zorro

RCE etes vous motivés

Messages recommandés

Ok, Serge, je vois l'idée
Un peu comme nous quand on est allé observer aux grandes lulus de Nice ou l’intérêt était plus dans l'ambiance que dans ce qu'on voyait à l'oculaire
C’est vrai qu’à St Véran, il y a le coté galère du vent si t’es pas à l’abris dans la coupole, j’avais essayé la haut avec le dob de 600 un été, et c’était inutilisable, mais pour le coup une petite plate-forme d’accueil pour gros dobs de passage avec un pare vent, genre une série de panneaux de bois, ca serait top .
En fait c’est parfois ce qui manque en itinérant quand on veut observer dans de très bons sites de haute altitude, c’est le point de chute, et pour le coup un site comme St Veran et l’infrastructure qui vas avec, c’est bien pratique.
Bon vas ptete y avoir un autre point de chute d’altitude pour gros dobs du coté de Erick Il y a quelques idées de plans potentiellement bien mous

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
quote:
*- et la remarque de JLD est aussi une réalité : d'abord la "science", l'imagerie, photométrie ou spectro, le visuel s'il reste de la place. Ben merde !!!! J'suis pas d'accord !!!! en quoi les visuels sont-ils des secondes zones ?!? J'admire l'immense talent, les prouesses des imageurs, des techniciens de haut vol, vos résulats époustouflants, tels cette mission récente qui nous a tous fait réver au pic. Mais est-ce une raison pour considérer une mission visuelle seulement qu'en "yapas la pression à 100% sur les zonzons " ?!?!? Ca rejoint un peu le sentiment que j'ai eu quand sur le post de la mission pic, j'avais posé cette question....

Comme l'explique Brizhell plus haut, le T60 du Pic appartient à l'OMP. A St Verran je ne sais pas si le télescope a été cédé à l'asso , mais elle a en tout cas le soutient technique de l'Obs Paris Meudon. Donc c'est tout à fait normal que priorité soit donné à la science. Néanmoins dans un cas comme dans l'autre à l'heure actuelle, une demande de mission 100% visuelle ne sera pas rejetée, surtout si elle est bien argumentée. En plus on peut faire des projets scientifiques en visuel, ça n'empêche pas. Et si c'est simplement pour faire de beaux dessins, ce n'est pas non plus interdit.
A Buthiers c'est dans l'absolu plus souple sur le type de projet, il n'y a aucun lien avec des observatoires pro. Mais l'association a aussi ses priorités : dans le cas présent ce sont les jeunes. Donc si vous demandez une mission visuelle et que aux même date une mission visuelle est demandée pour un groupe de jeunes, priorité sera donné aux jeunes. Ca c'est la théorie, dans la pratique dans toutes les asso quand il y a conflit sur les dates ça se gère généralement très facilement, on discute, on négocie, un groupe décale ses dates et puis c'est tout, dans 90% des cas ça se passe très bien et en douceur.
Dans la pratique dans les 3 observatoires la pression n'est pas de 100% donc tout type de demande peut être accepté.

quote:
On voit des images faites cet été au T62 (Astroqueyras) et c'est très lamentable pour les resultats en longue pose (je ne parle pas de Jupiter qui est pas si mal apres traitement) mais le ciel profond est désastreux car le T62 ne sait pas faire des poses de plus de 3 minutes

Ces télescopes ne sont pas 100% plug en play, il leur arrive d'avoir des problèmes techniques, et pour bien les maîtriser il faut prendre le temps de les apprivoiser. Le T62 a déjà produit de très belles choses. Comme cette M1 :

quote:
Faut pas oublier, on fait rêver les futurs missionnaires par de belles photos et pas forcément par des belles courbes de points ou de spectres...

Exacte, tu vois à Buthiers presque personne en vient faire de belles images et c'est dommage, ça manque. L'an prochain on aura certainement un bon filtre HII en plus des SII et OIII qu'il y a déjà, il y aura moyen de faire de très belles choses. C'est open pour qui veut faire de la belle image là bas, l'asso est demandeuse. Pareil au Pic pour la communication ce que font JB Gordien et L Lacote est vu d'un très bon œil.

quote:
Yaka relever les manches et participer à l'entretien de la station. Je crois qu'ils embauchent pour les travaux d'été prochain. Yaka y aller !
C'est aussi ce que j'aime là-dedans, c'est que ce n'est pas une "prestation de service" clé en main. Oui, faut mettre la main à la patte.

Exactement, dans les 3 observatoires, les portes sont grandes ouvertes à qui veut s'impliquer pour entretenir et améliorer les instruments. Le bénévolat ça se perd, mais c'est souvent gratifiant, il y a qu'à voir les progrès techniques sur le T60 du Pic, je suis sidéré. Il est vraiment pas loin d'être au top là, il reste surtout à changer le miroir secondaire qui n'est pas parfait.
A Buthiers par exemple il y a des réparations à faire sur la coupole, si un mécanicien a envie d'aider bénévolement et peut faire des pièces il serra accueillit comme le messie
Ca reste des télescopes complexes à maintenir à niveau, mais les 3 asso se débrouillent pas si mal.

quote:
Seuls ceux qui font de la spectro, photometrie ou "science" ont les honneurs.

Le fait qu'ils aient les honneurs ça tient uniquement à eux, à la com qu'ils font sur leur travaux, et à la qualité de leurs comptes rendus. Forcément les véritables prouesses attirent l'attention. Quand Christian arrive à mesurer une vitesse radiale sur une exoplanète au pic, forcément c'est impressionnant et beaucoup plus fort que de faire une simple image de M42.
Au Pic les images de Gordien et Lacote ont souvent l'honneur de publication ensuite.
Les dessins de Serge sont par ailleurs remarquables si bien qu'ils ont été mis en avant dans un article de C&E il me semble
Tout ça pour dire que quand on fait des truc chouettes ça se sait, et il n'y a pas des honneurs que pour la spectro, c'est pas vrai. Et qui fait les trucs les plus chouettes ? Tout simplement les plus passionnés et les plus expérimentés, c'est logique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

bboulant reponse un peu tardive de ma part en effet j ai bien acheté avec l'aplanisseur que tu sites sur ton poste, et j ai preferé opter pour un triplet ED plutot qu'un petzval qui est moins polyvalent a mon gout qu'un triplet avec lequel tu peux faire du visuel.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Eh oui,
un Peztval c'est une combinaison optique en général, un triplet + correcteur dans un baffle avant le po (pour faire simple).
Le but avoué c'est d'obtenir un champ plat dans tous les domaines, imagerie et VISUEL.

Mais bon tu as une bonne lunette au prix/perf serré.

Bon ciel

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

"un Peztval c'est une combinaison optique en général, un triplet + correcteur dans un baffle avant le po (pour faire simple)."

En fait ce sont deux doublets. Contrairement à un ensemble doublet + correcteur où le doublet de tête détermine les caractéristiques de l'instrument, un Petzval voit les deux doublets participer à la focale globale de la lunette.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

----------------
De toute beauté, ce crabe!
------------------


Oui c'est le probleme
Il a été fait en 2001 avec la ST8E d'AQ par une équipe belge et depuis, les missions n'ont pas sorti grand chose de mieux, que ce soit avec la U9000 ou la U16M. Soit 10 ans !!! putain 10 ans et rien ! enfin presque rien.

Sauf sur les instruments perso montés là-haut...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne connais pas le T62 techniquement, mais il faudrait se renseigner pour savoir où en est le télescope exactement. Les responsable de l'asso n'ont pas de raison de raconter des bêtises, ils sont là pour assurer la faisabilité des projets proposés quand mêle.

La non production d'images diffusées largement n'est pas un critère, je vois ça sur le T60 ou Buthiers que je connais plus. Dans les utilisateurs ceux qui montent pour produire de belles images et qui sont balaises techniquement est finalement assez faible, et parfois les gens ne communiquent pas autour de ce qu'ils font, ...

Et puis ils y a tout ceux qui ont un niveau technique intermédiaire et ne savent pas sortir la quintessence des télescopes. J'ai déjà vu un groupe par exemple au T60 alors que j'étais au T1M qui faisait de l'APN alors qu'il y a une STL6300. Du coup j'ai voulu prendre la STL, mais avant je leur ai quand même demandé pourquoi ils ne l'utilisaient pas avant. Ils ne savaient pas s'en servir en fait. J'ai proposé de leur montrer du coup, j'ai un peu insisté disant que ce n'est pas plus compliqué, mais ils ont préféré continuer à l'APN, ... Bref au final je me suis fait plaisir dans mon coin avec ma 80 et la STL sur Holmes, mais c'est dommage, ça aurait pu faire de belles images au T60 de ce temps, ... Sur les différents télescopes, on voit que quand une équipe solide monte pour faire de belles images elle arrive à sortir des choses sympa.

Bref, il ne faut pas conclure hâtivement je pense. Mais encore une fois, je ne sais pas où ils en sont à St Verran, si le télescope a des problèmes ou pas. Et si problème il y a, généralement c'est temporaire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La plupart du temps, lorsqu'une équipe monte à St Véran, ils utilisent le T62 pour faire essentiellement le programme que l'on s'est fixé.
Par exemple dans notre cas, on est monté pour faire de la détection/confirmation de nébuleuses planétaires de l'ordre de 0,6 minute d'arc et de magnitude 20, ce qui nécessite de mobiliser le T62 sur plusieurs nuits avec la même config.

Mais par ailleurs on monte notre matos perso pour faire de la belle image à l'extérieur ou du visuel, voir utiliser la seconde coupole du site et profiter ainsi du ciel exceptionnel que l'on peut avoir à 3000m.

Maintenant rien n'empêche qu'une mission "photo du ciel profond" monte à St Véran et utilise pleinement le T62 pour cela : l'autoguidage fonctionne, mais il est vrais qu'il faut tout de même avoir un minimum de connaissance sur le contrôle de ce télescope et il n'est pas évident de sortir du premier coup de belles images comme celle de M1 faite par l'équipe d'Astroduvel. Petite précision pour cette image, elle a été réalisé via une optique adaptative du style tip tilt (même principe qu'une AO7 AO8 de chez SBIG). Ce système est présent dans le matériel laissé à disposition des membres, mais, il faut bien sur arriver à maitriser l'appareil, ce qui ne se fait pas en une nuit surtout avec des focales de 3m, 7,5m ou 15m que l'on peut sortir avec le T62.

On peut apprendre beaucoup de chose, en participant à des missions avec d'autres personnes qui ont l'expérience du matériel de la station.

Il y aussi des missions qui ne communiquent pas beaucoup au niveau de leur résultats sur le T62.

[Ce message a été modifié par OlivierG (Édité le 19-11-2010).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Voilà des nouvelles rassurantes d'un habitué sur la santé du télescope
C'est que ce genre d'instrument, il faut presque une mission entière pour bien se l'approprier et faire des étincelles pour de bon à la mission suivante C'est comme tout ça se mérite

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tiens ça me rappelle les débuts de l'ouverture du t60 du pic aux amateurs.

Pour obtenir un temps de séjour il fallait ruser et "gonfler" un peu le projet avec quelques adjectifs ronflants.

Souvenirs souvenirs........

[Ce message a été modifié par pascal vincent (Édité le 21-11-2010).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui je me doute bien que le T62 n'est pas d'utilisation facile au premier abord et aussi qu'il est bien que des personnes participent aux travaux d'entretien...

Mais justement, la mission qui m'avait accueillie 2 fois en invité sont des habitués des chantiers depuis l'ouverture de la station en 1991 ! Ils ont connu les années de rêve d'astroqueyras, les chantiers difficiles, le manque de confort... Ils ont participé à pratiquement tous les chantiers depuis le début et je sais que leur mécontentement est encore plus grand lorsqu'ils voient ce que c'est devenu : la science est prioritaire.
Alors, c'est vrai qu'ils se foutent pas mal de la spectro, de la photometrie et de la "science" car ils ont toujours voulu faire visuel et astrophoto. Il est certain que parfois, des missions avec des programmes prestigieux (spectro photometrie...) se retrouvent avec des Nouvelles Lunes alors que d'autres sont relégués à la Pleine lune (et pendant qu'ils posent à rien faire, ça serait bien qu'ils filent un coup de peinture, tiens...)
Je schématise surement... Le comité des programmes doit aussi faire des choix douloureux en cas de demandes multiples et je me doute que ce ne sont pas des choses simples.
Mais je comprends maintenant leur coup de gueule !

Le T62 est considéré comme un télescope d'excellence et à juste titre il accueille des programmes scientifiques. C'est une bonne chose pour la science. Mais il va de soi que ce n'est pas un telescope pour tout le monde. Il faut juste le savoir.
Vive la science.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

hello,

"Le T62 est considéré comme un télescope d'excellence et à juste titre il accueille des programmes scientifiques. C'est une bonne chose pour la science. Mais il va de soi que ce n'est pas un telescope pour tout le monde. Il faut juste le savoir.
Vive la science."


Attention quand même parfois la science peut se satisfaire d'une grosse bouse qui fait entonnoirs à photons pour certains projets...
les contraintes ne sont pas forcement les même pour de l'imagerie qui parfois bien plus exigeante. (j'ai pas dis toujours pour pas froisser mais bon je le pense très fort )
Excellence peut être mais pas forcement valable pour la belle image.
Nombre d'instruments fais pour la science seraient inutilisable pour faire des étoiles "rondes"

Erick

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

-------------------
Excellence peut être mais pas forcement valable pour la belle image.
Nombre d'instruments fais pour la science seraient inutilisable pour faire des étoiles "rondes"
--------------------

C'est bien comme ça que je l'entendais
Tu as 100% raison !!!! Les etoiles du T62 étaient "triangles" à cette époque pourtant apres un semblant de collimation faite par l'équipe.
De memoire, le T62 est un telescope fait pour la photometrie avec un champ de pleine lumière quasi nul.

La 2eme coupole d'AQ abrite une FFC760/4 qui semble bien plus appropriée à l'imagerie quoique l'adaptation film n'a pas été optimisée pour les cameras modernes avec du backfocus d'ou d'autres problemes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
quote:
Mais justement, la mission qui m'avait accueillie 2 fois en invité sont des habitués des chantiers depuis l'ouverture de la station en 1991 ! Ils ont connu les années de rêve d'astroqueyras, les chantiers difficiles, le manque de confort... Ils ont participé à pratiquement tous les chantiers depuis le début et je sais que leur mécontentement est encore plus grand lorsqu'ils voient ce que c'est devenu : la science est prioritaire.

C'est marrant, je suis totalement extérieur à Astroqueyras, mais quand je vais voir le planning des missions, ce que tu dis ne transparaît pas vraiment. Tu as par exemple un mission d'imagerie sur les galaxies à la nouvelle Lune sans but scientifique affiché. Je vois aussi observation des nébuleuses planétaires à la nouvelle Lune : http://www.astroqueyras.com/aq_CDP/planning.htm

Par ailleurs, quand j'ai discuté avec le président de l'asso, il s'est clairement dit ouvert à l'accueil de débutants. Après c'est sûr que à choisir entre une mission exoplanètes ou photo de M27, s'ils doivent arbitrer je pense qu'ils vont prendre les exoplanètes . St Véran c'est un peu spécifique, la station n'est facilement accessible que 3 à 4 mois par an. Donc la pression est plus forte que sur les autres observatoires.
Après faire de la science, ce n'est pas mal, ce n'est pas sale Ça peut être simplement un projet de suivi de Jupiter à la porté de tout un chacun si on veut un "alibi" scientifique. Je crois qu'il y a tellement de possibilités de collaborations pro-am, qu'il faut vraiment faire la fine bouche pour ne rien trouver à son goût. Si tu as un doute, je peux t'en faire un liste longue comme le bras
Faire ce petit effort peut aussi participer de l'engagement associatif que l'on a en venant dans ce genre d'observatoire (mine de rien on adhère forcément à l'asso pour y accéder, ça a un sens). On nous met à dispo un instrument à la base dédié à faire de la science, du coup je trouve que c'est bien d'essayer d'en faire un minimum où à tout le moins développer un projet technique qui pourra avoir des applications futures (les EMCCD par exemple). Et ensuite communiquer dessus, ça participe à assurer la pérennité de ces lieux d'exception. Ca n'empêche en rien à mi-temps ou à 3/4 temps de faire de la belle image, ou de se faire plaisir dans la coupole d'à côté, ou à faire mumuse avec un instrument perso en profitant du bon ciel, ou faire un simple time lapse, ...
Ajoute à ça que l'on peut parfois lier l'utile à l'agréable en faisant de la recherche et des mesures d'astéroïdes dans un champ qui comporte quelques galaxies

Je te dis tout ça, perso je ne suis pas super élitiste, la spectro je trouve ça très intéressant, mais ça ne m'attire pas en terme de pratique, j'ai d'autres priorités au niveau de mes centres d'intérêt. Mais je sais que chercher et trouver des astéroïdes c'est quand même très plaisant . Participer au suivi de Jupiter ça me plait beaucoup également. C'est pinuts ce que j'apporte, mais en même temps je me fais plaisir, donc tant mieux ! Tout ce qui compte c'est juste de faire l'effort de bien traiter, bien dater et transmettre les données, ce n'est pas le bout du monde, et ça change toute la démarche et la finalité de la mission

[Ce message a été modifié par jldauvergne (Édité le 23-11-2010).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

> Faire ce petit effort peut aussi participer de l'engagement associatif que l'on a en venant dans ce genre d'observatoire (mine de rien on adhère forcément à l'asso pour y accéder, ça a un sens). On nous met à dispo un instrument à la base dédié à faire de la science, du coup je trouve que c'est bien d'essayer d'en faire un minimum où à tout le moins développer un projet technique qui pourra avoir des applications futures (les EMCCD par exemple). Et ensuite communiquer dessus, ça participe à assurer la pérennité de ces lieux d'exception. Ca n'empêche en rien à mi-temps ou à 3/4 temps de faire de la belle image, ou de se faire plaisir dans la coupole d'à côté, ou à faire mumuse avec un instrument perso en profitant du bon ciel, ou faire un simple time lapse, ...

Dans tout les cas de missions au T60 du pic du midi, il n'existe pas (sauf erreur de ma part), de missionnaires qui n'ai pas consacré un peu de leur programme a se faire plaisir (même si cela ne figure pas forcément au compte rendu). Et la science, c'est pas forcément une torture... Ca commence simplement en ce demandant la chose suivante : elle est chouette mon image de M31, c'est rigolo cette trainée que j'ai sur les champs R, V et B. C'est quoi comme objet ?
Et paf, un astéroïde nouveau non référencé au MPC... (bon on peut rêver mais ca commence comme ca...).

Puisque l'on en est la, j'en profite pour signaler que ma présentation justement sur l'utilisation des EMCCD (manips techniques et scientifiques ;-))est dispo sur le site :
http://brizhell.org/RCE_2010/

Seul le powerpoint à les gif animés sur la turbulence et le pulsar du crabe.Un oubli aussi sur la présentation, le diamètre de Io au moment des images était de 1 seconde environ.

Bernard


Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et pour en rajouter une couche, un programme scientifique ne veut pas dire que l'on ne fait QUE de la "science", on peut très bien lancer une manip sur un télescope et faire autre chose à coté (toutes les missions dites "scientifiques" le font. Lorsque je monte une mission, j'ai avec moi des personnes qui n'ont pas forcément le même point d'intéret astronomique : il y a des personnes qui ne font que du visuel, d'autre du planétaire, d'autre encore que de la photo avec apn.

Au niveau des étoiles "triangulaire" du T62,là encore celà dépend pour beaucoup de la configuration optique de ce télescope qui peut "travailler " à des focales variant de 15 à 3, c'est un grand écart qui se traduit souvent par des défauts surtout sur les bords du champs à f/d3 avec le réducteur 5x. IL faut bien sur bien adapter le capteur CCD en fonction de la focale.

Et pour le coté scientifique des missions, il n'y a qu'à consulter le planning des divers télescopes de missions pour se rendre compte qu'il n'y a pas que des manip photométrie, astrométrie, ou spectro.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et pour en rajouter une couche, un programme scientifique ne veut pas dire que l'on ne fait QUE de la "science", on peut très bien lancer une manip sur un télescope et faire autre chose à coté (toutes les missions dites "scientifiques" le font. Lorsque je monte une mission, j'ai avec moi des personnes qui n'ont pas forcément le même point d'intéret astronomique : il y a des personnes qui ne font que du visuel, d'autre du planétaire, d'autre encore que de la photo avec apn.

Au niveau des étoiles "triangulaire" du T62,là encore celà dépend pour beaucoup de la configuration optique de ce télescope qui peut "travailler " à des focales variant de 15 à 3, c'est un grand écart qui se traduit souvent par des défauts surtout sur les bords du champs à f/d3 avec le réducteur 5x. IL faut bien sur bien adapter le capteur CCD en fonction de la focale.

Et pour le coté scientifique des missions, il n'y a qu'à consulter le planning des divers télescopes de missions pour se rendre compte qu'il n'y a pas que des manip photométrie, astrométrie, ou spectro.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant