Sign in to follow this  
devoniak

CROA Corsavy dans les PO du 03 décembre 2005 de 19h30 à 2h30 du matin

Recommended Posts

Notes sur les optiques utilisées

-Mon Dobson est un 300mm F/D 4 THQ de marque SKYVISION avec skycomander et DobDriver II.
-Toutes les observations ont été faites avec le PARACORR photo complété du « VISUAL TURN BACK » réglé en position « 3 ».
-Les filtres employés sont de marque LUMICON.
-Les optiques ont été nettoyées avant la séance d’observation.

Les oculaires suivants ont été utilisés :

Oculaires Grossissement Champ Pupille de sortie
Nagler 26 mm 53,1 1,5 5,7
Nagler 20 mm 69,0 1,2 4,3
Nagler 16 mm 86,3 1,0 3,5
Plossl 11 mm 125,5 0,4 2,4
Nagler 5 mm 276,0 0,3 1,1
LV 4 mm 345,0 0,1 0,9

Emplacement du site

Le site se trouve à 30 minutes de route de l’échangeur autoroutier du Boulou. Il faut suivre la route qui va à Ceret, puis suivre la direction Prat de Mollo jusqu’Arles sur Tech. Ensuite il faut prendre la direction Corsavy / Mines de Batère.

A Corsavy suivre l’itinéraire bis en direction des mines de Batère, puis prendre un chemin montant sur la droite jusqu’au terrain de sport. Ce site se trouve a 750 mètres d’altitude.

Note : La route qui part d’Arles sur Tech et qui mène Corsavy est large et sécurisante, deux voitures peuvent aisément s’y croiser et elle est bordée par un muret.

Croa

Apres une journée à guetter la météo Chris277 et moi-même avons décidé de nous retrouver en fin d’après midi sur le parking de l’échangeur autoroutier du Boulou. Au vu de la météo favorable qui était annoncée pour la première partie de nuit, nous avons décidé de tenter d’observer dans une zone que nous avions repérée au mois d’aout dernier en allant faire un repérage sur les mines de Batère.

Une fois arrivé sur zone nous avons commencé un repérage afin de trouver un terrain propice le plus à l’abri possible. Nous pensions poursuivre un peu au delà de Corsavy mais la présence d’un paneau annonçant que la route de Batère était coupée nous a dissuadés. Nous avons donc opté pour le terrain de sport de la commune relativement à l’abri de l’éclairage urbain.

La première chose qui nous a surpris en sortant de la voiture était la noirceur du ciel et la très bonne visibilité de la voie lactée malgré la proximité des lumières. En quelques minutes nous avons pu constater la qualité du site. La magnitude visuelle devait être au moins de 6,5 à ce moment là. Je pense qu’un repérage de jours dans cette zone devrait permettre de trouver un site tout aussi accessible bien meilleur !

Après une mise en place rapide du matériel rendue plus complexe par la noirceur de la nuit et une séance de collimation sur la Polaire suivis de l’alignement du SkyCommander nous avons commencé à observer. Certains objet d’été étant visibles, nous avons des lors décidé de commencer par eux…

Dentelles du cygne :

Bien que se situant à moins de 15 degrés au dessus de l’horizon, le segment Ouest de la nébuleuse (NGC 6960) était visible en même temps que la partie centrale des dentelles (NGC 6974/NGC 6979) en vision directe et sans filtre dans le Nagler de 26mm. A une pichenette de là, la partie Est des dentelles (NGC 6992/6995) étaient magnifiques avec ses filaments. Le Filtre OIII a renforcé considérablement le contraste en rendant un plus grand nombre de détails visibles. J ai hâte de les revoir quand elles seront plus hautes dans le ciel…

NGC 7000 : Nébuleuse North América

Dans le Nagler de 26mm sans filtre elle était visible à condition de savoir ou la situer. Le filtre Deep Sky l’a rendue un peu plus visible, le golfe du Mexique était discernable. Le Filtre OIII a rendu le golfe du Mexique parfaitement visible, la nebuleuse semblait occuper la moitié du champ. L’utilisation du filtre H Beta à permis de la détailler encore plus, la pointe de la nébuleuse devenant visible.

M57 : Nébuleuse annulaire de la lyre

Très contrasté dans le Nagler de 26mm alors qu’elle était à 5 degrés de l’horizon. Avec le Nagler de 16mm l’étoile en bord de l’anneau était visible sans aucun doute. Le Nagler de 5mm a permis de détailler l’anneau avec moultes nuances de gris. Je ne peux dire si l’étoile centrale a été visible ou non, il m a semblé percevoir une zone plus lumineuse au centre de l’anneau. Vivement l’été !

M27 : Nébuleuse Dum Bell

Très contrasté dans le Nagler de 26mm alors qu’elle était basse sur l’horizon, les deux lobes étaient bien visibles, ainsi qu’une partie des extensions. Avec le Nagler de 16mm les mêmes détails ainsi que les extensions étaient bien visibles. La nébuleuse offrait une vision quasi photographique.

Après cette petite excursion dans le ciel d’été en automne nous avons attaqués des objets ayant passé le méridien.

NGC 7331 : Galaxie

Au Nagler de 26mm, elle est magnifique et nette tout en étant noyée dans le fond d’étoile. La forme allongée est visible, son noyau bien est différencié du de la galaxie. Sa forme est encore plus marquée avec le Nagler de 16mm, elle se détache bien mieux du fond du ciel, ses contours sont plus marqués. Avec le Plossl de 11mm les contours sont encore plus marqués et quelques détails de plus (condensations dans le noyau) sont visibles, elle occupe alors une bonne partie du champ.

NGC 7320 : Amas de Galaxies (Quintette de Stephan)

Apres un repérage avec le Nagler de 26mm, nous avons de suite utilisé le Nagler de 16mm. 4 Galaxies visibles, la surface couverte par l’amas est à peu près un carré dont le côté ferait la longueur de la galaxie NGC 7331. Je pense qu’un ciel plus pur (mine de Batère a 20 minutes de là et à 1500m) offrirait un meilleur spectacle.

M31/32/110

Le spectacle offert par M31 au Nagler de 26mm nous a scotché : dans le même champ nous pouvions voir simultanément : M31, M32 et M110, et au les bandes d’absorption étaient visibles ! M32 ressemblait la M31 vue dans une lunette de 60mm… Plus l’on regardait longtemps plus la galaxie semblait grossir et offrir un nombre croissant de détails.

Il faudra prévoir une carte du champ avec les principaux amas de cette galaxie lors de la prochaine sortie.

NGC 891

Magnifique au Nagler de 26mm : elle baignait dans un champ étoilé particulièrement fournis sa bande d’absorption était visible en vision directe. Elle offrait dans le Nagler de 16mm puis dans le plossl de 11mm un spectacle saisissant : bande d’absorption visible en vision directe avec quelques détails dans la forme.

A ce moment là mon dictaphone n’a pas supporté le froid et les piles nous ont fait faux bon.

Nous avons ensuite fait une pause « collation » afin de nous reposer en attendant Thierry et Cyril (Cyril est venu avec un SC MEADE de 14 pouces) qui nous avaient contactés entre temps. Nous commencions à voir au loin des halos lumineux témoignant de l’arrivée de nuages de hautes et basse altitude et signe d’une dégradation des conditions d’observations… A ce moment la une sorte de redoux c’est fait sentir. L’amplitude thermique à du être de l’ordre de 5 à 6 degrés environ.

M33

M33 au Nagler de 20mm était saisissante, elle offrait un superbe spectacle, on devinait ses bras spiraux. Je jugeais toutefois cette vision décevante ! Peut être aurais je du grossir plus ? Comme je n’aime guère cet objet nous ne nous y sommes pas attardé.

Mars

Au début Mars offrait une vision décevante dans mon 300mm par rapport au télescope de Christophe : L’image très lumineuse offrait peu de détails. Après avoir cherché en vain quelques explications, je me suis souvenue des deux ventilateurs et de l’effet « Coanda ». J’ai alors activé ceux-ci : le résultat ne fie pas attendre en quelques secondes le nombre de détails visible explosa littéralement ! Le brusque changement de température avait suffit à entrainer des perturbations thermiques.

Une multitude de contraste et de couleur furent visibles dans le Nagler de 5mm avec le filtre polarisant. Sans celui-ci la planète demeurait trop lumineuse. J’en ai profité pour tester le LV de 4mm, l’image offerte par celui-ci manquait de piqué, et était baveuse. Christophe de son coté compara le Nagler de 5mm avec le LV de 5mm et arriva à des conclusions similaires.

J’ai testé les résultats avec et sans les deux ventilateurs plusieurs fois de suite : a chaque fois des que les ventilateurs étaient coupés l’image devenait illisible en quelques secondes. Elle se stabilisait de nouveau une dizaine de secondes après la réactivation de ceux-ci. L’efficacité de l’effet « Coanda » est donc parfaitement réelle à mes yeux.

Suite à l’observation de mars des passages nuageux sont venus perturber la soirée, nous avons du viser entre les trouées, la noirceur du site diminua beaucoup.

M42 : grande nébuleuse d’orion

La nébuleuse d’Orion était magnifique tant dans le Nagler de 26mm que dans celui de 20 et 16mm : de nombreux détails de structure étaient visibles. M43 et NGC 1977 étaient visible en même temps dans le champ du Nagler de 26mm.

J’ai pu percevoir quelques couleurs avec difficultés (du vert bien sur et du pourpre) dans le Nagler de 26mm et dans le 20mm. D’autres ont perçu très nettement ces couleurs, peut être que ma difficulté à les voir était mon état de fatigue grandissant ?

NGC 2024 / 2023 et Barnard 33 (tête de cheval) : Nébuleuses dans Orion

Nous avons aussi pointé NGC 2024, celle-ci était visible en vision directe. La zone sombre était bien visible en vision directe. Dans le même champ, avec le Nagler de 26mm, NGC 2023 était visible tout comme la nébuleuse tête de Cheval…

M45 : Les Pléiades

Nous avons ensuite pointé M45, les nébulosités autours des étoiles principales étaient visibles, une multitude d’étoiles emplissait le champ du Nagler de 26mm.

M1 : Nébuleuse du crabe

Bien visible avec le Nagler de 16mm, sa forme en « S » était évidente. Du fait de la fatigue jen’ai pu percevoir plus de détail. A retenter en étant plus en forme et avec un meilleur Ciel.

Saturne

Un assombrissement et l’aplatissement des pôles ainsi que la division de Cassini ont été vus. Une bande équatoriale était évidente. L’ombre portée de la planète sur l’anneau était visible.

Je regrette d’avoir été fatigué ce jour là et de ne pas avoir poursuivis la soirée. Mais à 2h30 la fatigue, malgré un grand nombre de collation et l’absorption de plusieurs coca, a finie par avoir raison de moi.

Cordialement.

Vincent

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com
Sieur Vincent je ne peux que confirmer vos dires J'ai été impressionné par la qualité de la vision offerte et de la mécanique de ton nouveau dobson skyvision...
Le début de la soirée nous a vraiment offerts de belles choses! a refaire donc...

Chris

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sympa ce CROA ! Ces considérations sur l'effet Coandã sont intéressantes ; pour que ça marche il faut avoir un tube fermé, c'est bien ça ?

En tout cas vous avez dû avoir une super transparence parce que la bande d'absorption de NGC 891 en vision directe, fichtre !
Pour la Tête de cheval vous avez mis un filtre ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pour l'effet "COANDA" : La caisse du primaire est effectivement fermée. Le serrurier etait recouvert de sa chaussette.

En ce qui concerne la transparence, j'avoue que la zone en offre une assez exceptionnelle. Dans les alberes (y compris depuis le versant face a la méditerranée) j'ai déjà eut par momment de très bonnes surprises avec mon C9...

Pour tete de cheval il y a eut avec et sans filtre H Beta.

[Ce message a été modifié par devoniak (Édité le 12-12-2005).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Salut, beau CROA!ca doit être le pied des nagler et un 300 !
et puis, c'est plus intéressant de lire ton CROA que ce cour d'ECJS enuyeux

B.

Share this post


Link to post
Share on other sites
devoniak a ecrit:
PARACORR photo complété du « VISUAL TURN BACK » réglé en position « 3 ».

Il ne s'agit pas plutôt du TUNABLE TOP?
Ce n'est pas en position 5 avec le Nagler 26? Il me semble que cette position la qui est optimal comme indiqué dans la doc Televue. Je vérifirai.
Sinon SUPER CROA! Pour ce qui est de NGC7000 le golfe du mexique doit mieux se détacher dans un très bon site et une transparence au petit poil. Je me souviens l'avoir vu comme des nuages très déchiquetés dans les Vosges.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Très très inétressant ce CROA, merci pour ce luxe de détails (et pour l'itinéraire, si d'aventure je me trouve un jour dans ce secteur...)

Devo : « Après une mise en place rapide du matériel rendue plus complexe par la noirceur de la nuit »

Plus complexe ? Peux-tu préciser ? Puisque apparemment, c’était quand même rapide.

«NGC891 Magnifique au Nagler de 26mm : elle baignait dans un champ étoilé particulièrement fournis sa bande d’absorption était visible en vision directe. »

Si tu as pu voir la bande d’absorption avec le 26, et en direct en plus… ça devait être excellent en grossissant plus alors.

« J’ai pu percevoir quelques couleurs avec difficultés (du vert bien sur et du pourpre) dans le Nagler de 26mm et dans le 20mm. »

Du pourpre ! Ca c’est plutôt difficile je crois, on n’est pas très sensible au rouge en général. C'est le diamètre qui permet ça ?


« D’autres ont perçu très nettement ces couleurs, peut être que ma difficulté à les voir était mon état de fatigue grandissant »

Je ne crois pas que la fatigue diminue la capacité de voir les couleurs. C’est plutôt lié aux cones, qui se mettent un peu en sommeil quand on est passé depuis un certain temps en vision batonnesque (de nuit). Il faut "réveiller" les cones avec un peu de lumière blanche (argh!)

Share this post


Link to post
Share on other sites
"Plus complexe ? Peux-tu préciser ? Puisque apparemment, c’était quand même rapide."

Je te rassure ce n'est pas le matériel qui etait en cause, mais moi :
- Il y avait une flaque de boue entre la voiture et l'endrois ou j'ai placé mon dobson et je me suis pris les pieds dedans au debut car je ne la voyais pas;
- Au debut on y voyait rien du tout et j'avais du mal à trouver les vis du serrurier... La ou je l avais monté auparavant on finissait par y voir un peu plus clair, sur ce site la non. A la fin j'ai allumé ma lampe frontale et tout est rentré dans l'ordre.

"Du pourpre ! Ca c’est plutôt difficile je crois, on n’est pas très sensible au rouge en général. C'est le diamètre qui permet ça ?"

Le diamètre, la qualité de l'optique, le ciel et enfin la pupille sortie...

"Je ne crois pas que la fatigue diminue la capacité de voir les couleurs. C’est plutôt lié aux cones, qui se mettent un peu en sommeil quand on est passé depuis un certain temps en vision batonnesque (de nuit). Il faut "réveiller" les cones avec un peu de lumière blanche (argh!)"

Christophe m'en a parlé après, il parait que ça marche bien... je tenterais ça la prochaine fois.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Merci Vincent pour ce beau CROA.
Il semble bien marcher ce 300.

J'ai le même problème que toi pour Mars avec le mien, l'image est trop lumineuse, il me faudrait un filtre. Sans doute le traitement Hilux, y est un peu pour quelque chose.

A+

Share this post


Link to post
Share on other sites
5. Mais fais l'essai et regarde les aigrettes de coma en bord de champ.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Comme le fait remarquer HaleBopp sur le site de televue c est marqué 3... Ce qui est contradictoire avec la documentation...

Que croire ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Salut Vincent superbe CROA!!! A la lecture de celui ci je suis convaincu par ce site! Faudra que j'y aille!!!!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this