Sky runner

Membre
  • Compteur de contenus

    855
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Pays

    France

Réputation sur la communauté

190 Bonne réputation

2 abonnés

À propos de Sky runner

  • Rang
    Membre actif

Informations personnelles

  • Centres d'intérêt
    observation ciel profond et un faible pour la Lune, météorologie, paléontologie et pas mal de sport aérobie...
  • Adresse
    Ile de La Palma, Canarias
  • Site personnel
  1. Observations inespérées au T1000 de Stellarzac

    Je ne lis pas trop les Croas linéaires mais celui-ci est agréable à dérouler ; et puis, c'est pas si courant des observations au T1000. Maïcé, je suis d'accord avec toi pour certaines teintes chaudes des étoiles du trapèze, notamment l'étoile E ; certainement un effet de la poussière comme tu l'évoques. Pour la perception des étoiles G et H, quel était exactement ton grossissement de croisière ? Fabrice M.
  2. NGC 1999, un objet pas comme les autres...

    Je vois Yann ce que tu avances. Fred et Nicolas, ne vous inquiétez pas, je ne vous classe pas dans les observateurs qui interprètent mais plutôt dans les dessinateurs instinctifs. Le T1m doit être fabuleux mais pourtant ce détail se perçoit mieux dans un T400 (celui de Nicolas qui doit être tout aussi fabuleux). Donc pas besoin d'avoir un 600 ou bien un 1000 pour cela si l'on respecte vos compte rendus. Pourtant, j'ai l'impression que ça doit pas péter aux yeux. Et il y a d'autres choses assez faibles aussi à voir avant à mon avis. Fabrice M.
  3. NGC 1999, un objet pas comme les autres...

    Oui Laurent, c'est exactement çà, ton étoile est donc ok, j'ai été troublé par la silhouette de ta tache sombre, j'en suis désolé. Maïcé, merci d'avoir avancer une explication mais dis-moi comment tu fais pour être dans le cerveau de Fred ? Dans ce coin de NGC1999, les contrastes sont vraiment faiblards, d'ailleurs Fred a bien atténué toute cette partie. Nicolas qui a plus accentué la chose nous mettra peut-être sur la voie. Fabrice M.
  4. M41, un amas souvent délaissé...

    Oui merci Laurent, et c'est pas si courant des dessins de cet amas. Les couleurs de certaines étoiles devraient être jouables en ville. Fabrice M.
  5. NGC 1999, un objet pas comme les autres...

    Salut Laurent, de mémoire, ton dessin me rappelle celui du pyrénéen Emmanuel P. Si tu refais cet objet, je suis sûr que tu y remettras un peu d'ordre et avec un G conséquent, tu pourras affiner le placement de l'étoile. Salut Frédéric, oui, les dessins au 1m, c'est toujours des gros plans impressionnants et quelquefois, cela nous gâche un peu le reste de la scène. En te braquant sur la tétine, tu loupes forcément les délicates extensions qui filent en forme d'étoile ; elles doivent être accessibles à ce diamètre. Et encore, mon dessin plus étendu n'est qu'une partie de la nébuleuse. Plus bizarre car je n'ai pas d'explication pour le côté bifide de l'aile sud de Parsamyan, vous êtes 2 (surtout visible sur le dessin de Nicolas) à l'avoir noté. Pour ma part, durant de longues heures d'observation, connaissant pourtant la double encoche de Nicolas, je n'ai jamais perçu ce dédoublement. Avez-vous des idées à ce niveau ?
  6. NGC 1999, un objet pas comme les autres...

    Merci pour la précision Mathieu, il me semble d'ailleurs que l'histoire du globule de Bok est abandonnée désormais mais je trouvais la première explication plus séduisante. J'avais pensé que Nicolas mettrait son dessin ici et c'est tant mieux. Jean-Noël, il y a une chose dont je n'ai pas parlé, je crois (suis pas sûr mais c'est dans mes notes) que certains soirs, V380 m'est apparu d'un jaune léger, si ton ami a une idée à ce niveau. Fabrice M.
  7. [APPEL POUR UNE OBSERVATION]

    Voilà Michel, ma série de croix. Ta comète, elle a bien subi une cure d'amaigrissement depuis début décembre. C'est tant mieux car cela a été plus aisé de placer le centre photométrique. Par contre, j'ai bien fait de choisir le T600 pour plus de précision, ton gabarit étant assez profond, Denb avait raison. La note de qualité d'observation (sur 5 points) est la confiance que l'on peut accorder à la précision de mes croix. J'ai également placé une 4ème croix qui te donne l'heure exacte (à quelques dizaines de s près) lorsque la comète présente un alignement parfait avec 2 étoiles du champ. J'espère que tu auras suffisamment de relevés à travers le monde, je sais que le mien sera précieux. Au plaisir, Fabrice M.
  8. NGC 1999, un objet pas comme les autres...

    José, tu as bien poussé ton ancien télescope, j'apprécie particulièrement ton positionnement assez précis de l'étoile V380 ; car pas mal dessins sont en déroute à ce niveau. Tiens, tu n'as pas estompé non plus... Avec les commentaires d'étoilesdesécrins, voilà un bon étalement des diamètres versus rendu. Cédric, suis pas d'accord, tu en as déjà dessiné 2 de tétines, regarde ton image logo... Certains font l'analogie avec un pion d'échiquier, c'est pas mal aussi. Fabrice M.
  9. [APPEL POUR UNE OBSERVATION]

    Voilà, c'est fait avant que la Lune se lève, je connaissais cette grande NP (PuWe1) mais jamais essayée à l'oculaire. Visible sans trop de difficultés sans filtre au T600x88. OIII --- ; UHC + ; HBêta +. Je la dessinerai dès que je peux à la prochaine nuit turbulente. Il est vrai qu'il y a eu pas mal d'échecs sur celle-ci avec des 20 pouces. La comète, pas regardée ! Fabrice M.
  10. Je l'avais déjà observé plusieurs fois avec d'autres instruments et comme en général, on vient de faire M42, on reste sur des oculaires d'assez longue focale et on loupe une partie du spectacle. De toute manière, le dessin aide à se poser et c'est normal que d'avantage de détails apparaissent. Mais c'est le dessin fort contrasté de Nicolas B. qui a vraiment déclenché mon envie. Je trouve en tout cas cet objet attachant et malgré tout physiquement intéressant. Classé bizarrement en émission dans le Deep Sky Field Guide, cette nébuleuse apparaît à l'oculaire comme une puissante néb. par réflexion et les filtres n'y changent pas grand chose. Le responsable de cette illumination est la jeune variable V380 qui présente même sur son côté ouest une tache plus brillante , certainement la conséquence d'un axe de réflexion privilégié ; ce détail est rarement noté par les observateurs-dessinateurs. L 'indentation obscure (Parsamyan 34) de diam. 20"x30" sur mon dessin bloque efficacement une partie du halo. Sa forme en tétine est vue plus distinctement à fort G et au fil du dessin, ce n'est pas sans rappeler un autre nuage "champenois" de poussières et de gaz froid, la fameuse Tête de cheval avec laquelle ils partagent la même nature : globule de bok. Moins évident et en retournant aux G faibles, une auréole faiblarde se dessine tout autour du globule avec même des extensions très diluées dessinant les branches d'une étoile en VI ; l'oeil ayant alors tout donné dans le bleu. Il y a donc aussi du détail dans les contrastes faibles. Pour Yann, il y a bien les objets de Herbig-Haro qui parsèment le champ mais les 2 principaux sont hors champ. Désolé pour le non estompage mais je n'ai pas voulu détruire l'oeuvre de terrain. Fabrice M.
  11. M41, un amas souvent délaissé...

    Jean-Noël, tu es particulièrement flatteur surtout pour l'aspect immersif car je trouve mes dessins d'amas ouverts d'une platitude... Si Serge s'y mettait, il y a aurait peut-être du relief ! Comme ta photo a jeté un certain froid, je vous invite pour votre prochaine balade dans Orion à contempler un objet fort intriguant visuellement, dans un environnement de poussières et de froid sidéral. Merci à tous pour vos remarques. Fabrice M.
  12. Hola muchachos, un dessin aux J45x141 commencé le 12 décembre 2010 en Haute-Savoie et finalisé 8 années plus tard le 13 décembre 2018 à La Palma. Le plus gros a été paluché en France, j'en ai juste ajouté de plus faibles et validé les 7 points jaune doré si vous arrivez à les apercevoir ci-dessous. Il s'agit au moins pour 6 d'entre elle de géantes rouges, j'ai vérifié leur type spectral, toutes de type K. - l'étoile d'Espin, peu référencée, est la géante rouge la plus brillante au centre et qui apparaissait donc la plus colorée. Elle tient son nom d'un pasteur anglais, spécialiste des étoiles doubles et carbonées - J'ai bien fait de colorer mon dessin de ces quelques points car Archinal & Hynes parlent de 7 géantes rouges dans l'amas. Intéressant, non ? - L'étoile la plus brillante sur le dessin au SE est 12 CMa (magv 6,1) et n'appartient pas à l'amas, elle se situe à mi-distance de nous par rapport à M41 - Ce champ est profond jusqu'à magv 13/13,1 et devrait à mon avis comporter tous les membres de M41 (étalés de mag7 à 13), une petite centaine env. Le plus dur est de les débusquer des étoiles de champ puisque j'en ai compté 285 sur mon dessin. Qui veut s'y amuser ? - quelques chaînes d'étoiles sont discernées nébuleuses par moment (plutôt en France) car elles cachent d'autres étoiles encore plus faibles non résolues ici. - pour les débutants, M41 couvre une bonne pleine lune, ce qui oblige à une certaine instrumentation. Voilà pour mes guirlandes de Noël, et mon cadeau pour le retour de Jean-Noël. Bon ciel, Fabrice M.
  13. 5 nuits à l'OHP, un rêve d'enfant.

    José, j'aime particulièrement ta photo du gros, ses couleurs, son cadrage, peut-être ton futur cadre de travail ! Fabrice M.
  14. [APPEL POUR UNE OBSERVATION]

    Punaise, je dors à cette heure là Michel mais pourquoi pas ? J'imagine que je peux tenter cela aux Miyauchi, elles vont jusqu'à mag13 en stellaire, est-ce suffisant par rapport à tes gabarits stellaires ? Je ne te promets rien mais salue l'initiative. Fabrice M.
  15. Observations - Espagne du Sud

    Il y a quelques années, dans la région de Malaga, j'avais eu bon espoir d'avoir un ciel pas trop mal dans les villages blancs d'altitude au pied du Mulhacen qui était aussi dans le programme. Le village s'appelait Capileira mais je n'ai pas pu vraiment juger car toutes les nuits étaient voilées par des nuages d'altitude. Il semblait également que Grenade de l'autre côté apportait son lot de pollution lumineuse. Un conseil dans ce coin d'Espagne pour la transparence, la région du Calar Alto mais ça fait un bout depuis Malaga. Fabrice M.