Sign in to follow this  
jackbauer 2

MESSENGER arrive aux abords de Mercure

Recommended Posts

Formidable cette page d'accueil de l'université Johns Hopkins consacré à la mission : http://messenger.jhuapl.edu/
notez les differents compteurs dont celui de la distance parcourue : 28 miles par seconde !

Il y a de cela 34 ans la sonde Mariner 10 abordait pour la 1ère fois la planète Mercure et le gamin que j'étais attrapait le virus de l'astronomie (de plus on était à cette époque en pleine vague d'OVNIs : pas un jour sans qu'un témoignage ne paraisse dans la presse, ce qui ne ne faisait que renforcer l'attrait pour les choses du ciel)

Avec ce 1er survol 2008 commence en fanfare !!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

On va enfin en connaitre d'avantage sur cette planète^^

Je crois me souvenir qu'elle n'a pas été complètement cartographiée. Et puis c'est une façon d'en apprendre également plus sur les objets célestes intramercuriens.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Maxime a écrit :

"Et puis c'est une façon d'en apprendre également plus sur les objets célestes intramercuriens. "

?
Lesquels ? Je ne crois pas que Messenger et ses capteurs à faible champ soit fait pour çà, et je ne suis pas sûr que quelqu'un croive encore aux objets intramercuriens : vue la masse du Soleil, ces onjets, je crois, seraient confondus avec le plan du Système solaire et le plan de rotation du Soleil : on les aurait détecté depuis belle lurette...

S

Share this post


Link to post
Share on other sites
"Et puis c'est une façon d'en apprendre également plus sur les objets célestes intramercuriens. "

D'autant que Soho et sa caméra grand champ fait çà très bien depuis dix ans, en détectant tout ce qui passe à côté du Soleil : plus de 1000 comètes à ce jour... Mais des "objets intramercuriens", point.

S

PS : C'est toi, Maxime, qui rêvait d'une Terre cachée de l'autre côté du Soleil ? T'aimes bien les découvertes mystérieuses, toi...

[Ce message a été modifié par SBrunier (Édité le 02-01-2008).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Au fait, quelqu'un peut-il donner les raisons pour lesquelles une sonde met beaucoup plus de temps à se mettre en orbite autour de Mercure que de Mars par exemple, au point que Messenger devra d'abord survoler 3 fois cette planète ! Merci

[Ce message a été modifié par jackbauer 2 (Édité le 02-01-2008).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je suppose que comme Mercure est moins massive que Mars elle a une attraction gravitationnelle plus faible et du coup c'est plus délicat de se mettre en orbite. Si la sonde arrive trop vite et avec le mauvais angle elle risque de passer son chemin sans se satelliser.
Mais à vrai dire ce n'est qu'une supposition, on va voir ce qu'en pensent les spécialistes ...

jf

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pour connaitre la raison pour laquelle il n'est pas facile de se satelliser autor de Mercure, il faudrait avoir l'avis d'un dynamicien. Mais je ne suis pas sur que la masse de Mercure soit le seul probleme (cela n'est que la moitie de Mars et le champ de gravite en surface est le meme: sur Mercure vous auriez le meme poids que sur Mars!)

Je pense que la configuration orbitale rend la mise en orbite plus difficile qu'autour de Venus ou Mars car:

- l'orbite de Mercure est assez inclinee (7 degres sur l'ecliptique)
- Elle est aussi assez excentrique (peut-etre pas un probleme)
- Une trajectoire "directe" implique sans doute une vitesse relative de rencontre plus elevee que vers Venus ou Mars car l'orbite (solaire) de la sonde doit etre plus excentrique, donc la difference de vitesse entre Mercure et la sonde est plus importante au point de rencontre:
Un petit calcul a la louche (orbite de transfert tangeante aux 2 orbites de la Terre et la planete) me donne des vitesses relatives de 3km/s pour Venus et Mars contre 10km/s pour Mercure.

Nicolas

Share this post


Link to post
Share on other sites
vue que la sonde a une grande vitesse initiale, elle doit s'y reprendre en plusieur fois pour utiliser le freinage gravitationel de la planette (la fameux tremplin gravitationel mais a l'enver)
la question est : pourquoi y va t'elle s'y vite ????

[Ce message a été modifié par frédogoto (Édité le 03-01-2008).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Un élément majeur concernant ce long périple de la sonde, c'est peut être aussi l'aspect "économique".

En effet, le projet Messenger s'inscrit dans le programme Discovery, série d'explorateurs spatiaux relativement "bon marché" (286 millions de dollars pour Messenger).
Messenger pèse déjà à peu près une tonne au total.
Hors le coût de satellisation puis de "navigation" d'une sonde est directement proportionnel à sa masse.

Pour conduire une telle masse vers Mercure sans l’alourdir davantage avec une charge conséquente de carburant pour freiner et corriger la trajectoire, il reste l'utilisation maximum de la mécanique céleste.

D'où les 2 survols de Vénus et les 3 de Mercure (janvier 2008, octobre 2008 et septembre 2009)pour enfin se satelliser... au 4ème survol en 2011.
Messenger se satellisera autour de Mercure suivant une orbite elliptique : au point le plus proche de Mercure, la sonde sera située à 200km et, au point le plus éloigné, à 15.193km de la surface de la planète.
http://messenger.jhuapl.edu/whereis/index.php

Share this post


Link to post
Share on other sites
j'ai relevé ces precisions sur le site, où il s'avère que c'est bien pour diminuer la vitesse de la sonde afin qu'elle soit capturée par Mercure...
Mais ça ne répond pas tout à fait à la question : pourquoi peut-on envoyer directement une sonde en orbite de Mars et pas de Mercure ? Rôle joué par le Soleil, faible masse de Mercure ??

"5. Why take such a long and complex route to Mercury?

Although it is not that difficult to fly a spacecraft by Mercury, the task of placing a spacecraft into orbit around the planet is a significant challenge. When designing the spacecraft's journey to Mercury orbit, mission planners must consider limits on technology and cost; the spacecraft’s speed when leaving Earth orbit; the help along the way from flybys of Venus and Mercury; the type of fuel on the spacecraft; and a time limit for completing the trip. It is much more difficult to leave Earth and orbit another planet than to fly by the planet, because the spacecraft must make large changes to the shape, size, and tilt of its orbit around the Sun. The goal is to lower MESSENGER’s speed relative to Mercury's orbit speed around the Sun and set up a maneuver in which the spacecraft can be “captured” into orbit around the planet.

6. What is a gravity assist?

A gravity assist changes a spacecraft's orbit around the Sun by having it fly by a planet. During the flyby, linear momentum is transferred from the planet to the passing spacecraft. In effect, the spacecraft either takes from (if it needs to accelerate) or gives to (if it needs to decelerate) the planet a small amount of linear momentum.

Because the effect of the added/reduced linear momentum depends on the mass of the object, this process has a negligible effect on the planet's orbital velocity around the Sun. On the other hand, the spacecraft, being much smaller, receives a great boost (or brake) on the way to its next destination.

Additional factors that affect the acceleration (or deceleration) and direction change of the spacecraft trajectory are the closest approach distance between the spacecraft, the mass of the planet, and the speed of the spacecraft relative to the planet. The greatest change in the spacecraft's speed and direction would occur for a slow-moving spacecraft approaching just above the surface or cloud tops of a very massive planet. The least change in the spacecraft's speed and direction would occur for a fast-moving spacecraft approaching a great distance from a very small planet

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bahh... si on a repondu a ta question:

Quand tu lance une sonde vers Mercure, elle arrive beaucoup plus vite (en vitesse relative) que quand c'est vers Mars ou Venus parce que la difference de distance au soleil est plus grande.

J'ai dit que cela faisait environ 3x plus (10km/s contre 3km/s - sans tenir compte des problemes de forme d'orbite de Mercure) - donc il faudrait quasiment 10x d'energie (1/2mv^2) (sans parler des differences de gravite des planetes) pour se mettre en orbite directement... t'imagine envoyer une sonde avec 10tonnes de carburant?

Nicolas

Share this post


Link to post
Share on other sites
ah ben voila, ok j'ai compris !!!
Faut dire qu'on est toujours en pleine préhistoire niveau propulsion spatiale...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mercure en vue : 1ère photo !!
Prise le 10/01 à une distance de 2 millions de km
1er survol le 14/01 à seulement 200km de distance ; Les données parviendront sur Terre 22 heures plus tard...

Share this post


Link to post
Share on other sites
En fait, si j'ai bien compris, la sonde ne pourra pas transmettre les données en direct lors de son survol de Mercure. Il faudra attendre qu'elle le finisse pour les envoyer. Je crois que c'est parce que la Terre est masquée par Mercure pendant une bonne partie du survol.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Venant d'UnmannedSpaceflight, une image de Volcanopelé, qui nous montre les régions identifiables sur la dernière image du flybye :

Et de mon côté, une version "améliorée" avec augementation de la taille et du contraste :

[Ce message a été modifié par Fourmi103 (Édité le 14-01-2008).]

[Ce message a été modifié par Fourmi103 (Édité le 14-01-2008).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
20h16.... on est en plein dedans là !!! les instruments de la sonde ne doivent pas chômer.... vivement demain les images !!!

Share this post


Link to post
Share on other sites
En attendant les premières images détaillées --> une vue schématique du survol de hier soir :
http://www.planetary.org/image/mfly1_3view_od108.jpg

... Et la situation en temps réel ---> http://messenger.jhuapl.edu/encounters/index.php http://messenger.jhuapl.edu/encounters/index.php?autorefresh=false×tep=20&time=1200332610

[Ce message a été modifié par BobMarsian (Édité le 15-01-2008).]

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this