brizhell

Membre
  • Compteur de contenus

    1 295
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Pays

    France

Réputation sur la communauté

13 Neutre

À propos de brizhell

  1. Uranus quel modele planétaire?

    Pas mal pour un 150mm en région Parisienne
  2. OVNI?

    C'est bien là le problème. Il n'y a pas de symétrie acceptable entre ces deux propositions : Reprenons en procédant d'un approche scientifique, mais il faut d'abord savoir ce qu'est une démarche scientifique. Un démarche scientifique, c'est émettre une hypothèse (ou un jeu d'hypothèses) dont on ne sais pas à priori si elle est juste ou fausse. S'en suis une axiomatisation du cadre dans lequel on défini une démonstration basée sur le montage d'une expérience (dans le cas d'une recherche de reproductibilité), ou d'un analyse par similarité (ici le seul facteur que l'on puisse appliquer à une observation ponctuelle dont on a qu'un seul échantillon, cliché, photo ou témoignage). En bref, l'hypothèse c'est "les OVNI sont d'origine ET". Les axiomes qui découlent d'une analyse par similarité, sont "En admettant que les ET existent, qu'ils ont les moyens de nous visiter, etc, etc" quel phénomène (similarité) connu me permet d'expliquer la nature de ce qui a été observé ? Donc en tenant compte du caractère exhaustif de la recherche de similarité, on invalide ou pas l'hypothèse de départ (les OVNIS sont d'origine ET). Donc sur ce principe, et c'est ce que TL et Super et Motta et autres soulignent depuis des posts et des posts, chaque approche scientifique sur le sujet donne un résultat négatif (voir le papier dont j'ai donné le lien dans mon post précédent) !! Le terme "certitude en l'impossibilité des OVNI" que je traduirais par "certitude en l’impossibilité de l'origine ET des OVNI" est pour le moment basé sur une approche scientifique ayant systématiquement donné des résultats négatifs ! Donc oui, on peut parler de certitude. Mais cette certitude n'est pas basée sur la croyance en la vérité de l'hypothèse mais en sa démonstration scientifique. Or dans la seconde proposition, Kaptain, à juste titre, parle de "croyance dans les OVNI" que je traduirai aussi par "croyance dans l'origine ET des OVNI". Cela résume parfaitement le dilemme, car il s'agit non plus d'une approche purement scientifique, mais d'admettre comme vraie une hypothèse sans qu'elle ait été démontrée (par le moyens que j'ai cité plus haut)...... Donc, jusqu’à preuve du contraire (et là il y a du boulot), les ET dans les OVNI sont au jour d’aujourd’hui de l'ordre d'une croyance et rien d'autre. Confondre l'hypothèse et la conclusion que l'on souhaite de cette hypothèse est à l'opposé du raisonnable (d'où la vindicte SuperFulgurienne et consort).... Quant à l'apparenté à une foi religieuse, en effet, on doit pas en être loin, ça me fait penser à un commentaire de Kierkegaard que j'ai entendu il y a pas longtemps (je sais Vauffy, on avait dit pas de philo) : "la croyance c'est croire en ce qui est croyable. La foi c'est croire en ce qui est incroyable"
  3. OVNI?

    Affirmer ce genre de chose est complètement antinomique de ce qu'est la démarche scientifique..... L'obscurantisme est une attitude d'opposition à la diffusion du savoir (comme cette opposition des frères Bogdanoff à la diffusion de leur thèse, alors que les savoirs issus de la science prennent leur valeur à la critique par leurs pairs).... Cette affirmation est donc complètement hors sujet.... Les OVNI dans leur définitions restent des objet volants non identifiés... jusqu’à preuve de leur identification.... Le problème ET est une autre question, pour laquelle les scientifiques ne sont pas en reste, la preuve, (puisque l'année 2017 a été riche en phénomènes potentiellement extraterrestres, qui après une analyse scientifique rigoureuse, n'en sont pas) : https://www.scientificamerican.com/article/its-never-aliens-until-it-is/ Désolé, c'est en anglais, mais hormis la barrière de la langue qui bloque un peu pour certains, on ne peut reprocher à cette revue de faire du sensationnalisme façon RMC ou BFM (j'ai pas cité S&V pour pas faire de peine à SuperFurieux-anti-ET ). rien que le titre me plait : "2017 était une année phare pour les scientifiques cherchant des extraterrestres - même s'ils (apparemment) n'en ont pas trouvé". Et le problème, c'est que tout les ans c'est pareil, et depuis 1947 au bas mot.... Il y a une phrase qui me plait beaucoup dans cet article, d'un astrophysicien nommé Jason Wright, de l'Université de Pennsylvanie et qui a travaillé un bout de temps sur l'étoile de Tabetha Boyajian dont j'ai oublié le n° KIC (celle dont on supposait qu'elle abritait une sphère de Dyson. Il disait, et ça résume bien la position des "croivants" (notez que je les ai pas traité de guignols) : ""Vous ne voulez pas immédiatement crier" aliens "comme un garçon qui pleure un loup chaque fois que vous voyez quelque chose et que vous ne le comprenez pas". Ça nécessite un peu de travail de faire de la science.....
  4. John Young

    En effet, je suis vraiment triste de cette nouvelle. J'ai le souvenir d'un interview de lui dans une émission aéronautique dans les années 1990 (Pégase) pour les 25ans de l'homme sur la Lune. A la question que lui posait le présentateur (Bernard Chabbert) sur le temps qui s'était écoulé depuis ses alunissages, j'ai encore en mémoire son regard triste sur le fait que plus personne, dans les astronautes, ne dépassaient l'orbite terrestre......
  5. Actualités de Curiosity - 2013

    Salut Daniel, et meilleurs vœux pour cette année 2018 ou j'espère que tu continuera a nous régaler de tes indispensables commentaires !! Ça commence a devenir bigrement excitant tout ça !!
  6. Actualités de Curiosity - 2013

    J'ai eu un haut le cœur..... Sans lire le texte au départ, j'ai cru que la photo du fossile dans le Flinders Rangers (ou j'ai passé quelque jours il y a longtemps, d'ailleurs, un endroit magnifique non loin de Port Augusta) était un cliché de Curiosity !! Préviens Daniel, j'ai failli m’évanouir
  7. MICROSCOPE et le principe d'équivalence

    Ben ça a pas l'air très simple et semble très dépendant des modèles : http://www.ihes.fr/~damour/Conferences/ONERA29Jan2013.pdf Mais PascalD est bien meilleurs que moi pour l'estimer, bien que je le trouve pessimiste question coût de l'instrument. En astro, le prix varie au cube du diamètre. En physique des particules, c'est 1e4 par ordre de grandeur ??
  8. MICROSCOPE et le principe d'équivalence

    Ben c'est bien là qu'est le problème...... La science n'est en rien une question de croyance et on a dépassé depuis belle lurette le stade par trop restrictif du discours de la méthode de Descartes ou une vérité doit être inflexiblement établie sur la base de convictions intimes....... Les hypothèses scientifiques dépendent d'un périmètre au sein duquel elles sont susceptibles d'être validées. En d'autres termes, si tu veut valider la théorie de la relativité, cherche jusqu’où elle est juste. Et cela passe par des expériences de plus en plus précises. De plus la recherche de la précision des mesures dans le cadre du principe d'équivalence porte un enjeu non négligeable pour lequel les articles cités par asp06 (salut Alain) sont peu explicites du point de vue des "théories alternatives" qu'elles citent sans les nommer explicitement. Il faut remonter aux communiqués sur les début de l'expérience Microscope" pour voir apparaître le vilain mot de "théorie des cordes" . https://lejournal.cnrs.fr/articles/le-principe-dequivalence-a-lepreuve La théorie des cordes est pour le moment un bel édifice théorique qui nécessite justement une violation du principe d'équivalence. Ce n'est pas la seule théorie d'ailleurs, la gravité quantique à boucle (chère au chouchou de Daniel, et copain de Super : Aurélien Barrau) pose, il me semble, le même problème de violation du principe d'équivalence. Donc l'un des enjeux d'augmenter la précision de mesure est de savoir si on colle le prochain prix Nobel de physique à Ed Witten (taper son nom sous google pour savoir qui c'est ) ou si on vire du CNRS tout les théoriciens des cordes (voir de la gravité quantique à boucle, désolé Daniel.....), ou juste si on attend un peu pour faire comme avec le boson de Higgs (et développer un accélérateur de particule assez performant pour permette de le découvrir) pour enfin savoir jusqu'où le modèle standard était vérifiable. Ça ne s 'arrête donc pas à savoir qui a la plus grosse (désolé pour la vulgarité, je trouve pas de contrepet illustrant mon propos) Pas du tout. Cela amène uniquement à borner le domaine de validité du cadre dans lequel la relativité est acceptable comme théorie de description du monde. Non, ce que tu dit la est la conclusion d'un problème mal posé. La science est certes la culture du doute, mais de base, la remise en question du principe d'équivalence servant de base à la relativité générale est juste la recherche du "jusqu’où" ce que dit Einstein est vérifiable. Et comme corollaire : au delà, que fait-on pour compléter l'édifice théorique de description du monde....
  9. MICROSCOPE et le principe d'équivalence

    Oula on tiens du lourd là.... Et avec la suivante, c'est pas piqué des vers : T'a tout compris, la science est une question de croivance (p'tain pour une fois que je suis d'accord avec Super..... ) . Le jour ou un vrai scientifique te dira qu'il détiens une vérité absolue, suis le conseil de Gandalf dans le seigneur des anneaux :"Fuyez pauvre fous !!". La critique de l'approche scientifique en théorie de la mesure est recevable pour peu que l'on sache ce que l'on regarde, comment on le regarde, et surtout, avec quoi on le regarde. La question n'est pas d'y croire ou non, mais de savoir jusqu’où on peut dire que ce que l'on regarde est vraisemblable. Tu appelle ça couper les cheveux en quatre, mais c'est en fait le véritable but de la science. Si tu n'a pas compris ça, passe ton chemin..... Comme on peut le lire plus haut (merci a celui qui l'a dit d'ailleurs), le principe d'équivalence est un axiome. Si tu montre une erreur à la 28632564ème décimale, tout l'édifice s'effondre (ou implique de trouver autre chose pour expliquer ce que l'on voit)... Aller chercher ce genre de pouillème ça sert pas qu'a se rassurer, ça sert aussi a chercher ce a coté de quoi on est peut être passé ... C'est comme dire que la terre est plate parce que la fusée que j'ai construite pour le prouver à volé à 450 mètre d'altitude et que les photos que j'ai faites montrent pas la rotondité de la terre.......
  10. Mes 2 sous sur la turbulence : http://brizhell.org/physique_de_la_turbulence.htm Il manque dans cette page l’irremplaçable expérience en planétaire de Christian, mais les effets de la turbulence ainsi que ses causes y sont bien expliquées, ainsi que quelques expériences simples pour faire la mesure du temps de cohérence. Bernard
  11. C'est exact, mais avec ça, il y a pas mal de cibles accessibles au delà de la magnitude de Neptune. Après, une Ocam2 c'est beaucoup plus cher... Sur des planètes brillantes en tout cas ça va être une tuerie...
  12. Excellent boulot !! mais te l'ai déjà dit en off. Pour gagner en flux, mettez l'Ixon Ultra 897 (EMCCD) en ROI derrière le Shack Hartmann, ca pédale vite et ca va chercher du flux à plusieurs centaines d'images secondes ces bébêtes
  13. Merci d'avoir levé l’ambiguïté. De cette manière, les choses sont parfaitement claires.
  14. Discussion super intéressante. Et je pense pour avoir participé à une des réunion avec JLD et les gars d'Imagine Optics, qu'ils ont un gros potentiel d’ingénierie, donc de bonnes chance de succès. BingoCrepuscule, j'ai une question peut être idiote, mais j'ai pas compris ta phrase précédente sur la distinction AO médicale vs Astronomique. C'est dans le cas des AO médicales que les sous ouvertures sont moins nombreuses avec moins de pixels par ouverture, c'est bien cela ? C'est malin, qu'est ce qu'on va devenir maintenant....
  15. Une occultation à ne pas manquer le 5 octobre

    Ça y ressemble fortement