siegfried_M31

Suppression des aigrettes autour de cat's eye

Recommended Posts

Posted (edited)

Il y a quelque jours j’ai posté ma version cats eye de 2019 avec les couleurs 2020.

Christian D m’a envoyé une manipulation permettant d’éliminer l’effet des aigrettes autour des objets lumineux.

Par force de chose ça apporte un peux de fausse information, mais la vrai est de toute façon bien masqué. Je trouve le résultat bluffant.

En soit cette méthode n’est pas nouvelle parce que Christian avait déjà fait un topo pour supprimer le blooming, de memoire ca doit faire une bonne décennie.

Ça mérite un rappel, j’ouvre un nouveau post , sur celui de 2019 il faut descendre à la page 2 pour voir l’info, je préfère la voir tout en haut. Voilà le tuto de maître Christian :

n6543e10.jpg

 

Le post d’origine : http://www.astrosurf.com/topic/127412-le-flocon-du-comte-à-rebours-ngc6543/

 

L’acquisition :

SW254/1200  +  G42 observatory  + Atik one 6

Oag + Lodestar + Apt & PHD2

L 13 x 600 sec

L 4 x 60 sec

L 42 x 30 sec

L 10 x 10 sec

R + B 6 x 300 sec bin 2

Ha 12 x 900 sec

 

Assemblage LRHaGB

Rha = 50 % R + 50 % Ha (Ha pondéré au préalable sur la médiane de R)

G = 50 % Rha + 50 % bleu

 

Le résultat en incluant la recette de Christian dans mes traitements, cliquez sur l’image pour accéder à la version 100 %:

picture-4310fb0b7cea01f3e529c6b2b3f504a6

 

Merci Christian.

 

Versions animé :

ngc6543_versions.gif
 

 

Edited by siegfried_M31
  • Like 4
  • Love 2
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com

Excellent :)

Bon dimanche,

AG

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

excellente image ! bravo ! :)

 polo

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Bonjour Siegfried,

 

Je ne pense pas que la correction soit un apport de "fausse information" : on duplique une zone vierge sans signal significatif sur un artefact. On ne"rajoute" pas de l'information.

On fait la même chose quand on duplique du fond de ciel pour recouvrir des pixels chauds tenaces ou pour recouvrir une trace de satelliite.

 

Bon c'est quand même plus sympa sans artefacts d'aigrettes..

 

Amicalement

 

 

Edited by christian_d
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le dernier résultat est superbe et mériterait un post à lui seul :)

Christian m'avait fait la même chose sur la mienne l'année dernière. Il est top pour quelqu'un qui n'a pas d'aigrettes :D

La vrai bonne solution serait de se passer des branches de l'araignée, je travaille sur un prototype à fils (pour le 450 à terme mais je vais tester sur le 250 avant), dès que ça marche, je vous tiens au courant (ou jamais si ça ne marche pas ;))

Nathanaël

 

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour tous ces retours.

Le 07/06/2020 à 09:36, christian_d a dit :

Je ne pense pas que la correction soit pas un apport de "fausse information"

Christian je suis d'accord avec toi, l'image ce rapproche quasi à la perfection de ce que produirais une vu sans aigrettes et et la transformation de la pupille sans ces vilaines aigrettes est saisissante.

C'est tellement bien fait que cela mérite un petit commentaire pour ceux qui examinerais certaines zones à la loupe trouvant une variation par rapport d'autres images. Quoi que les aigrettes des étoiles c'est déjà un indice.

Le 07/06/2020 à 09:57, T450 a dit :

Christian m'avait fait la même chose sur la mienne l'année dernière. Il est top pour quelqu'un qui n'a pas d'aigrettes

Christian est habitué a ce genres de manipulation ayant pratiqué pour supprimer le blooming. mais je n'aurais jamais eu l'idée d'utilisé cette méthodes sur des zones aussi large en plein milieu d'une nébuleuse.

Le 07/06/2020 à 09:57, T450 a dit :

je travaille sur un prototype à fils

Très intéressant

As tu vu les articles sur les masques d'aigrettes?

http://serge.bertorello.free.fr/antiaigr/antiaigr.html

http://planetediy.fr/index.php/2016/05/03/impression-3d-masque-anti-aigrettes/

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 11 minutes, siegfried_M31 a dit :

As tu vu les articles sur les masques d'aigrettes?

La diffusion de la lumière est dépendante de la surface de miroir "masquée". Les masques anti-aigrettes empirent le phénomène globalement même si les aigrettes sont moins visibles.

Une amélioration serait d'arriver, avec une surface de support moindre ou au pire identique, de minimiser les aigrettes, sans sacrifier la stabilité de l'alignement optique : tout un programme!

Nathanaël

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Magnifique cette image, et bravo à Christian pour la finition 👍

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 7 heures, T450 a dit :

La diffusion de la lumière est dépendante de la surface de miroir "masquée".

Je ne suis pas assez calé pour comprendre, ton observation rejoins celle du site de Serge Bertello.

Mais aussi il dit  :

Une autre conséquence est l'augmentation de la lumière diffractée, sa quantité est multipliée par Pi (3,1415...). Elle est infime quand on la compare à la diffusion de lumière par la poussière qui se dépose spontanément sur les surfaces optiques.

Alors, n'hésitez pas. Réalisez un jeu de masques anti-aigrettes pour votre télescope.

Pour l’essentiel, l'obturation me gène. Pour gagner en ouverture j'ai optimisé mon instrument en changeant le PO. Celui d'origine, la caméra en position de mise au point,  dépassai à l'intérieur du tube créant ainsi de l'obstruction d'ouverture.

Pour avoir le cœur net, l'un de ces 4 je compte me servir de l'imprimante 3D du club d'Urania à Cugnaux pour imprimer un tel masque.

Ensuite je ferais des photos pour comparer  l'image avec et sans masque. Je compte tester la perte de signal et le pique d'image. L'idéal serait de travailler en pose courte, je me servirai peut-être de la cam de guidage.

Même s'il y a une perte théorique, si visuellement je ne sais pas faire la différence, il n y a pas de raison.

Je reste sceptique parce que très peu de possesseurs de Newton utilisent de masque, il doit y avoir une raison, mais je compte voir clair, ça passe obligatoirement par le terrain.

 

Edited by siegfried_M31

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By fljb67
      Bonjour ou bonsoir.
       
       
      - Objet : NGC 6765  (  PK 62 + 9.1 ).
       
      http://cdsportal.u-strasbg.fr/?target=NGC 6765
       
       
       
      Magnitude : 12.90
      Brillance de surface : 12.20
      Dimensions : 38.0 x 38.0 "
       
       
      - Date : 06/08/2020.
       
      -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
       
      - Monture : Takahashi EM10.
       
      - Optique : Mak Skywatcher 127/1500. ( en réalité, plutôt 1400 mm de focale après test sur la Lune ).
       
      - Caméra photo : ZWO ASI 294MC Pro  ( Couleur ; 4144 x 2822 ; 4.63 x 4.63 µm ;  ~ 19.2 x 13.1 mm ; refroidissable ).
      - Filtre : L-PRO Optolong coulant 31.75 mm. ( 1,25" )
      - Acquisition : Avec le logiciel ZWO ASICAP.
       
       
      - Suivi automatique :
       
      - Optique de guidage : Takahashi GT-40 { f = 240 mm ; D = 40 mm ; f/D = 6 }.
      - Caméra de guidage : ZWO ASI 290MM mini  ( N&B ; 1936 x 1096 ; 2.9 x 2.9 µm ; ~ 5.6 x 3.2 mm ; non refroidie ).
      - Logiciel d'autoguidage : PHD2  ( v2.6.6 ).
      - Réglages caméra de guidage  : Gain 90% ; temps de pose unitaire : 0,5 s
       
       
      - Pointage : manuel avec un le viseur "point rouge" livré avec le Mak + chercheur visuel de type "chasse" + oeil électronique ( ASI 294 MC + chercheur SWO 50/240 ).
       
      - Lieu : Depuis mon balcon.
       
      - Mise en station  ( l'étoile polaire n'étant pas visible ) :
      Avec marquage au sol du méridien ( pour l'azimut ) + { rapporteur fixé à la barre du contrepoids + fil à plomb } ( pour la "hauteur" ).
       
       
      - Réglages  de la caméra :  Raw 16 ( 14 bits effectifs ) ; Bin 1 ; Gain 500 ;  T° :  - 10 °C ; saturation : 10.
       
      - Temps de pose unitaire : 200 s.
       
       
      - Empilement : DSS ( DeepSkyStacker ).
      - Post-traitement : GIMP + PSE8 +  Fitswork si réductions d'étoiles.
       
      ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
       
      - Seeing  : bon.
       
      - Transparence du ciel : correcte.
       
      - Pollution lumineuse : élevée ( nuit pas noire + présence de la Lune qui venait de se lever ).
       
      ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
       
       
      1°) Une brute "Plein champ" ( ~ 0,79 ° x 0.54 ° ) :
       

       
       
       
      2°) Après empilement de 19 prises de 200 s ( total : 1 h 03 min 20 s ) avec Darks + Flats  + post traitement :
       
       
      a) "Plein champ" ( ~ 0,79 ° x 0.54 ° ) :
       
      - Sans réduction d'étoiles :
       

       
       
      J'ai comme l'impression que la luminosité élevée du fond du ciel a empêché aux flats d'effectuer correctement leur travail.
       
       
      - Avec réduction d'étoiles :
       

       
       
       
      b) Crop  avec réduction d'étoiles :
       

       
       
       
      Je tiens à remercier @pfil qui m'a fait découvrir cette nébuleuse planétaire.
       
    • By fljb67
      Erreur d'aiguillage de ma part.
       
      Désolé.
       
    • By BobSaintClar
      Tout bon amateur de binos astro connaît les Nikon WX 7x50 et 10x50 :
       
      Des jumelles d'exception, dotées d'un champs de vision XXL excellemment corrigé, offrant des vues inouïes de la voie lactée...
      ... pour la modique somme de 5.000 euros, à la louche. On ne va pas chipoter avec les centaines.
       
      Toutes deux sont une démonstration du savoir-faire de Nikon. Elles sont évidemment utilisables, avec trépied (deux kilos 5, de mémoire. Ca commence à peser, à bout de bras), en nocturne comme en diurne. Mais in fine, qui parmi nous peut se targuer d'en avoir une paire (si je peux me permettre) ? Voire deux ?
      Ces jumelles, c'est un peu comme les sacs Louis Vuitton, les parfums Chanel ou les montres Rolex : les acquérir, c'est déjà un accomplissement. S'en servir, à la limite, c'est presque... secondaire.
       
      Seulement voilà : même si c'est "pour la frime", leurs caractéristiques sont absolument uniques et sur le ciel, elles déchirent ! Je peux en témoigner, j'ai eu la chance d'essayer les deux modèles, lors d'une très belle nuit de l'automne dernier. Alors, on se prend à rêver : pourrait-on les louer ? Pas que je sache. Pourrait-on les voler ? Sans doute, mais je ne m'y risquerais pas. Pourrait-on les bricoler, comme ça, hop, sur un coin de table, avec deux-trois lentilles qui traînent ?
       
      Bah oui, en fait. Faut juste être un peu con (BobSaintClar, à votre service), et oser (ça va de paire, comme les jumelles). Vous savez, mettre en pratique le genre d'idée qui nous traverse parfois le crâne et qu'on chasse d'un "si ça marchait, ça se saurait" mi-fainéant, mi-condescendant...
       
      Posons le problème, par exemple avec les WX 10x50 : nous avons donc des jumelles de diamètre objectif 50mm, grossissement 10x, champs apparent de 76,4° presque parfaitement corrigé, relief d’œil confortable (15,3mm). On peut les refaire, pour trois francs six sous ?
       
      Voyons voir : il nous faudrait une petite lunette de même diamètre, mettons à F/D 4, sans courbure de champs notable et bien corrigée contre le chromatisme. On lui mettrait un bon oculaire 18-20mm de champs apparent 76° (ou plus, soyons fou), avec un dégagement de 15mm (ou plus, bis repetita placent) et voilà, nous aurions notre demi-jumelle...
       
      La lunette avec les caractéristiques demandées, on oublie : s'il y en a, elles sont hors de prix (une Borg ou Taka 50 avec correcteur/réducteur de champs, vous m'en mettrez deux, c'est pour m'offrir). En revanche, plusieurs objectifs photo répondent "présent" ! Pour n'en citer qu'un, optiquement bon, monté en M42 (donc facile à équiper d'un po) et ne coûtant quasiment rien : le Pentax Takumar 200mm F4 en monture vissante. J'en ai acheté un sur Yahoo ! Auction Japan pour - roulement de tambour - 2400 yens, soit 19 euros. Je pourrais survivre à l'achat d'un second.
      Comment lui adjoindre un porte-oculaire ? Ben avec un accessoire de ce genre, trouvé sur Amazon.com pour 20 euros (bordel, c'est encore plus cher que le cailloux...). Ca se visse directement au cul du Pentax.
      Et l'oculaire ? Il y a plein de prétendants, au coulant 31,75. Il m'a bien fallu faire un choix, casser la tirelire en achetant un exemplaire à la fois "bon" et "pas trop cher". Après quelques heures de web-lecture, je me suis décidé pour le Baader Morpheus de 17,5mm. Il était accessible à ma bourse, propose 20mm de dégagement oculaire et 76° d'un champs apparent plutôt bien corrigé, si j'en crois ses critiques.
       
      Bref : sur le papier, ça marche. Mais en pratique ? Déjà, ça ressemble à quoi ?
      A ça :

      (Quand je vous disais "sur un coin de table"...)
       
      Mécaniquement, rien à redire : pas de collage, d'alignement douteux, de risque de déboîtement intempestif. L'oculaire est maintenu par un serrage vis/clamp ring, le po est vissé sur le pas M42 de l'objectif. Le tirage optique est idéal, on fait la mise au point à l'infini avec une marge confortable.
       
      Et optiquement ??
      Et bien... ça fonctionne. Ca fonctionne même étonnement bien, au point qu'on ne peut que s'interroger : pourquoi ne voit-on pas ce genre de montage plus souvent ?
      Je n'ai pas choisi cette combinaison (télé de 200 à F4, oculaire Morpheus 17,5) par hasard : le but, dès le départ, était d'émuler les Nikon WX10x50 ! En théorie, mon "bricolage" a des spécifications très proches :
       
      Diamètre des objectifs : 50mm - contre 50mm
      Grossissement de 11,4x - contre 10x
      Pupille de sortie de 4,4mm - contre 5 mm
      Champs apparent de 76° - contre 76,4°
      Dégagement oculaire de 20mm - contre 15,3mm
      Vision inversée - contre redressée (sur des jumelles astro, on s'en bat les rétines)
       
      En pratique, tout se joue sur la qualité de l'image proposée. Je n'ai pas pu tester ma lunette "demi-jumelle" sur le ciel (météo pourrie), juste viser de nuit les lumière lointaines - lampadaires, pour l'essentiel - que je peux voir sans quitter mon jardin. J'en saurai évidemment plus quand les nuages daigneront FOUTRE LE CAMPS (crispations faciales frénétiques), mais pour l'heure :
       
      Transparence : difficile d'en juger en visant des lampadaires, mais c'est au moins correct, puisque je n'ai rien remarqué. Je comparerai avec mes Nikon EII 8x30.
      Détails, piqué de l'image : là encore, ça me semble nickel au centre, très peu dégradé sur les bords (je détaille ci-après)
      Couleurs : s'il y a une dominante, je ne l'ai pas notée. A refaire de jour, évidemment.
      Dégradation centre/bords : ça se joue essentiellement sur ce critère, avec un tel champs apparent ! Franchement, c'est une bonne surprise : il y a une dégradation modeste, plutôt moins marquée que dans mes 8x30 ! Elle tient essentiellement à une légère courbure de champs, qui défocalise l'image. L’œil compense sans soucis, mais si vous tenez vraiment à ne regarder que sur les bords, il est plus confortable de jouer sur la mise au point. Dès lors, les "petits cercles flous" redeviennent des points et ce, jusqu'à disparaître : pas de coma, pas d'astigmatisme : c'est juste bluffant.
      Chromatisme : nul au centre, faible sur les bords. Il est sensible au placement de l’œil : si vous êtes bien dans l'axe, il est négligeable.
      Vignetage : aucun. La pupille de sortie est belle, bien ronde, sans lumières parasites (pas de prismes). Les lumières ponctuelles, défocalisées, forment de beaux ronds qui demeurent tels quels jusqu'au bord extrême du champs.
       
      Conclusion provisoire : les résultats préliminaires sont très encourageants. Suffisamment pour que je poursuive l'expérience jusqu'au bout. Je vais donc doubler la mise, monter une seconde lunette Baader/pentax et l'accoupler - je ne sais pas trop comment, je vais y réfléchir - à la première pour former une véritable paire de jumelles. Elles seront adaptées à mes yeux (écart oculaire fixe de 63mm, je ne vais pas me lancer dans la fabrication d'un lien articulé) et seront dotées de quelques caractéristiques inédites, pour des jumelles de cette catégorie :
       
      Un prix - relativement - ridicule
      Des diaphragmes, pour faire varier la pupille de sortie (je ne vois pas très bien à quoi ça peut servir, mais qui sait ?)
      Des objectifs dotés d'un pas vissant M58, pour y coller des filtres
      Des oculaires interchangeables
       
      Voilà ! Je vous tiens au jus
    • By delamaresylvain
      Bonsoir a tous et toutes ,
       
      Malgré la pleine lune, et une nuit sans nuage, je n'ai pas pu m'empêcher de tenter une image.
      Comme la lueur de notre satellite atténue fortement le pouvoir de détection de mon capteur de photons, j'ai choisi cette nébuleuse planétaire pour sa luminosité mais aussi pour sa position optimum de transit a deux heures du matin au zénith 😉
       
      Sources Wikipedia :
       
      NGC 7008 (PK 93+5.2),  est une nébuleuse planétaire Colorée située à une distance d'environ 869 pc (∼2 830 a.l.) dans la constellation du Cygne.
      Magnitude visuel 12.8.
      Les professionnels soupçonnent un compagnon à l'Etoile central en fin de vie qui modifie certainement l'expansion de la nébuleuse d'où son surnom, Nébuleuse du Fœtus. 😉
       
      Setup :
       
      Sc8 Edge 1486mm de focal 
      Camera Atik 414
      Guidage en // lunette 60*430 / ASI ZWO224C
      Monture Atlas EQ6 / Prism10 Eqmod
      Prétraitement/traitement Prism10 .
      Calibration couleur avec SIRIL non réussi ;(
       
      Toutes les poses sont de 3 minutes unitaires :
       
      Luminance 93 minutes
      Rouge 42 minutes
      Vert 39 minutes
      Bleue 36 minutes
      Total : 210 minutes soit 3 heures 1/2 de poses 😉
       
      La stabilité de ciel durant les acquis n'était pas exceptionnelle, mon suivi avait une moyenne de 1' d'arc pixel.
      Lorsque le seing est plus stable, je descends en deçà de la seconde d'arc pixel de moyenne.
       
      Bonne fin de journée ,
       
      Sylvain

    • By Justin21m
      Bonjour, 
       
      Après un triangle publié dans la semaine, dont j'étais mécontent des couleurs, j'ai reçu un filtre OIII et je me suis empressé de l'utiliser. 
       
      C'est donc un mixage HOO sur le triangle bien raboté. C'est une première pour moi... 
       
      Qu'en pensez-vous ? 
       
      Le lien AB pour les détails de l'acquisition :
       

       
      Et l'image :
       

       
      Bonne journée, 
      Justin 
  • Images