jeffbax

Astrobin et discussion intéressante.

Recommended Posts

Merci les gars d'éclairer ma lanterne.

 

Car les astrophotographes que j'ai rencontrés étaient plutôt du genre écran d'ordinateur à donf et les yeux rivés sur l'autoguidage. Quand ils n'allaient pas pieuter.

 

Donc je suis ravi que beaucoup observent aussi avec leurs yeux.

 

En fait, ma grande peur, c'est qu'à cause d'une pollution lumineuse grandissante, plus personne ne puisse regarder le ciel ne serait ce qu'a l'oeil nu et que la photo soit le seul moyen de voir une étoile.

 

Et justement, la tristesse est que beaucoup de personnes font du remote ou louent le télescope probablement à cause d'un ciel pourri chez eux.

 

Bravo en tous cas à ceux qui mènent les deux, (photo et visuel).

Quand je dessine, à la fin je suis épuisé alors je vous imagine.....

 

Serge : moi j'écoute la musique de VL. Ca me permet de me mettre dans ma bulle...

 

Dernière anecdote : même quelques fois le visueleux sont pénibles.

Le gars (pas un débutant, il avait un T600), il vient me voir avec sa frontale blanche qui crache et me dit «viens voir la np à 18000 fois de grossissement».

Ouais, bah maintenant, je ne vais plus rien voir pendant 30 mn.

Qu'est ce que vous voulez que je lui dise?

J'ai pris mon marteau et je lui ai pété son miroir primaire !!!! Nan, j'deconne...

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce qui était bien "avant " c'était de chercher à l'oculaire , centrer l'objet( invisible),puis  de brancher l'APN, de poser et ....de voir qu'on ne s'était pas gouré

mais ça c'était avant le goto,carrément jubilatoire.

Gérard

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai connu un temps où je faisais ma mise en station à la bigourdan l'oeil rivé à l'oculaire. Retro éclairé à l'époque, un luxe.

Je cherchais l'objet aux coordonnées de la monture. 

Mais il fallait atteindre plusieurs jours pour savoir si la photo était bonne car c'était de l'argentique.

 

Merde, je parle comme un vieux 😱

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

On est encore beaucoup à avoir connu ça !

En fin de nuit, je développais tout de suite mon bout de pelloche, je mettais à sécher, et j'allais pieuter pour reprendre les tirages en journée, et pouvoir éventuellement corriger le tir le soir suivant :D

 

Je me suis endormi tellement de fois sur l'oculaire-guide... Parfois ce qui me réveillait c'est le choc de mon front contre l'oculaire.... 1 heure de pose de foutue :/

 

Tout est tellement plus simple maintenant...

Aide à la mise en station, aide à la mise au point (fini le couteau de foucault qu'on posait sur le rail de la pellicule dans le boîtier photo), aide au pointage, autoguidage, etc...

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et les fois où l'oeil pleurait....

La peloche dans le frigo...

 

Une époque mais avec un ciel de bien meilleure qualité, pas trop loin de chez moi.

 

Aujourd'hui, encore plus loin, c'est juste passable.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ben tu vois Jc que la photo ça te parle ? TP2415, D19b, cocote minute, j'ai connu tout ça...

 

J'essaye de revenir avec mon temps :):):)

 

JF

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

 

D'abord encore merci à jeffbax pour m'avoir cédé ta ZWO 1600 (ça c'est pour que tu me reconnaîsses sous mon pseudo AS).

 

Ces 3 pages que je viens de parcourir me mettent mal à l'aise: vais-je désormais regarder d'un oeil méfiant les astrophotographes purs qui hantent mes sites d'observation ?

Pour certains, il n'y a donc plus guère d'astronomie dans leur démarche, plus aucune joie de découvrir le ciel, mais juste la mise en oeuvre d'une technique de traitement informatique sur une image quelconque ?

La démarche n'est certes pas condamnable, chacun trouve bien son plaisir où il le souhaite, mais ces passions extrêmes qui se manifestent sont vraiment en complète opposition avec le calme et la sérénité qui m'ont amené à la pratique de l'astronomie amateur.

 

Michel

Edited by michel06330
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

JF : oui bien sûr que ça me parle. C'est pour cette raison que je ne veux pas opposer celui qui fait du visuel et celui qui fait de l'astrophoto.

Michel : il faut peut être se poser les questions à l'envers : ceux qui font cela maintenant ou pire qui n'ont connu que cela ont peut être un ciel misérable !!!!

 

Encore une fois, je le répète : l'avenir me fait peur quand je vois comment notre ciel devient pourri à cause de la PL

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

@michel06330 : oui, je te reconnais :)

 

Tu as raison, ceci dit la pratique est encore peu répandue. Il serait dommage qu'elle se généralise, mais je ne pense pas, la beauté du ciel est quand même ce qui fait qu'on se met à l'astro je pense.

 

JF

Share this post


Link to post
Share on other sites

Après les gars on peut aussi prendre completement le pb à l'envers : supposons que vous ayiez les moyens de vous offrir du matos de dingue genre 50K euros... est-ce que vous allez réellement mettre ce matos dans un  ciel de merde - qui est tout de même le  ciel de la majorité des Français qui travaillent (ie en milieu urbain) ? Or tout le monde gagne à ce que des gens payent/achètent ce genre de matériel... les constructeurs sont contents et peuvent développer des outils, nous sommes contents car ces outils se démocratisent etc etc. Je ne pense pas que l'on puisse réellement opposer plusieurs communautés d'astronomes amateurs mais juste des pratiques. Il est vrai liées à la dégradation de notre ciel mais pas que...

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By Cosmonaute fantome
      Salut a tous  
       
      L'été semble enfin se décider de pointer le bout de son nez dans les Vosges !
      Du coup petit test d'une monture de fabrication maison qui me permet de faire des time lapse avec une rotation lente de la caméra, tout en aillant la possibilité de synchroniser le déclenchement et la rotation.

       
      Ca permet d'avoir une rotation bien fluide à la vitesse que je veux avec en plus un petit effet de parallaxe sur les objets du premier plan.
      Ca donne un petit truc en plus des time lapse sur trépieds classique.
       
      Voilà la vidéo du time lapse avec une présentation de la monture + quelques plans au drone de nos belles montagnes :
       
      Pas si simple de faire le traitement des images :
      Après traitement DOF sous Siril, la dynamique des images d'origines était pas mal écrasée et que ce soit avec PixInsight ou Siril, je n'arrivais pas à scripter l'expansion de dynamique auto. 
      J'ai donc fini par demander à ChatGPT de m'écrire un script python qui va cliquer automatique sur les bons endroits dans Siril pour faire l'expansion de dynamique auto, puis enregistrer l'image et ensuite charger la suivante.
      C'est très long et complètement inefficace, mais ca fonctionne bien !
       
      A noter que chaque image du time lapse a été passée par noise exterminator. 
       
      _______________________________
       
      Et puisque j'ai tout un tas d'images de la voie lactée avec une pollution lumineuse relativement faible, j'ai aussi fait un petit empilement de 20 images du time lapse (20*15s ISO1250) 
      Il fallait juste trouver celles sans cirrus, puisqu'il y en a presque toujours un qui traine 

       
      Pour la partie ciel : noise et blur exterminator sous Pixinsight, une extraction de gradient sous siril et un peu de jeu avec les courbes sous Gimp et hop ! Ca le fait nickel ! 
      Pour la partie paysage, c'est tout simplement l'image brut de référence de l'empilement, traiter avec DOF + compositage sous Gimp.
       
      Images prises non loin de la station de ski du lac blanc.
      - Optique : Sigma ART 14mm F1.8 ouvert à F2.2
      - Caméra : Canon 90D défiltré par EOS for Astro
       
      Et voilà 
      A la prochaine 
    • By Benjamin Poupard
      Bonjour à tous,
       
      Un peu plus tôt cette semaine, j'ai imagé le Soleil en H-Alpha avec l'idée de faire un time-lapse de son activité de surface : un film de 100 images toutes les minutes, pendant une heure, et au final, une petite soixantaine d'images traitées - magie du traitement par lot
       
      Globalement, après un passage à la moulinette de Registax (pour le traitement par lot) et de PIPP (pour réaligner mes 60 images), j'obtiens un résultat sympa.
       
      Mais comme j'ai imagé en alt-az, reste le souci de la rotation de champ ... Et impossible de trouver la solution dans ma boite à outils informatique - les seules solutions d'alignement/rotation que j'ai pu trouver ne concernent que les images stellaires.
       
      Pour l'instant, ça ressemble à ça :
       
       
      Vous avez des idées ?
       
      (Et oui, faudra également que je m'occupe de virer les poussières de mon capteur !)
       
      Benjamin
    • By Bohns
      Bonsoir à toutes et tous 
       
      J’utilise pour l’ASIAir un vieil iPad Pro de 2017 avec « seulement » 32 Go de stockage.
      Il fonctionne encore bien malgré un wifi un peu faiblard, mais la capacité de stockage est vraiment limite avec les applis « autre que l’astro », et je dois régulièrement faire de la place. J’envisage donc de le dédier à la navigation sur internet et aux mails pour toute la famille, et en acheter un plus récent et surtout plus capacitaire; iPad obligé pour transféré mon iCloud assez fourni en applications.
       
      Quand je suis allé me renseigner dans une enseigne bien connue et réputée pour donner des conseils utiles, le vendeur m’a dit que le wifi nécessitait une carte SIM 
       
      Je suis assez vite parti (), l’objectif de l’iPad et autres tablettes étant justement de se connecter en wifi. Mais il m’a quand-même fait douter, le bougre !
      N’ayant pas vraiment suivi les actualités d’Apple et sachant combien cette société cherche des revenus par tous les moyens (libéraux mais pas toujours moraux), j’en appelle à votre sagacité pour m’oter ces petits 10% de doutes; j’accepte en retour de passer pour un idiot 

      En outre, y-a-t-il un modèle récent d’iPad que vous suggéreriez « a minima » pour combiner le stockage, le wifi et l’utilisation de l’appli pour l’ASIAir ?
       
      Cordialement,
      Stef.
    • By sebseacteam
      Hello,
       
      ça y est, il est enfin arrivé jusqu'à chez moi, après une attente de 11 longs moi (début de la campagne kickstarter en Août 2023....
       
      Voici une présentation rapidos du télescope pour smartphone, le Hestia de Vaonis.
       
      https://vaonis.com/hestia-turn-your-smartphone-into-a-smart-telescope
       

       

       

       

       

       
      Fonctionne avec un smartphone type Iphone ou Android, avec l'appli dédié "Gravity".
       
      Permet de faire du paysage le jour, la lune, le soleil, la nuit la lune, un peu de ciel profond sur des objets lumineux type AG.
      Ce n'est pas aussi poussé qu'un Seestar ou un Dwarff mais ça permet de s'occuper pendant les vacances (encombrement d'un gros livre) ou pendant que Nina travaille sur le setup principal.
       

       
      Le voici en action, pour choper le soleil.
       

       
      On pose le téléphone sur le dessus, il est maintenu grâce aux 2 supports magnétiques.
       
      N'ayant pas acheté leur propre filtre solaire, me suis débrouillé avec mes propres filtres: ND3/ND1.2/Continuum
       

       
      Pas de vis 1.25", pratique.
       
      Chercheur solaire fourni.
       

       
      A fixer sur pied photo... ou mieux sur une équatoriale, mon EQ5 reprend du service...
       
      Interface de l'application Gravity:
       

       

       

       

       

       

       

       
      ça fonctionne aussi avec l'appli caméra native du téléphone.
       

       
       
    • By biver
      Turbulence moyenne-correcte (différente des fois précédentes, avec un vent plus marqué) sur Saturne ce matin, que je visais particulièrement car s'enchainaient plusieurs passages devant le disque de Saturne:
      Dioné jusqu'à 1h28
      Tethys de 1h43 à 4h40 (ombre de 1h14 à 4h03)
      Rhéa de 3h15 à 6h51 (ombre de 2h29 à 4h57)
      Titan après 8h18
      En visuel je n'ai rien vu de convaincant - peut-être Rhéa devant le disque? J'ai un peu raté son ombre (visuel rapide avant les photos).
      Quelques SERs réalisé à l'ASI au T407 Dobson Powermate 4x + ADC, sans suivi...
      Voici le résultat du premier, la proximité de titan est sympa aussi.
      On devine l'ombre de Rhéa en bas à droite, et Tethys a la bonne idée de se superposer à l'ombre de l'anneau à droite, peu avant sa sortie.
      Nicolas
      4h28.8-4h30.3 (40/10% des 2989 images):

      En jouant sur le gamma pour mieux voir Tethys (et Dioné à droite/en dessous des anneaux):

       
  • Upcoming Events