Sign in to follow this  
chevaliler

Sky Atlas

Recommended Posts

Bonsoir,
J'envisage d'acheter le sky atlas 2000.
Quelle est votre expérience avec cet atlas?
Plus particulièrement, vaut-il mieux acquérir le "desk" (objets blancs sur fond noir) ou le "field" (objets noirs sur fond blanc) sachant que mon utilisation principale sera le terrain ?
Je ne pense pas prendre la couleur,en sus d'un prix nettement plus important, le rouge n'est pas visible la nuit, pour peu que les constellations soient en rouge...
Merci
Bernard

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

pero j'ai le desk (fond blanc)

quelques remarques en vrac.
très bon produit
l'impression est d'une grande finesse, c'est resistant, c'est très classe, petit bémole pour le systeme de reliures à spirales pas térrible à mon gout
j'ai le desk mais j'aurais préféré l'autre (fond noir) ma nana s'est laissé influencer par le vendeur (kdo annif)
c'est un bel objet tres encombrant (surtout ouvert) pas pratique la nuit
tres precis pour le chercheur surtout si il est redressé
J'ai une version N&B , la couleur ne sert a rien , pire , la nuit c'est nuisible , les éclairages rouge font disparaitre les 'néb' et les contours rouge !!!!
les feuilles sont protégés par un film en plastique trasparent de bonne facture mais qui a un defaut terrible : il reflechis la lumiere de la frontale vers le lecteur si on se met en face
au final moi qui fait de l'astrophoto je trouve ça ni pratique ni indispensable pour ma config, j'ai des tats d'atlas sur mon pc qui remplisse parfaitement (et mieu) ce role
certes c'est moin beau, c'est moins élégant c'est vrai
En revanche, pour le dobsoneux ou autre 'mateur jumelé', c'est tres interressant je trouve, c'est même - à mon avi (qui n'engage que moi)- la seule utilisation valable de ce truc

[Ce message a été modifié par frédogoto (Édité le 10-03-2008).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Merci Fredogoto pour cet avis circonstancié.
Je suis un dobsoneux qui vient de passer à plus grand diamètre et aime savoir ou il met les pieds même avec le support de l'aide au pointage.
Si, malgré l'encombrement, on peut avoir à la fois des détails précis permettant de se repérer et une carte d'ensemble des constellations passionnantes comme chevelure de bérénice, vierge et autres lion c'est parfait.
Bernard

Share this post


Link to post
Share on other sites
Alain,
<j'ai le desk mais j'aurais préféré l'autre (fond noir) ma nana s'est laissé influencer par le vendeur >

A mon avis le vendeur (et la nana ) avaient raison! (si j'ai bien compris ta phrase, le desk c'est fond noir ou blanc?...)
J'ai le blanc sur fond noir et il faut éclairer plus pour voir pas mieux. De plus il est à une échelle plus réduite que les modèles non plastifiés avec les pages pliées et à mon âge de verres progressifs ça me pose des problèmes, j'en suis réduit à utiliser une loupe éclairante

Pour moi fond noir = gadget, c'est comme la couleur.

Cordialement,
Claude

[Ce message a été modifié par Claude PEGUET (Édité le 10-03-2008).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
J'ai la version fond blanc, reliure à spirale, pages plastifiées.
C'est un très bon atlas pour débuter parce que les cartes sont très grandes et couvrent de très grandes portions du ciel (rien à voir avec l'Uranométria avec lequel sur certaines pages, on ne sait même pas dans quelle contellation on est !).
La seconde édition va jusqu'à la magnitude 8,5, ce qui n'est pas mal mais parfois un peu limite dans certaines zones pauvres en étoiles (j'ai un dobson 250 mais j'imagine qu'avec un plus gros diamètre, on manque d'étoiles faibles pour cheminer où identifer les champs observés).
Un reproche : le découpage des cartes fait que Pégase est coupée en 4...

[Ce message a été modifié par fvbnb (Édité le 10-03-2008).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Salut,

c'est un truc magnifique et utile (la version sur fond blanc) mais....chiant sur le terrain par sa taille. A la longue, c'est pénible à manipuler l'oeil à l'oculaire ou au chercheur.
Désormais, je lui préfère et de loin le pocket Sky Atlas. Ca, c'est vachte bien !!!! (et c'est bien moins cher) comme dirait Papy Mouzot :"y tient dans la main, y tient dans la main !"

Serge

Serge

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je me contente sur le terrain du pocket sky atlas, terriblement pratique par son format, et je prépare ou complète avec le night sky observer guide, que j'emmène souvent mais ouvre très peu sur le terrain.
J'ai eu un sky atlas fond blanc mais totalement inutilisable sur le terrain, vu le format et ne servant pas à grand chose pour la préparation.

Edit : Héhé, on a les mêmes gouts pour le pratique, Serge et moi.
moins de 16€ sur amazon, le PSA

[Ce message a été modifié par den b (Édité le 10-03-2008).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Merci à vous deux également
Si j'ai bien compris vous préférez le fond blanc donc la version Desk (Stars and deep-sky objects are black on white background).
Cependant claude tu me surprends car, selon sky & telescope, les deux versions Field et desk ont le même format de page (18 1/2 by 13 1/2 inches, spiralbound along the top).
D'ailleurs peut-on avoir des pages plastifiées et pliées à la fois ?
Bernard

Share this post


Link to post
Share on other sites
J'utilise le Sky Atlas 2000 avec fond blanc et pages plastifiées.
C'est vrai qu'il faut un peu de place pour le mettre, mais sinon il est excellent. Je n'ai que très rarement besoin d'atlas plus détaillé pour trouver un objet.

Robert
Dobson 635 mm

Share this post


Link to post
Share on other sites
Attention aux erreurs d'étiquetage :
Lors d'un de mes déplacements pros sur Paris, j'ai mis au moins 45 min dans le magasin pour me décider entre le fond noir et le fond blanc. J'ai choisi le fond noir.
Au déballage chez moi (350 km de Paris), j'avais un fond blanc malgré le marquage inverse sur le carton...
Je l'ai gardé en me disant que finalement c'était le destin et que je n'avais pas dû faire le bon choix initial.
C'est bien, mais difficile à ranger .Du coup, j'ai fait des photocopies A3, ça passe au chausse-pied, manque un peu les graduations, et mis les feuilles (pliées en 2) dans un porte document transparent A4 en redessinant les constellations au crayon de papier et en mettant les feuilles en suivi (continuité gauche-droite). Super pratique sur le terrain et pour mettre dans une sacoche.
A+

Share this post


Link to post
Share on other sites
Salut
J'ai moi aussi le Sky Atlas sur fond blanc, je le trouve super, le format ne me gène pas. La nuit je le pose sur une table de camping prés du telescope, et après il va dans la caisse du dit télescope.

Le seul truc, c'est qu'il a fallut dessiner les constellations.
Thierry

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour Chevallier,

Je connais deux modèles:
- Un couleur non plastifié avec les pages grand format qui se déplie, bien lisible.

- Le fond noir plastifié que j'ai, les pages ne sont pas pliées (pas possible en plastifié) maus format réduit par rapport au précédent et lisibilité difficile pour moi.

Effectivement je pense que tous les plastifiés sont au même format, réduit par rapport à la version pliante papier, donc moins lisibles mais le fond noir doit augmenter la difficulté.

Cordialement,
Claude

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour,

Moi aussi j'utilise le modèle plastifié sur fond blanc; j'apprécie tout particulièrement la mire telrad qui me permet de mesurer sur la carte la même chose que je vois dans le viseur.

Je m'en sers principalement pour préparer mes repérages et noter les alignements sur un bloc. Son format permet une foule de détails qu'on ne trouve pas ailleurs, mais évidemment, c'est encombrant sur le terrain: je le garde ouvert dans le coffre de la voiture une fois tout déballé.
Il m'est arrivé, en cherchant un objet précis, de tomber sur un petit objet que j'ai pu nommer grâce à ce Sky Atlas.

Précision: je n'ai pas de PC sur le terrain ni de GoTo sur mon Dobson; c'est mon choix.

Michel

Share this post


Link to post
Share on other sites
tt à fait michel,
c'est dans cette config "unplug" que cet atlas trouve toute sa justification a mon avi

Share this post


Link to post
Share on other sites
Rah le sky Atlas, j'ai acheter le miens d'occas....ca fait 10ans et il date de 1993!

Atlas couleur, non plastifié.
les points faible sont les galaxies en rouge (avec une lampe rouge...:p) et les pages grand format (si y a du vent,pas top)

Les points fort, sont la resistance de la reliure avec le temps et celle des pages a l'humidité.
Meme si le sky degouline de rosée, on plie tout et aucun soucis!!

Je ne l'utilise pu,mais je m'en separe pas

Share this post


Link to post
Share on other sites
J'aime bien Uranometria : il tient sur les genoux, donc n'a pas l'inconvénient des ces gros atlas que sont le Sky Atlas ou le Herald-Bobroff, nécessairement posés sur une table, donc jamais à portée de l'oeil.

Évidemment, maintenant que j'observe debout sur une échelle, il doit rester sur la table, mais je pense qu'Uranometria est bien adapté à tous ceux qui observent assis, notamment les utilisateurs de petits Dobson.

Je rêve de l'atlas idéal : il ferait six volumes (boréal, austral, "tropical" d'hiver, de printemps, d'été, d'automne), aurait le format du Pocket Sky Atlas, commencerait d'ailleurs par les cartes du Pocket Sky Atlas, puis il y aurait une centaine de cartes détaillées à l'échelle d'Uranometria (par exemple) des régions où se trouvent des objets intéressants. Mieux : à gauche une carte, à droite le tableau des objets. Et bien sûr la reliure spirale rigide. Pour les utilisateurs de gros Dobson, il y aurait le Méga-Pocket-Atlas : un atlas par constellation (et plusieurs tomes pour la Grande Ourse ou la Vierge...)

Share this post


Link to post
Share on other sites
merci à tous.
Il s'avère que j'ai déjà le PSA (au même tarif que Claude!) que j'utilise essentiellement avec ma lunette de 70 quand je voyage loin.
Je le trouve un peu touffu pour mon 450 et je recherche une plus grande échelle.
Ce sera donc le 2000 avec le fond blanc si j'en crois tous vos commentaires.
Bernard

Share this post


Link to post
Share on other sites
En complément du Pocket Sky Atlas, je prendrais plutôt Uranométria, sinon la différence de magnitude limite n'est pas très grande (on passe juste de 7,5 à 8,5). D'ailleurs les commentaires précédents n'auraient peut-être (mais je n'en sais rien) pas été les mêmes si tu avais précisé que tu as déjà le Pocket Sky Atlas ?

(Surtout pour un 450 mm !)

[Ce message a été modifié par Bruno Salque (Édité le 12-03-2008).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
POur avoir eu les 2 dans les main (uranometria et 2000 version négatif), et bien, l'uranométria est bien mieu :
-comme expliqué, le format : il tien sur les genoux ! c'est sur il est plus cher, mais au moins avec tu sais où tu poses les pieds (quoique, pour un 450, j'investirais plutôt dans le millénium).
-il est super résistant, il a résister aux RAP, à une pluie fine (je l'avais oublié...^^)...

Je l'ai utilisé avec mon mak 127 (maintenant avec le 300) et il était parfait, avec le sky atlas, tu n'as pas assez d'étoiles, et surtout pas assez d'objets (par exemple, si je me souviens bien, je crois que NGC 1 et 2 ne sont pas sur le sky atlas, pourtant visibles).

C'est sur, c'est plus cher, donc tout dépend de ton budget, etc... personnellement,n j'aime les atlas, rien que en journée pour préparer son observation, c'est super, donc j'étais près à y mettre des sous.

Donc, l'uranometria sans hésitation , et en atlas jusqu'à mv 8.5 il y a le taki toshima, imprimable (j'ai perdu le lien, si quelqu'un pouvais me le redonner d'ailleur, ce serais cool...)

astroamicalement,
Boris

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pour avoir les deux (Sky Atlas 2000 et Uranometria) en possession, et bien:
- le Sky Atlas 2000 sort toujours;
- l'Uranometria sort 1 fois sur 10 quand je cherche qqchose de spécial (genre Simeis 147)

Il n'y a que très peu d'objets qu'on ne trouve pas avec un Sky Atlas 2000. Cela dépend évidemment du ciel et du télescope.
Contrairement aux opinions exprimées ci-haut, plus le télescope est grand, moins on a besoin d'atlas plus détaillé que le Sky Atlas 2000...

Robert

Share this post


Link to post
Share on other sites
« Contrairement aux opinions exprimées ci-haut, plus le télescope est grand, moins on a besoin d'atlas plus détaillé que le Sky Atlas 2000... »

Euh, non, c'est le contraire !

Pour la recherche d'objets faciles, c'est vrai. Maintenant, quand je cherche des galaxies Messier, je n'utilise que le Pocket SKy Atlas. Mais va donc te repérer dans l'amas de galaxies Perseus avec le Sky Atlas... (même Uranometria atteint ses limites) Le Sky Atlas permet de trouver l'amas de galaxies, mais ne permet pas de savoir qui est qui. Moi, j'aime bien savoir qui est qui...

Bref, le choix de l'atlas dépend clairement de la façon dont on observe : cherche-t-on souvent des petits objets difficiles ? a-t-on besoin d'identifier tout ce qui traverse l'oculaire ?...

Share this post


Link to post
Share on other sites
merci encore pour toutes ces réponses.
Quelqu'un pourrait-il me faire passer une page scannée de l'un et l'autre Atalas (Sky Atlas et Uranométria) de sorte que je puisse juger sur piéces, Robert par exemple ?
Pour répondre à Bruno, j'aime connaitre les objets environnants de ce que j'observe et pouvoir passer ainsi de l'un à l'autre, type amas de galaxies. Dans la vierge ou Bérénice le PSA a ses limites.
Merci
Mon adresse chevalierb at wanadoo.fr

Share this post


Link to post
Share on other sites
> Bruno,
quote:
Euh, non, c'est le contraire !

Je peux uniquement faire le constat que j'utilise nettement moins l'Uranometria avec le T635 qu'avant avec le T406. J'en ai simplement moins besoin - les objets se trouvent plus facilement.
Pour identifier les galaxies dans l'amas de Perseus, je prépare l'observation avec le Night Sky Observer's Handbook.

> Bernard,
L'Uranometria va jusque magn. 9.5 avec une échelle plus grande que le Sky Atlas, tout en gardant la même qualité graphique exceptionnelle. Tu trouveras des exemples de pages via le lien http://www.willbell.com/u2k/index.htm - voir en bas de page.

Robert

[Ce message a été modifié par Houdini (Édité le 13-03-2008).]

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this