Michel Deconinck

Member
  • Content count

    88
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Community Reputation

171 Good

About Michel Deconinck

  • Rank
    Member
  1. Une nouvelle étoile dans le Cygne

    Super, effectivement hier soir je l'ai pointée inférieur à 13.5. Bref je ne l'ai pas vue. Elle est revenue tranquille sur sa courbe de base. Michel
  2. Une nouvelle étoile dans le Cygne

    Merci Chris ! Et son show n'est pas terminé, cette nuit je l'ai pointée à 12.5, c'est son 5ème sursaut! C'est le fun, en balayant ce post de haut en bas on voit, comme avec un dessin animé, la courbe se former. Beau ciel à vous tous Michel
  3. Deux comètes dans le même champ

    Merci Fred Effectivement sur SkySafari Pro c'est la même chose, Stéphane c'est quand même difficile de se faire une idée en 3D, en tout cas vu d'ici. Michel
  4. Deux comètes dans le même champ

    Merci à vous tous. Personnellement je le trouve bizarre mon dessin. Il y a une particularité à ce croquis, j’avais bien détecté, facile, la direction de la queue de la comète 260P et deviné, plus compliqué, celle de C/2018 N2 en me basant sur une dissymétrie de sa coma ainsi que de la zone à peine plus brillante de son pseudo-noyau. Mais… Mais les directions ne correspondent pas à ce à quoi nous devrions nous attendre, en effet les queues ne sont pas parallèles entre elles. Elles ne semblent pas venir du Soleil. Les distances des comètes par rapport à la Terre sont très différentes, en minutes lumière cela donne 5 pour 260P et quatre fois plus : 21 pour C/2018 N2. Quelqu’un peut m’expliquer ? Nicolas ou Laurent peut-être ? J’ai donc cherché des photos prises la même période et j’ai trouvé celle-ci prise la même nuit par Michael Jager (le découvreur de la comète 290P) qui montre les deux déplacements avec vitesses similaires, mais effectivement deux queues bien « gauches ». Sur CloudyNights le 7 septembre c'est un GIF un peu long à charger Et le lendemain elles se croisent depuis la Namibie, superbe photo par Gerald Rhemann : Sur SpaceWeather le 8 septembre Les deux comètes sont encore bien loin du soleil, je ne pense qu’une queue d’ion pourrait jouer dans la pièce. Il reste la perspective, et les dépôts sur leurs orbites respectives, à cause de leurs deux mouvements propres encore assez lents. Est-ce la raison ? Merci de m'éclairer - si j'ose dire... Michel
  5. Au petit matin après avoir dessiné la comète C/2018 W2 (Africano) toujours très évanescente, je me suis rendu compte que les deux comètes 260P (McNaught) et C/2018 N2 (ASASSN) se croisaient à 20' seulement. C'est un effet de perspective, on le voit bien à la direction des queues, la comète périodique 260P se trouve à une distance de 5 minutes lumière, ASASSN se promène à plus de 4 fois cette distance. Les deux magnitudes sont similaires, approximativement +11.5 Bon ciel à vous tous Michel
  6. Troisième éruption pour une nova dans le Sagittaire.

    Exact Denis, Sur l'image de Saci(?) elle est un peu rougeâtre alors que d'après les infos issues de la spectro elle semble très chaude. Sa lumière a voyagé durant 17000 ans, l'étoile est plus loin que M22, en venant du centre de notre Galaxie ça lui fait des aventures à ses photons. La magnitude en fin de nuit hier était de +9,5, tout juste Denis ! Michel
  7. La nova Sge 1962 également connue sous la dénomination V3890 Sgr est une nova récurrente (NR) à longue période. Sa magnitude habituelle est comprise entre +16 et +17. Un amateur portugais Alfredo Pereira, a observé cette étoile toutes les nuits où le ciel le lui permettait, depuis plus d’un an. Dans la nuit du 27 au 28 août 2019 il a détecté la troisième éruption connue de cette étoile, atteignant une magnitude de +6.7, soit plus de 5000 fois plus lumineuse que la veille ! Les deux autres éruptions observées l’ont été le 2 juin 1962 et le 27 avril 1990. Petit cadeau pour les imageurs: Pour une fois, cette étoile mérite une image, en effet elle se situe au sein d’un quadrilatère formé par les amas globulaires M22, M28, NGC 6638 et NGC 6642. Les quatre amas globulaires ainsi que notre étoile se trouvent dans une zone de moins de 3° d’arc. Si vous de votre site vous pouvez voir Saturne, cette étoile devrait vous être accessible. Mon estimation visuelle réalisée le soir du 28 août vers 22h30 TL ne donnait déjà plus que +8.3, mais il semble que la décroissance ralentit. Nous sommes déjà 22 observateurs à la suivre, alors pourquoi pas vous ? La carte de l'AAVSO: Bonnes observations à tous
  8. Jupiter qu'arrive t'il à la Grande Tache Rouge ?

    Dans le cadre du programme OPAL (Outer Planets Atmospheres Legacy), le télescope spatial Hubble a capturé une nouvelle image de Jupiter. Ce qui saute aux yeux c'est le changement de couleur de la zone équatoriale (EZ). Même si une fois encore les photographes, même ceux de la NASA..., jouent beaucoup (trop ???) avec les couleurs. Ici le 1er janvier 1997 Et ici la dernière image du 27 juin 2019 Bon ciel à vous tous! Michel
  9. Une nouvelle étoile dans le Cygne

    Voici au 27 août 2019 la dernière courbe montrant l'évolution de cette étoile étonnante en lumière blanche. Un beau ciel à vous tous Michel (DMIB)
  10. Une nouvelle étoile dans le Cygne

    Et ce n'est pas terminé, voyez la courbe en IL (couleur blanche) de ces 20 derniers jours, un troisième maximum ! Malgré la pleine Lune je ne pouvais la rater à magnitude +12 en venant de +14 Michel
  11. Une nouvelle étoile dans le Cygne

    Bonjour Denis Hé bien justement voilà une très bonne question Il y a quelques jours je l'ai pointée visuellement à moins que 13.5 et je vois qu'elle semble reprendre de la vigueur depuis ce moment là Voici la nouvelle courbe de l'AAVSO prise il y a juste 10 minutes. Comme toujours pour les novæ une courbe très atypique, comme je les aime. Affaire à suivre ! Michel
  12. Occultation le 6 août 2019

    En vous espérant remis des nuits des étoiles, ce soir le ciel offre un spectacle rare. Le 6 août 2019 à 21h33 TU (23h33 Temps Local), une étoile visible à l’œil nu va se faire occulter par un astéroïde, et malheureusement peut-être également chez vous par des nuages. L’étoile de magnitude, plus ou moins, +4.7 située devant le nez du Dauphin a pour dénominations : HR 8044 et SAO 106747 et aussi HIP 103675. Il s’agit d’une étoile supergéante rouge, double et variable située à 520 années-lumière de nos télescopes. La zone idéale pour l’observation à partir de la métropole va de Thionville à Quimper en passant par Reims et Paris. Mais même depuis la Provence, loin de la zone d'ombre théorique, j’aime observer ce type d’occultation à la recherche d’un éventuel satellite de l’astéroïde. Voici les différentes informations issues du logiciel OccultWatcher Pour être certain de l'occultation, une paire de jumelles sera évidement utile. Voici la carte : map.pdf C'est une observation vraiment sympa a faire et votre participation peut même être utile ! NB : Pour plus d’information à propos de ce type d’observation, n’hésitez pas à retourner lire l’excellent article de Patrick Sogorb dans le n° 96 de votre AstroSurf Magazine. Michel
  13. JUPITER et quatres satellites d'un coup

    C'est vraiment joli, le type même du beau souvenir! Bravo Severin Michel
  14. KIC 8462852 (Tabby's Star) pour TESS

    Étant donné cette annonce de l'AAVSO, ce matin entre mes estimations habituelles d'étoiles variables, j'ai voulu au moins une fois regarder cette étoile mystérieuse. Pour ceux que cela intéresse il y une vidéo très sympa à ce sujet. C'est à voir ici : Vidéo sous TED Pour afficher les sous-titres, cliquez sur l’icône en bas à droite et choisissez le français. Sinon entrez "Tabby's star" dans votre moteur de recherche, vous trouverez de quoi passer un bon moment ! Bien à vous tous Michel
  15. Eclipse de Lune

    Bravo à tous les deux, Et ce n'était pas facile à dessiner, le passage dans l'ombre va parfois plus vite que nos doigts sur le papier... Michel