Sky runner

Membre
  • Compteur de contenus

    737
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Pays

    France

Réputation sur la communauté

73 Neutre

2 abonnés

À propos de Sky runner

  • Rang
    Membre actif

Informations personnelles

  • Centres d'intérêt
    observation ciel profond et un faible pour la Lune, météorologie, paléontologie et pas mal de sport aérobie...
  • Adresse
    Ile de La Palma, Canarias
  • Site personnel
  1. La chasse aux jeunes croissants lunaires, c'est parti...

    Merci Yann pour ton article en référence. L'aventure retracée avait eu lieu effectivement en Arizona. Fabrice M.
  2. Trois boules de coton dans Orion

    Très intéressant Fred, et en plus au 600, de tels dessins des 3 pompons ne doivent pas courir les rues. Surtout le tout gros est très faible. Le Hbêta répond donc. Il faudra que je m'y attèle. Est-ce que ça tient tout dans un même champ à 88x ou as-tu eu besoin de recentrer chaque objet individuellement ? Merci pour le partage. Fabrice M.
  3. La chasse aux jeunes croissants lunaires, c'est parti...

    Frédéric, je prends note de ta remarque. J'ai un peu improvisé, c'est pourquoi le cadrage oppose les 2 astres dans les coins de la feuille car je tenais à faire paraître Vénus. C'est pourtant ce champ que m'a révélé la Miyauchi. Serge, tu sais que j'ai pensé à toi à la fin du dessin, voilà un truc que tu n'as pas encore dessiné !!! C'est plus reposant que les aurores au niveau dessin mais il y a ce côté excitant lors de la traque que tu affectionnes car plus le croissant est fin, moins on a de temps pour se retourner. Je ne sais même pas si, pour un croissant de par exemple 15-16h, j'aurais le temps de le dessiner juste après sa détection visuelle. Bon, il y a presque plus rien à dessiner dans de telles circonstances me direz-vous, un bout d'arc dérisoire... Sinon Serge, pour les filtres, tu as joliment résumé. Pour le rayon vert de chez moi, je le choppe de temps en temps aux petites jumelles mais il s'agit plutôt du "béret vert", il n'y a pas de flash. Je me demande si les horizons marins sont les mieux pour cela, le soleil se cache toujours derrière une longue ligne droite de cumulus qui s'accumulent, poussés par les alizés. Fabrice M.
  4. La chasse aux jeunes croissants lunaires, c'est parti...

    Yann, t'es aussi rapide qu'un sursaut de supernova ! A voir du côté des filtres effectivement mais il me semble que le polarisant n'aurait pas son effet maxi (loin des 90°) à cause de l'élongation ridicule de la Lune par rapport au Soleil. Déjà sur la nébuleuse du Crabe, faut bien ouvrir les yeux avec le polarisant pour voir effectivement des structures se nuancer. Mince, on a rebasculer du côté obscur ciel profond ! Fabrice M.
  5. Depuis des années, je me sens l'envie de m'y frotter mais j'avais les obstacles suivants (la vie tumultueuse en France, mes vallées encaissées). En fait, je collecte des infos sur le sujet depuis mon adolescence avec des articles de Pierre Bourge et ses quelques photos en argentique déjà alléchantes. Du côté positif maintenant, j'ai des grosses jumelles (le record de l'iranien est avec des 150mm) et suis dégagé des obligations professionnelles mais surtout, un tabouret sur la terrasse et coucher de soleil toute saison avec une altitude honorable (950m) mais peut-être pas suffisante. Il y a bien sûr ce petit côté compet qui n'est pas pour me déplaire. Je débute et ai pris déjà 2 claques sur les 2 dernières lunaisons. L'une était sur les bases du record du monde (moins de 12h). Je me faisais aucune illusion sur le résultat... ! En fait, pour un croissant âgé de moins de 24h, y aller la fleur au fusil peut amener à des déconvenues. Je vais donc faire l'apprentissage normal en y allant progressivement. Ce mois-ci, c'était jouable avec un jeune croissant de moins de 24h. Je vous laisse le dessin ci-dessous pour camper l'ambiance. J'ai mis du temps à l'apercevoir et je l'ai perçu seulement aux J25x141. Evident également aux 15x50 mais rien à l'oeil nu. Donc pour l'instant, c'est pas terrible, croissant de 22h24mn. Et encore, Vénus détectée au moins 40mn plus tôt aurait pu m'aider un peu plus ! Je n'avais rien préparé et ai dessiné au pastel sur le vif sur du papier Canson demi-teinte un peu saumoné. La Lune se présentait alors comme une fine craquelure de coquille d'oeuf en montrant sur l'arc des renforcements par endroits. Le main n'a pas faiblit et suis au moins satisfait de mon arc un peu près circulaire. Fabrice M.
  6. Une p'tite Jupiter et une micro Mars.

    Et la maxi-Mars pour la Namibie ! (muy bien, muchacho).
  7. supernova dans NGC 3941

    21,7 ; 20,7 ; 19,7 ; qui a 18,7 mag. sec-2 ? + la température négative annoncée par Nicolas, c'est vrai que ça donne pas envie de reprendre le bateau dans l'autre sens ! Cédric, comme j'ai un bon compromis ciel/télescope, alors je me mets des handicaps comme le coup du bouchon ! Yann, je n'ai pas été le plus rapide, notre collègue Andrew Robertson l'a dessiné avec son 600 de son comté préservé d'Angleterre : https://www.britastro.org/node/12369 En voyant le champ des images des anglais, je me suis rendu compte que je me suis trompé d'étoile étalon pour mon estimation de magnitude, cela donnerait donc environ 12,1 pour cette SN avec toujours la même incertitude donc elle ne faiblirait pas vraiment pour l'instant. Alain, pour écrire petit, j'ai biaisé en utilisant la fonction exposant ou indice du menu (x² ou x2). Fabrice M.
  8. Modification d'un T915 : les roues

    Cher Raphaël, tu nous habitues à de longues abstinences astro mais tu nous reviens cette fois-ci avec un lourd bébé. L'engin a l'air costaud avec de la belle charpente métallique soudo-brasée. Cela me rappelle il y a quelques années lorsque je me posais les questions de ton point 1) et j'ai fini par opter pour des petites roulettes caoutchoutées à roulements couplées à 4 petits vérins fabriqués maison pour lever le Dobson (les roulettes restant toujours sur l'engin) afin de parfaire l'horizontalité de la base lors du pointage Servocat. Comme toi, je m'étais porté aussi vers ces roues jockey mais je ne voyais pas trop la faisabilité et ces dernières me semblaient surdimensionnées par rapport aux forces exercées. Pour le point 2), ça me dépasse mais je trouve les roues à suspension présentées ci-dessus par Astroced69 pas mal foutues. Aux RAP donc, tu risques de détrôner l'ami Vincent LG à moins qu'il nous présente à son tour une ultime évolution... Je penserai en tout cas à vous au mois de mai, Fabrice qui a préféré s'acheter un ciel qu'un nouveau joujou !
  9. Carnet d'observations

    Cédric, es-tu content de ton Delos 4.5 ? Lors de ce choix de focale (entre 4 et 5mm), je me suis porté sur le même oculaire que toi en balayant d'un revers de main le tentant 4,7 Ethos et son champ pharaonique. Chose que je n'ai jamais regrettée... Avec ce Delos, j'ai l'impression d'avoir un Pentax "américain" ! Fabrice M.
  10. supernova dans NGC 3941

    CROA à l'ombre d'une Supernova : après une longue période de mauvais temps ici (froid, neige et glace au Roque, vent en rafales et averses de pluie), une nuit se dessine enfin... La transparence est excellente avec un Gegenschein puissant, zénithal, presque aux pieds du Lion et le chemin zodiacal qui le prolonge de part en part. Et ce cône de lumière zodiacale qui joue les prolongations en ce moment (23h, toujours là), ce ciel de début de printemps peut paraître pas très noir. Pourtant, mon petit boîtier noir indique vers 2h TU du matin une valeur record pour moi : 21,96. Premier coup : 21,97 et les 2 autres tirs : 21,96 au zénith là où justement l'écliptique trône avec son défilé de poussières interplanétaires rétrodiffusées. Cela me perturbe un peu car je ne vois pas vraiment d'explications, il n'y a pas de halo diffusant autour des étoiles de première grandeur pouvant fausser les valeurs SQM. Certes, la voie lactée d'hiver est déjà bien sur le couchant. J'aurais franchement préféré des valeurs oscillant entre 21,75 et 21,9. J'entame alors un petit jeu que m'a soufflé le Pr Philip Harrington, auteur de l'excellent "COSMIC CHALLENGE". Après M31, M33, pourquoi ne pas tenter à l'oeil nu la perception délicate de M81 pour repousser encore un peu plus les millions d'années lumière. Par cheminement, je progresse gentiment, je tourne autour de ma proie et égrène les faibles étoiles alentour puis je fonce sur elle en VI appuyée. Quelques glimpses certes, mais toujours renouvelés du moment que l'on lâche sa prise quelques instants. Cela conforte ainsi l'excellente transparence de cette nuit là. Côté obscur, la turbulence noircit le tableau et on doit bien osciller vers les 3". Cela m'embête vraiment car j'aurais bien aimé dessiner ; j'avais justement l'envie d'aller voir cette SN dans la brillante NGC 3941 de la Grande Ourse. Alors oui Yann, avec une proximité aussi prononcée du noyau galactique, l'handicap est de taille et il a fallu que je pousse vers les 400x pour détacher confortablement ce point lumineux. Tiens, une petite anecdote me revient : un 600, c'est quand même puissant, voyez plutôt : en changeant d'oculaire lors du dessin qui suit, je me retrouve alors avec une image un peu troublée, je voyais la galaxie et avais de la peine à mettre au point. Pas de buée mais simplement un oubli de retrait du capuchon à l'arrière de l'Ethos. Pourtant, le capuchon est transparent opaque ; je me demande encore comment j'ai pu voir quelque chose de profond à travers celui-ci ! La mag estimée de cette SN en la comparant aux rares étoiles hors champ est d'environ 14 mais sans aucune certitude car turbulence et parasitage du bulbe galactique. J'ai fini la soirée par M83 dans l'Hydre femelle chère à Serge et par M104, vraiment somptueuse dans ces conditions de transparence. C'est ma meilleure vue de la Sombrero avec une délicatesse de la bande obscure, nuancée par endroits, que je n'avais jamais soupçonnée jusque là. Moi qui ne goutte jamais aux Messier, il faudrait que je me calme ! PS : Pour Alain, le mec Sympa : toi au moins tu peux ranger ton abri, moi, il me reste à le construire... Bonne Nouvelle Lune à tous, Fabrice M.
  11. ajouter de la turbulence

    Ah oui, avec les petits glimpses furtifs et les détails de structure évanescents en VI (moins de 50% du temps par ex), le rendu aurait une fière allure. Je serai vraiment intéressé de voir un tel résultat, non pas pour critiquer car je pense qu'on s'approcherait de plus en plus de la vérité observationnelle par tes soins. L'exercice serait intéressant et richement pédagogique mais à mon avis le faire à ce titre uniquement sur quelques objets représentatifs des familles d'objet. (animations super en conférences par exemple). Or, cela m’amène juste à une réflexion, ce que tu envisages de faire n'est que de la vidéo déguisée ou en tout cas ton fichier de sortie serait peut-être mieux en format video. Parfait à mon avis pour la démonstration comme dit plus haut mais pour généraliser à toutes tes fiches d'observation ce serait un énorme travail, et tes dessins de base originels seraient enfouies dans la matrice ! Pourra t-on encore parler de dessin ? Fabrice M.
  12. Mon premier dessin de l'année: M53

    Très pédagogique ton animation José, on t'en remercie tous. Mais ne te laisse pas charmer par les crayons virtuels et numériques, il te reste juste à reproduire la même chose (ton dessin retouché) à la main avec tes outils de terrain. Je te dis çà en toute sincérité car j'estime que tu as largement le niveau artistique pour. Fabrice M.
  13. ajouter de la turbulence

    Yann, j'espère que tu envisages de le faire que sur les étoiles parce que voir de grandes nébuleuses ou grandes galaxies onduler comme sur les images ci-dessus, cela va à l'encontre de ce que tu souhaites : le réalisme. Sur les étoiles affublées d'un peu de turb, cela sera toujours mieux que ceux qui s'obstinent (ou s'appliquent) à faire des aigrettes parfaites aux étoiles. Une suggestion aussi, toi qui oeuvre pour un rendu d'image dans un télescope déjà important (T445), il faudrait plutôt te tourner vers un type d' image d'étoile frémissante plutôt qu'ondulante car c'est le seeing rapide qui est le plus fréquent dans les gros bestiaux. Il faudrait aussi que l'aspect soit proportionnellement plus spectaculaire pour les étoiles les plus brillantes et laisser les petites en paix. Il faudrait aussi générer un tout petit halo circulaire autour des taches d'airy car la turb étale et floute. C'est du boulot tout ça ! Fabrice M., rien qu'au dessinShop.
  14. Mon premier dessin de l'année: M53

    Salut José, règle n°1, ne jamais poster juste après le fil d'un gros calibre ! Sinon, ton dessin de M53 fait penser à une grosse étoile défocalisée à 4 branches mais cela traduit ta détection de chaînes d'étoiles sur les côtés. Il est possible qu'en grossissant encore plus, cet effet s'estompe. Le halo est bien rendu comme du verre dépoli. Et sans finition Photoshop, ça donnait quoi, c'était plus beau ou plus laid ? Fabrice M.
  15. Tycho dans une trouée, samedi soir 27/02.

    Fred, j'ai l'impression que tu t'es encore amélioré... C'est un dessin nature, pas forcé, d'un seul tenant. Pourtant, il doit y avoir plusieurs couches superposées d'effort aux oculaires... En fait, c'est un peu comme au musée, il faut reculer de quelques mètres pour en apprécier toute la quintessence. Ici, un petit mètre suffit derrière son écran, les traits alors se renforcent, le contraste augmente et c'est l'oeil de Tycho qui nous admire au final... Je ne pense pas qu'il faille chercher ici de la précision à tout prix, Fred se doutait bien en cours d'exercice qu'il n'aurait pas toute la nuit pour parachever son oeuvre ; il y a d'ailleurs très peu de craterlets sur Tycho ; mais de ses gradins il y a tant à faire... Fabrice M.