Sky runner

Member
  • Content count

    1187
  • Joined

  • Last visited

  • Last Connexion

    Soon available - 44332

Community Reputation

758 Excellent

2 Followers

About Sky runner

  • Rank
    Very active member

Personal Information

  • Hobbies
    observation ciel profond et un faible pour la Lune, météorologie, paléontologie et pas mal de sport aérobie...
  • Adress
    Ile de La Palma, Canarias
  • Personal website
  1. Rupes recta dans l’ombre

    Pour le lunaire et aussi le planétaire, je comprends ceux qui couchent les détails avec des crayons graphite bien affutés sur papier blanc car il y en a pleins, les détails sont souvent petits et assez bien contrastés et on peut flirter avec le pouvoir séparateur instrumental. Mais en ciel profond, même sur des cibles bien contrastées et avec des gros diamètres, la plupart des détails sont lissés, floutés, avec des formes évoquées en vision indirecte, la résolution instrumentale baisse vite avec le manque de contraste : c'est pourquoi je ne me suis jamais plaint de mes crayons pastels à la mine un peu plus grossière, dessiner en positif en ciel profond ne fait rien perdre à l'affaire, c'est même tout le contraire (mais ça c'est apparemment tout personnel !). Adam, tu es téméraire, au T400 avec une turb élevée même en patientant, je n'aurais pas sorti les crayons ; ton dessin est donc remarquable sur ce point. Fabrice M.
  2. Pour celui qui veut voir ce que c'est qu'un résultat estompé, voir le second dessin, c'est proche de la perfection. Je ne parle pas du rendu car M42 montre également des détails en sur couche bien plus ciselés. Aurore, es-tu photographe avant tout car tu as noté la focale de ton instrument et non son diamètre. Les 2 dessins sont en tout cas très artistiques. Fabrice M. Nota : ton croissant lunaire est plus proche d'une lune de 3 jours...
  3. Il y a 40 ans !

    Désolé pour mon ignorance en imagerie, une question certainement évidente pour vous tous : est-ce que Christian B. et ses adeptes ont lancé la voie "DTC" dans la communauté astronomique mondiale comme une première ou les pros dans les observatoires avaient déjà développé quelque chose de leur côté ? Super les images d'archive, les mêmes maillots rayés, les mêmes coupes de cheveux. On pourrait croire là à de la désinvolture mais c'était du sérieux. Vous pouvez être fiers de vos résultats. Je rêve d'un même fil sur les premiers astronomes français qui ont poussé l'observation assez loin sur de gros Dobsons (Vincent LeGuern et d'autres), mais c'était dans la lancée américaine, il n'y avait pas vraiment d'inédit. Fabrice M.
  4. Un Casque sur le plateau d'Agatharchides

    C'est bien ce que je craignais, je me suis fait engueuler par Maître Yapo. Vite, vite que je finisse de rédiger un éclaté de NGC 604 et ses étoiles WR bien cachées de magv17 pour conjurer le sort... Les dessinateurs lunaires ne devraient pas être trop jaloux car je pense que ma future production sera très basse : entre 0 à 2 dessins lunaires par an. Par contre, j'ai toutes les cibles dans la tête, souvent de très petite taille pour en tirer toute la moelle. Phil, pour le prochain, je noterai la colongitude. La taille du support va vous faire pâlir, façon timbre poste : 8 * 7cm pour Kies et 11 * 7cm pour le Casque. Je n'en tire aucune gloriole mais c'était un essai. Hélas, j'ai bien peur que je ne fasse guère plus gros à l'avenir même si je passe sur un format normal. J'ai opté pour une reproduction du brouillon à la même échelle car comme je l'ai fait à main levée, c'est plus facile pour respecter les proportions. Sur le dessin du Casque, je me suis forcé à le dessiner peut-être 1,2x fois plus gros, c'est donc anecdotique ! Phil, si tu as des dessins du casque à travers le monde, je suis preneur, je n'en ai trouvé aucun mais suis moins à l'aise dans la sélénosphère. Gassendi fait bien de l'ombre au tout petit, c'est donc de l'extrême Yann, la démonstration est faite ! Fabrice M.
  5. Jupiter 25/01/2024 FC-100 DF

    C'était juste pour plaisanter, j'avais bien lu auparavant que ta lunette était une TAKA. Bizarrement, la même blague sur les oculaires Nagler T4 de la part d'Adam m'a un peu surpris car j'avais noté à l'époque sur la lune d'ailleurs que le 12mm Nagler Type 2 avait une pointe de chromatisme (lune un poil plus jaune) tandis que l'équivalent T4 était beaucoup plus propre, il y avait une histoire de traitements anti-reflets de dernière génération là dessous. Je ne sais si d'autres peuvent confirmer. Les nuances étaient subtiles mais tout de même décelables. Fabrice M.
  6. VDB, Sharpless et Abell

    Je suis là dessus en ce moment (vdB 92), les objets satellites d'IC2177 ne manquent pas.... Aux vues des objets de ton programme, tu peux te ranger aussi dans la famille des extrémistes comme l'a remarqué Adam. Un extrémiste du ciel profond peut être aussi un observateur qui pousse loin les extensions dans les Messier comme l'a fait à ses débuts un certain Serge V. Lorsque tu passeras Etoile, et je te le souhaite, à plus gros (calibre) et/ou ou meilleur ciel, ça va faire mal et tu récolteras les fruits de ton travail... Fabrice M.
  7. Pour ce second dessin lunaire au T600 que j'ai réalisé dans la même lunaison que le premier (voir le dernier post de Phil sur Gauricus) , je n'ai hélas pris aucune note des conditions de terrains, même pas la date. Je me souviens que c'était au printemps dernier (mai probable) avec d'excellentes conditions de seeing (de 0,5" à 1" mais moins bonnes que celles pour la région de Kies). Je sais que vous sortez les crayons pour moins que ça. Mais quel intérêt de publier un dessin lunaire qui montrerait peu de détails ou des détails accessibles à des télescopes inférieurs. De telles nuits sont rares, j'ai tenté d'en profiter. Ce sont toujours des essais, c'est pourquoi le support final est encore une chute de Canson noir utilisé pour le ciel profond (précision pour les extrémistes : DeHt1 est une sorte d'Abell "bleu" DeHt1 rarement observé et encore moins dessiné). Voici déjà le brouillon de la région du Casque qui m'a demandé peut-être 2 heures d'observation : (désolé pour le rendu général des images postées, j'ai utilisé un petit appareil photo) Et le rendu du méga dôme que vous trouverez en page 52 du Gründ (sans grand détail). Rendu effectué tranquillou au bureau, environ 3 heures de travail aux crayons pastels et charbon de bois (moyen). Alors, y voyez-vous un casque guerrier, une tête de canard ou encore une tête de casoar avec son bec ? Lors des nombreuses observations de cette région proche du "Messier lunaire" Gassendi, cette formation basse m'a toujours évoqué la forme d'un casque avec sa jugulaire en vrac mais lors de la reproduction au bureau, j'ai pensé au Casoar en faisant abstraction de l'oeil mal situé. Voilà pour l'aspect touristique. Certainement que l'albédo assez élevé de cette région (plus brillant que le matériau de mare avoisinant) m'a attiré au point d'en faire un dessin. Ce serait la région lunaire la plus riche en silice d'origine volcanique. Peut-être qu'un jour, on ira le vérifier !!!! Sa taille physique est de 50 par 40 km, cela vous donne un peu l'échelle du dessin. J'ai appris par la suite qu'il y a là une forte absorption du rayonnement UV, c'est pourquoi sa réponse spectrale se situe plus dans le rouge. Je n'ai pas noté de coloration rouge lors de l'observation et n'ai pas non plus essayé de filtre rouge, la prochaine fois peut-être ? Les 2 formations faciles car brillantes sont les collines Herigonius Eta (alt. 1300m env. au NE) et Herigonius Pi (alt. 600m, la plus petite, au SO) alors que l'alt. moyenne de cette "croûte" ne serait que de 100m. Comme on est dimanche, je vous laisse avec cette petite composition et ses quelques défauts de perspective, histoire de prolonger le rêve... Fabrice M.
  8. Jupiter 25/01/2024 FC-100 DF

    Etoilesdesecrins, tu as opté pour la lunette de 100 pour des raisons pratiques ou pour des conditions de seeing un peu justes lors de la soirée ou autres raisons que tu nous exposeras. Est-ce que ton T300 aurait fait mieux ce soir là ? Dans ton cas, j'aurais utilisé la lunette si le seeing était moyen, disons toujours > 1". Ce n'est pas une question polémique car je n'ai rien contre les appareils réfracteurs. Pour l'aspect jaune de ton dessin, ta fluo n'est pas apo, tu t'es fait enflé par les Japonais ! Fabrice M.
  9. deux timdes objets

    Excellent Serge, on marche désormais sur les mêmes platebandes. Holmberg II est le genre d'objet que j'aurais choisi. J'en avais croqué quelques-uns à la J45x141 lorsque j'étais en attente du 600. Serge progresse et progresse encore et nous gratifie désormais de quelques données physiques dans ses compte-rendus. L' Abell 30 de Yann doit être accessible au T400 car j'ai coincé la petite bulle au C14. Pour *des écrins, voici Abell 8, une composition sur plusieurs séances (hiver 2021) depuis La Palma au T600 x 199 et 265x. Essaie le filtre UHC dans sa version serrée, il m'a semblé supérieur à l'OIII. La magnitude donnée par Laurent me parait plus réaliste, celle à 16,6 est "photographique". Je suis tout de même étonné que tu l'aies soulevée "facilement" avec un T300. Si tu reconfirmes l'observation, ce sera tout en ton honneur et t'ouvrira effectivement les portes d'autres objets du même acabit. Cet après-midi, je viens de ranger Abell 3 dans mon classeur. C'est effectivement un catalogue qui attire les bons observateurs mais qui comporte de nombreux pièges observationnels et le fait que beaucoup ne répondent hélas que trop sur les plaques rouges, support de ce catalogue. Pour celui qui entreprend sa quête intégrale, il devra se satisfaire parfois que de détails parcellaires et cela quelque soit le diamètre instrumental. Fabrice M.
  10. Du Canigou ? oui mais accompagné

    C'est mieux qu'une vidéo Serge. Avec ton document très didactique pour l'explication du phénomène, tu n'as plus qu'à faire la tournée des écoles de Marseille pour la transmission du savoir (cela changera du savoir "trans" salement déversé dans certaines petites écoles de France). Il te reste la Corse pour l'ultime mirage... demande à Laurent. Fabrice M.
  11. NGC 2024 quand ça flamboie...

    Jean-Marc, notre seule solution pour les signaux de fumée, c'est que je monte au Roque et toi à l'observatoire d'Izana, les observatoires sont visibles entre eux et brillent au coucher du Soleil. Dans certaines conditions, les coupoles blanches sont perceptibles à l'oeil nu. Mais pour la résolution au mètre, il faudra sortir les instruments ! Je te laisse méditer : est-ce qu'un T800 à Tenerife fera mieux qu'un T600 à La Palma ? J'espère que vous choisirez le site en conséquence. A chaque fois que je pense à la pollution lumineuse, le roman de la "Peau de chagrin" me revient inexorablement... Fabrice M.
  12. Nuit d'observation en montagne

    Adam, heureusement que tu notes discrètement que ton instrument de terrain est un T400, j'ai failli louper l'info. Les contrastes en lumière sont puissants et sont pour moi plus forts que l'albédo du régolithe que je perçois sur la Lune. Comme Maïcé, ton Clown attire l'oeil et ton M51 est à côté plus stylisé. Tu as raison, la zodiacale est puissante en ce moment et ce sera pire dans un mois ! Votre mini star party d'altitude restera un bon souvenir. Fabrice M.
  13. Du Soleil de février

    Eh Serge, faudrait pas que tu te mettes en mode Xavier avec du Soleil de mars, du soleil de valdrôme, etc... On va bientôt voir tout en rouge. Lorsque je visionne tes 2 dessins, on a l'impression d'être dans une capsule en train de survoler la surface solaire sans les désagréments du voyage. C'est vraiment bien rendu pour le coup. Fabrice M.
  14. Gauricus - Pitatus

    Je me permets de mettre la région de Kies à suivre même si ça ne colle pas au titre. C'est mon premier dessin lunaire à l'instrument. Yann va sourire, j'ai utilisé un bout de chute de Canson noir de mes dessins du ciel profond. Vous pouvez voir ci-dessous Palomar 13, histoire ne pas me faire punir par le prof. J'ai pris du plaisir en live à traduire sur le brouillon le maximum de détails. Par la suite, j'ai juste investi en une mine 2B car ça grattait trop. Il faudra certainement que je revois mes annotations en style "Nicolas B." mais le peu que j'ai notées m'ont bien aidé pour l'établissement du dessin final. Ma philosophie du dessin lunaire : - ne me sentant pas capable d'être aussi précis de nuit sur mon Canson noir comme en ciel profond, je préfère passer par un brouillon que j'essaierai de bien détailler. Désolé pour cet aspect non puriste. Cette fois, c'est Fred et Serge qui vont m'engueuler. - il n'est pas certain que j'adopte une démarche scientifique (date, colongitude, conditions d'observation,...) comme en ciel profond mais cela peut évoluer... - Mon but (que je n'atteindrai pas à mon avis) est de produire des dessins haute résolution au 600 car je reste sur ma faim lorsque je consulte livres et dessins du monde de la Lune. Je sais que c'est illusoire d'atteindre les 0,2" soit le plein potentiel au 600 mais la nuit ci-dessus a été choisie avec un seeing très bon aux alentours des 0,5". Alors au 600, ça commence à causer mais un 400 devrait pouvoir faire aussi bien. Je rêve d'un livre même épais qui retranscrit infos géologiques pertinentes pour nous et des détails accessibles dans nos instruments. J'en possède quelques-uns qui approchent cela mais je reste sur ma faim. - l'aspect artistique m'attire et sera dans mes priorités - je fuis le terminateur et ces ombres gigantesques qui masquent en grande partie les planchers des cratères. Le but est de retranscrire le plus possible de détails. Voici encore quelques beaux dessins mais perfectibles en résolution : J'arrête Phil de bourrer ton fil,......... je me défile... Fabrice M.
  15. NGC 2024 quand ça flamboie...

    Tiens Bruno, j'allais complimenté Serge sur justement son côté grand angle concernant les objets de l'univers et aussi sur certains phénomènes atmosphériques mais oui, pas d'amas ouverts, ni d'amas globulaires de sa part. J'aurais pu donc rajouter un compliment à la liste pour Xavier, il traite tout lui ! Serge, j'ai beaucoup apprécié ton comparatif, merci pour celui-ci. Dans l'étude, je m'étais arrêté aussi sur les oeuvres de Nicolas et de Fred, chacun dans leur style... En 2011, j'étais encore en Haute-Savoie et La Palma était encore un rêve inaccessible. JML, il faut bien profiter en ce moment des petites ouvertures nocturnes car on est bien servi au niveau Cirrus et vagues de calima, on attend toujours la pluie... Fabrice M.