Patrick Sogorb

Member
  • Content count

    900
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Community Reputation

132 Good

About Patrick Sogorb

  • Rank
    Active Member

Personal Information

  • Hobbies
    Astronomie
  • Adress
    La Bastide des Jourdans (84240)
  • Personal website
  • Instruments
    C90, C5
    C8 sur G11 MCMT32 (visuel mobile)
    C11 + CCD et SCT Meade 12" + camera vidéo, sur monture VMA200 modifiée, en fixe (UAI_D11)

Recent Profile Visitors

2988 profile views
  1. Célestron fait des télescopes brillants

    Au risque de paraitre iconoclaste, je me demande ce qui est vrai et ce qui est de la légende. Dans mon C8, quand on place l’œil au foyer, même en décalant largement sur le coté, il est impossible de voir l’intérieur du tube. Cela veut dire que même si l’intérieur du tube était blanc, la lumière qu'il réfléchirait ne pourrait atteindre le foyer. Et de la même manière, les télescopes "Serrurier" de type Richey-Chrétien et Cassegrain (de chez GSO, comme cité au message précédent), n'ont même pas de tube à cet endroit. Par contre, il me semble beaucoup plus justifié de s'occuper des intérieurs du baffle central et du baffle secondaire qui eux sont bien visibles lorsque l'on place l'oeil au foyer.
  2. Je n'ai vu que le début, mais très pessimiste le truc... Le mec parle d'exoplanètes dominées par les "Jupiter". Mais le biais observationnel est certain, d'où mes interrogations. Il est évident qu'on n'aura pas de réponse objective jusqu'au jour où on aura trouvé un vie. Mais je veut croire (I want to believe ;)) qu'il existe une foultitude de lieux de vie dans l'univers. Après, des fois je me demande si on regarde le truc par le bon coté: Il est normal que l'enchainement des hasards était pour nous faire apparaitre, puisque nous sommes justement là. Si les hasards avait été différents, des habitants seraient probablement différents et se poseraient aussi la question des enchainement de hasard fait uniquement pour eux...
  3. Objectif pour la voie lactée

    J'utilise un Samyang 14mm depuis des années. C'est un objectif que j'adore et qui permet de faire des magnifiques images des constellations, de la Voie Lactée et d'y introduire aussi souvent un premier plan.
  4. Flat crepusculaires

    J'ai toujours fait les flats sur le ciel. C'est plus contraignant, parce qu'il n'y a qu'un moment où les faire, ni avant, ni après, mais ils sont de bien meilleure qualité. Pour la direction à pointer: l'azimut doit être à l'opposé du soleil, et la hauteur assez haute (>45°). Sur ma all-sky, je constate bien qu'a l'heure où je fais les flats, le ciel est plus uniforme vers 70° - 75° de hauteur. Couper effectivement l'entrainement et utiliser une pile médiane afin éliminer les éventuelles étoiles. L'idéal étant un soft qui mesure la luminosité de chaque pose et ajuste automatiquement le temps de pose pour la suivante. Attention à équilibrer les images (même niveau moyen) avant de faire la médiane. Pour savoir l'heure, il faut surveiller la hauteur du soleil. Avec un peu d'habitude on sais à quelle hauteur du Soleil, le ciel montrera la bonne luminosité. Typiquement dans mon cas, lorsque le soleil est environ 2° sous l'horizon.
  5. http://www.astrosurf.com/sogorb/colonne/colonne.html
  6. Jean Dragesco nous a quitté

    Au début des années 90, grâce à une connaissance commune elle aussi disparue (G. Thérin), j'ai eut la grande chance de pouvoir rendre visite à ce grand monsieur. La visite de son domicile et les discutions échangées ont été très intéressantes. Amoureux de la nature, et expert de l'astrophoto à haute résolution, son talent a inspiré énormément d'astronomes amateurs. Je me souvient qu'il nous avait présenté le manuscrit de ce qui deviendrait quelques années plus tard son livre "High resolution astrophotography". Ce livre qui aurait du devenir une référence, s'est transformé en chant du cygne d'une époque révolue, car il est sorti à la plus mauvaise période possible: juste avant l'arrivée du numérique. Je le garde cependant très précieusement car toutes les informations sur l'instrumentation restent toujours particulièrement pertinentes.
  7. turbulence et diamètre

    Sauf si les instruments ne sont pas à température, la plus grosse partie de la turbu ce situe dans l’atmosphère. Il n'y a donc que très peu de corrélation entre formule optique et turbulences...
  8. Question sur les Flats

    Je suis d'accord, pour moi, il a l'air très propre ce capteur. Il est quasi impossible d'enlever toutes les poussières, car il y a toujours un peu de re-contamination. Avec un déflatage correctement fait tout disparaitra sans problème.
  9. Une des idées qui m'ont fait aboutir à cette forme c'est effectivement le dégagement à l'Est et à l'Ouest. Mais, il y a une autres raison aussi: j'ai toujours trouvé que les rails en hauteur, en haut de poteaux étaient particulièrement moches. Avec cette solution et en profitant en plus, de la déclivité naturelle de mon terrain, les rails se sont retrouvés beaucoup plus bas. Et pour les camoufler un peu plus, je les ai peins en "vert jardin". Comme toute ma structure est en bois, j'ai anticipé toutes les déformations possibles des rails, et j'ai donc fait un système qui est entièrement réglable: Les poutres qui portent le rails sont surtout fixées à l'observatoire. Les petits poteaux qui les supportent ne sont que de points d'appuis qui servent comme des rotules, dont la hauteur est réglable. On peut donc se servir de ce réglage pour régler l'horizontalité de chaque rail. La poutre horizontale est munie à chaque extrémités de tiges filetées/ecrous et traversse les supports de rails. On peut donc régler l'écartement des rails. Et le dernier point, ce sont les 2 câbles croisés avec tendeurs réglables, qui permettent le réglage droite-gauche de l'ensemble des deux rails en tendant plus l'un et détendant l'autre.
  10. Effectivement, mais c'est pas comme cela qu'il faut le voir. En fait, le coté sud est à la même hauteur que si j'avais fait un toit classique, par contre, se sont les cotés Est et Ouest qui sont plus dégagés. Je peux pointer à 20° de l'horizon au sud (il est quand rare d'aller plus bas), et jusqu’à l'horizon avec le tube du dessus, et à 20° avec le tube dessous, pour l'Est et l'Ouest.
  11. J'ai un toit roulant qui part vers le nord, et tout est fait avec des éléments de portails (rails, galets, motorisation). Je dégage un peu plus vers le nord, comme tu le souhaite. Il suffit de mettre des rails plus longs et une crémaillére qui dépasse du toit. Voici la video de l'ouverture de mon observatoire.
  12. demande club et autre

    https://www.afastronomie.fr/structures http://www.astrosurf.com/clubs_associations/ https://www.webastro.net/communaute/clubs/
  13. collimatrice : doublet ou objectif photo ?

    Je répond à ce post un peu tardivement... Sans avoir jamais la comparaison de l'un et de l'autre, j'aurais tendance à dire ce cela dépend surtout de la taille de la fente. Un doublet comme collimateur, aura nécessairement de la coma et de la courbure de champ. Il montrera des bonnes performances pour des petits objets. Si ta fente commence à être grande, une optique type objectif qui est meilleure dans le champ, sera plus adaptée.
  14. Nouvelle comète ! C/2020 F3

    J'ai très peur que cela soit mal parti pour F8...
  15. Construction observatoire

    Il existent plein de solutions, mais pour toutes il te faudra un câble réseau entre l'observatoire et chez toi (ta box en fait). Perso, j'ai deux ordi dans l'observatoire, un qui s'occupe de la météo et de la allsky, du toit, ..., et un second qui pilote l'instrumentation purement astro (cameras, focusers, monture). Ensuite de chez moi (ou de l'autre bout du monde) j'utilise un logiciel pour prendre la main sur ces deux PC. J'utilise Anydesk, mais il y a aussi Team Viewer, ou VNC...