Patrick Sogorb

Member
  • Content count

    831
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Community Reputation

43 Neutral

About Patrick Sogorb

  • Rank
    Active Member

Personal Information

  • Hobbies
    Astronomie
  • Personal website
  • Instruments
    C8 sur G11 MCMT32
    T400 sur VMA 200 (en attente de remontage d'un nouvel observatoire)

Recent Profile Visitors

1452 profile views
  1. Artemis : retour de la NASA sur la Lune en 2024 (?)

    Et franchement, 2024 c'est demain. Même avec un budget illimité c'est déjà inenvisageable. Soit le clown en chef ne comprend rien, soit c'est de la pure communication. Je pense que les chinois sont beaucoup plus sérieux et il est tout à fait possible que le prochain humain à fouler le sol de la Lune soit un chinois.
  2. Feront-ils bon ménage ?

    Tiens, je viens de trouver ça:
  3. Feront-ils bon ménage ?

    Il y a des normes la dessus... Si mes souvenirs sont bons: puissance => gaine rouge, signal=> gaine verte. En théorie, je crois qu'il faut laisser 30cm d'espace entre les deux gaines. Après, il est impossible d'être parfait, et je pense qu'un croisement de gaines est parfois difficile à éviter, mais il est peu probable que cela soit vraiment gênant.
  4. SHARPSTAR telescopes

    Fabrication 100% made in china: http://www.sharpstar-optics.com/ Après, c'est peut-être du bon matériel, car apparemment, ils ne visent pas l'entrée de gamme.
  5. Parallèle ou superposé ?

    Avec l'épaule (ou des copains). Lol
  6. Parallèle ou superposé ?

    Pour ce type de configuration (C8 + petite lunette guide 80/400), je préfère la solution de la lunette sur le tube, car une plus grande proximité des deux tubes amène moins de flexions différentielles. J'utilise justement la même configuration pour l'imagerie CCD. J'ai 2 rails type Losmandy (un de chaque coté du C8). D'un coté, ça monte sur la monture, et de l'autre, je monte la lunette guide (via des anneaux non réglables très solides). Le montage est très rigide. Les flexions différentielles restantes résultant plutôt du déplacement du primaire à l’intérieur du tube.
  7. Les points administratifs et fiscaux sont effectivement à étudier de près pour éviter toute surprise désagréable. Je te conseil de prendre rdv avec le service de l'urbanisme de ta commune et d'avoir une discution claire avec eux. Sinon, au sujet des considérations plus astronomiques. Il est toujours bien que le télescope ne puisse venir toucher aucun mur, quelque soit sa position. Le volume d'évolution d'un télescope est une sphère, centrée sur le point ou l'axe d'ascension droite croise celui de déclinaison. Donc pour connaitre la rayon de cette sphère, il faut mesurer la distance entre l’extrémité du télescope et le point de croisement des axes. Une fois que tu connais le rayon de cette sphère, tu pourra positionner les murs et régler la position et hauteur du pied. Après, si on construit un observatoire, c'est pour qu'ils serve plusieurs années. Es-tu sur que tu ne changera pas de matériel pour un autre un peu plus gros dans quelques temps? Donc, faire petit c'est bien (économiquement, fiscalement...), mais cela peut aussi bloquer l'évolution future de ton matériel.
  8. comment visualiser le vignettage ?

    Quand on ouvre une image avec Iris, et que l'on promène le curseur dessus, dans la barre du bas de la fenêtre, à droite on trouve différentes informations. La lettre "I" renvoie l'intensité du pixel sur lequel est le curseur. En promenant le curseur dans le coins, et au centre de l'image on doit pouvoir avoir une différence d'intensité, si le vignetage existe...
  9. Tube léger

    C'est sûr la la formule optique peut changer les choses (objectif seul, petzval, réducteur...). Mais dans tous les cas, le premier test et d'identifier dans quel sens le foyer bouge... Concernant la question initiale: le PVC est peut-être bon en thermique (c'est à dire avoir le même comportement que les lentilles), mais on ne peut le savoir à priori. C'est sur aussi qu'il n'est pas cher. Mais, il est moche, lourd et peu rigide. Ce n'est clairement pas un bon matériau pour une lunette. Je te conseille de rester sur un tube en aluminium, c'est surement le meilleur compromis prix/poids/raideur/dilatation.
  10. Tube léger

    Colmic, c'est facile de s'en rendre compte: regarde dans quel sens ta défocalisation intervient. Si quand la température baisse, le foyer le foyer sort de l'instrument, c'est que le tube dilate trop (en tout cas plus que les verres de l’objectif). Si à l’inverse, quand la température baisse, le foyer rentre dans l'instrument, c'est que les verres dilatent plus que le tube. Sur la FSQ106N que j'ai possédé (ancienne version, avec lentilles en fluorine), le foyer se décalait de près de 45µm/° (dans le sens foyer qui rentre quand la température baisse). C'est là un cas extrême, car la fluorine et l'un des matériau qui se dilate le plus. Pourquoi croyez-vous que les meilleures fabricants de lunettes (Takahashi, Pentax, Astro-physics, TEC, Zeiss...) n'ont jamais sorti de lunettes avec des tubes en carbone?
  11. Tube léger

    Pour info, le carbone n'est pas du tout favorable pour la "stabilité en température" d'une lunette. Car les verres d'un objectif de lunette se dilatent assez fortement avec la température (épaisseurs et rayons de courbures), du coup la focale d'une lunette est assez variable. Donc pour rendre athermique une lunette (c'est à dire qu'elle conserve la mise au point), il faut au contraire un tube qui dilate assez fortement, comme l'aluminium par exemple. Et bien souvent, la dilatation de l'aluminium n'est pas encore assez... Bref, une lunette carbone, c'est peut-être mieux pour le poids (encore que c'est bien souvent négligeable par rapport aux poids du PO et de l'optique), pour le look, mais pour la thermicité, c'est carrément contre-productif. En fait c'est surtout du marketing...
  12. Trous noirs : bientôt la première image !!

    J'ai une petite question, légèrement hors sujet. Vu la résolution démentielle du bouzin, est-il envisageable de shooter une exoplanète?
  13. Trous noirs : bientôt la première image !!

    Pour ceux qui trouvent que cette photo est floue: Le diamètre de la zone sombre est de 43 µas (micro seconde d'arc). C'est 1 millionnième du diamètre apparent de Jupiter...
  14. Trous noirs : bientôt la première image !!

    Je tente une explication: La variation de luminosité (haut-bas de l'image) dans le disque d’accrétion vient du fait de l'axe de visé n'est pas parfaitement perpendiculaire au disque. Or dans ce disque la matière se déplace à une vitesse proche de celle de la Lumière. Il y a donc un effet Doppler énorme qui rends un coté du disque plus lumineux que l'autre.
  15. Trous noirs : bientôt la première image !!

    Même si c'est pas SgrA, ça reste quand un sacré exploit (genre un petit pas pour l'homme...) Celui de M87 est peut-etre plus facile à shooter? Pourtant il me semblait que le diamètre apparent de SgrA devrait être environ 2 fois plus gros... Problème avec les étoiles en avant plan?