Sky runner

Membre
  • Compteur de contenus

    885
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Pays

    France

Réputation sur la communauté

228 Très bonne réputation

2 abonnés

À propos de Sky runner

  • Rang
    Membre actif

Informations personnelles

  • Centres d'intérêt
    observation ciel profond et un faible pour la Lune, météorologie, paléontologie et pas mal de sport aérobie...
  • Adresse
    Ile de La Palma, Canarias
  • Site personnel
  1. NGC 2613 sans GPS...

    Bonne chance * des écrins pour tes objets australs. Fred, mets la au programme celle là, la première impression (je le redis) est la vision de ce fuseau dans un champ piqué d'étoiles, chose qu'on n'a pas trop l'habitude. Lorsque j'ai choisi le titre, je me suis dit : "est-ce qu'ils vont comprendre ?" Vu que je l'ai écrit, c'est que ma réponse était OUI. Ceux qui me connaissent le plus (Yann, Serge,...) savent que ce titre est à double sens en ce qui me concerne ! Yann, j'ai bien ri sur ta dernière ligne et ton dessin me fait penser à 2 trucs complètement distincts : - je fais le pari qu'avec le même instrument, on verrait en 2019 un dessin de ta part avec le petit fuseau compagnon... ce qui serait un joli pied de nez à la dégénérescence sénile... - J'essaie de me projeter dans 20 ans, comment seront les mêmes dessins de cette galaxie en 2039, quelles seront alors les méthodes utilisées ? Seront-ils encore plus fouillés ? José, tu seras alors dans la "force de l'art", tu seras notre obligé pour transmettre le flambeau... Fabrice M.
  2. Une pleine Lune

    Fred, c'est superbe. J'en ai une dans mon bureau en grand poster (fausse PL avec tout le relief comme si elle possédait d'infinis terminateurs) mais rien ne remplace un dessin comme celui-là. Tiens, coté ouest, le bonhomme qui joue au ballon a une petite quéquette ! Fabrice M.
  3. Chili reboot 2018 nuit 3

    Xavier, désolé de ne pas commenter tes dessins mais tu me sembles aussi habile avec la caméra, la plupart de tes photos ont un super cadrage. Ah si, je peux pour NGC 1360 car fait cet automne. Ton dessin est très bon pour un 254, crois-moi ; tu as parfaitement saisi les nuances d'intensité dans cet oeuf. Il y en a guère plus dans le 600 à part 2 étoiles internes en plus . Quelquefois, je me dis qu'il faudrait quantifier l'apport que peut apporter une observation zénithale par rapport à un même objet observé sous les 20° de hauteur. Dans mon cas, je l'ai observée à h=35°, ce qui n'est pas si catastrophique... Fabrice M.
  4. NGC 2613 sans GPS...

    Nombreux sont ceux qui ont observé ce beau morceau dans la Boussole, j'en avais gardé d'ailleurs un bon dessin de Bruno S. au T495 dans mes archives . Tout récemment, Alexandre R. en parle dans sa chronique. Gildas l'a même croqué au C11 (voir actuellement dans l'autre forum) depuis l'hémisphère austral avec une position royale dans le ciel. Malgré tout, peu de dessins circulent. Voici ma fiche intégrale de celui-ci au 600 pour vous donner une autre idée. La hauteur sur l'horizon indiquée est approximative pour l'heure dite de milieu de dessin car j'ai certainement du la dessiner à son passage au méridien donc à h = 38°. J'aurais aimé rentré encore un peu plus dans l'objet mais toutes les nuits où je l'ai pointée, je n'ai pu avoir mieux qu'un seeing moyen. Nota : les étoiles faibles à proximité du bulbe sont costaudes et la direction de l'ouest est codifiée W pour éviter la confusion avec le zéro.
  5. M42 au T610 en 7 min à 2200m [MàJ]

    Ah enfin quelques remarques positives (Merope et Nicolas surtout) qui mettent en avant le temps imparti bien trop court. Bravo José pour le rapport qualité de rendu / temps d'exécution. Sur ce coup là, jamais je ne me serai amusé à critiquer ton travail que ce soit pour les teintes perçues ou le nombre d'étoiles dans le trapèze. Serge à la rigueur pourrait se le permettre car c'est le seul ici qui est capable de brosser rapidement un objet car c'est un jeu dont il se délecte. Fabrice M.
  6. Lune quasi en entier du 15 février + un petit Jupiter

    Félicitations Fred, c'est drôle, on dirait que celui de la Lune sur fond noir fait un peu mieux ressortir les détails à l'écran, certainement une illusion d'optique. Fabrice M.
  7. Eta Carinae

    Merope, je crois que Serge ne me contredira pas, Eta Carinae est le truc le plus dingo du ciel. Lorsque je l'ai observé pour la première fois et dessiné en Namibie, qu'à faible G hélas (mais dans un T508), j'ai été vraiment scotché à l'oculaire à la fois par ses couleurs fortement pigmentées et sa forme particulière. Lorsqu'en plus, on songe aux mécanismes de sa formation ; il y a quelque chose de vivant que je ne peux expliquer par des mots. Je n'ai pas ressenti d'émotion pareille depuis à part peut-être le coeur de la comète Mac Naught au meilleur de sa forme. Tiens, c'était du jaune aussi. Merci pour ce beau dessin de l'homoncule qui ne manque que la couleur !!! Fabrice M.
  8. NGC2371-2 au T350

    ... Puis José s'est "barré"... de l'autre côté du lac donc, merci pour la précision... FM
  9. NGC2371-2 au T350

    Quel gros plan José, j'ai cru un instant que tu avais encore changé d'instrument pour un diamètre supérieur. Je parle surtout du grand format de ton dessin. Lors d'une prochaine observation de l'objet, si tu grossis plus modérément surtout pour élargir le champ, tu pourrais tenter les traces des 2 coquilles externes même si elles sont très faibles ; celle sur l'ouest étant la seule que j'avais pu la décelée au C14 * 291x sans filtre. Objet pas refait depuis. Fabrice M ta photo me rappelle des souvenirs, est-ce bien le bout du Salève dans le lointain et la PL de Saint Julien ?
  10. Chili reboot 2018 nuit 1

    Avec Xavier, on voyage presque gratis. Je ne suis pas un expert en dessin planétaire, ne pratiquant pas, mais j'ai cru que c'était, ici, un dessin de Nicolas. C'est de haut vol à mon avis avec plein de détails sur le globe. Fabrice M.
  11. Version dessin de l'éclipse

    Dans notre galerie, cet évènement finalement a été couvert par des instruments variés, pas mal du tout. Ici, ça tire sur le vert-jaune depuis mon écran. Par contre, sur le chapelet de Nicolas, je trouve "sensass" la répartition de l'orange sombre sur le disque et son dégradé lors de la phase totale car il y en avait pas plus (+) ailleurs sur le disque. Certains rapports sont trop généreux dans la saturation de cette teinte et sur sa couverture spatiale. Après, avec de plus grosses optiques, il semble logique que les couleurs soient plus marquées et qu'elles arrivent à franchir la moitié du disque. Fabrice M.
  12. Eclipse totale de Lune janvier 2019, galerie du peintre

    Suis toujours stupéfait quand Michel sort une aquarelle vu la difficulté de mise en oeuvre pour ne pas trop diluer les teintes entre elles. Là, on est vraiment dans la galerie du peintre ! Très bien mais avec quel diamètre instrumental et G ? Fabrice M. Ps : le cercle est parfait et il y a aucune bavure...
  13. Eclipse de Lune en chapelet

    Quelques remarques Serge : - c'est toujours chouette les chapelets, dommage qu'il n'y ait pas les heures approximatives en UT, Nicolas les aurait mis lui ! - Beau travail qui demande une bonne organisation et beaucoup d'actions (voir tes explications) pour arriver à ce joli résultat. Mon travail "pépère" a été beaucoup plus instinctif. En dessinant, je me disais : "j'aurais pu quand même prendre un compas pour faire un cercle propre !" - la teinte générale tire vers le rouge, est-ce mon écran ? car c'est différent que ce que tu as écrit et de ce qu'on en a vu. Pour la teinte jaune, je pense que c'est le diamètre qui parle car pas une pointe dans les double 141mm. A bientôt, Fabrice M.
  14. Eclipse totale de Lune janvier 2019, galerie du peintre

    Merci Serge et José de votre passage, effectivement les plus grands collecteurs de lumière auraient permis de préciser et nuancer les couleurs, ce sera pour une prochaine fois. C'est un dessin sans prétention, je n'y ais pas trop passé de temps, je ne me suis pas stressé et pas trop retravaillé au bureau. Si j'avais repris ce dessin pour en réaliser un autre, le résultat aurait été certainement plus léché comme pour ma première réalisation aux fusains. Fabrice M.
  15. Eclipse totale de Lune janvier 2019, galerie du peintre

    La température était de saison pour mon altitude, 10,6°C et l'hygrométrie forte 90%. J'ai bien fait de mettre les jumelles sous l'abri car en cours de totalité, des retours du nord de l'île rabattues par le vent me ramenaient de la bruine. Cela devait sûrement expliquer des valeurs SQMz exceptionnelles de 21,94 au coeur de la phase totale. Même sans le crachin insoupçonnable, j'ai enregistré 21,99 dans UMa, partie très noire du ciel. Le placement des étoiles a été établi vers les 5h15TU. Je coterai volontiers cette éclipse entre 1,2 et 1,5 (Michel D. va être content pour la précision) sur l'échelle de Danjon. Il faudrait d'ailleurs préciser un peu cette échelle dans ces degrés justement car pour du orange-gris sombre, le degré 1 ne colle pas trop car on peut avoir comme ici de l'orange peu saturé. Le ciel était impressionnant avec un peu de lumière zodiacale du matin sur l'horizon opposé. La baisse de luminosité lorsque l'on dessine est parfaitement ressentie et nous pousse à accélérer le crayonnage. Alors, influence du cycle solaire (minimum d'activité) et/ou poussières volcaniques (il y a eu des éruptions récemment mais sommes nous au dessus de la moyenne en terme de quantité d'aérosols dans la haute atmosphère) ; il y a aussi plusieurs autres raisons possibles trop longues à énumérer mais tout cela se passe bien au dessus de nos têtes. Quoi qu'il en soit, j'ai passé un bien meilleur moment par rapport à celle de juillet dernier (avec plus de monde autour de moi). Le dessin et l'observation continue permettent vraiment de mieux ressentir le phénomène que des petits coups d'oeils furtifs et certainement des clics sur un boitier. Fabrice M.