T450

Member
  • Content count

    2886
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    2
  • Country

    France

T450 last won the day on May 12 2019

T450 had the most liked content!

Community Reputation

2341 Excellent

5 Followers

About T450

  • Rank
    Nathanaël

Personal Information

  • Personal website
  • Instruments
    Newton 245/934 (asa x0.73)/1472(paracorr2)/2964(paracorr2+powermate x2); Lunette 66/310 (trf2008); Altaïr 183m Pro Tec
    0.757
  1. vdb123, queue du serpent

    Merci pour vos retours sympathiques Il est clair qu'il faudrait poser plus, je me laisserais peut-être tenter cet été mais pour doubler le rsb, il faudrait poser 3 nuits supplémentaires. Quand le rsb est trop faible et/ou le seeing décevant, je fais du bin 2 ou 3 logiciel, ce qui permet de doubler ou tripler le rsb au détriment de la résolution mais si celle-ci est mauvaise pourquoi pas? ça dépend de ce qu'on veut voir. Dans le détail ici : prétraitement classique (DOF) et empilement en bin 1 puis filtre median3 puis bin3 puis asinh sous iris pour la luminance. Léger flou gaussien sous ps et réduction des plus grosses étoiles sous ps. La couleur, comme d'hab. Nathanaël
  2. Flammes solaires 3/07 / L228 mm H-alpha

    Magnifique! Nathanaël
  3. Merci pour vos retours, je ne manquerai pas de vous décrire tous les inconvénients que j'aurai constatés sur le ciel. C'est vrai. Mais la différence sur l'image est parlante non? Oui, j'ai lu que c'est mieux des lames ajourées que non ajourées. J'ai bien lu aussi que le matériau a son importance, ainsi que sa finition (poli etc...). Mais en ce qui concerne les fils, on peut donc raisonnablement supposer que ça règle complètement le problème? Il est vrai qu'une fois les fils bien tendus, on peut jouer une belle mélodie avec les doigts Mais qu'est-ce qui va solliciter la toile au cours d'une nuit d’imagerie? Si tu penses uniquement au vent, dès lors qu'il aura prise sur des fils de 2/10mm tendus ne serait-ce que comme sur une guitare, je pense que j'aurais intérêt à ranger le matos, ce qui est déjà le cas actuellement. La vibration des moteurs entrant en résonance? Sinon je ne vois pas. Nathanaël
  4. Bonjour à tous, Voici une nébuleuse diffuse dans la queue du serpent. Les nuages et nuances sont très faibles et en une nuit, je n'ai pas réussi à les rendre correctement. Il faudrait beaucoup plus de temps de pose, de sorte que j'ai appliqué un binning 3 au traitement, ce qui donne un échantillonnage résultant de 1.5". Il y a 2h30 de luminance, et 30mn par couleur, difficile de faire plus en une nuit mais ça va revenir! Nathanaël
  5. C'est ce que j'avais pensé tout d'abord, mais ce n'est pas optimal comme solution. Je vais quand même essayer de collimater l'incollimatable et je reviendrais vers cette solution si besoin. En agissant sur les vis de tension , le secondaire se déplace aussi : on peut jouer sur les 3 vis, la longueur des fils, les vis de tension des fils. Pas facile j'en conviens Nathanaël
  6. Bonjour à tous, J'ouvre ce post spécifique sur la réalisation d'une araignée à fils, suite à un autre plus ancien où je me posais des questions plus générales sur les araignées et les aigrettes associées (ici). Il peut être intéressant de le parcourir pour ceux qui voudraient connaître les raisons qui m'ont conduit à réaliser une araignée à fils mais dans ce cas, il est incontournable de lire aussi les 4 pages de ce post de référence, encore plus ancien, qui fait le tour de la question me semble-t-il. En résumé : - l'énergie diffractée dépend de la surface frontale de l’araignée - une mince couche d'air se forme au contact des branches ce qui a pour effet d'augmenter considérablement la surface frontale "optique" - la rigidité de l'araignée est un critère essentiel Un autre aspect, non évoqué dans le post de référence ci-dessus, est la gêne occasionnée par les aigrettes lors de la photographie longue pose. Il arrive parfois, sur des nébuleuses planétaires notamment, que les aigrettes masquent une partie du signal (ici par exemple). L'ensemble de ces considérations m'ont fait imaginer une araignée dont les nombreuses branches seraient si fines qu'elles diffracteraient au total moins de lumière qu'une araignée classique, dans des directions toutes différentes, de sorte que chaque aigrette ne se verrait pratiquement plus : une araignée à fils. Le projet n'est pas abouti, mais j'ai suffisamment d'éléments pour commencer à partager avec vous cette réalisation finalement assez simple pour un bricoleur. Sur le principe, 12 fils de 2/10 mm tiennent le support du secondaire. La rigidité est très bonne. Ceux qui l'ont eu en main sont bluffés (et moi aussi d'ailleurs!). Si un fil casse ça reste en l'air (important non?) La surface frontale totale est de 2.4mm (2x moins que 4 branches de 1.1mm) et probablement sans couche d'air ajoutée. Dans les faits, voilà la diffraction que donnent ces 12 fils, comparativement aux 4 branches d'araignées classiques de mon télescope (sur ces images, il y a les 2 systèmes simultanément). Il faut bien prendre en compte que ce sont des images de 1mn de pose sur ses étoiles de 6ème et 2ème grandeur (newton 10" f4 et altair 183): Suite à ces images, j'ai tourné de 30° les attaches supérieures de manière à ce qu'aucun des fils ne soient parallèles (les aigrettes visibles sur l'image de gauche sont deux aigrettes superposées). Sur une étoile brillante, je devrais donc avoir 24 aigrettes régulièrement espacées. J'ai essayé d'optimiser le support du secondaire, mais pour l'instant j'ai un doute sur la longueur des vis de réglage. Peut-être vaudrait-il mieux un autre système. Je suis preneur de toute suggestion. Cela a l'air aussi stable que dans la première version, mais je n'ai pas pu tendre trop les fils, car il manque le carbone... je vais néanmoins faire un essai photographique en l'état (toujours sur mon tube), j'en profiterais pour peaufiner la collimation par rapport aux images ci-dessus. A suivre.... Nathanaël
  7. Messier 17 en sho à 1"/p

    Merci Idir et Stéphane pour vos retours Nathanaël
  8. Une belle réussite et de belles couleurs malgré les conditions et si peu de poses en OIII SII. Tu sais que c'est grâce à toi que je fais du SHO en une nuit? J'ai bien retenu la leçon de Valdrôme et je vois que tu enfonces le clou! Nathanaël
  9. Une belle galaxie, assez curieuse Nathanaël
  10. Messier 17 en sho à 1"/p

    Je crois que ça dépend des objets. Là, il y a du signal partout, le bruit de l’ampglow est noyé. J’avais fait quelques essais sur une nébuleuse planétaire, c’est plus dur car le fond du ciel est vide en Ha au niveau de l’ampglow et sa soustraction laisse des traces. Nathanaël
  11. Belle bulle! je l'avais dans ma liste celle-là, elle vaut le coup d'oeil! Bravo Nathanaël
  12. NGC 7217 au C11 EdgeHD

    C'est un objet étonnant, très joli, bien imagé! Nathanaël
  13. Messier 17 en sho à 1"/p

    Merci pour vos retours @tom je me suis mis à gain unitaire (400 chez altair, avec 1,8e- de bruit). Par contre en Ha il aurait fallu poser 20mn pour pouvoir vraiment négliger le bruit de lecture. Je n’ai pas de darks de 20mn et avec le rembobinage du secteur lisse toutes les deux heures, une pose perdue ça commence à faire. Mais il faudra que j’essaye pour des objets moins lumineux. Nathanaël
  14. M17 depuis la Corse entre amis

    Belle image Jean-Claude, c’est vrai que le ciel de la Corse doit être exceptionnel. Si en plus le site n’est pas trop turbulent, c’est top! Nathanaël
  15. Très bien, continue le grand champ lui va bien Nathanaël