• 0
StarLord

Montage Dobson et ... boulettes !

Question

Bonjour tout le monde !

 

Je suis nouveau sur le forum, j'ai 39 ans et je viens de passer ma première année d'observation avec un modeste télescope omegon 130/920. J'ai décidé de passer à la vitesse supérieure et je viens de rejoindre un club d'astro, et de m'offrir un Dobson 200/1200... Joie !

 

Mais voilà, la notice était en inglich !!! J'ai fait une toute petite boulette et je voudrais savoir si c'est très gênant ! Sur la rocker box, le plateau circulaire inférieur, celui qui est posé sur le sol donc, avait sur la face opposée à celle où j'ai vissé les pieds des petits patins en plastiques. Ils étaient exactement de l'autre côté des perforations prévues pour visser les pieds. Du coup, j'ai été prit d'un doute, fallait-il les enlever ? Les trous étaient-ils traversants et ces patins servaient-ils à les protéger ????  Ils étaient vulgairement agrafés sur la planche. J'ai douté. J'en ai enlevé un  (et l'ai cassé, forcément) et me suis rendu compte qu'il n'y avait rien en dessous. Je pensais trouver bêtement une perforation car sur le dobson, tous les trous sont traversants. J'ai donc laissé les deux autres. J'ai terminé le montage et me suis aperçus que ces petits patins étaient tels la rondelle en téflon centrale, destinés (je pense) à apporter du soutien entre les deux planches. Je n'ai donc désormais que deux patins au lieu de trois, plus  la rondelle centrale. Ça n'a pas l'air de déranger la manœuvre ni de créer un déséquilibre. Qu'en pensez-vous ? Dois-je démonter cette partie et remplacer le patin, ou puis-je laisser le tout ainsi ?

 

Seconde question, quelle est le bon niveau de serrage de la vis reliant les deux plateaux tournants ? Trop serré le télescope ne tourne plus, pas assez ça me fait peur ! Y a t il quelque chose à savoir sur le sujet ?

 

Merci pour votre aide ! 

Share this post


Link to post
Share on other sites

2 answers to this question

Recommended Posts

  • 0

Bonjour, je me souviens parfaitement du montage de l'Orion 203-1200 et je pense qu'il faudrait mieux rajouter le patin manquant afin d'assurer la rotation parfaite en charge.

D'autre part, pour le serrage, j'avais procédé par petits tests successifs afin de trouver le bon équilibre. Selon moi, surtout ne pas trop serrer,  l'effectuer de façon à ce que la base tourne sans difficulté avec une légère poussée à vide (petite résistance seulement). De toute façon, ça se reprend très facilement pour rectifier.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By Goofy2
      Bonjour    

      Avec des jumelles et des oculaires interchangeables, nous sommes confrontés à un soucis d'équilibrage sur l'axe de hauteur.
      Mes jumelles APM 100 SD 90°, je les ai équilibrées en position à 45° environ avec une paire d'oculaires APM UFF 24 mm. Si je vise plus près de l'horizon, les jumelles vont basculer vers le bas et si je pointe plus haut que 45°, elles vont basculer vers le haut. Cela oblige à serrer davantage les freins sur l'axe de hauteur de ma monture à fourche et je n'aime pas cela.
      Si je change d'oculaires et par conséquent avec des poids différents, l'équilibrage n'est plus bon. J'utilises des oculaire APM UFF 24 mm, des APM UFF 10 mm, des Nagler 5 mm et des Nagler 3.5 mm. Entre la paire de 24 mm (les plus lourds) et la paire de 10 mm (les plus légers), il y a une différence de poids de 580g.
       
      J'ai trouvé une solution toute simple et rapide pour obtenir un équilibrage des jumelles, freins desserrés, quelques soient les oculaires utilisés et quelque soit l'inclinaison des jumelles. Cette solution permet de conserver des mouvements très fluides sur l'axe de hauteur puisque les freins restent desserrés et mécaniquement c'est mieux.
      Une cordelette amovible est maintenue sur la poignée des jumelles via une goupille amovible elle aussi. L'autre extrémité passe entre les oculaires et pend sous ceux-ci. Un anneau permet de suspendre divers poids. C'est très pratique à l'usage et cela ne gêne absolument pas l'utilisation des jumelles.
      Pour les poids utilisés, ce sont des plombs de pêche en mer en forme de poire. Ils offrent du poids sous un faible volume. Je les ai équipés d'un crochet pour pouvoir les suspendre et je les ai emballés également dans du film alimentaire pour ne pas avoir à manipuler du plomb (toxique). La gamme de poids utilisés: 1 x 500g, 2x 200g et 2 x 100g. Ils peuvent être utilisés seuls ou combinés en fonction du besoin d'équilibrage.
       
      En image c'est plus parlant, cela donne ceci:
       
       




    • By Nathanael
      Bonjour à tous,
      *J'ai fait aluminer ce 250 pour la première fois en 92 quand je suis parti au service militaire (oh le vieux!) www.flickr.com
      Et depuis, il a subi des modifications "mecatroniques", notamment l'autoguidage et le rembobinage automatique du secteur lisse.
      J'ai fait hier, sous la pleine lune, un petit time lapse de l'engin en fonctionnement Pour les bricoleurs, notez le rembobinage du secteur toutes les deux heures environ et le va et vient du contrepoids
       
      J'ai fait 1200 images de 20s en jpg avec sharpcap, la 224mc et l'objectif d'origine, monté la vidéo dans virtualdub.
      [Résolu: -> virtualdub2, merci @David2010 ]  Je bute sur un problème de compression. Vous avez ci-dessous le gif de 20 mo mais l'avi non compressé fait 1go. Comment on fait? mp4? Comment, avec quel logiciel? Merci par avance!
       
      Nathanaël
       

       
      La vidéo en .mp4
       
       
    • By Jil2LaTourette
      Bonjour!
       
      Petit post sur l'appareil Starsense de Celestron.
       
      Je cherche sans succès un driver USB qui me permettrait d'obtenir des images de starsense sur mon PC. Sharpcap ne la voit pas. J'ai lu pas mal de posts qui demandaient si starsense pouvait servir de caméra de guidage. Réponse, non, car pas adapté. D'autres qui demandaient si Starsense pouvait faire des prises de vue large champs. Réponse par claire. Mais pour cela, il faudrait pouvoir avoir un retour sur le PC de toute façon.
       
      Mon besoin est autre. J'ai remarqué qu'il était assez difficile d'aligner starsense avec le scope (un Nexstar 6 SLT + ASI290MC) durant le montage qui pourtant semble très simple: 2 vis...
       
      Alors, oui, starsense intègre une calibration dans son software, durant l'alignement auto, on nous demande de centrer dans l'oculaire (ou la cam en l’occurrence). Mais c'est pas forcément simple car il y a beaucoup de jeu au niveau de la mise en position sur le tube. La dernière fois, j'ai du m'y reprendre à 3 fois, ça m'a pris plus d'une heure pour avoiur starsense aligné. Finalement c'était plus rapide de faire ça avec l'alignement 3 étoiles à la main. Et puis, ça ne peut se faire que de nuit quoi. C'est juste trop dommage.
       
      L'idée, que j'ai soumis à Celestron, c'est de pouvoir capter les images de starsense avec le PC. Comme ça, on pourrait aligner tranquillement, en journée, ce que pointe starsense avec ce que la caméra astro voit et serrer les vis avec le meilleur alignement possible.
       
      De plus, starsense explorer offre un truc similaire puisqu'il synchronise la visée du telescope avec ce que voit le smartphone. C'est juste dommage de pas pouvoir le faire avec une caméra astro + starsense.
       
       
      J'ai fais une requête à Celestron en ce sens, de savoir si un driver pour capter des frames de starsense existe, et sinon de le développer. Ainsi, les astro-nomades comme moi peuvent tranquillement tout aligner proprement en arrivant sur site en journée en remontant le scope. Facilitant grandement l'alignement le moment venu en perdant le moins de temps possible une fois les étoiles de sorties.
       
      Bon weekend et profitez bien de la dernière pleine lune d'hiver!
       
    • By aescalle
      Bonjour à tous,
      Hier soir j'ai eu pour la première fois un gros problème d'autoguidage avec PHD2 et ma monture EQ6 R-Pro.
       
      Après un une année sans session d'astrophotographie, J'ai changé mon setup qui était un petit télescope supportant mon appareil EOS en piggyback et une lunette d'autoguidage par une caméra CCD ZWO 294MC Pro (équipée d'un objectif Canon + L'autoguidage)  montée directement sur la monture. Résultat, si mon matériel optique fonctionne bien, je n'ai pas pu continuer la session car j'ai obtenu de grosses erreurs dans PHD2, ce qui m'a inquiété. Suivi inutilisable même sur des poses de 30 secondes. Voir ci-joint la capture du résultat ( copie d'écran PHD2).
       
      Ce qui a changé, hormis le matériel et son poids, c'est l'alimentation 12V du ventilo de la CCD, et la position des cables (câbles d'alimentation CCD et Hub USB à l'arrière, câble Hand control et câble du Polemaster sur le côté de la monture et un câble USB laissé libre vers mon ordinateur.
       
      L'équilibrage ne m'a pas semblé mauvais.
       
      La mise en station est normalement facilité par le Polemaster, ce qui permet un alignement rapide. Je le fais en général sur trois étoile (et plus).
      Hier soir l'alignement m'a semblé bon, les objets stellaires étant bien centrés.
       
      Pour info dans APT, je n'ai pas pu utiliser le plate solving.
       
      Je m'inquiète maintenant du mécanisme de ma monture au vu des messages obtenus dans PHD2.
       
      Quelqu'un aurait-il une idée sur l'origine du problème ?
      (Merci par avance)

  • Upcoming Events