Sign in to follow this  
Cyril

Recalage d'une lame de SC ?

Recommended Posts

Bonjour à tous,
Suite au netoyage complet d'une lame de schmidt, le repère a disparu !
Donc, il n'est plus possible de remonter l'ensemble exactement comme il l'était autrefois ; J'ai cru comprendre que c'etait primordial de respecter ce positionnement ? De plus, la lame est très légèrement deformée que d'un coté, y a t-il une astuce pour retrouver le coté déformé ? Je suis mal ?
Bien à vous

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com
Cyril,
bienvenu au club... j'avais fait ca sur un C11.
que ta lame soit remontée coté pile ou coté face n'a je pense pas d'incidence sur sa correction. En revanche sa position en rotation par rapport au primaire et la position du secondaire sur celle ci est primordiale.
Seul conseil: passe voir chonum (airylab) qui te remettra tout ça d’équerre au haso (et te dira surement que ton tube est une bouse, c'est de bon tons ces temps ci).

serge

Share this post


Link to post
Share on other sites
Merci Serge,
Faut envoyer le tube dans le Var ? 30 kgs, et le risque de casser la lame dans le transport comme c'est arrivé à Elie ! je crains que ca ne soit pas tres justifié pour un C14 orange
T'es certain pour le coté pile ou face , ca m'étonne!
Amitiés

Share this post


Link to post
Share on other sites
et pour le centrage de la lame et du secondaire, on peut le faire avec un bon laser je pense ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonsoir tous le monde ,

pour ce qui est de la lame de fermeture , elle présente une surface plane , externe , et une usinée , interne , avec une surface qui , en coupe transversale , donne "l'impression " d'une sinusoïde .....donc , le sens a bien une importance ...il y a un revers différent de l'avers .........

Après , pour l'appairage , comme dit avant , y faut un banc optique .....ou beaucoup de chance ( mais pas mal quand même ..... ) .....donc soit Medas , ou Airylab , ou tout autre ayant les instruments et les compétences ....

En tous cas , cet appairage est impératif pour de bonnes images , et ne sera pas une économie envisageable .....

Bon courage en tous cas ,

Jacques


Share this post


Link to post
Share on other sites
Je pense honnetement que médas est incapable de recaler la lame pour la raison suivante:
ils ne dispose pas de banc optique; il ont un C14 "de référence" qu'ils utilise pour générer un front d'onde plan en placant une lumière au foyer coté oculaire. Le tube à tester est disposé quant à lui, en face du tube étallon et ils bougent les composants optique de manière à obtenir la meilleure tache d'airy sur le tube testé. En sachant que le C14 de référence n'est pas parfait, donc le front d'onde non plus, ce sera moins précis que le Haso!!!
Fred de Airylab est dans le sud, je ne sais pas ou tu habites mais le mieux c'est d'y alle, en plus tu seras un expert en optique après... Il ne jure que par Taka, mais son banc ne peut pas mentir, c'est d'une précision diabolique.

Serge

Share this post


Link to post
Share on other sites
En fait, je pense que le tube est loin d'etre une reference, j'en ai eu un noir, dans les années 2000 qui etait bien meilleur que ce vintage orange avant son demontage, et donc ce problème de remontage?
Maintenant, je pense l'utiliser en fastar, avec le kit hyperstar, et je pose la question de savoir si la qualité optique moyenne de ce tube serait un problème en configuration hyperstar ? Avec un si faible grossissement, meme si c'est un cul de bouteille, ca devrait passer ? Me gour-je ?
amitiés

Share this post


Link to post
Share on other sites

salut,

Essai avec un oculaire de ronchi sur une étoile,tu tournes la lame jusqu'à ce que les traits (en défocalisant)soient droit ou presque;c'est pas trés sensible comparé au banc mais sufisant et faut tatoner jusqu'à...
Bon courage

Share this post


Link to post
Share on other sites
Observe bien la lame pour voir la gravure du numéro de série (qui ne risque pas de s'effacer). Le chiffre ne mesurent que ~1mm de haut, gravés fins, c'est pas facile à voir.
Tu la remonte à l'extérieur à 3h vue de face (le bouton de map est à 9h dans ces conditions). Le support du secondaire a une marque sur un rayon ... 3h lui aussi !
C'est comme cela qu'était mon C8 orange, et que sont mon C8 ultima et mon C11.


Marc

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mercy Abdel, Merci Patry,

Abdel : je vais commander un ronchi vite fait pour voir.

Patry : interessant ce que tu dis ; mais ca implique que la lame est toujours positionnée de la meme facon, quelque soit le tube optique. et donc cette histoire d'apairage serait une légende ?
Je vais entendu tester ta methode en attendant le ronchi, et tiendrai le forum au courant evidement
Amitiés

Share this post


Link to post
Share on other sites
Cyril> en fait c'est surtout le secondaire que l'on tourne quand on tourne la lame.
J'ai lu il y a longtemps les tests d'un gars (sur cloudy nights je crois) qui avait fait l'essai de tourner la lame puis de corriger la rotation de la lame avec une contre rotation du support du secondaire.
Mécaniquement il faut recollimater mais il ne notait pas de différence importante.

A refaire certainement avec des moyens "modernes" (chonum si tu me lis) ... et du temps !

Marc

Edit ; Pour compléter mon message précédent, voila l'information directement à la source ; http://www.celestron.com/c3/support3/index.php?_m=knowledgebase&_a=viewarticle&kbarticleid=1655&nav=0,267

[Ce message a été modifié par patry (Édité le 24-02-2012).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je confirme Marc,

c'est le secondaire / au primaire, que l'on fait tourner
si l'on veut vérifier le meilleur appairement .
C'est extremement long ( sur une étoile)...mais bon !
recollimation à chaque fois , prise de repères, de notes
etc.... quand on trouve la meilleure position secondaire/primaire
vaut mieux s'arreter là, la Lame de Schmidt pas très grave.
Mais bon les moyens de controle amateur étoile focalisée/défocalisée
occulaire Ronchi.... c'est déja pas mal, mais sur banc, c'est mieux.

Par contre , scoop!! , C11 acheté neuf de moins d'un an
..... on peut toujours se gratter pour trouver , les N°gravés
partout, les reperes au feutre derrière les miroirs etc...
Coté cage Fastar, le téton détrompeur calé à 03h devient sur les C11
récents à mon avis une légende urbaine.
Mon idée de petit amateur : je pense même qu'il n'y a aucun
appairement sérieux au montage, ou appairement du tout.
De toute façon, quand un Tube S-C qui sort du carton
a sa cage de secondaire qui tourne sur la lame, simplement
en le rgardant.....:-))

Les cartons d'emballage de chez OV qui viennent de chez Médas,
c'est vraiment du Chinois ! , cela ne veut pas dire que les
Chinois ne sont pas capable de produire de l'excellence...
bien au contraire, mais la qualité aujourd'hui, c'est très cher !
Alors, nous qui avons des budgets serrés on fait ou on fait pas .

C'est pour cette raison que mon C11 neuf sera la semaine prochaine chez
Fred de AiryLab...bon c'est vrai je suis à une heure de route..

Cordialement.

Bernard_Bayle

Share this post


Link to post
Share on other sites
cyril
sur scopestuff.com il ya des oculaire de ronchi pas trop cher;ça peut suffire pour un examen rapide
a+

Share this post


Link to post
Share on other sites
C'est ce que dit Celestron sur son site ... plus de marquage depuis 2009 (ou un marquage qui n'est pas constant sur la chaine).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonsoir à tous,
Ca y est, j'ai tout demonté et en ai profité pour coller du velour noir à l'intereur du tube. Demain, je passerai un bon coup d'aspirateur et de scotch large à l'intérieur pour eliminer un max de peluche.
J'en ai egalement profiter pour netoyer les optiques : primaire et secondaire comme neufs, par contre la lame, j'ai toujours ces traces de champignons qui ont attaqués le traitement. J'avais fait un post sur ce sujet il y a pas mal de temps, et malgré pres d'un mois de trempage de la lame dans de l'acide, rien n'y fait. Quelqu'un m'avait dit qu'il fallait mettre la lame dans un plat en pyrex et la faire boullir dans de l'acide Chloridrique... Je ne m'y suis pas avanturé, peut etre à tord.
Pour revenir au repere sur la lame, en effet, il y a le numero de serie qui est gravé. Pour info, c'est le 688. Mais ce numero est present de chaque coté, à 180°. Il semble qu'un de ces 2 numero soit rayé, il s'agit la peut etre d'une erreur. Pour le primaire, le trait de feutre est bien à l'oposé de la vis de MAP. Sur le secondaire, le trait apparait sur le support alu. A l'oeil, il semble que le support alu ne soit pas collé exactement au centre du miroir ; considérant que le couple primaire secondaire est uniquement composé de surface spheriques, je pense que ca ne devrait pas etre un problème (contrairement à telescope cassegrain dont le secondaire n'est pas une sphere).
Bon, demain je remonte tout ca et ferai un test sur étoile, et peut etre sur Mars si je suis courageux.
Amitiés et merci pour vos conseils.
A demain

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sur un edge, oui le secondaire est sphérique, mais PAS sur un SC standard.
Sinon il faudra m'expliquer comment avec un primaire sphérique et un secondaire sphérique également, on obtient une image aussi bien avec un ménisque sphérique (mak-cassegrain) ou une lame de schmidt !!! Pourquoi pas avec une lame plane du coup vu que son type intervient peu !

Share this post


Link to post
Share on other sites
En fait si, il est bien sphérique. J'ai cru longtemps aussi que le design des SC Meade et Celestron était vraiment un SC mais en fait non.

D'ailleurs les simulations et le terrain montrent que cela ne marche pas si mal...

Frédéric.

Share this post


Link to post
Share on other sites
quote:
En fait si, il est bien sphérique. J'ai cru longtemps aussi que le design des SC Meade et Celestron était vraiment un SC mais en fait non.

C'est un cassegrain et ça a une lame de Schmidt, c'est donc un Schmidt-Cassegrain. Un Schmidt-Cassegrain n'a pas forcément un secondaire ou un primaire asphérique. Si on se donne le mal d'asphériser le secondaire, comme sur les Meade RCX, c'est que l'on cherche aussi à obtenir un design compact et sans coma.

Petite expérience intéressante, si tu prends ton design OSLO de SC sphérique Chonum et que, sans modifier la distance entre le miroir primaire et le miroir secondaire, tu laisses libre la lame de Schmidt de bouger longitudinalement, tu verras qu'il existe une position de la lame pour laquelle la coma est aussi corrigée (mais l'instrument n'est plus tellement compact). Cela pourrait donner des idées à de grands malades à la recherche des perf d'un Ritchey Chrétien à f/d=10 à pas cher.

Share this post


Link to post
Share on other sites
A vous lire on pourrait mettre un secondaire sphérique devant un primaire parabolique et on aurait "là même chose" qu'un SC, la lame en moins ?
Bin oui, vu que la lame+primaire revient normalement au même que d'avoir un primaire parabolique (annulation de l'AS comme on dit).

Bizarre, car j'ai pas mal de littérature où l'on parle bien du "hand figuring" du secondaire Celestron ! S'il était sphérique le problème ne se poserait pas non ? Mais bon, pour trancher il faudrait pour cela mesurer un secondaire !


Marc

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonne idée Vincent !
Bon il y a moins de coma mais on prend une grosse AS sur l'axe
A moins qu'il y ai mieux comme optimisation ? (j'ai fait un coup de hammer là...).

D'un autre coté c'est assez facile à bricoler

Frédéric.

[Ce message a été modifié par chonum (Édité le 27-02-2012).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
salut,

déja que la mise en forme de la lame sur un SC c'est pas évident alors faire un miroir secondaire hyperbolique surtout sur une petite pièce,j'avais un doute mais ça ne peut pas rentrer dans une chaîne de production en série,d'ou pour moi un tout sphérique et la lame corrigant l'ensemble

Share this post


Link to post
Share on other sites
@Chonum

Libère la focalisation et 90% de l'AS s'en ira lors d'une optmisation automatique. Libère la distance primaire secondaire (pour un 200mm f/d = 10 type C8, la différence se joue à moins de 1 mm, et sans rien changer à tes surfaces optiques, tu n'auras plus que de la courbure de champ et de l'astigmatisme. Théoriquement un SC base sur une optique de C8 "parfaite" possède un champs limité par la diffraction de 0,7 degrés environ, du bleu au rouge (sur un champ courbe bien sûr).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this