoir le centroïde de l'image toujours à la même position en X Y. Justement parce que la stabilisation doit se faire sur l'objet acquis et pas sur une des étoiles du champ. Pour lutter contre la trubulence locale sur un objet, il ne faut pas que la correction se fasse sur un objet voisin mais sur l'objet lui-même. De plus, même avec une perte de 50% de flux, le gain sur le Strehl peut être suffisamment significatif pour compenser la perte de flux..... Le système de miroir basculant est petit et trés rigide. Le déplacement des buzzers est extrêmement faible (il suffit de se rendre compte de l'amplitude totale de variation d'angle du miroir, de l'ordre de 0.4°) . Sur de trés faibles déplacements, cela peut donc aller trés vite. Ben si tu arrive en limite de la zone de détection objet, l'asservissement décroche, et ca vibre dans tout les sens Ton option me semble super intéressante pour les prochaines version de code ! l'Odroïd à plein d'entrées/sorties digitales qui pourraient piloter la monture si on dépasse la fenêtre de détection. Ben ca va venir Comme je le disait au début du post, ces résultats datent du début du mois, et j'ai pas encore pu aller plus loin. Mais si tu regarde les vidéos d'Altair à 1ms de pose pour une magnitude à 0.77, ca reste encourageant pour les magnitudes plus faibles. Je discutait hier avec un ami, peut être que sur des nébuleuses planétaires avec une étoile brillante au centre......
  11. Merci Bingocrépuscule ! Le compliment me touche, mais je connais des pros, académiques ou industriels, ayant tout autant voir plus de compétences que moi. De base je suis électronicien, mais les labos dans lesquels j'ai travaillé implique d'étendre son panel de compétence Le CNRS c'est une super école Au départ par défaut. Je suis d'accord avec toi, la turbulence va provoquer à certain moments des déplacements plus faible que la fonction d'étalement. Mais l'idée de départ était déjà de voir si avec du matériel amateur il était possible de stabiliser la PSF d'une étoile sur le coeur d'une fibre multimode de l'ordre de quelques dizaines de micron. Ma cible de départ était pour un coeur de fibre de 50 microns, soit environ 9 pixels avec cet échantillonnage. J'ai conscience que c'est peu, mais c'est améliorable (voir mon commentaire en suivant). Ben là tu touche aux limites de mes compétences Le code de calcul que j'ai utilisé est un exemple de détermination de centroïde utilisant la fonction de calcul des moments en OpenCV. Cet exemple donnait les centroïdes en format int, c'est vraisemblablement améliorable à condition de savoir coder correctement, or je suis un codeur du dimanche..... J'ai trouve des publis avec des algos de déterminations des centroïdes subpixels rapide mais je ne sais pas pour le moment les implanter. Cela fait partie de l'évolution à venir. Et pour ce qui est du Piezo, non il ne limite pas. Les tensions de commande analogique du piezo sont codés sur 16bits dans une plage de +/-10V ce qui correspond a un déplacement d'environ 200 pixels en X ou en Y. Ca fait 100mV pour un déplacement d'1 pixels, là ou le pas du convertisseur est de 0.3mV. Autrement dit il y a de la marge.... Oui c'est prévu, mais pour cela il faut que j'approvisionne une deuxième Basler synchro avec la première pour déterminer les amplitudes de correction. Pour le moment c'est un proto très avancé, mais il reste encore des marges de progressions. Descendre l'échantillonnage sur la voie de mesure de position est aussi une piste que je doit tester. Merci en tout cas des ces commentaires constructifs
  12. Plutôt un AO7 en moins cher, plus rapide et ouvert à tout type de caméra.
  13. Oui, la Basler dispose d'un signal de trig externe pour synchroniser une deuxième caméra en début ou fin de pose, mais l'ASI n'a pas d'entrée de synchro. Il faut que je trouve une deuxième Basler et que je fasse le câble de connexion à connecteur Hirose pour établir la liaison camera maître/esclave entre les deux Basler et que j'y implante de timestamps sur les images. 0.3ms entre la fin de l'acquisition de la Basler, le calcul et l'application de la consigne par le CNA. Après il faut tenir compte du temps de réponse du miroir qui est dans l'ordre de grandeurs des 3ms, soit environ 6ms de temps de correction avec la réponse du PID. Comme dit plus haut, c'est une estimation sur les courtes valeurs de déplacements. Environ 0.4° sur le miroir.
  14. Salut Cyril ! Merci de ton passage. Désolé pour les autres, mais on va rentrer dans la partie très technique... Oui, j'ai fait des mesures en ce sens, à l'oscillo sur l'entrée de la carte de commande du miroir et sur les piezzo. Elles sont citées sur cette page : http://brizhell.org/Mesure_Numerique_du_tip_tilt.htm Le temps d'actualisation est limite par la vitesse de la liaison SPI entre l'odroïd et le convertisseurs de tension numérique/analogique. L'Odroîd (et c'est un problème connu apparemment sur cette machine) est lent sur cette liaison (0.3ms). Pour les essais sur le ciel, j'ai limité le débit camera de mesure de position à 300fps, mais le temps de réaction du miroir (PID compris) vu sa bande passante est vraisemblablement de l'ordre 3ms. Si cela t'intéresse, j'ai fait des simulations Matlab (Gain et Phase) sur la vitesse de l'asservissement, et la marge de phase de l'asservissement est aux environs de 160Hz sur les simulations autant que sur le réglage du PID par la méthode de Ziegler Nichols (fréquence propre d'oscillation lors du réglage du coefficient proportionnel). Le chiffre de 160 Hz est une estimation du taux de rafraîchissement pour une stabilisation à 2 pixels, il faut que je trouve une deuxième Basler pour synchroniser les prises de vues vidéos et timestamper les images acquises sur les deux caméras pour avoir la vraie valeur.
  15. Au fait , @ALAING, j'ai cru comprendre que tu était basé du coté du sud ouest, as tu pour intention de te rendre aux RAAGSO en Gironde ? J'ai l'intention d'y emmener mon proto au cas où....