Superfulgur

La comète de 2020 depuis le plateau de Calern

Recommended Posts

Le 17/07/2020 à 17:31, JP-Prost a dit :

j'avais en tête que chaque tir crachait du 3 GigaWatt durant 100 picosecondes soit 300 millijoules par tir... donc pour aller à 3W moyen c'est du 10Hz ?

Hello JP, 

 

Bein t'es dans le vrai ;) 

 

Bonne soirée !

 

Erick

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Il y a 16 heures, ebondoux a dit :

Bein environ 384 400 km soit la distance terre lune

 

Merci pour cette précision Erick, je me doutais bien qu'il portait un peu plus loin que celui du ShogunMacumbaParadise  xD .

Par contre celui du Shogun est très pénible parce qu'il se voit de pas mal de kilomètres à la ronde et quand le temps est couvert il dessine même sous les nuages ! 

(pas depuis le covid).

 

Y sont pas un peu usés les réflecteurs pour les mesures ? pas de poussière lunaire dessus ? j'avais lu quelque part qu'elle était abrasive et collante.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 44 minutes, Penn a dit :

Par contre celui du Shogun est très pénible parce qu'il se voit de pas mal de kilomètres à la ronde et quand le temps est couvert il dessine même sous les nuages ! 

(pas depuis le covid).

Hello Penn, 

et bien c'est par ce que celui de ton Shogun c'est pas un laser, mais un projecteur avec une lampe à décharge. Le laser de MEO on ne le voit plus à quelques centaines de mètres a moins d'humidité dans l'air ou de poussières. 

Pour le réflecteurs, visiblement ça se passe bien. 

 

Erick

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Excellent cliché Serge :)

Tu deviens vraiment bon tu sais ;)

Bonne soirée,

AG

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hello à tous, premier post pour moi sur ce forum, petite contribution donc avec ce passage de l'ISS devant NEOWISE ce vendredi soir sur le plateau 😇

 

G-iss_final.jpg

  • Like 4
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bravo Gautier :) belle présentation :)

Bonne journée,

AG

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 22/07/2020 à 12:23, Penn a dit :

Y sont pas un peu usés les réflecteurs pour les mesures ? pas de poussière lunaire dessus ? j'avais lu quelque part qu'elle était abrasive et collante.

Pour qu'il y ait de la poussière sur les réflecteurs faudrait qu'il y'ait du vent non? O.o:D

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 21/07/2020 à 20:15, ebondoux a dit :

Bein environ 384 400 km soit la distance terre lune

 

Je dirais même plus 384400 x 2, puisqu'il fait l'aller-retour  ^_^

Puis les responsables de MEO m'ont même dit que le faisceau pourrait être visible depuis Mars (moyennant peut-être un peu d'adaptation). Mais là, pour le retour, il faudrait un transpondeur pour renvoyer un faisceau vers la Terre.

Matthieu

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By COM423
      Le 21 juillet 2020, un astre parfaitement stellaire (2020 PV6) fut découvert à la magnitude 22, rien de folichon a priori.
      Dix mois plus tard, l'astéroïde s'est avéré être une comète à l'approche de son périhélie et devint donc la comète C/2020 PV6 (Panstarrs).
       
      D'abord basse dans le ciel du matin en mai et juin, elle a eu le bon goût d'être observable ensuite une grande partie de la nuit et assez haute dans le ciel
       
      Elle a flirté cet été avec la magnitude 14, ce n'était donc pas à proprement parler une comète brillante mais elle fut intéressante à imager car plutôt jolie.
      Je vous laisse en juger par vous même sur cette compilation des 5 observations réalisées au Newton 200 mm à F/4 :

       
      Il y avait parfois des petites galaxies dans le champ, voici donc des champs plus grands pour ceux que çà intéresse :

      Newton SW 200/800 avec correcteur de coma, caméra ASI 294-MCpro + IR-cut, 34 poses de 45s à -15°C (gain 120), Nord à peu près en haut
      Monture AZ-EQ6 - Pilotage ASIAIr
      Le 08 juin 2021 de 02h12 à 02h45 utc          (  25 min 30s  d'intégration )
      Binning 1x1, Traitement Siril 0.99.10.1 et finition dans Gimp.
       

       
      Newton SW 200/800 avec correcteur de coma, caméra ASI 294-MCpro + IR-cut, 130 poses de 30s à -10°C (gain 120), Nord à peu près en haut
      Monture AZ-EQ6 - Pilotage ASIAIr - Poses guidées avec dithering
      Le 30 juillet 2021 de 21h43 à 23h11 utc          (  01h 05 min d'intégration )
      Binning 1x1, Traitement Siril 0.99.10.1 et finition dans Gimp.
       

      Newton SW 200/800 avec correcteur de coma, caméra ASI 294-MCpro + IR-cut, 114 poses de 45s à -10°C (gain 120), Nord à peu près en haut
      Monture AZ-EQ6 - Pilotage ASIAIr - Poses guidées avec dithering
      Le 14 août  2021 de 21h06 à 23h02 utc          ( soit 01h 25 min 30 s d'intégration )
      Binning 1x1, Traitement Siril 0.99.10.1 et finition dans Gimp.
       
       

      Newton SW 200/800 avec correcteur de coma, caméra ASI 294-MCpro + IR-cut, 99 poses de 60s à -15°C (gain 120), Nord à peu près en haut
      Monture AZ-EQ6 - Pilotage ASIAIr - Poses guidées avec dithering
      Le 30 août 2021 de 19h13 à 21h17 utc          ( soit 01h 39 min d'intégration )
      Binning 1x1, Traitement Siril 0.99.10.1 et finition dans Gimp.
       
       

      Newton SW 200/800 avec correcteur de coma, caméra ASI 294-MCpro + IR-cut, 44 poses de 90s à -15°C (gain 120), Nord à peu près en haut
      Monture AZ-EQ6 - Pilotage ASIAIr - Poses guidées avec dithering
      Le 12 septembre 2021 de 19h02 à 20h26 utc          ( soit 01h 04 min 30 s d'intégration )
      Binning 1x1, Traitement Siril 0.99.10.1 et finition dans Gimp.
       
      Bonne fin de week-end et bon ciel à tous.
    • By COM423
      Bonsoir,
       
      Au milieu de milieu la nuit du 31 août au 01 septembre dernier, j'avais fini les champs qui me tenaient le plus à coeur avant que la Lune ne se lève.
      C'était le début de la lunaison de septembre, la Lune était décroissante  mais elle venait de se lever et éclairait encore à 34%.
      J'avais donc stoppé mon programme principal pour cette nuit, mais comme il faisait grand beau (et avec une turbulence clémente) je n'allais pas remballer.
       
      J'avais repéré sur skychart que la petite comète 193P était cette nuit là près de plusieurs galaxies.
      Avec une période de 6,7 ans, 193P/LINEAR-Neat fait cette année son 3ème retour au périhélie (le 25 août) depuis sa découverte en 2001.
      C'était le moment idéal pour l'observer, même si elle n'a pas dépassé la magnitude 16, je l'avais observée le mois précédent au C11 et savait qu'elle était photogénique avec une petite queue.
       
      Jj'ai donc pointé le champ et suis resté dessus pendant près de 2h du coup. Au final, j'ai bien fait car quoique petites et faibles, je trouve ses voisines de ciel bien photogéniques finalement
       
      Pour commencer, une image brute de base (3 min) :

      La comète, et la principale galaxie (NGC 7667) sont bien visibles.
       
      Pour bien voir les galaxies, il faut bien sûr faire un compositage stellaire mais la comète y paraît alors allongée (c'est la traînée au centre...) :

      (Par contre, je n'ai aucune idée de ce qui a pu causer la tâche en haut  à gauche de l'image... Si quelqu'un a une idée ?)
       
      La comète ne se révèle qu'en faisant un compositage cométaire : c'est là qu'on la voit véritablement, avec alors la queue que j'avais à peine devinée sur certaines poses durant les acquisitions :

       
      Il était donc tentant de faire une image de synthèse, en insérant la comète dans le compositage stellaire.
      C'est une manipulation délicate sur laquelle je butais depuis longtemps et qui ne peut se faire que manuellement, en post-traitement, ce qui demande mine de rien pas mal de pratique et de temps...
       
      Mais je crois que c'est une des premières fois où je m'en sors assez bien :

      Newton SW 200/800 avec correcteur de coma, caméra ASI 294-MCpro + IR-cut, 35 poses de 03 min à -15°C (gain 120), Nord à peu près en bas
      Monture AZ-EQ6 - Pilotage ASIAIr - Poses guidées avec dithering
      Nuit du 31 août au 01 septembre 2021 de 23h31 à 01h22 utc          ( soit 01h 45 min d'intégration )
      Binning 1x1, Traitement Siril 0.99.10.1 et finition dans Gimp.
       
      En tout cas, j'en suis plutôt content
       
      Voici une version annotée :

       
      Concernant la comète, elle a une chevelure de 18 à 20" de diamètre et la queue de poussières en éventail est visible sur 4 à 5' de longueur avec un axe central vers PA=232°.
       
      Bonne nuit.
    • By COM423
      Salut les astrams,
       
      Je profite de l'approche de la Pleine Lune pour traiter les images acquises durant cette très belle lunaison du 07 septembre dans le Sud. Je suis surtout les comètes et me fais aussi plaisir sur quelques objets du ciel profond et parfois il est possible de faire les deux simultanément et là c'est carrément le pied
      Ce fut le cas dans la nuit du 11 au 12 septembre où la comète périodique 108P/Ciffreo a eu le bon goût de passer à proximité de la nébuleuse du Crabe, M1. Ce n'est certes pas la comète la plus spectaculaire mais je n'allais pas rater cette conjonction
      En plus, 108P est une périodique découverte par la française Jacqueline Ciffréo en novembre 1985 au T90cm du CERGA (clin d'oeil aux amoureux de Caussols et je sais qu'il y en a sur le forum !) :

      Sa période actuelle est de 7,23 ans et elle est passée au périhélie la veille de cette conjonction, le 10/09/2021 : elle était donc au mieux de sa forme vers m1=15.
       
      Voici donc l'image de la conjonction, travaillée sous Gimp pour figer à la fois les étoiles et la comète :

      Newton SW 200/800 avec correcteur de coma, caméra ASI 294-MCpro + IR-cut, 85 poses de 60s à -15°C  (gain 120), Nord à peu près en Bas
      Monture AZ-EQ6 - ASIAir : poses guidées avec dithering
      Le 12 septembre 2021 de  01h21m à 03h02m  utc     (  01 h 25 min  d'intégration )
      Traitement Siril 0.99.10.1 et finition avec Gimp 2.10.24
       
      La comète se devine assez bien sur les poses individuelles, ce qui a permis de faire le compositage cométaire avec Siril, directement en cliquant sur celle-ci :

       
      Pour ceux qui ne voudraient pas cliquer pour voir la full, voici 2 crops sur les protagonistes de la conjonction :

       
      Bon vous aurez aussi remarqué aussi un troisième invité surprise en haut à droite de l'image pleine, je pense que cet arc en ciel est un reflet de la brillante (V=2,97) Dzeta Tau située à un petit degré de M1...
       
      Bonne soirée.
    • By COM423
      Salut,
       
      La sixième comète périodique fut découverte en 1851(1) et sa période actuelle est de 6 ans et demi. Elle passe au périhélie ce 17 septembre.
       
      Elle reste assez discrète car c'est un astre très diffus qui nécessite un ciel sombre pour bien la détecter visuellement. Elle pourrait atteindre la magnitude 10 cet automne, mais elle n'est malheureusement déjà plus observable qu'en tout début de nuit seulement.
      Pour ma part, je me souviens de son passage de 1995 observée à la fois visuellement (comète large et diffuse  de magnitude 8) et en CCD où je ne voyais que le coeur et la mesurait alors de magnitude 12 à 13...
       
      Je la suis depuis quelque mois sous un aspect quasi-stellaire mais j'ai remarqué en août qu'on semblait (enfin !) détecter la coma sur les images prises au Quattro 200 avec la caméra CMOS (couleur pâle mais caractéristique des comètes).
      J'ai donc fait une petite séance dessus ce mois-ci avant qu'elle ne disparaisse derrière ma colline au SW et j'en suis assez satisfait :
       
       

      Newton SW 200/800 avec correcteur de coma, caméra ASI 294-MCpro + IR-cut, 81 poses de 45s à -15°C  (gain 120), Nord à peu près en Haut
      Monture AZ-EQ6 - ASIAir
      Le 29 août 2021 de  19h13m à 20h40m  utc     (  01 h 00 min 45 s  d'intégration )
      Traitement Siril 0.99.10.1 et finition avec Gimp 2.10.24
       
      La belle se voit à peine sur les poses individuelles :

      et il a donc fallu faire un compositage calculé pour additionner correctement les images
       
      La coma est large mais vraiment faible et diffuse, comme le montre une visualisation de base de l'image :

       
      La coma à peu près visible s'étale sur 100 à 110 pixels, soit environ 2' de diamètre, mais on devine le faible halo verdâtre sur une étendue de 310 pixels soit 6.5' d'étendue.
       
      (1) on a établi en 1991 que la comète d'Arrest fut en fait déjà observée en 1678
    • By biver
      Bonjour,
      Je n'ai pas encore eu le temps de tout traiter ni de mettre tous mes dessins au propre ... il aurait fallut prendre quelques congés supplémentaires
      Mais voilà un premier aperçu, tout n'étant que des poses de 2 à 6s sur des dobson en cumulant guère plus d'une à 2 minutes...
      67P/Churyumov-Gerasimenko au T1m de David (pas de correction de flat, juste une douzaine de poses au foyer derrière un paracorr photo (F=3.45m):

      1h45 UT le 11 aout, 126sec de pose
      Et dans la foulée, 4P/Faye:

      à 1h56 UT (60sec)
       
      Les autres photos seront prises au foyer du T407, comme C/2017 K2 ici le 8 aout à 21h35 UT (80sec):

      Nicolas
       
       
  • Upcoming Events