yves65

Membre
  • Compteur de contenus

    446
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Pays

    France

Réputation sur la communauté

141 Bonne réputation

1 abonné

À propos de yves65

  • Rang
    Membre actif

Informations personnelles

  • Centres d'intérêt
    Astronomie VTT Montagne Kayak
  • Adresse
    Visker (65)
  • Site personnel
  • Instruments
    Matos perso :
    Newton 254mm équatorial f/d 4.5
    Panoptic 24mm
    Nagler 9mm et 5mm

    Au club de Visker :
    Newton 305mm goto (sous coupole)
    caméras QHY8L et Watec 910HX
    Hypérion 21mm et 8mm. ES 4,7mm

    Au boulot :
    Télescope Bernard Lyot
    (Le 2m du Pic du Midi)

Visiteurs récents du profil

1 433 visualisations du profil
  1. La comète 46 P/Wirtanen en visu

    Formidable . Ce que je trouve génial, c'est que finalement, il y a plus de détails visibles sur les dessins, que sur les photos. Vive l'observation visuelle .
  2. Chouettes images , et bravo Nicolas pour cette persévérance à aller observer coûte que coûte .
  3. Comète 46P/Wirtanen 4 déc 2018 Newton 300 7mn30s

    Ah cool, j'attendais une photo comme celle-là depuis ce matin . J'ai observé en visuelle cette comète hier soir au T305, et je reconnais bien ici le champ d'étoiles que j'ai dessiné. J'ai posté un croquis dans le forum observations visuelles ci-dessous. Il m'a semblé voir un départ de queue en vision indirecte, j'attendais une photo pour confirmer mon observation, c'est presque le cas avec ton image :
  4. La comète 46 P/Wirtanen en visu

    J'ai observé 46P/Wirtanen hier soir vers 21h00 TU (Depuis chez moi à Visker dans les Hautes-Pyrénées.) Elle était située à moins de 1,5° au nord-est de l’étoile Pi Ceti de magnitude 4,4. Aux jumelles 10x50, elle est parfaitement visible. Son diamètre est d'environ 0,3°. Je confirme qu'elle est plus brillante que M33 et moins brillante que M31. Au T305x130, elle occupe la moitié du champ de l’oculaire (soit environ 0,3° comme aux jumelles). En vison directe, le noyau est brillant et le halo de forme globalement sphérique. En vision indirecte, il me semble voir un début de queue coté N/NE, et une sorte d'onde plus brillante, décollée du noyau coté S/SO. Voici mon croquis brut d’oculaire (sans remise au propre.) Les coordonnées du centre du dessin sont environ AD 2h47 et Dec: -13°14. Les détails visibles ne sont vus qu'en vision indirecte et sont amplifiés sur le dessin. (J'espère ne pas avoir affabulé, mais je ne crois pas ):
  5. Alors là, bravo ! Franchement, c'est génial . Je viens de passer un bon moment à scruter toute la partie boréale, que je connais mieux que la partie australe. C'est fou tout ce qu'on voit. Le Sagittaire, le Triangle d'été, Cassiopée et même Orion à l'opposé. Ça mériterait presque une deuxième version annotée, pour aider à repérer tous les détails visibles, nébuleuse America, double Amas de Persée, M31, Albireo, M8 la Lagune etc... Félicitations pour ce travail bluffant, c'est énorme. En tant que dessin réalisé à l'oeil nu, c'est une image à transmettre aux générations futures, qui ne verront peut-être plus les étoiles, si la pollution lumineuse continue d'augmenter. Il faudrait d'ores et déjà la placarder sur les places des grands centres ville, pour rappeler aux citadins ce qu'ils ont perdu. C'est magnifique.
  6. Merci pour cette image . Ngc 2685 n'est pas souvent photographiée, pourtant il s'agit d'un des plus beaux spécimens de galaxie à anneau extérieur brillant. Pour cela, elle mériterait d'être plus connue.
  7. Merci pour ces images. J'aime bien celle avec California et les Pléiades en grand champ . Pour les photos d'ambiance, pffou..... ça me rappelle le boulot . Je suis actuellement au Pic et je viens de passer une semaine dans le cambouis. On a changé les 3 galets d'entrainement de la coupole du TBL avec 2 de mes collègues. Chaque bloc d'entrainement pèse 350kg à démonter... et là..., je suis canné. Je l'avais déjà fait en 2004, c'est reparti pour 14 ans, j'espère... Amicalement, Yves (Depuis le Pic...)
  8. Merci à tous pour vos passages . Oui, la principale différence concerne les bras spiraux des galaxies. Sur l'exemple ci-dessus, j'ai observé M77 au T254 le mardi, et au T305 le mercredi. Il n'y a pas photo, je n'ai pas perçu la structure spirale du cœur de M77 au T254 alors qu'elle m'a semblé assez évidente au T305 le lendemain. J'ai noté sur mon dessin ce que je voyais, et c'est en comparant plus tard mon dessin avec une photo, que j'ai compris que ce que j'avais vu était réel, car ça correspondait tout à fait. Par ailleurs, dans le passé, j'ai déjà observé M51 et M101 en même temps sur les deux télescopes. Même constat, la structure spirale est plus facile au T305. Autre exemple, sur M20 Trifide, j'ai noté aussi une vraie différence. Avec OIII sur le T305, je vois beaucoup plus de détails sur les bords de la nébuleuse qu'au T254. Par contre, mon T254 a toujours une image plus piquée sur les planètes et sur les étoiles. Et curieusement je sépare mieux les étoiles doubles avec. Mais c'est certainement du au fait que le T305 étant sous observatoire, l’équilibre thermique est plus difficile à atteindre qu'avec mon T254 qui est posé tout simplement par terre dans l'herbe. C'est l’inconvénient des observatoires. Le bâtiment a une inertie thermique et rayonne longtemps le soir, au détriment de la qualité des images. La collimation aussi est plus facile sur mon T254 (f/d 4.5 ) qu'avec le T305 (f/d 3.9). Ça joue sur la qualité des images en planétaire. Donc en conclusion, quand je veux du photon mieux vaut le T305, et quand je veux du piqué d'image, mieux vaut le T254 .
  9. Valdrôme nuit du 11 au 12 août 2018

    L'amas d'Hercule Abell 2151 est sur mes listes d’objets à pointer depuis longtemps , mais je n'ai encore jamais eu le temps de le faire ... Toutefois, avec une magnitude de 13,3 cette galaxie NGC 6041 semble plus faible que NGC 6166 de magnitude 11,8. Je ne sais pas si j'arriverai bien à la voir avec mon T305. Si ça intéresse les amateurs de "distances vertigineuses" à l'oculaire, voici un tableau que j'avais établi il y a quelques années, et qui répertorie les amas Abell brillants. (on y voit NGC 6041 et aussi NGC 6166.) Mon but était de les observer tous... mais à ce jour je n'ai eu le temps de pointer que les 3 en jaunes, donc j'ai encore du travail pour compléter cette liste d'observations . J'ai surligné en rose les magnitudes des galaxies inférieures à 12 :
  10. Valdrôme nuit du 11 au 12 août 2018

    Encore un super CR Xavier . J'aime bien ton dessin de Mars. Pour l'instant je ne me suis pas encore vraiment frotté au dessin planétaire, mais avec les conseils fournis dans le bouquin que je suis en train de lire, je m'y mettrai peut-être . IC289, et la comète Giacobini Zinner sont bien détaillées aussi, c'est chouette. J'ai déjà observé NGC 6166 en juin dernier (mais je n'avais pas vu les autres composantes de l'amas Abell 2199, trop faibles). Je ne sais pas si tu le sais, mais cette galaxie est classée comme Quasar dans la base de donnée Simbad. (avec le numéro 3C 338.0) A 496 millions d'années-lumière de distance, c'est probablement la galaxie NGC la plus lointaine qui soit aussi facilement accessible dans un télescope d'amateur. Pour info le lien vers Simbad sur cette galaxie : http://simbad.u-strasbg.fr/simbad/sim-id?Ident=NGC 6166 Pour cette raison je l'avais dessinée. Ce n'est pas aussi fréquent que cela, d'avoir des photons aussi lointains qui viennent frapper ma rétine :
  11. J'aime bien ce dessin de Trouvelot. Je ne crois pas l'avoir déjà vu. Merci pour le lien. Effectivement, les deux bandes sombres sont prépondérantes sur le dessin. J'aime toujours voir des dessins qui datent d'avant l'ère de la photographie, car au moins on est sur que leur auteur n'a pas été influencé par l’imagerie (même inconsciemment .) Le fait que ces deux bandes soient représentées de la sorte, rappelle le vrai aspect visuel de la galaxie d'Andromède. Alors que de nos jours, on est tellement familiarisé avec les images de M31, qui fleurissent de partout sur le net et dans les magazines, qu'on a peut être tendance à l'avoir oublié.
  12. Merci à tous , Je n'ai pas du être trop perturbé alors, car je l'avais repérée même au T254 mardi. Pourtant, je ne me souvenais plus que cette galaxie était une spirale vue par la tranche avec bande de poussière. Je ne l'avais pas observée depuis 2006 et à l'époque je ne l'avais pas vue. Mais là, ça m'a sauté au yeux tout de suite. (Encore une petite satisfaction d'avoir découvert cette bande de poussière par moi même, sans le savoir à l'avance.) Ah zut...je n'ai même pas pensé à utiliser l'OIII, je croyais qu'il écrasait cette nébuleuse....(encore un cliché persistant qu'il ne m'est même pas venu à l'idée d'évacuer...) Du coup, il faudra que j'y retourne... Bah c'est comme ça que je la vois à l’oculaire. Ca change de l'aspect habituel en imagerie . Il n'y a que les deux grosses bandes poussiéreuses qui longent ne noyau que je perçois. Le reste des extensions est trop dilué pour être vu en détail.
  13. Bravo Fabrice pour cette persévérance à l’oculaire . Je n'ai jamais vraiment réussi à voir la Bulle en visuel... Par contre, j'ai toujours été surpris par la nébuleuse NGC 7538, toute proche de la Bulle, et qui est beaucoup plus visible à l’oculaire. Cette deuxième nébuleuse, qui n'a d’ailleurs pas de nom commun, gagnerai à être plus connue. Mais évidemment esthétiquement, la Bulle c'est autre chose. Pour peu qu'il y ai M52 dans le champ en plus, ça fait du monde dans le secteur... Bon courage pour la suite de ton travail . Tout à fait d'accord .
  14. Et trois nuits par semaine....(comme disait la chanson. ) Ce mois de novembre a l'air de nous fournir pas mal de belles nuits, alors j'en profite. Depuis mon dernier post, je suis de nouveau allé observer à 3 reprises, ce dimanche 11, mardi 13 et mercredi 14. Voici le bilan de ces 3 nuits. Dimanche 11 novembre (23h à 3h du matin): Dans la nuit du dimanche 11 au lundi 12, j'ai pointé M1 la Nébuleuse du Crabe au T305, et je suis resté 1h30 dessus, pour la détailler au maximum et en faire un dessin. Curieusement, en deux décennies, je n'avais encore jamais vraiment tenté de percer le mystère de cette nébuleuse retord à l'oculaire. La première entrée du catalogue Messier, n'est en effet pas réputée pour se laisser facilement dévoiler au télescope. La plupart du temps, lors des soirées publiques, on la pointe, on voit une tache floue...et on passe à autre chose . Bon quand même, ce beau rémanent de supernova issu de l'explosion qui a eu lieu en 1054, dans la constellation du Taureau, devait bien montrer quelques détails au T305 . Il m'aura fallu 1h30 d'observation, perché sur l’escarbot, pour percer une part de son mystère. Les détails perceptibles, le sont vraiment de manière furtive. Il faut beaucoup de temps passé à l'oculaire pour être certain de les voir, et faire le tri entre ce que l'on croit voir et ce qu'on voit vraiment... La vision décalée est bien sur indispensable. J'ai ensuite ré-observée M1 à deux reprises, mardi au T254, et hier au T305 pour confirmer ce dessin. En trois nuits j'ai du passer 2h30 dessus, voici donc ce que ça donne. Le filament au centre n'a été vu qu'à 5 reprises furtivement au cours des trois nuits. Je l'ai noté car je ne pense pas avoir affabulé. Par ailleurs, sur les bords de la nébuleuse, j'ai volontairement laissé voir un crayonnage radial, orienté de l'intérieur vers l'extérieur, pour essayer de retranscrire au mieux l'aspect explosif de cette nébuleuse, que l'on ressent bien en vision décalée à l'oculaire : De manière plus anecdotique j'ai aussi dessiné l'amas globulaire M79 dans le Lièvre. Il n'y a pas grand chose à voir sur ce petit amas, mais je l'ai dessiné quand même en 15 minutes, pour ma collec. Et puis c'est quasiment le seul objet du ciel profond intéressant dans la petite constellation du Lièvre, alors : Mardi 13 novembre 20h à 1h du matin: J'ai utilisé mon T254 perso car le T305 du club était occupé en imagerie par les copains. Du coup je me suis amusé à refaire vite fait, un dessin de M31 : J'ai aussi pointé le couple de galaxies M77 et Ngc1055. J'ai très bien vu la bande sombre dans le plan de Ngc1055. Mais à ce diamètre je n'ai pas perçu de bras spiraux dans M77. J'ai dessiné un premier jet de ces deux galaxies. Puis j'y suis revenu le lendemain sur le T305. Et là, ça a été la révélation sur M77 ! (voir ci-dessous les dessins du mercredi.) Mercredi 14 novembre (22h à 2h du matin) : On était 6 présents et un copain de mon club avait apporté son C11 pour faire de l'imagerie . Comme d'habitude, j'ai utilisé le T305 pour faire du visuel, et quand on n' a été plus que 2 présents vers 0h30, j'ai commencé à dessiner. Sur M77, qui est une spirale vue de face dans la Baleine. J'ai été littéralement bluffé par la facilité avec laquelle j'ai perçu sa structure spirale au T305 . Il m'avait semblé commencer à voir quelque chose la veille au T254, mais avec le T305, j'ai réussi à voir 3 niveaux de bras spiraux. Deux petits morceaux au départ de chaque coté du noyau ovalisé, puis deux autres morceaux tout juste un peu plus loin de chaque coté aussi, et enfin, dans le halo extérieur visible, j'ai perçu nettement une forme de bras spiral. (Ce halo fait encore partie du centre de la galaxie, car les parties les plus externes de M77 visibles en imagerie, ne sont pas vues ici). Mais c'est fou ! je ne pensais pas que cette galaxie était aussi facile. M77 est ma révélation de cet automne : Bien sur j'ai redessiné également sa voisine Ngc1055. J'avais déjà dessiné la bande sombre de cette spirale vue par la tranche la veille avec mon T254. Je l'ai confirmé sans soucis avec le T305 : Ensuite, comme on a récemment acheté un filtre H-Bêta au club, on l'a essayé sur la Nébuleuse d'Orion. Elle est vraiment belle en H-Bêta. Avec mon pote, nous avons passé beaucoup de temps à la détailler. M42, M43, Nébuleuse du Coureur Ngc1977, amas ouvert Ngc1981, et en plus on a vu les 6 étoiles du Trapèze avec la E et la F assez faciles à voir. Tous ça dans la Nébuleuse d'Orion, mais je n'ai pas refait de dessin, bientôt sans doute . Toutefois, nous avons terminé en beauté sur la Nébuleuse de la Tête de Cheval avec le filtre H-Bêta. Même si elle reste très ténue, elle est visible et pour ma part, c'est la première fois que j’arrivais à l'observer ! Voici donc mon tout premier dessin B-33 et IC 434 : Cette nuit du 14 novembre restera gravée dans ma mémoire. Il n'y avait pas de vent, pas d'humidité et le ciel était très stable. Après la coupure de l’éclairage publique du village à 1h, on a mesuré 21,17 au SQM. C'était probablement une des meilleures nuits de l'année, chez moi à Visker . Bon, maintenant il va falloir que je me calme un peu coté dessins. Je retourne bosser au Pic du Midi la semaine prochaine . Yves
  15. ciel d'été

    Ah super ! C'est pas courant des beaux dessins de nuit comme ça ,à l’œil nu et aux jumelles. J'aime bien le rendu .